Logo ={0} - Retour à l'accueil

Maquette navigante de bateau "Stéphane"

Dossier IM22005400 réalisé en 2006

Fiche

Dénominationsmaquette
Aire d'étude et cantonCommunes littorales des Côtes-d'Armor - Perros-Guirec
AdresseCommune : Perros-Guirec
Lieu-dit : Le Port

La maquette navigante le "Stéphane", du nom du fils de Pierre Symoneaux a été construite par ses soins pour les régates locales et nationales de modélisme dans les années 1970. C'est un modèle unique sur plan Boussy. Ce bateau a gagné plusieurs fois le championnat de France de régates de maquettes navigantes. Lors des régates annuelles de Perros-Guirec dans la rade, une course de modèles réduits était organisée dans le même temps dans le bassin de chasse du Linkin par le comité de quartier. C'est là que Henri Piriou de Tréguier défia en 1962 les Perrosiens, qui relevèrent le défi sur le Jaudy le dimanche suivant, avec Gaby Tanguy, Xavier Trellu, Pierre Symoneaux et quelques autres passionnés. L'affront fut complet, les Jolu, Guillou, Boulard et autre Piriou "mirent la pâté" aux Perrosiens en présence de Pleubiannais, qui les défièrent à leur tour sur la petite grève du sillon de Talber. Ces régates de maquettes navigantes allaient se développer dans le Trégor entre 1962 et 1974, initiées par Pierre Symoneaux de Perros-Guirec. Les premiers clubs de modélisme naval : Pierre Symoneaux a créé au début des années 1960 l'association "CNMR (Club Nautique de Modèles réduits de la Côte de Granite, du Trégor et de l'Argoat), qui réunissait les trois clubs de modélisme naval et de course de modèles réduits. Cette association initia la création d'une Fédération nationale : "la Miniflotte" ou F.F.M.N. (Fédération française de Modélisme Naval). Elle inaugura en 1964 le championnat de France à Perros-Guirec (de la Fédération de M.N. et de la Fédération Internationale "Naviga", qu'elle gagna en 1975, avec également les voiliers de Yves-Marie Croajou de Pleubian, souvent construits par Yves Plusquellec, qui avait mis en oeuvre un mini-chantier pour ceux qui ne construisaient pas eux-mêmes (5 bateaux par club étaient autorisés à concourir). Yves Riou attela une remorque à sa bicyclette pour faire la route jusqu'à Perros, mais l'association devait aller plus loin dans ses projets en sillonnant de nombreux plans d'eau en France et à l'étranger, tout en recevant leurs adversaires amicaux dans le Trégor. Job Le Petit reçut la coupe du président de la République Georges Pompidou à Vitré en 1972 : un vase de Sèvres. Les ingénieurs du CNETT (Centre National des Télécommunications) de Lannion prêtaient mains forte à ces passionnés de régates de modèles réduits dans le bassin de chasse de Perros-Guirec ou dans la petite grève du sillon de Talber. Yves-Marie Croajou, ancien marin retraité (second à bord de la goélette "Océanide" du capitaine Nicolas de Tréguier), était chargé de régler la voilure des bateaux selon les vents dominants sur le plan d'eau. Le club de modélisme Perros-Guirec fut second du championnat du monde à Sofia en 1972 ; cependant la disparition tragique de ce passionné de régates en 1975, mis un termes aux exploits du club, qui ragea définitivement ses gréements. La surface de voilure était très réglementée de même que la taille des bateaux, qui devaient rivaliser sur le même plan d'eau dans les différentes catégories. Il existait plusieurs catégories de bateaux : 2 mètres, 1, 27 mètres et 1, 80 mètres, avec un poids maximum de 17 kg.

Période(s)Principale : 3e quart 20e siècle
Auteur(s)Auteur : Pierre Symoneaux auteur

Maquette navigante construite en bois de contreplaqué sur membrures, poids : 7 kg. Le bateau possède un mât haut de 100 cm de même longueur que la coque. Le tirant d'eau est de 25 cm avec une quille en plomb. Le gréement est composé d'un foc et d'une grande voile marconi en tissu synthétique avec un grammage de 80 à 120 g. Un spi pouvait être ajouté au vent arrière. La surface totale de voile est de 40 dm2 sans le spi. Le bateau disposait de 3 jeux de voiles et on choisissait un jeu pour toute la régate. La quille a une forme de bulbe et la coque est très élancée. La conduite du bateau se faisait grâce au réglage des voiles et de la dérive, la coque ne disposant pas de gouvernail. La voile est libre avec un réglage fixe une fois pour toute.

Catégoriesmodélisme
Structurespont continu
Matériauxbois
Précision dimensions

l = 100 ; h = 100. La maquette mesure 100 cm de long et le mât mesure 100 cm de tirant d'air.

États conservationsbon état
Statut de la propriétépropriété privée
Intérêt de l'œuvreÀ signaler

Références documentaires

Documents audio
  • SYMONEAUX, Pierre. Témoignage sur la vie maritime à Perros-Guirec. Perros-Guirec : 28 juillet 2006.

    Témoignage audio