Logo ={0} - Retour à l'accueil

Manoir, la Vieille Oreille (Chantepie)

Dossier IA35035291 réalisé en 2005

Fiche

Parties constituantes non étudiéesédifice agricole, vivier
Dénominationsmanoir
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Rennes Sud Est
AdresseCommune : Chantepie
Lieu-dit : la Vieille Oreille
Le manoir porte, au dessus de la porte centrale, 'les armoiries accolées de Nicolas Mellet seigneur de la Vieille Oreille et de Louise de la Fresnaye sa femme, entourées de deux palmes liées et timbrées d'une couronne de comte' [P. Banéat] ainsi que la date -aujourd'hui effacée- de sa reconstruction en 1675. Au rez-de-chaussée, une ancienne cheminée en granite est conservée sur le pignon ouest ; elle est moderne à l'est. Une fenêtre remaniée à l'ouest expose en remploi un linteau à larmier en accolade portant un écu chargé d'un oiseau. [A l'est, une fenêtre présente sa copie en ciment]. Selon G. de Corson, la chapelle de la Vieille Oreille ou Mivoie (car à moitié route de Rennes à Chateaugiron) construite en 1733 par Jean-Louis Mellet, sieur de Mivoie, chanoine de Saint-Malo et archidiacre de Porhoët, était en ruine dès 1790. L'ancien manoir conservait, jusqu'à il y a peu, un intéressant vivier et un réseau de douves.
Période(s)Principale : 4e quart 17e siècle
Secondaire : 19e siècle
Secondaire : 20e siècle
Dates1675, porte la date

Parties agricoles en terre.

Mursschiste
terre
enduit
moellon
Toitardoise
États conservationsremanié
Statut de la propriétépropriété privée

Références documentaires

Bibliographie
  • BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine, histoire, archéologie, monuments Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929, 4 vol.

    t.1, p. 321
  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886, 6 vol.

    t. IV, p. 318
  • Le Patrimoine des Communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Le Patrimoine des Communes de France).

    t. II, p. 1197 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)