Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de marchand, 31 rue Ernest Renan (Tréguier)

Dossier IA22132870 réalisé en 1992

Fiche

Cette maison a conservé sa distribution d'origine, elle témoigne du mode de vie d'un riche marchand du 16e siècle. Bien que remaniée au 19e siècle, la façade à pan de bois en encorbellement conserve ses éléments majeurs et les traces de sa composition d'origine.

Protégé au titre des monuments historiques, cet édifice dispose d'une notice sur le portail Mérimée du Ministère de la culture, notice accessible par le lien en bas de page.

Parties constituantes non étudiées jardin
Dénominations maison
Aire d'étude et canton Tréguier - Tréguier
Adresse Commune : Tréguier
Adresse : 31 rue Ernest Renan

Maison de marchand construite au milieu du 16e siècle dans la partie basse de la rue Renan. L'armature secondaire de la façade en pan de bois a subi des remaniements au 19e siècle. La succession des potelets et des croix de Saint-André en allège témoignent de la composition d'origine : rythmée par la répétitivité rapprochée de fenêtres de petites dimensions.

Le jardin occupe aujourd'hui plusieurs parcelles réunies alors que la parcelle d'origine était en lanière, aménagée en terrasse.

Période(s) Principale : milieu 16e siècle

Maison de plan allongé à large façade en encorbellement sur solives pour l'étage et sur poutres pour l'étage de comble. Rez-de-chaussée en pierre de taille de granite avec porte d'entrée axée.

L'armature de la façade est formée de poteaux de fond et de sablières, de poteaux d'huisserie, de décharges et d'allèges en croix de Saint-André en guise de contreventement. Les murs latéraux en maçonnerie assurent une fonction de coupe-feu avec les maisons mitoyennes autrefois en pan de bois.

A l'intérieur, une cloison en bois, aujourd'hui disparue, divisait le rez-de-chaussée en deux pièces, l'une dédiée au commerce, ouverte sur la rue par une vitrine en arc surbaissé, l'autre dédiée au logement du marchand, pourvue à l'origine d'une cheminée dont les chevêtres attestent l'existence sur le pignon ouest. La grande salle de l'étage est dotée d'une belle cheminée de style Renaissance, à hotte droite avec corps en saillie formant tablette au-dessus du linteau. Un corps postérieur abrite deux escaliers en vis, l'un en pierre pour accéder à la cave depuis le logement du rez-de-chaussée, l'autre en bois pour accéder à l'étage et aux combles. Une aile bâtie en retour d'équerre au nord abritait un puits aujourd'hui disparu.

Jardin en terrasse avec mur de soutènement en moellon de schiste.

Toit ardoise
Étages 1 étage carré, étage de comble, sous-sol
Couvertures toit à longs pans pignon couvert

Escaliers escalier hors-oeuvre : escalier en vis, en maçonnerie, en charpente
Typologies en front de parcelle, logis à mur gouttereau sur rue, mitoyen(ne), encorbellement à entretoises
Statut de la propriété propriété d'une personne privée
Protections inscrit MH, 1946/06/12

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Tréguier, 1834.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 3P 362/1-4

Liens web

(c) Monuments historiques - Tanguy-Schröer Judith
Judith Tanguy-Schröer , né(e) Tanguy
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.