Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison d'habitation du sémaphore de l'île de Penfret (ouest) (Archipel des Glénan)

Dossier IA29010142 réalisé en 2014

Fiche

La position géographique de l'île de Penfret est 47°43'32" latitude Nord 03°57'10" longitude Ouest.

Dénominations poste d'observation
Aire d'étude et canton Bretagne Sud - Fouesnant
Adresse Commune : Fouesnant
Lieu-dit : Archipel des Glénan île de Penfret
Adresse :

La construction du sémaphore et les logements des guetteurs sont réalisés entre 1860 et 1866. Deux cartes du Service historique de la marine permettent d'évaluer sa construction entre ces deux dates. En 1963 le sémaphore est désarmé par la Marine nationale. Il est loué à l'école de voile des Glénans, à titre précaire et révocable, par un bail de 18 ans renouvelé en 1972.

En 2012, une autorisation d’occupation temporaire est accordée par le Conservatoire du Littoral, propriétaire du site, à l’école de voile des Glénans pour occuper la maison des gardiens de phares et le sémaphore, « compte tenu de l’intérêt pour le Conservatoire du Littoral de favoriser la gestion des espaces protégés, assurer un gardiennage des lieux et des bâtiments, maintenir un usage et une fonction aux bâtiments acquis ».

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle

Le bâtiment, bâti en contrebas du sémaphore, sous un groupe de rochers, est construit en moellons de granite. De plan rectangulaire, il est constitué de deux petits logements symétriques. Les deux murs pignons nord et sud comprennent une cheminée. La façade principale (face à l'Est) comporte deux grandes fenêtres rectangulaires latérales et deux portes d’entrée, au centre, auxquelles on accède par trois marches. La toiture, en ardoise, comprend deux fenêtres sur la pente ouest. La façade postérieure, ouest, est aveugle. L’ensemble du bâtiment est recouvert de crépis peint en blanc. Les portes et les fenêtres, en menuiserie, sont peintes en bleu.

A l’intérieur, les deux logements se composent d’une petite pièce principale, comprenant une cheminée. Les murs, dont les pierres sont apparentes, sont peints à la chaux. Le mobilier est constitué de lits superposés et d’un bureau.

Une échelle mène au grenier, où des matelas sont disposés sur le plancher. La charpente est apparente.

Un appentis, espace de rangement, est disposé le long du mur nord. Une citerne lui fait suite. Le long du mur sud, on distingue des ruines d’anciennes toilettes.

Murs granite moellon badigeon
Toit ardoise
Plans système tenaillé
Couvrements charpente en bois apparente
Couvertures
Énergies

Références documentaires

Bibliographie
  • Le cercle de mer, histoire des isles de Glénan de Michel Guéguen et Louis-Pierre Le Maître, 1981.

Périodiques
  • Petite histoire de l'archipel des Glénans, Villiers du Terrage, Extrait de la revue l'Association bretonne d'Archéologie et d'Agriculture, session de Concarneau, troisième série, tome XXIV, 1905.