Logo ={0} - Retour à l'accueil

Lotissement Saint-Michel (Tréguier)

Dossier IA22133119 réalisé en 2016

Les points de référence retenus pour les datations successives des zones urbanisées de la commune de Tréguier sont l'année 1834 (réalisation du cadastre parcellaire), les années 1950, et l'état actuel de la zone urbaine, connu grâce aux photographies aériennes et aux plans actuels (outil "Bretagne, de 1950 à nos jours", ici centré sur le lotissement Saint-Michel à Tréguier). Les zones pavillonnaires sont facilement identifiables de par la disposition du bâti en cœur de parcelle. Les plans de situation et les permis de lotissement ont été recensés et photographiés aux archives de Tréguier par Quentin Giblet, stagiaire au service de l’Inventaire du patrimoine culturel en 2015.

Dénominationslotissement concerté
Aire d'étude et cantonSchéma de cohérence territoriale du Trégor - Tréguier
AdresseCommune : Tréguier
Adresse : Rue du Guindy

Au nord de l'avenue du Duc Jean V se trouvent le lotissement de Cavalan réalisé en 1962 (rue du Bilo) et celui de Goas Mickael (rue des Genêts et rue des Ajoncs d'Or) construit en 1970 et équipé d'une garderie municipale (ce bâtiment situé rue des Ajoncs d'Or accueille une antenne du secours populaire). Au nord, se trouve le cimetière du Bilo.

Le lotissement Saint-Michel a été construit sur des terres agricoles entre les années 1964-1972. Il s'agit d'un projet concerté d’habitations à loyer modéré. Il s'étend au nord de la rue de la Corderie et au sud de l'avenue du Duc Jean V. Il est délimité par la rue du Phare de la Corne et comprend la rue de l'île d'Er, la rue de l'île Loaven, la rue des Héaux, la rue de Crublen (nom d'un rocher immergé au large de Port-Blanc) et la rue des Renauds. Ce lotissement regroupe des habitations de type pavillonnaire et plusieurs équipements publics : une école maternelle (aujourd'hui salle omnisports), un foyer logement Goas Mickaël (1981) et la crèche les Petits Pieds (2000). Au sud de la rue de la Corderie se trouve également un lotissement composé de vingt maisons individuelles en double impasse autour de la rue de Pen ar Guézec. Entre la rue du Phare de la Corne et l'allée Saint-Michel, trois lotissements ont été construits en 1973 (Bourdon - Le Couls – impasse Charles Le Goffic), 1974 (L'Hévéder – Parc Tallion – rue de la Corderie) et en 1982 (Les Îles – Auffret – rue des Îles).

La tour Saint-Michel – vestige d'une chapelle du 15e siècle – classée au titre des Monuments historiques domine les lotissements. Face à la rue des Renauds devrait se construire un nouveau lotissement achevant ainsi de remplir les "dents creuses".

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Dates1969, daté par source
1970, daté par source
1974, daté par source

Vaste lotissement concerté desservi par la rue de la Corderie et l'avenue du duc Jean V. Le bâti est implanté en rangée discontinue, aligné sur rue ou retrait. Les jardins sont répartis autour du bâti. Il s'agit de maisons élémentaires en rez-de-chaussée et à étage : le style néo-régional est le plus représenté.

États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Tréguier, 1834.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 3P 362/1-4