Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, la Basse Besselière (Saint-Hélen)

Dossier IA22133383 réalisé en 2018

Fiche

Dossiers de synthèse

Cette maison rurale ancienne, datée 1635, est située au sud-est de la commune à la Basse Besselière, en bordure de la forêt domaniale de Coëtquen. Elle appartient en 1635 à Pierre Bossart qui fait sculpter son nom deux fois, à chaque entrée de la maison. Il est qualifié en 1653, Lors du baptême de sa filleule Perrine Dubois à Saint-Pierre-de-Plesguen, de sieur de la Besselière. Ses fils Guy et Julien apparaissent dans un acte de 1647 de la juridiction de Coëtquen, pour l’achat de terres et sont qualifiés "d’honnêtes gens". La pierre tombale de Pierre Bossard décédé en 1657 se voit encore près du chœur de l’église paroissiale.

Parties constituantes non étudiéescour, puits, jardin
Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonProjet de Parc Vallée de la Rance-Côte d'Emeraude
AdresseCommune : Saint-Hélen
Lieu-dit : Basse Besselière (la)

Maison dont le commanditaire et la date sont connus par des inscriptions sculptées : P. Bossard 1635. Les petites fenêtres du 17e siècle ont fait place à de plus grandes au 19e siècle. Un appentis est également venu se greffer à la construction initiale au bout vers l’est.

les matrices cadastrales de 1844 mentionnent deux terrains plantés de chanvre et une pièce de terre les Cognets, en bordure du ruisseau. Une activité liée au travail de la toile, rouissage, tissage n'est pas exclure dans ce village.

Période(s)Principale : 2e quart 17e siècle
Dates1635, porte la date

Cette maison rurale, comme pour la plupart des logis de ce territoire, regroupe sous un même toit des fonctions d’habitation et de stockage des denrées. Cette fonction mixte se devine par les portes hautes des greniers donnant sur la cour.

Sa toiture à l’origine devait être de même hauteur.

En rez-de-chaussée s’y situaient trois pièces, dont deux sont à feu avec des vaisseliers muraux. La pièce froide au centre pouvait être à usage de cellier. A l’étage une chambre chauffée permet à son occupant de se distinguer et d’afficher en cela une certaine aisance. Parmi les quelques détails sculptés, sont à signaler une tête souriante, sur la porte haute principale, et les monogrammes du Christ IHS et MA de Marie, sur le claveau central de la porte principale.

Mursgranulite moellon
granite pierre de taille
Toitardoise
Étagesétage en surcroît, 1 étage carré
États conservationsbon état, restauré
Techniquessculpture
Précision représentations

IHS MAA ( sur le claveau de la porte en plein cintre)

P : BOSSART : 1635 ( deux fois, linteau et claveaux de porte)

Petite tête sculptée ( au départ du chanfrein de la porte haute)

Annexes

  • La Basse Besselière, état de la section B du cadastre de 1844

    Appartient à : Néel de la Croix à St Pierre puis Le Guen,

    B 1229, maison, bâtiment et cour

    B 1230, le vivier

    B 1231, clos du vivier

    B 1232, le grand pré

    B 1236, le jardin

    B 1237, chanvri d’a bas

    B 1238, la Jannaie

    B 1239, chanvri d’a haut

    B 1240, le petit bois

    B 1247, la jannaie

    B 1248 les Cognets

Liens web