Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir de la Villeneuve (Coatréven)

Dossier IA22132063 réalisé en 2018

Fiche

Ancienne résidence seigneuriale ayant appartenu aux familles Daniel, Le Moal et de Trogoff, la VIlleneuve alias Kernevez, ne possédait pas de droit de justice.

Selon Ogée, La Villeneuve appartenait en 1460 à Alain Daniel "d'azur à deux coupes couvertes d'or", sieur de Kermoisan et marié à Marguerite Le Guichoux.

La Villeneuve passe plus tard aux mains de la famille Le Moal "d'azur à deux cygnes affrontés d'argent, becqués et membrés de sable", citée aux Réformations et Montres de 1481 et 1543 en la paroisse de Coatréven : Charles Le Moal, seigneur de la Villeneuve, marié à Jeanne de Crec'hriou, dame de la Villeneuve.

Au 16e siècle, la Villeneuve passe aux mains de la famille de Trogoff "d'argent à trois fasces de gueules" qui la possède encore au 19e siècle :

- Marguerite Le Moal (-1540), mariée à Jean de Trogoff (-ap.1540).

- Yves de Trogoff, écuyer, seigneur de la Villeneuve marié à Marie Le Barzic.

- Jean de Trogoff, écuyer, seigneur de la Villeneuve (-1553), marié à Françoise Le Marrant (-1553).

- François de Trogoff, écuyer, seigneur de la Villeneuve (av.1553-1626), marié en 1589 à Marguerite de Coëtmen (av.1570-), dame du Boiguézennec.

- Rolland de Trogoff, seigneur du Boisguézennec et de la Villeneuve (av.1600-1648), marié en 1623 à Anne de la Bouexière, dame de Restolles (1590-1670).

- François de Trogoff, seigneur de la Villeneuve du Boisgézennec (av.1634-1660), marié en 1654 à Anne de Lanloup (1634-).

- Pierre de Trogoff, chevalier, seigneur du Boisguézennec de la Villeneuve (1654-1680), marié en 1673 à Yvonne-Marguerite de Trogoff, dame de Kevelleau (1648-1723).

- François-Michel de Trogoff, seigneur du Boisguézennec (1677-1758), marié en 1700 à Marie-Elisabeth Rouxel, dame de Carivan.

- Jean-Marie de Trogoff, chevalier, seigneur du Boiguézennec (1709-1747), marié en 1731 à Marie-Anne Rosalie Lesné (av.1711-).

- Yves de Trogoff, conseiller au Parlement de Bretagne, seigneur du Boisguézennec et de la Villeneuve (1731-1786), marié en 1752 à Catherine-Jeanne Callays (1735-1776).

- François-Michel Yves Marie de Trogoff, chevalier de l'Ordre de Saint-Louis, seigneur de Trogoff du Boisguézennec (1753-1785), marié en 1773 à Marie-Anne Henry, dame de la Villeneuve et de Trogoff (1751-).

Suite à la Révolution française et sa vente des biens nationaux de deuxième origine, la Villeneuve, appartenant à François-Michel Trogoff du Boisguézennec, est vendu le 19 Thermidor An 4 (6 août 1796) à Jean Guilloux. Plus tard, la famille de Trogoff redevient propriétaire, comme l'atteste la matrice cadastrale de 1834, signalant Yves de Trogoff à la Villeneuve.

- Yves-Marie de Trogoff, chevalier de l'Ordre de Saint-Louis, comte de Trogoff de Boisguézennec (1774-1862), marié en 1820 à Marie-Charlotte Sophie Artur de Keralio (1786-1869).

Selon Henri Frotier de la Messelière (Dans le Régaire de Tréguier, 1938), le seigneur de la Villeneuve possédait un droit d'enfeu et d'escabeau dans l'église paroissiale de Coatréven, dont la nef renfermait une tombe aux armes des Trogoff de la Villeneuve.

Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonSchéma de cohérence territoriale du Trégor - Tréguier
AdresseCommune : Coatréven
Lieu-dit : Villeneuve (la)

Construit dans la seconde moitié du 15e siècle, le manoir de la Villeneuve devient métairie noble puis ferme au 19e siècle.

Depuis la levée du cadastre de 1834, le plan général de l'ensemble à peu évolué, mis à part à la construction d'une extension accolée à l'est du logis, dans la seconde moitié du 19e siècle.

Période(s)Principale : 2e moitié 15e siècle, 2e moitié 19e siècle

De plan en L, cet ensemble se compose du logis manorial et de dépendances agricoles en retour d'équerre à l'ouest.

Un routoir, signalé sur le cadastre de 1834, est présent au sud du manoir. Envahi par la végétation, ce dernier est désormais "séparé" du manoir par la route départementale 6.

Le moulin de Kernevez, appelé aussi Milin Kernevez et autrefois situé au nord-est de la paroisse, faisait également parti de l'ensemble.

Le manoir, dont les façades ont été interverties dans leur rôle suite au nouveau tracé de la route départementale, se compose d'un rez-de-chaussée, d'un étage carré et d'un étage de comble. Il est édifié en moellon de granite et de schiste avec encadrement des ouvertures en pierre de taille de granite.

Au rez-de-chaussée, le logis conserve ses deux cheminées anciennes, datables de la seconde moitié du 15e siècle. Les étages sont desservis par un escalier en vis logé dans une tour circulaire en demi-hors-oeuvre, arasée dans sa partie supérieure et aujourd'hui couverte en appentis.

Mursgranite moellon
schiste moellon
Toitardoise
Plansplan régulier en L
Étagesrez-de-chaussée, 1 étage carré, étage de comble
Couvrementscharpente en bois apparente
Couverturestoit à longs pans
Escaliersescalier demi-hors-oeuvre : escalier en vis sans jour en maçonnerie

Références documentaires

Documents figurés
  • Archives départementales des Côtes-d'Armor : 3P042_004
Bibliographie
  • OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de Bretagne, nouvelle édition augmentée par Marteville et Varin. Rennes, 1843.

  • JOLLIVET, Benjamin, Les Côtes du Nord, histoire et géographie de toutes les villes et communes du département, 1856, tome III, 487 p.

  • POL POTIER DE COURCY. Nobiliaire et armorial de Bretagne. Joseph Floch Editeur, Mayenne, 1970.

  • COLLECTIF. Bulletin d´information des Maires : éléments d´histoire et d´archéologie des communes de l´arrondissement de Lannion. Saint-Brieuc, Ateliers d´impression Préfecture, 1979. 198 p.

  • PICHOURON, Patrick ; KERHERVE, Jean (Dir.), "Manoirs et propriétaires aux 15e et 16e siècles dans le régaire de Tréguier et la seigneurie de Botloy-Lézardré (Dans les limites actuelles des cantons de Lézardrieux et de Tréguier)". Mémoire de maîtrise, Université de Bretagne occidentale, Faculté Victor Segalen, Brest, 1994, 170 p.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel) : ARC dom
Périodiques
  • FROTIER DE LA MESSELIERE, Henri. "Dans le regaire de Tréguier" in Bulletins et mémoires, Société d'émulation des Côtes-du-Nord, Les Presses Bretonnes, Saint-Brieuc, 1938, p. 19-274.