Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de maître, dite la Retenue de Rigoman (Taden)

Dossier IA22133277 réalisé en 2017

Fiche

Cette petite maison des champs, à deux pièces au sol, dite la Retenue de Rigoman est édifiée en juin 1808 pour un couple de négociants armateurs de Saint-Malo, Louis Blaize et Marie-Catherine Fichet des Grèves. La référence à la malouinière du 18e siècle s’affiche incontestablement un siècle plus tard par le maintien de quelques poncifs, comme le toit à croupe, le gros œuvre enduit et blanchi à la chaux, les bandeaux de séparation des niveaux, en trompe l’œil, les souches de cheminées épaulées mais aussi le maintien de la pierre aux chainages des angles et aux encadrements des ouvertures.

Précision dénomination maison de maître
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Projet de Parc Vallée de la Rance-Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Taden
Lieu-dit : Rigoman (la)
Adresse :

Le 27 décembre 1806, Yves Salmon Basfrêne, négociant et son épouse Anne Tardif demeurant à Dinan ont vendu à Louis Blaize, également négociant à Saint-Malo et son épouse Marie-Catherine Fichet, la métairie de la Rimogan en Taden. Les sources généalogiques mentionnent pour Louis Blaize « un anoblissement malgré lui pour avoir distribué gratuitement du blé aux pauvres pendant les disettes de 1782 et 1783 ». Le couple fait construire sur leurs terres, une maison de villégiature en juin 1808 comme l’indiquent les deux cartouches placés sur le bandeau supérieur de la façade principale.

Le logis du métayer a quant à lui été reconstruit à la fin du 19e siècle, comme les refuges à porcs qui encadrent la cour.

Période(s) Secondaire : 18e siècle
Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 19e siècle
Dates 1808, porte la date

Le logis orienté sud est attenant au logis du fermier. Comme pour toutes les maisons de retenue, le jardin clos à l’est forme un écrin indispensable pour cette maison de villégiature à la campagne. Un perron mène à l’entrée légèrement surélevée. Deux pièces composent le rez-de-chaussée, une salle avec escalier en charpente et un salon.

Murs granulite moellon
enduit
enduit d'imitation
Toit ardoise
Étages 1 étage carré, étage de comble, étage de soubassement
Élévations extérieures élévation à travées
Couvertures croupe
Escaliers escalier intérieur : escalier tournant, en charpente
Typologies type malouinière
États conservations bon état

Annexes

  • Messidor An II (1794), estimation de la Rimogan, bien de Duchatel de la Conninais (A.D22 : 1 Q 245)

    Extrait

    Les huit,neuf, onze du mois de messidor an II de la République (...) sommes (...) transportés de nouveau sur un bien national nommé la métairie de la Rimogan située commune de Taden, provenant de l'émigration de Louis-Henry Tanguy du Chastel de la Conninais, à l'effet de procéder à une nouvelle estimation (...) de la ditte métairie.(...°

    Une maison servant de logement au fermier , écurie et étable à vaches au bout orient sur le même enlignement divisé par des murs, dans lesquels il y a des portes de communication, greniers sur les dits logements sous la même couverture d'ardoise, ayant de longueur cinquante sept pieds et de large vingt quatre pieds de dehors en de hors, cour au devant contenant environ neuf cordes, au coste orient de la ditte cour est une longitude de bâtiment, consistant en un refuge à porcs, étable à bestiaux, un cellier et une grange au bout midi ; greniers sur les premiers appartements le tout sous la la meme couverture d'ardoises, et divisé par des murs de refends, ayant de longueur quatre vingt cinq pieds et demi et vingt deux pieds de largeur (...°

  • Métairie de la Rigoman,1806

    Contrat d’acquêt de la métairie de la Rigoman, située en Taden, 27 décembre 1806

    Furent présents M. Yves Salmon Basfrêne, négociant et dame Anne Tardif son épouse qu'il autorise, demeurans à Dinan au Grand jardin, faubourg des Rouairies, département des Côtes du nord, actuellement à Saint-Malo, logés chez la veuve Loimel, rue Corne de Cerf. Lesquels ont ce jour pour eux, leurs successeurs et ayant causes, vendu et transporté irrévocablement, sous la garantie solidaire de toutes hypothèques (...) soit de leur chef soit de celui de leur vendeur cy après nommé, à M. Louis Blaise, négociant et à dame Catherine Fichet son épouse demeurans à Saint-Malo, rue d'Orléans (...)

    La métairie de la Rigoman située en la commune de Taden, consistant en maison de fermier, différens logemens d'exploitation, prés, ustensiles, auges, meubles d'attache, foins, engrais, d'autres ensouchemens, jardins, courtils, terres labourables et non labourables, prés, prairies, bois taillis et généralement tout ce qui depend de la dite métairie et la compose telle qu'elle a été acquise par les dits sieur Dame Salmon du sieur Jean-Louis Auger par contrat sous signature privée dattée le vingt un messidor troisième enregistré à Dinan le vingt trois (...) laquelle métairie provenait de l'émigration de Louis Henry Tanguy Duchatel (...)

  • Vente de la propriété de la Rigoman, 23 avril 1869 par Mesdames de Serville à M. Gagon. Etude de me Deroyer, notaire à Dinan

    A M. Henri Gagon, président du tribunal civil de première instance de l'arrondissement de St Brieuc, membre du Conseil Général des Côtes-du-Nord. A ce présent et qui accepte pour lui et Madame Virginie Sevestre-Villerembert, sa femme demeurant avec lui

    La propriété de la Rigoman, située en la commune de Taden, consistant en :

    1° Maison de maître avec jardin, verger, avenue, bâtiments de décharge et viviers

    2° Et la métairie de la Rigoman composée de maison fermière, bâtiments d'exploitation, cour, jardin, teres labourables et non labourables, prés, bois.

    Le tout est désigné au cadastre de la manière :

    D 1202, la maison de maître de la Rigoman avec les bâtimens qui en dépendent contenant de superficie un are.

    D 1201, le parterre devant la maison contenant quatre ares soixante dix centiares

    D 1200, le grand jardin, clos de murs contenant quarante et un ares soixante dix centiares

    D 1199, un petit bâtiment à l'angle nord-est du dit jardin servant de cabinet des latrines, contenant trente un ares trente centiares

    D 1195, le vivier, contenant trois ares quatre vingt quinze centiares

    D 1212, aute vivier contenant quatre ares quarante centiares

    D1204, la rabine du clos Hyan, ancienne futaie, contenant quarante six ares

    Métairie de la Rigoman

    D 1203, la maison de ferme de la Rigoman, étables, écurie, grange, refuge à porcs, cellier, four, cour au milieu de ces bâtiments, le tout contenant de superficie quatorze ares

    D1205, la Jannaie, labour contenant quatre vingt six ares quatre vingt dix centiares

    D 1206, le jardin de la métairie, courtil contenant trente sept ares soixante centiares

    D 1207, la rabine de l'entrée, avenue

    D 1208, la pâture à chevaux de devant aire

    D 1209, la pâture à chevaux et le clos de devant, labour

    D 1210, la pâture à chevaux, le clos de devant, autrefois en futaie

    D 1211, la vieille prée pourrie, labour

    D 1191, la vieille prée pourrie, autrefois oseraie

    D 1192, la vieille prée pourrie, pâture

    D 1193, la vieille prée pourrie, labour

    D 1194, la vieille prée pourrie, pâture

    D 1198, le petit coin près le vivier, labour

    D 1197, le petit clos Hyan, labour

    D 1251, le grand domaine, labour

    D 1252, le grand domaine, pâture

    D 1253, le grand domaine, pâture

    D 1254, la Lande Blanche, labour

    D 1255, la Lande Blanche, pâture

    D 1259, le Haplin, lande

    D 1260, le Haplin, futaie

    D 1261, le grand pré d'Argentais, pré

    D 1262, le grand bois d'Argentais, taillis

    D 1263, le grand pré d'Argentais, taillis

    D 573, le Vau Derouer, pré

    D 576 Le Bois, cerclière

    D 577, la grande lande, tailis

    D 578 la grande lande, anciennement plantée, actuellement en labour

    Contenance totale : trente cinq hectares vingt ares dix centiares

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales Messidor An II (1794), estimation de la Rimogan, bien de Duchatel de la Conninais.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 1 Q 245