Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Manoir de Léodanet (Berhet)

Dossier IA22017422 réalisé en 2011

Fiche

Destinations maison, ferme
Dénominations manoir
Aire d'étude et canton Schéma de cohérence territoriale du Trégor - Plouaret
Adresse Commune : Berhet
Lieu-dit : Léodanet

Cet ensemble bâti ancien, à la fois résidence seigneuriale et exploitation agricole, est situé à 200 mètres au sud du petit bourg de Berhet et à 85 mètres d´altitude. Il se trouve à proximité de la fontaine Sainte-Brigitte et d'un petit cours d'eau signalé sur le cadastre de 1826. Le manoir est isolé dans la campagne : on y accédait originellement par le nord ou par l'ouest.

Le toponyme "Léodanet" est mentionné sur le cadastre de 1826. Le manoir de Léodanet-Vras (littéralement, "Léodanet, le grand") a vraisemblablement appartenu à la seigneurie de Coadélan à Prat.

L'édifice actuel comporte des dispositions et éléments stylistiques datables de la fin du 15e siècle ou de la 1ère moitié du 16e siècle.

Cet édifice n'est pas protégé au titre des Monuments historiques.

Période(s) Principale : limite 15e siècle 16e siècle, 1ère moitié 16e siècle

Le manoir de Léodanet se signale dans le paysage par son important volume et par sa tour d'escalier. Le logis et les dépendances sont organisés autour de la cour tournée vers l'ouest. Le logis manorial est orienté vers l'ouest. Vers l'est, si le logis est quasiment aveugle, on peut déceler une ancienne porte en arc brisée flanquée par une importante tour hors œuvre. La tour renferme un escalier en vis qui dessert le premier étage et les combles du logis : il est éclairé par de petites ouvertures. Le logis est couvert en ardoise à pignons découverts à rampants et crossettes et présente trois souches de cheminée.

Plan probable à deux pièces en rez-de-chaussée : chaque pièce étant desservie par une porte donnant sur l’extérieur. Au nord, porte en arc plein cintre moulurée ouvrant sur la salle basse (?) dotée d'une grande fenêtre à meneau et traverse, appui saillant et double accolade. Au sud, porte à linteau droit en accolade et fenêtre étroite à traverse et accolade à usage probable de cuisine (?).

A l'étage, vers l'ouest : grande fenêtre à meneau et traverse, appui saillant et double accolade et fenêtre étroite à traverse et accolade. Percé dans le pignon sud, seconde fenêtre étroite à traverse et accolade. Les corbeaux qui sortent du pignon au sud trahissent la présence d'une cheminée à l'étage.

Recensement réalisé sur le terrain par Tristan Le Nedellec.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Iconographie

    20122212065NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20122212068NUCA : Archives départementales des Côtes-d'Armor