Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir de Kerhuon (Plouaret)

Dossier IA22017137 réalisé en 2011

Fiche

Parties constituantes non étudiées cour, dépendance, vivier, fournil
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor - Plouaret
Adresse Commune : Plouaret
Lieu-dit : Kerhuon

Cet ensemble bâti ancien, à la fois résidence seigneuriale et exploitation agricole, est situé à 2000 mètres au nord-nord-ouest du bourg de Plouaret et à 117 mètres d´altitude. Il se trouve à proximité immédiate d´une source et d´un petit affluent du ruisseau de Kerlouzouen. Le manoir est isolé dans la campagne ; à l´origine, on y accède uniquement par le "chemin de Pen an Gué à Huon" via "Goaz en faouet" (aujourd´hui Goaz ar Faven). Le toponyme est orthographié "Khuon" (Kerhuon) sur le cadastre de 1835. Le manoir de Kerhuon relevait de la bannière de Tonquédec ; il était la propriété de la famille Le Meur, seigneur de Kerigonan et de Lesmoal en Plounérin dont les armoiries sont "d´argent à la fasce d´azur ; alias : accompagné en chef d´un croissant de gueule". On signale notamment Vincent de Meur, seigneur de Kerhuon, né en 1628 dans ce manoir et entré dans la cléricature (aumônier du roi puis prêtre en 1653). La branche de Kerguz-Kerhuon s´éteint avec lui. L'édifice actuel comporte une mise en œuvre en pierre de taille de granite et des éléments stylistiques (porte en arc brisé, baies étroites à appui saillant et linteau orné d´une accolade), datables du 16e siècle cependant le plan du logis diffère de celui figurant sur le cadastre ancien. Le mur d´enceinte est percé d´une porte charretière (en partie détruite mais dont les éléments ont été conservés) et d´une porte piétonne en plein cintre surmontée à archivolte en accolade de la même période. Le pignon ouest du logis a été entièrement remonté au 19e siècle ainsi qu´une partie conséquente de la façade orientée au nord. Le four à pain du fournil, adossé au mur d´enceinte pourrait être contemporain du logis. Des éléments provenant d´une chapelle datable du 16e siècle ont été observé dans la maçonnerie des dépendances : crossette sculptée et bénitier.

Période(s) Principale : 16e siècle
Secondaire : 2e moitié 20e siècle
Auteur(s) Personnalité : Vincent de Meur, habitant célèbre, commanditaire, attribution par travaux historiques
Typologies manoir orienté au nord
États conservations remanié, restauré
Techniques sculpture
Représentations armoiries ornement architectural accolade
Statut de la propriété propriété d'une personne privée

Annexes

  • "Kerhuon abritait toute une jeune famille. Messire Régnault de Meur, écuyer, Se de Kerguz, Kerhuon et autres lieux, et Marie Cam, de la noble maison de Kernasquirec, sa compagne, voyaient grandir autour d'eux quatre enfants qui répandaient sous leur vieux toit la vie et la douce gaieté qu'engendrent la liberté et la simplicité des champs : Jean, leur chef de nom et d'armes, qui deviendra Gouverneur de Lannion ; puis Françoise, mariée en 1650 à messire Rolland Lestic, sieur de Kerraoul et des Salles, en l'évéché de Saint-Brieuc ; Jeanne, qui épousera Yves de Kerverder, sieur de Kerjean ; enfin notre Vincent, qui préférera aux riches bénéfices ecclésiastiques la pauvreté, aux titres pompeux, celui de prêtre indigne, de pauvre missionnaire, et qui mourra en odeur de sainteté, en 1668" (Bulletin archéologique de l'Association bretonne, Rennes, 1885).

  • 20122205741NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, I2.

    20122205740NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, I2.

    20122205739NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor, I2.