Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Maison de notable, Grande rue (Tonquédec)

Dossier IA22017479 inclus dans Bourg de Tonquédec réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Cet ensemble bâti ancien servant de résidence à un notable a été construit dans le 2e quart du 18e siècle pour Thomas Burlot, prêtre, bachelier de la Sorbonne, recteur-prévôt à Tonquédec et sénéchal de l'abbaye royale de Bégard. Dans le premier quart du 19e siècle, la demeure est habitée par Gabriel-Hyacinthe Couppé de Kervennou (1757-1832), avocat au parlement de Bretagne, puis sénéchal de Lannion. Maire de Lannion puis de Tonquédec et député à l'Assemblé nationale, ce personnage est connu pour avoir organisé la rédaction des cahiers de doléances dans le ressort de Lannion.

Il s'agit d'un grand corps de logis de plan rectangulaire, double en profondeur, de type ternaire à cinq travées. Orienté vers le sud, il est édifié en pierre de taille de granite de petit appareil et coiffé d'une couverture en pavillon à deux croupes. L'entourage des ouvertures est renforcé par la présence d'un bandeau saillant en pierre de taille tandis que l'entrée - précédé d'un petit perron, est encadrée de pilastres. La façade nord est surmontée d'une lucarne à fronton cintré en position axiale. Ses trois niveaux sont desservis par un escalier en bois situé en position centrale.

Au sud, l'entrée de la cour - symbolisée par des piliers monumentaux portant le millésime "17/39" et une grille portant des armoiries, est flanquée de deux pavillons. Ces derniers servaient d'écuries – logements de palefrenier/domestique et de remise pour l'attelage. Dans la cour, on trouve également un puits ancien (16e siècle) à margelle circulaire et son auge servant à abreuver les chevaux.

L'architecture de cette demeure s'inspire des malouinières du pays de Saint-Malo et du Clos Poulet.

Cet édifice a été inscrit au titre des Monuments historiques en 2007.

Destinations maison
Parties constituantes non étudiées dépendance
Dénominations maison, demeure
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor - Plouaret
Adresse Commune : Tonquédec
Lieu-dit : le Bourg
Adresse : Grande rue

Maison commanditée vers 1730 par Guillaume Burlot, sénéchal de l'abbaye royale de Bégard pour son fils Thomas, chanoine puis prévôt recteur de la collégiale de Tonquédec. Elle remplace un édifice plus ancien dont elle réutilise certaines dispositions.

Portail daté du 18e siècle à piliers carrés.

L'intérieur conserve certaines dispositions du 18e siècle, notamment un bel escalier en bois occupant le centre de l'édifice.

Période(s) Principale : 2e quart 18e siècle
Dates 1739, porte la date
Auteur(s) Personnalité : Thomas Burlot, personnage célèbre, attribution par travaux historiques
Personnalité : Gabriel-Hyacinthe Couppé de Kervennou,
Gabriel-Hyacinthe Couppé de Kervennou
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
personnage célèbre, attribution par travaux historiques
Personnalité : Burlot Guillaume, commanditaire, attribution par source
Statut de la propriété propriété privée
Éléments remarquables cour, jardin, mur de clôture, pavillon, portail, puits, maison
Protections inscrit MH, 2007/08/24
Précisions sur la protection

La demeure, à savoir les façades et les toitures de la maison principale, les façades et les toitures des deux pavillons d'entrée et de leurs ailes respectives, le portail d'entrée, le muret situé entre la cour sud et le jardin, avec son puits, le terrain d'assiette des cours et du jardin, l'ensemble des murs de clôture des cours et du jardin (cad. D 389 à 391) : inscription par arrêté du 24 août 2007.

Annexes

  • Notice des Monuments Historiques extraite de la base Mérimée (PA22000028 ; 2008)

    "Maison commanditée vers 1730 par Guillaume Burlot, sénéchal de l'abbaye royale de Bégard. Elle remplace un édifice plus ancien dont elle réutilise certaines dispositions, utilisant le modèle des malouinières. L'entrée s'ouvre par un portail du 18e siècle à piliers carrés, et est accostée de deux pavillons symétriques de la même époque. L'intérieur conserve certaines dispositions du 18e siècle, notamment un escalier en bois occupant le centre de l'édifice".

Liens web