Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir de Kermein [Kermen] (Minihy-Tréguier)

Dossier IA22133371 réalisé en 2018

Fiche

Une partie des archives de la seigneurie de Kermen [Kermein, voire Kermin] est conservée aux Archives départementales des Côtes-d’Armor sous les cotes E 2163, E 2326 (un acte mentionne le manoir de Kermen), E 2940 (Jean du Tertre est mentionné comme seigneur) et E 3485. D’autres éléments se trouvent sous la cote 2 G 248 (trois pièces concernent ainsi la période allant de 1576 à 1602).

La seigneurie de Kermen appartenait au 17e siècle à la famille du Tertre (en breton, alias Rozou) qui blasonne "d’argent au massacre de cerf de gueules sommé d’une fleur de lys de mesme" (Armorial breton de Guy Le Borgne, 1667) ou, avec un autre vocable "d’argent au rencontre de cerf de gueules, accompagné en chef de trois fleurs de lys de même" (Pol Potier de Courcy, Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1862). Cette famille était anciennement implantée à Penvern [Pen Wern] en Plouguiel. Il paraissent aux montres de Tréguier de 1427 à 1535 (rassemblement des nobles en armes). Tudual du Tertre comparait ainsi en archer porteur d'une brigandine (armure légère servant de cuirasse) à la montre de Tréguier de 1481 avec 70 livres de revenu. Yvon du Tertre a comparu comme seigneur de Kermen en 1535 avec les nobles de Minihy-Tréguier (un dénommé Bizien du Tertre est mentionné à Plouguiel).

Le toponyme "K[er]mein" est mentionné sur le cadastre de 1835. L’institut national de l'information géographique et forestière (IGN) a retenu le toponyme "Kermein".

Le manoir de Kermein a été dessiné par Louis-Marie Faudacq.

En 1973, le manoir de Kermen appartenait à la famille de Roquefeuil qui était également propriétaire du château du Bilo tout proche.

Parties constituantes non étudiéesdépendance
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonSchéma de cohérence territoriale du Trégor - Tréguier
AdresseCommune : Minihy-Tréguier
Lieu-dit : Kermein

Manoir datable du 16e siècle. Il a été vraisemblablement modifié au 17e siècle. Lors de sa réutilisation comme bâtiment de ferme, le manoir a perdu certaines de ses caractéristiques architecturales. La dernière restauration a modifié les abords du manoir et entrainé une modification des accès.

Selon les états de section du cadastre, l’ancien manoir de Kermein appartient en 1835 à Adolphe de Roquefeuil qui habite au château du Bilo.

Période(s)Principale : 16e siècle
Secondaire : 19e siècle, 2e moitié 20e siècle

Cet ensemble bâti ancien, à la fois résidence seigneuriale et exploitation agricole est situé à 1600 mètres à l’ouest-nord-ouest du bourg de Minihy-Tréguier. Le manoir est implanté sur des terres fertiles à proximité d’un ruisseau. Sa façade postérieure est visible depuis la route allant de Croas ar Guden à Tréguier. En contrebas du manoir, se trouve un ancien moulin à eau qui servait au rouissage du lin.

Selon les états de section du cadastre, les parcelles avoisinantes sont désignées comme "coat Kermin, futaie [barré] pâture" (n° 165), "coat Kermin, taillis" (n° 166), "parc an leur, labour" (n° 167), "l’aire" (n° 168), "maison, bâtiment et cour" (n° 169), "jardin" (n° 170, 171 et 172), "ar chlos, labour" (n° 173), "parc an coat, labour" (n° 174).

Orienté vers le sud-sud-est, le logis, construit en moellon de schiste, affecte un plan rectangulaire. Sa façade principale – du fait du manque de liaisonnement dans la maçonnerie - montre une construction en deux temps. La partie ouest semble être la plus ancienne : sa façade arrière est flanquée d’une tour d’escalier dotée d’une vis secondaire donnant accès à une pièce haute. Ses deux toitures en poivrière sont chacune couronnée d’un épi de faîtage en terre cuite (remplacés après 1973). La partie est du logis accueille une porte en arc plein cintre. Sa façade est marquée par une petite avancée : s’agissait-il d’un élément de confort comme un cabinet, une garde-robe ou des latrines ? Les fenêtres du manoir, au nombre de cinq, organisées en trois travées avec la porte, sont toutes à linteau droit. Près du pignon ouest a été aménagé une petite baie. Sur la photographie de 1973 du pré-inventaire, l’étage de comble est éclairé par trois petites lucarnes ou "capucines". La façade arrière est flanquée par deux appentis dont l’un sur deux niveaux (garde-robe ou latrines ?).

En 1973, le logis était flanqué à l’est par une métairie déclassée en dépendance à usage d’étable. Les dépendances formaient une cour close comme le figure le cadastre de 1835.

Cet ensemble bâti ancien a été entièrement restauré. La cour du manoir n’est pas visible depuis le domaine public.

Mursgranite moellon
schiste moellon
maçonnerie
Toitardoise
Étages1 étage carré, étage de comble
Couverturestoit à longs pans pignon couvert
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis avec jour en maçonnerie
États conservationsbon état, restauré
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreà signaler
Éléments remarquableslogis

Références documentaires

Documents d'archives
  • Seigneurie de Kermen - titres : aveux. Paroisse de Tréguier, famille Du Tertre.

    Séquentiel : 231.

    Cote : 2 G 248.

    Dates : 1576-1602.

    Nombre éléments : 3 pièces.

    Métrage conservé : 0,01.

    Ancienne cote 1 : G art. 468.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 2 G 248
  • Canton de Tréguier (22). Pré-inventaire de la commune de Minihy-Trégier par Nicole Chouteau et Viviane Maillen assistées de Didier Richard pour les photographies, 1973.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel) : 152