Logo ={0} - Retour à l'accueil

Les maisons et fermes sur la commune de Maxent

Dossier IA35018397 réalisé en 2002

Fiche

Voir

Une véritable étude reste à entreprendre sur les 162 maisons et les 173 fermes recensées sur le territoire communal. Tout au plus peut-on proposer quelques observations générales sur l´architecture rurale.

Les matériaux

Si les archives du 17e siècle mentionnent des toitures en paille (c´est à dire en chaume), force est de constater qu´aujourd´hui on ne trouve que des couvertures d´ardoise. Dans le gros oeuvre, le schiste domine au sud-ouest à Psihan et à Périsac, tandis que le grès est majoritaire sur les confins nord et est de la commune. La mise en oeuvre est souvent soignée, et l´on relève la mode ancienne de l´alternance des assises de grès et de schiste assez typique du secteur de Plélan. Le remarquable décor mural en feuille de fougères de la maison de Bessuand est en revanche un cas isolé dans la commune.

Datation

Pour proposer une période de construction, le chercheur se fonde la mention de l´édifice sur le cadastre dit napoléonien levé ici en 1823. Malgré tout, certain bâtiments ont très bien pu être reconstruit ou tellement remaniés par la suite qu´il s´avère souvent difficile d´établir avec quelque certitude la campagne de construction initiale. Aussi le relevé des millésimes inscrits sur les édifices peut-il permettre une généralisation par analogie, à partir des spécimens datés, à l´ensemble des bâtiments d´un type semblable. Malheureusement, ces derniers cas sont en nombre trop faible pour que la méthode ait la rigueur voulue :

1578 maison d´un tailleur au Plat (linteau de cheminée)

1609 le Prieuré (au bourg)

1677 une ferme à Trébéry (remploi)

1679, maison dans un alignement à la Clôture (linteau de cheminée)

1690 maison de Bessuand (palâtre de porte)

1760 maison GUILLO à la Hantardais

1890 logis de ferme à Psihan (ardoise de faîtage remployée ?)

1902 maison, 4-6 rue du Pont Sel

1903 boucherie, 4 place du roi Salomon

1906 ferme CHOTAR au Biot

[1912 une étable à Mérignac]

1922 établissement de commerce, 2 rue du Pont Sel

1924 maison de ferme à la Hantardais

[1924 un puits à Rue Labbé]

1926 maison et/ou établissement de commerce, 23-25 rue Noël Georges

Typologie

L´impression globale laissée par les logis de la commune est celle d´une relative modestie, voire d´une précarité des conditions de vie. La plupart des maisons n´ont qu´une seule pièce habitable, quelquefois mal éclairée comme pour ce logis-étable du Perray, en dépit d´un volume parfois imposant, ainsi au Rouillé. Les maisons à étage sont rares ou tardives : on en trouve toutefois deux à Laudigerais qui peuvent dater du XVIIIe siècle, peut être une au Closiaux et une autre encore marquée aux armes du prieuré vers le bas du bourg, sans doute plus anciennes.

Aires d'étudesIlle-et-Vilaine
Dénominationsmaison, ferme
AdresseCommune : Maxent
Période(s)Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Décompte des œuvres repérées 340
étudiées 0

Annexes

  • 20023511817NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine