Logo ={0} - Retour à l'accueil

Magasins de commerce sur la ville de Saint-Malo

Dossier IA35000247 réalisé en 1995

Fiche

Aires d'étudesCôte d'Emeraude
Dénominationsmagasin de commerce
AdresseCommune : Saint-Malo

Seul le quartier de Rochebonne en Paramé connaît un essor commerçant grâce à la villégiature. En 1879, la mise en place d'une station de tramway au carrefour de Rochebonne marque le début d'une période d'essor des commerces dans le quartier. En 1891, un bureau de tabac ouvre. En 1898, une agence de location s'installe en rez-de-chaussée d'une villa. Autour des années 1900, on assiste successivement à l'ouverture dans des constructions de type chalet d'un magasin d'articles de plage, d'un atelier de photographie, d'un chausseur, d'une épicerie et d'un grand magasin. En dehors du quartier de Rochebonne, seul le quartier de Courtoisville connaît quelques transformations sur le plan commercial liées à la clientèle estivale. Les établissements balnéaires ouvrent des parties commerciales et des cafés en annexe. En 1884, le directeur du casino de Paramé fait construire sur la digue des cabanes provisoires entre le Grand Hôtel et le casino. Ces cabanes dites baraques Collet sont utilisées à Paris au moment du jour de l'an. On y trouve des costumes de bains, des parfums, des journaux, des jouets et de la pâtisserie. En 1898, un atelier de photographie ouvre dans l'hôtel Notre-Dame-des-Grèves. De même, l'hôtel Franklin possède en 1891 un atelier de réparation mécanique pour ses clients.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Toitsardoise
Mursgranite
ciment
bois
enduit
moellon
appareil mixte
Décompte des œuvres bâti INSEE 76
repérés 30
étudié 1

Annexes

  • Informations complémentaires :
  • 19963500154X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 6 Fi.