Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir, actuellement ferme, Kerfraval (Landévant)

Dossier IA56007485 réalisé en 2009

Fiche

Dossiers de synthèse

La ferme de Kerfraval est le type même de logis dont l'origine pose problème : siège d'une petite sieurie aux 15e et 16e siècles, elle est de par sa modestie destinée à être rapidement déclassée. Le bâtiment est-il l'ancien manoir, transformé selon les besoins agricoles au cours du temps, ou s'agit-il de la ferme qui lui a succédé, construite avec des ouvertures de grande qualité en remploi, peut-être en 1783, date portée sur le torchis de l'entrée ? Une autre ferme à proximité montre également des éléments de décor de qualité, mais il s'agit là clairement de remplois.

Destinations ferme
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Pluvigner
Adresse Commune : Landévant
Lieu-dit : Kerfraval
Cadastre : 1837 D1 235 ; 2000 ZE 10

Le logis du manoir est attesté au 15e siècle : il appartient en 1448 à Jean Le Goar. Il s'agit d'une famille noble modeste puisque leurs revenus n'excèdent pas 20 livres. Les descendants de Jean Le Goar, également prénommés Jean sont attestés jusqu'au milieu du 16e siècle (réformation de 1536). Mais au cours du 17e siècle, le manoir change trois fois de propriétaire. Le logis subsistant est construit dans la 2e moitié du 16e siècle ou au début du 17e siècle, peut-être lors du premier changement de propriétaire. Il devint sans doute assez vite une ferme. Le modifications intérieures, importantes (changement de l'escalier pour une échelle en bois aujourd'hui remplacée par du béton) sont intervenues en 1783, date visible en 1969, portée sur le plafond en torchis dans l'entrée, près de la porte de l'escalier. Les dépendances en alignement, sans doute reconstruites dans la 2e moitié du 19e siècle, ont été fortement remaniées au 20e siècle. L'intérieur de la maison est alors entièrement transformé. La comparaison avec la vue de 1969 montre la disparition du chaume et de l'ondulation du toit suivant les fenêtres hautes. Celle de gauche a disparu. On ne voit pas la fenêtre à croisée, masquée par la végétation, mais certainement présente. A cette époque, la charpente ancienne était encore en place, mais la cheminée avait disparu.

Période(s) Principale : limite 16e siècle 17e siècle , (?)
Principale : 19e siècle , (?)
Secondaire : 4e quart 18e siècle
Dates 1783, porte la date

Le logis de plan allongé se compose de deux pièces en rez-de-chaussée, et à l'étage. La pièce ouest à l'étage éclairée par une fenêtre à croisée semble la grande chambre. Les cheminées du rez-de-chaussée de même que l'escalier n'ayant pas subsisté, il est difficile d'attribuer des fonctions aux pièces.

Murs granite
moellon
Toit chaume, tôle ondulée
Étages 1 étage carré
Couvertures toit à longs pans
pignon découvert
Techniques sculpture
Précision représentations

Décor à croisillon porté sur l'appui de la fenêtre de la chambre est.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • 20095606002NUCB : Archives communales de Landévant

    20105601665Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 097_56_69_bande_09/4A. Landévant. Kerfraval.

    20105601666Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 097_56_69_bande_09/5A. Landévant. Kerfraval.

    20105601670Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 097_56_69_bande_10/9A. Landévant. Kerfraval.

    20105601669Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 097_56_69_bande_10/8A. Landévant. Kerfraval 2.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives communales de Landévant. Plans cadastraux, 1837.

  • A. D. Morbihan. Fonds Galles. 2J43 : Tableau par paroisses des terres nobles du diocèse de Vannes d´après la réformation de 1666.