Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 2 rue des Chanoines (Vannes)

Dossier IA56006919 inclus dans Rue des Chanoines, anciennement rue Saint-Jean, puis rue de l'Egalité (Vannes) réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiéescour
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonVannes
AdresseCommune : Vannes
Adresse : 2 rue des
Chanoines
Cadastre : 1807 I3 653 ; 1844 K8 1676 ; 1980 BR 351, 352

Par le rentier du domaine ducal dressé à Vannes en 1455-1458 qui signale aussi dans le même paragraphe la maison voisine car appartenant à la même personne, on sait que l'emplacement est occupé à cette époque par une maison avec un jardin postérieur qui peut correspondre au corps central. Lors de la réformation du domaine en 1677, cette maison est la propriété de Julien Begaud qui d'après les archives la tient de son père. Constituée d'un corps central principal édifié au 16e siècle, elle montre à l'est une avancée latérale sur rue contemporaine, surélevée et doublée d'une aile symétrique beaucoup plus tardivement. La pente du toit primitif de l'aile latérale est est visible côté cour, de même que les qualités de bois différentes indiquent les époques de transformation. Elle montre au nord un corps postérieur limite 18e siècle-19e siècle (époque à la quelle la toiture du corps principal est modifiée, ainsi qu'une autre extension plus moderne en rez-de-chaussée. Les accès au logis central ont été modifiés : transformation d'une fenêtre en porte d'entrée du magasin et de la porte d'entrée d'origine avec imposte en vitrine.

Période(s)Principale : 15e siècle , (?)
Principale : 16e siècle
Secondaire : limite 18e siècle 19e siècle
Auteur(s)Personnalité : Begaud Julien propriétaire attribution par source

Maison formée de plusieurs corps de bâtiments édifiés en pan de bois. La maison est doublée en profondeur vers le nord par un corps en moellon enduit. Le logis principal en pavillon avec 2 ailes latérales en alignement de rue simples en profondeur autour d'une courette antérieure lui confère un plan en U ouvert vers le sud. L'édifice est construit sur un sous-sol, surmonté de 2 étages carrés et d'un étage de comble avec partie (moderne) en rez-de-chaussée. L'escalier de distribution en vis à pan de bois est contenu dans l'aile est avec accès depuis le logis principal et la petite cour antérieure. Les cheminées sont en place dans le mur ouest du logis central.

Mursgranite moellon enduit
pierre de taille
pan de bois
Toitardoise
Étagessous-sol, 2 étages carrés, étage de comble, en rez-de-chaussée
Élévations extérieuresélévation à travées
Couverturestoit à longs pans
appentis
toit en pavillon
noue
croupe
Escaliersescalier dans-oeuvre : escalier en vis en charpente
Typologiesen alignement de rue, plan en U, plan double en profondeur
Statut de la propriétépropriété privée
Sites de protectionsecteur sauvegardé

Annexes

  • Rentier du domaine ducal à Vannes, 1455-1458

    A. D. Loire-Atlantique. B 2339 fol. 12v Rentier du domaine ducal à Vannes, parchemin, 1455-1458.

    Deux mesons dont lune estait nom ediffiee Autemps dup[re]ced[ent] Rantier joignantz alapentiz que tint led[it] jaha[n]nin armel dun coste et dautre Coste alameson qui fut audantec quelles mesons tindrent autreffoiz guill[aum]e guyllorel et sa feme et Avecques leurs Courtilz et app[ar]ten[ances] ferantz par lederriere jucques Aumur delaville et q[ue]lles teinnent ap[rese]nt jehan chenal et safe[m]me acau[s]e delle Et doyve[n]t par an X s[ous].

  • Déclaration et dénombrement, 1677

    A.D. Loire-Atlantique. B 2340 : 1677 : Déclaration et dénombrement de Julien Begaud d´une maison couverte d´ardoises située au bas de la rue des Chanoines donnant du côté vers midy sur le pavé de la dite rue des Chanoines contenant de face sur le dit pavé 25 pieds et de profondeur de la dite maison et cour 36 pieds joignant icelle maison vers minuit à cour appartenant aux dames de Quemadeuc et d´un bout vers soleil levant à maison appartenant aux dites dames et d´autre bout vers soleil couchant à maison appartenant au sieur de Bouetdellais archidiacre de Vannes la dite maison arrivée au dit Begaud par succession de défunt Julien Begaud vivant Sr de Kervoyer son père ayeul il y a plus de 44 ans.

  • Prise de possession, 1762

    A. D. Morbihan. 6E 3439 : 7 décembre 1762 : Prise de possession effectuée à la requête de N.H. Dominique Thomas Eusebe Lavocat maître en chirurgie à Vannes demeurant rue Saint Salomon paroisse St Pierre et du Sr Jacques Landormy demeurant paroisse St Patern, d´une maison située au bas de la rue des Chanoines, où le procureur spécial nous a présenté une grosse en velin d´un contrat d´acquêt en date du 12 août dernier à notre rapport, la dite maison acquise de Me Tanguy Julien Yvonnet Durun avocat du roi au présidial de cette ville faisant pour Dlle Marie Françoise Yvonnet Durun sa sœur pour la somme de 900 £. Sommes entrés dans une petite cuisine à gauche de la cour en entrant ayant une porte d´entrée sur la cour, une autre porte de communication avec une chambre au bout, une cheminée au pignon du midy et fenêtre sur la rue, dans une grande chambre au-rez-de-chaussée ayant fenêtre sur la cour et cheminée au midy ensuite dans une boutique située à droite en entrant dans la cour ayant une porte sur la cour et fenêtre sur la rue et descendus dans la cave au-dessous de la précédente chambre où nous avons trouvé toutes les poutres pontillonées de tout quoi jouit comme locataire Jean Daniel cordonnier ensuite dans un petit caveau au-dessous de la boutique dont jouit Jean Cornec cordonnier, rentrés et montés par un escalier de bois avons entré dans un petit cabinet au-dessus de la boutique à gauche en montant l´escalier, ayant sa porte sur l´escalier et fenêtre sur la rue sortis et montés dans la chambre au premier étage et dans un cabinet à côté au-dessus de la petite cuisine ayant l´une et l´autre cheminée et fenêtre dans un grenier au-dessus du petit cabinet de dessus la boutique ensuite dans une grande chambre au second étage ayant cheminée et fenêtre et communiquant avec un petit grenier à côté ensuite dans une galerie à côté de la dite chambre conduisant aux latrines, éclairé par une petite fenêtre dans le mur du nord ensuite dans le grenier au-dessus où nous avons remarqué trois fenêtres, une ouvrante sur la cour de la dite maison, l´autre sur le derrière donnant sur la cour de la demoiselle Desplaces, et l´autre sur la gouttière d´entre la dite maison et celle des Desplaces servant à y faire passer pour les réparations de la couverture.

  • Vente, 1762

    A.D. Morbihan. 6E 3439 : 23 décembre 1762 : Vente passée entre Me Michel Georget Sr de la Guenelays greffier de plusieurs juridictions demeurant au bourg paroissial de Sérent d´une part et N.H. Dominique Thomas Eusebe Lavocat maître en chirurgie à Vannes et Dlle Marie Marguerite Perrine Dugué son épouse d´autre part, d´1/9ème lui revenant de la succession Julienne Michelle Vincente Maligorne dans une chambre et cabinet au premier étage d´une maison située au bas de la rue des Chanoines nommée la maison des Bégaux pour et en faveur de la somme de 63 £.

  • Prise de possession, 1763

    A. D. Morbihan. 6E 3440 : 29 juillet 1763 : Prise de possession effectuée à la requête de Dlle Marie Marguerite Perrine Dugué veuve de N.H. Dominique Thomas Eusebe Lavocat vivant Me chirurgie à Vannes demeurant à Vannes rue Saint Salomon et du Sr Jean-Baptiste Le Gueranic demeurant aussi à Vannes place du Marché, d´1/9ème d´une chambre et d´un cabinet au premier étage d´une maison située au bas de la rue des Chanoines nommée la maison des Baignaux ayant cheminée et fenêtre, le cabinet donnant sur une petite cour étant à l´entrée de la dite maison.

  • Sources iconographiques

    19985600421XB : Archives départementales du Morbihan, 1 FI 88/1.

    19975601181X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi.

    20105607069NUCA : Archives départementales de Vannes, 3 P 297/22.

    19975601193X : Archives municipales de Vannes

    20105600814NUCA : Archives municipales, Vannes, 21 Fi.

    20045606444NUCB : Fonds privé

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2339 fol. 12v Rentier du domaine ducal à Vannes, parchemin, 1455-1458. La transcription du rentier a été réalisée par Marion Mauvais. Ce travail de transcription a fait l'objet de son master 1 sous la direction de Marie Casset (Lorient : Université de Bretagne sud. 2012). Dans un travail complémentaire en master 2 "La topographie de Vannes au 15e siècle, à partir des données du livre rentier de 1455-1458", Marion Mauvais a appliqué les données du rentier aux surfaces cadastrales de la ville émanant du premier cadastre de 1807-1809. Elle figure à ce titre comme enquêteur dans l'opération d'inventaire du secteur sauvegardé.

    Folio 12v Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2339
  • A. D. Morbihan. 6E 842 : 7 janvier 1656 : Bail de 5 ans passé entre Me Julien Begaud procureur et notaire royal à Me Louis Le Blevuenec général d´armes en Bretagne savoir les chambres hautes antichambres, greniers au-dessus, le cabinet au-dessus des études du logis où ils sont demeurant qui sont les portions qu´ils occupent et Dlle Jeanne Lefevre, situé près la porte St Patern intra-muros.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 842
  • A. D. Loire-Atlantique. B 2340 : 1677 : Déclaration et dénombrement de Julien Begaud d´une maison couverte d´ardoises située au bas de la rue des Chanoines donnant du côté vers midy sur le pavé de la dite rue des Chanoines.

    Archives départementales de Loire-Atlantique : B 2340
  • A. D. Morbihan. 6E 3439 : 7 décembre 1762 : Prise de possession effectuée à la requête de N.H. Dominique Thomas Eusebe Lavocat maître en chirurgie à Vannes demeurant rue Saint Salomon paroisse St Pierre et du Sr Jacques Landormy demeurant paroisse St Patern, d´une maison située au bas de la rue des Chanoines.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 3439
  • A. D. Morbihan. 6E 3439 : 23 décembre 1762 : Vente passée entre Me Michel Georget Sr de la Guenelays greffier de plusieurs juridictions demeurant au bourg paroissial de Sérent d´une part et N.H. Dominique Thomas Eusebe Lavocat maître en chirurgie à Vannes et Dlle Marie Marguerite Perrine Dugué son épouse.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 3439
  • A. D. Morbihan. 6E 3440 : 29 juillet 1763 : Prise de possession effectuée à la requête de Dlle Marie Marguerite Perrine Dugué veuve de N.H. Dominique Thomas Eusebe Lavocat vivant Me chirurgie à Vannes demeurant à Vannes rue Saint Salomon et du Sr Jean-Baptiste Le Gueranic demeurant aussi à Vannes place du Marché.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 3440
  • A. D. Morbihan. 6E 28 : 6 avril 1764 : Bail de 3 ans passé entre Dlle Marguerite Perrine Jeanne Dugué veuve du Sr Dominique Lavocat maître en chirurgie et tutrice des enfants de leur mariage demeurant rue Saint Salomon paroisse Saint Pierre à Jacques Dréan maître cordonnier et Marguerite Gouaux sa femme demeurant rue des Chanoines d´une maison et ses dépendances située au bas de la rue des Chanoines actuellement occupée par Pierre Thomas, Jean Daniel et autres pour 138 £/an.

    Archives départementales du Morbihan : 6E 28
Périodiques
  • DEGEZ, Albert. Le colombage vannetais. Essai de classification et de datation des maisons en pan de bois à Vannes. Vannes, Impr. Galles. In : Bulletin de la Société polymathique du Morbihan. 1980, tome 107.

    p. 79