Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir, Rinan (Tremblay fusionnée en Val-Couesnon en 2019)

Dossier IA35049448 réalisé en 2011

Fiche

Á rapprocher de

Parties constituantes non étudiéesfournil
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Antrain
AdresseCommune : Val-Couesnon
Lieu-dit : Tremblay Rinan
Précisionscommune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Tremblay

La construction de ce bâtiment pourrait remonter à la fin du 18e siècle. Toutefois, il est relativement difficile de le dater car

son architecture ne présente pas de caractéristiques marquantes. Cependant, la symétrie des percements de la façade ouest, le toit brisé, à la Mansart… sont des éléments qui permettent de faire remonter la construction à cette période.

Ce lieu n’est pas mentionné comme un lieu noble, pourtant, dans les années 1920, dans son ouvrage Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments, Paul Banéat mentionnait le village de « Rinand » dans lequel se trouvait une halle munie d’une horloge (disparue) et qui dépendait de la seigneurie du Pontavice.

Aujourd’hui, le bâtiment est en assez mauvais état et la végétation commence à l’envahir.

Une hache en silex a été découverte lors d'un labour en mars 1991.

Période(s)Principale : 2e moitié 18e siècle

Le gros œuvre de ce bâtiment est composé de moellon de schiste ; les encadrements de baies et les chaînages d’angles sont quant à

eux réalisés en pierre de taille de granite. Certains encadrements de baies sont réalisés en brique sur les ailes latérales.

Le toit à la Mansart est couvert d’ardoise.

Le bâtiment s’élève sur trois niveaux : rez-de-chaussée, premier étage et combles. Il possède un plan quadrangulaire et est orienté est-ouest. Il est composé d’une partie centrale et d’ailes latérales moins élevées.

Sa façade ouest est ordonnancée et s’organise en trois travées principales. Les baies quadrangulaires présentent des arcs de décharge

au-dessus des linteaux ; les lucarnes possèdent des toitures à croupes.

L’aile latérale sud abritait semble-t-il, au vu de ses ouvertures, une écurie. Un ancien fournil se trouve également au nord-est de la

construction principale.

Mursgranite pierre de taille
schiste moellon
Toitardoise
États conservationsmauvais état
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929

    p. 261