Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Les croix monumentales sur la commune de Saint-Caradec

Dossier IA22003649 réalisé en 2004
Aires d'études Loudéac
Dénominations croix monumentale
Adresse Commune : Saint-Caradec

Le corpus des croix s'étend du 16e siècle au 19e siècle. La croix la plus ancienne est située rue Nationale : elle est datée du début du 16e siècle par son inscription en lettres gothiques, cette graphie disparaissant vers 1540-1545. Sept dates du 18e siècle ont été relevées : 1709, 1732, 1743, 1766, 1772, 1773, 1783 ; la date 1736 a été relevée sur le calvaire du cimetière, datant un remaniement de celui-ci. La croix près de le Quidic porte 3 dates : 1743, date de la construction de la croix, et 1838 et 1913 qui datent des remaniements. La croix de Kernonen datée de 1802 fait partie de cet ensemble chronologique couvrant le 18e siècle et le début du 19e siècle : il correspond à la période de prospérité générée par l'activité toilière. Deux croix datant du 18e siècle (la Lande, sans date) et Kergalvez remploient une croix plus ancienne sur un support du 18e siècle. Deux croix de l'atelier Hernot se trouvent l'une place du Calvaire au village (datée de 1889), l'autre au lieu-dit Calagan. Les croix datées portent aussi les noms des commanditaires, souvent multiples, correspondant à des gens habitant près du lieu où s'élève la croix. Les inscriptions commencent souvent par les lettres F P M pour Fait Par Moi ; ou F P N pour Fait Par Nous. Cette caractéristique est habituelle en Bretagne.

Période(s) Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle

12 croix ont été recensées sur le territoire communal, 3 sont localisées au village, les autres en campagne. La croix de la rue Nationale est construite en schiste, elle est unique sur la commune : elle est ornée du goupe de la Crucifixion et de la statue de saint Caradec au revers. Les autres croix se rattachent à un type local constitué d'une croix souvent historiée (Christ en croix et Vierge à l'Enfant au revers le plus souvent) portée par un fût monolithe sur socle et soubassement. La croix de Kerropert est plus simple. Les deux croix Hernot sont conformes au type de ce sculpteur. Les croix datées portent aussi les noms des commanditaires, souvent multiples, correspondant à des gens habitant près du lieu où s'élève la croix. Les inscriptions portées sur le socle ou sur le soubassement commencent souvent par les lettres F P M pour Fait Par Moi ; ou F P N pour Fait Par Nous. Cette caractéristique est habituelle en Bretagne.

Typologies croix Hernot, croix de type local
Murs schiste
granite
Décompte des œuvres repérées 12
étudiées 12