Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maisons sur la ville de Saint-Malo

Dossier IA35000252 réalisé en 1995

Fiche

Voir

Aires d'étudesCôte d'Emeraude
Dénominationsmaison
AdresseCommune : Saint-Malo
Cadastre : 1982 A, B, AI, AL, AM, B, H, G, M, N, P

1000 maisons de villégiature ont été recensées pour la période de 1840 à 1940. Les maisons les plus anciennes de cette étude sont construites entre 1860 et 1880 en front de mer par des Malouins (notaires, armateurs, capitaines au long cours...). Ces villas de grande taille sont situées sur le Sillon (Villa Marie), se faisant une place dans le tissu industriel préexistant, ainsi qu'à Rochebonne, sur la pointe et dans la cité des Bains (Villa Beausite, Les Grandes Terrasses, Saint-James). A partir de 1880, la plupart des quartiers littoraux de Paramé et Saint-Malo se couvrent de villas de taille moyenne, construites directement en front de digue (Villa Castel Maria, La Louisiane) ou un peu en retrait (Villa Caprice, Villa Les Sapins). Cette urbanisation du littoral est due à Paramé à un lotissement mis en place par une société immobilière d'origine parisienne, dirigée par Hébert et Desfossés. Plus de 300 villas sont construites à Paramé entre 1880 et 1900, certaines sur le modèle des recueils d'architecture publiés à la fin du 19e siècle. A partir de 1900, le rythme de construction garde un rythme soutenu, et concerne des dents creuses sur la digue ou les boulevards de l'arrière (avenue Pasteur, avenue Kruger) ou bien des quartiers entiers comme à Rothéneuf (lotissement du Val) ou à Saint-Malo (lotissement Fuentes). La construction reste active jusqu'à la veille de la Première Guerre mondiale. Durant l'entre-deux-guerres, de nouvelles constructions voient le jour, en style art nouveau (Les Hautes Portes) ou régionaliste (Steredenn Vor). Pendant la Seconde Guerre mondiale, les villas sont occupées par l'armée allemande puis serviront en 1944 à loger les réfugiés de l'intra-muros démoli par les bombardements. Dates portées : 1860, 1870, 1880, 1900.

Période(s)Principale : 3e quart 19e siècle
Principale : 4e quart 19e siècle
Principale : 1er quart 20e siècle
Principale : 2e quart 20e siècle
Principale : 3e quart 20e siècle
Toitsardoise
Mursgranite
enduit
moellon
appareil mixte
Décompte des œuvres bâti INSEE 26661
repérées 1000
étudiées 80

Annexes

  • Informations complémentaires :
  • 19963500267X : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, 4 J, Fonds des Bouillons.

    19973500318X : Archives communales de Saint-Malo, Fonds Hémar.