Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison de villégiature Kerlilon, actuellement édifice logistique, rue des Châteaux, le Kernevel (Larmor-Plage)

Dossier IA56006354 inclus dans Espace portuaire et défensif de Kernevel (Larmor-Plage) réalisé en 2008

Fiche

Précision dénominationmaison de villégiature
AppellationsKerlilon, Le Château des Sardines
Destinationsédifice logistique
Parties constituantes non étudiéesjardin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonBretagne - Ploemeur
AdresseCommune : Larmor-Plage
Lieu-dit : le Kernevel
Adresse : rue des
Châteaux
Cadastre : AL 1145

Le nom d´Auguste Ouizille, important industriel à Larmor-Plage et plus particulièrement au Kernevel, est rattaché aux trois villas qui surplombent le port et qui portent le nom de Château des Sardines. Ce conserveur, mort en 1881, n´a pourtant jamais vu la villa Kerlilon. Cette villa est construite par son fils Auguste en 1899 (selon le contre-amiral Arata), ou en 1901 car Auguste Ouizille commence à payer des impôts sur cette maison en 1904 (la différence des dates vient peut-être des débuts et de la fin des travaux). La villa est alors la plus importante du quartier de Kernevel et doit sans doute son nom à la fille du commanditaire, Liliane Marie, née en 1887. Selon le contre-amiral Arata, son architecte est Armand Charier, à qui l´on doit, entre autres, l´hôtel de ville de Vannes et l´hôpital de La Villeneuve (futur Bodelio) de Lorient. Auguste Ouizille, qui habite Lorient, utilise la villa Kerlilon comme maison de villégiature, jusqu´à ce qu´elle soit réquisitionnée par les Allemands en 1940. Le contre-amiral Doenitz décide au moment de l´inspection de Lorient en juin 1940 d´y établir son PC, car elle se situe en face de la future base des sous-marins de Kéroman. Jusqu´en 1942, la conduite de l´ensemble des sous-marins allemands se fait depuis la villa. Avec le début des bombardements alliés sur Lorient, la villa est remaniée et des bunkers sont construits. Le 10 mai 1945, le capitaine de vaisseau Charrier des Forces navales de la France libre s´y installe : les installations y fonctionnent encore, contrairement à celles de l´Arsenal. Le propriétaire de la villa, Hubert Ouizille, se rend rapidement compte de l´impossibilité de retrouver la villa telle qu´elle était avant guerre. Il décide de la vendre à la Marine le 3 juillet 1956. Le centre de transmissions de la Marine à Lorient y demeure jusqu´à son déclassement et son transfert en 1983 à l´Hôtel Gabriel. La villa Kerlilon est maintenant la résidence du COMAR, le Commandement de Marine (il en existe cinq en France).

Période(s)Principale : limite 19e siècle 20e siècle
Secondaire : 2e quart 20e siècle
Dates1899, daté par source
1901, daté par source
Auteur(s)Auteur : Charier Armand architecte
Personnalité : Ouizille Auguste commanditaire attribution par source

Composée de trois étages, la villa Kerlilon ressemble à un petit château de style Grand Siècle. Le classicisme se retrouve dans le bossage de la façade pour les deux premiers niveaux, un encadrement des ouvertures en pierres de taille et une tour carrée avec toit en pavillon à gauche de la façade orientée sur le port. Cette façade est la plus décorée, avec une lucarne-fronton profitant d´un balcon avec balustrade, des festons (bordures d´ornement saillantes en forme de guirlande) depuis la charpente des toitures se refermant sur les parties droite et gauche du deuxième étage et, sous le toit de la tour, où se situait à son sommet à l´origine un petit clocheton, un tympan ornemental. Une terrasse permet d´accéder au rez-de-chaussée depuis le jardin et de profiter d´une belle vue sur le port de Kernevel.

États conservationsbon état, remanié
Statut de la propriétépropriété de l'Etat

Annexes

  • 20085606046NUC : Archives départementales du Morbihan, S 694.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Morbihan. Matrices cadastrales de Ploemeur et de Larmor-Plage.

Bibliographie
  • ARATA, Claude. Les Villas de Kernével. Edition à compte d´auteur, 1993.

    122 p