Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maison, 14 Place Alexandre Veillard (Saint-Aubin-du-Cormier)

Dossier IA35049232 inclus dans Ville de Saint-Aubin-du-Cormier réalisé en 2011

Fiche

Dénominationsmaison
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Saint-Aubin-du-Cormier
AdresseCommune : Saint-Aubin-du-Cormier
Adresse : 14 Place Alexandre Veillard

Cette maison est appelée "maison de la rose rouge" dans les archives. Elle pourrait avoir été construite à l'emplacement de la maison natale de Thomas James, évêque de Dol né à Saint-Aubin-du-Cormier et décédé en 1503, dont le blason portait une rose. Son tombeau se trouve aujourd'hui dans la cathédrale Saint-Samson de Dol-de-Bretagne ; il a été réalisé par des sculpteurs italiens, les Juste, vers 1507 et est considéré comme l'une des premières manifestations de la Renaissance en France. La construction de cette maison semble remonter à 1614 ainsi qu'en atteste une date portée sur le linteau de l'une des baies de la façade ouest. Malgré les nombreux remaniements subis par le bâtiment, certains éléments architecturaux témoignent encore de cette époque de construction : porte en plein cintre à doubles rouleaux, encadrements de baies chanfreinés, appuis saillants des baies. A l'intérieur, bien que de nombreux remaniements soient intervenus et que l'organisation de l'espace d'origine soit devenue illisible à cause d'aménagements postérieurs, il subsiste certains éléments qui attestent d'une époque de construction remontant à la fin du 16e siècle ou bien au début du 17e siècle : cheminée de l'étage à piédroits en forme de colonnes, ferme de charpente à aisseliers courbes.

Période(s)Principale : 1er quart 17e siècle
Dates1614, porte la date

La maçonnerie de ce bâtiment est composée de moellon de grès et de granite ; les encadrements de baies sont réalisés en pierre de taille de granite. La façade nord du bâtiment est recouverte d'un enduit. Cette façade est percée de nombreuses baies dont certaines sont le fruit de remaniements postérieurs à la construction de l'édifice. La façade ouest est percée de baies dont les encadrements sont chanfreinés ; les linteaux droits sont ornés d'accolade. La porte centrale, en plein cintre à doubles rouleaux, est surmontée d'une fenêtre à encadrement chanfreiné et à appui saillant. Au-dessus de la porte en plein cintre, se trouve une pierre calcaire qui porte un écu lisse entouré d'une couronne végétale. Un autre écu lisse, sculpté sur une pierre de granite, se trouve au-dessus de la fenêtre de l'étage ; il est également entouré d'une couronne végétale. La date de 1614 est portée sur le linteau de la baie la plus au sud de la façade ouest. La toiture à demi-croupes est couverte d'ardoise et surmontée d'épis de faîtage en zinc.

Mursgranite
grès
moellon
Toitardoise
États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • 20103509006Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, Bande_2.

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BARDEL, Philippe, MAILLARD Jean-Luc. Architecture de terre en Ille-et-Vilaine. Rennes : Apogée, Ecomusée du Pays de Rennes, 2002.

  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Institut Culturel de Bretagne, SKOL-UHEL AR VRO, Centre Régional d'Archéologie d'Alet, 1990.

  • CHATENET Monique, MIGNOT, Claude (dir.). Le manoir en Bretagne. 1380-1600. Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites/Editions du patrimoine/Imprimerie nationale Editions, 1999.

  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. Le guide de l'Ille-et-Vilaine. Plouagat : GP Impressions-Kervaux, 1994.

  • GASNIER, Marina. Le patrimoine industriel en Ille et Vilaine (19e-20e siècles). De l'inventaire à l'histoire. Thèse : Hist. de l'art : Rennes 2, Université de Haute Bretagne : 2001.

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA France, BARRIE, Roger, RIOULT, Jean-Jacques. Région Bretagne. Les malouinières - Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1997, (Images du patrimoine, n°8).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises d'Ille-et-Vilaine. L'architecte Arthur Regnault. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1993, (Itinéraire du patrimoine, n°34).

  • INVENTAIRE GÉNÉRAL DES MONUMENTS ET DES RICHESSES ARTISTIQUES DE LA FRANCE. Région Bretagne. Eglises et Chapelles, Ille-et-Vilaine. Rennes : Association pour l'Inventaire Bretagne, 1996, (Indicateurs du patrimoine).

  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque du département d'Ille-et-Vilaine pour servir de guide aux voyageurs dans Rennes et le Département. Rennes : P. Dubois Libraire-éditeur, 1884.

  • PAUTREL, Emile Notions d'histoire et d'archéologie pour la région de Fougères, 1927.

  • PEROUSE DE MONTCLOS, Jean-Marie. Architecture, méthode et vocabulaire. Paris : Inventaire Général des monuments et des richesses artistiques de la France, Centre des monuments nationaux/Editions du patrimoine, 2000.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France).