Logo ={0} - Retour à l'accueil

Moulin à farine puis teillage, Moulin Rolland (Hengoat fusionnée en La Roche-Jaudy en 2019)

Dossier IA22132246 réalisé en 2014

Le site de Moulin Rolland est intéressant à plus d'un titre. La longévité de son activité durant quatre siècles, la conservation d'éléments architecturaux et mobiliers, d'archives et de témoignages oraux permettent de retracer son histoire de 1547 à 1955. D'une part, il témoigne de l'activité meunière, d'autre part du réseau de teillages organisé autour de la culture et de la transformation du lin dans le Haut Trégor.

Dénominationsmoulin
Aire d'étude et cantonSchéma de cohérence territoriale du Trégor - Roche-Derrien (La)
AdresseCommune : Roche-Jaudy (La)
Lieu-dit : Hengoat Moulin Rolland
Précisionscommune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Hengoat

Le moulin d'origine d'après les documents d'archives

Le plus ancien document attestant l'existence de Moulin Rolland est un bail à ferme passé en 1547 entre Guillaume Loz, seigneur de Trolong, et Olivier Lucas (cf. annexe). Le bail comprend : le moulin à blé (moulin bladered) sur le ruisseau du Bizien ; une maison jouxtant le moulin et une pièce de terre près du ruisseau. L'ensemble dépend de la seigneurie de Trolong.

Le moulin actuel reconstruit dans la première moitié du 17e siècle

Le moulin actuel semble reconstruit dans la première moitié du 17e siècle. Il est alimenté par un bief de dérivation de la rivière du Bizien (ou de Pouldouran). Le renable (inventaire) réalisé en 1699 à Moulin Rolland signale l'entrée en jouissance de Bertrand Le Roux, meunier demeurant à Pouldouran (cf. annexe). C'est lui qui construit l'écurie contre le pignon ouest en 1699 (cadastre ancien, parcelle 187), détruite au 20e siècle. Le bail à domaine congéable passé en 1777 entre "honorable homme Yves Le Cozannet et messire Emmanuel Agathe seigneur du Hallay, propriétaire des terres, fiefs et seigneurie de Trolong..." décrit parfaitement le site à la fin du 18e siècle (cf. annexe) avec le moulin tel qu'il est aujourd'hui. Un routoir pavé était aménagé dans le petit pré joignant la rivière.

De l'autre côté de la route, la maison du meunier (cadastre ancien, parcelle 144) semble construite entre la fin du 18e siècle et le début du 19e siècle, agrandie vers l'ouest après 1835 et remaniée dans la seconde moitié du 20e siècle. En 1952, une nouvelle maison est construite par Hervé Louis et Mathilde Geffroy, patron-teilleurs, à quelques mètres à l'ouest.

La reconversion du moulin en teillage

C'est sans doute à la fin du 19e siècle ou au début du 20e siècle que le moulin à farine devient un moulin à teiller le lin. L'outillage nécessaire au teillage était entraîné par un tournant hydraulique. En 1947, Hervé Louis et Mathilde Geffroy construisent à côté du moulin, un entrepôt à lin et un teillage moderne après avoir fait combler le bief pour faciliter et sécuriser l'accès. Les premières machines sont installées en 1949 parmi lesquelles une égreneuse, un broyeur (pour briser les tiges de lin), des spatules en bois actionnées manuellement pour teiller le lin (battre les tiges). En 1951, une teilleuse belge "Van Houert", à moteur diesel "Cérès", remplace les roues à spatules. Une dizaine d'ouvriers travaillent au teillage jusqu'en 1955. Aujourd'hui, c'est l'un des derniers encore en place en Bretagne.

Hervé Louis et Mathilde Geffroy allaient acheter le lin aux agriculteurs dans un rayon de 30 kilomètres autour du teillage. Les agriculteurs venaient ensuite livrer les bottes de lin à Moulin Rolland où elles étaient entreposées jusqu'au toit dans le hangar à lin. Teillé sur place, le lin était transformé en fillasse (fibre noble) pressée en ballots et achetée deux fois l'an par un courtier pour des filatures du nord de la France. L'étoupe restante (fibre courte) était vendue localement pour remplir les matelas et calfater les bateaux tandis que la chèvenotte (déchets ligneux) servait, entre autre, de combustible ou de litière pour les animaux.

Période(s)Principale : 1ère moitié 17e siècle, 2e quart 20e siècle
Secondaire : 4e quart 17e siècle
Dates1947, daté par tradition orale
1699, daté par source

Moulin Rolland est situé au nord-ouest de la commune, à la limite de Pouldouran. L'ancien moulin à farine est toujours en place, construit en moellon de schiste. Il était alimenté par un bief (canal de dérivation) conduisant l'eau du ruisseau du Bizien sur les deux roues du moulin, enlevées lors du comblement du bief. Edifié sur une pente, l'édifice comprend un comble à surcroît à usage d'habitation (cheminée sur le pignon nord), accessible par un escalier extérieur et une porte haute. A l'intérieur, la meunerie s'étendait sur deux niveaux : les meules étaient placées sur un bâti de bois surélevé par rapport au sol de la pièce, l'accès se faisant par la porte ménagée dans le pignon est. Sous ce bâti prenait place le système de transmission de la force motrice accessible par une porte percée sur le pignon ouest, aujourd'hui murée. Sur le mur sud, deux ouvertures sont ménagées pour le passage des axes des roues, autrefois reliés au mécanisme.

Deux hangars construits en parpaing de béton, planches de bois et tôle ondulée abritent respectivement le teillage et l'entrepôt destiné au stockage des bottes de lin. Le teillage motorisé comprend la teilleuse et les autres machines et outils nécessaires à la transformation du lin : égreneuse, peigne à lin, broyeur, teilleuse, "secoueuse" de chènevotte, système d'aspiration, presse pour les ballots de filasse, bascules...

Mursschiste moellon
béton parpaing de béton
bois
Toitardoise, tôle ondulée
Étagescomble à surcroît
Couvrements
Couvertures
Escaliersescalier de distribution extérieur : escalier droit en maçonnerie
Statut de la propriétépropriété privée

Annexes

  • Série 1 E 2870. Seigneurie de Trolong. Moulin Rolland. Bail à ferme, 1547 (transcription de Monique Palud)

    Noble home Guillaume Loz seigneur de Trolong a baillé par cestres par tiltre de ferme à olivier Lucas de la paroisse de hengoat acceptant le moulin bladeret avec tout son destroit et ses moulinants siz sur l'eau de Bisien en la paroisse appellé Milin Rollant a en jouir le dit Lucas par le dit tiltre durant trois ans prochains venant comancant le 25 février prochain venant et finissant les dits trois ans révolus. Aussi jouir pour le dit respict d'une maison estante jouxte le moulin et d'une piesze de terre près le ruysseau du moulin pour en payer et rendre en grange au manoir du dit sieur de Trolong de la part du dit Lucas, le dit seigneur acceptant trente sommes de gros bleds mesure de la Roche-Derrien payables par les trois quartiers de l'an scavoir par chacun quartier dix sommes gros bled dur mesure et guarataige tous s'entresont obligés avec touz leurs biens et par leurs serments ce grée et juré par les courtz de Trolong et de Pouldouran et par chacun et l'une en mesme forme de contract avec soubmission prorogation de jurisdiction jure ny se contre et hostaige, pour tout requis et intimés se condamnés. En la maison de la demorance Jehan Le Mezer le vingt et trois jour de janvier l'an mil cincq cent quarante sept ; en cancelle au tout.

    Signatures : Bechemel Le Merdy

  • Série 1 E 2870. Moulin Rolland. Renable, 1699 (transcription de Monique Palud)

    Le vingt cinquiesme janvier mil six cents quatre vingt dix neuff appres midy ont comparu devant nous notaires de la cour des reguaires de Tréguier avec submission à la : Bertrand Le Roux meusnier demeurant en la trève de Pouldouran fondé en la ferme du Moulin Rolland despendant de la seigneurie de Trolong pour entrer en jouissance icelluy puis le 22 de ce mois d'une part et Gilette Guillou veuve et communière de deffunt Tugdual Sallaun et tutrice et curatrice de son fils mineur meusniere et à présent sortant du dit moulin nommé Rolland sittué en la paroisse de Hengoat, davant lesquels ont déclaré avoir fait voir par cognaissance en près qu'ils auroient prins à l'aimiable les droits et tournants moulants ustensilles du dit moulin appartenant en entier à la dite Guillou et prins et au dit nom et ont requis le dit renable et estat des dits droits tournants et moulants et autres choses appartenant à la dite Guillou au dit moulin estre rédigé et rapporté entre eux par leur vue ce qui a été fait comme en suilt.

    Le tournant du dit moulin composé du dit grand marbre avec ses deux roues, quatre cercles de fer, deux tourillons aussy de fer avec les herses et traversières de bois tant au-dedans que dehors ; deux ciseaux de bois de chesne ; les javelles et pierre de grain avec leurs sommiers aussy de grain au dessoubs ; la pallière avecq sa coquille et petit parquet de bois de chesne ; la platte forme composée de deux poutres et treize pierres de carreaux (?) ; la maye pour recepvoir la farine ; laugig (levier) pour hausser et baisser ; quatre pierre de brie et entour la pierre couchante bois de chesne et tous ses appareaux ; une paire paignons (pignons) garny de sept fuseaux et deux f... de fer ; la cuve à farine couverte de six planches de ... ; le grand et petit traou avecq leurs dividours cables sont muny de tous appareaux, sivière avecq la grande tremaye et petite auge ; la gamelle (?) avecq son passouer ; deux roullez servant au moulin ; un bancq servant aussy le moulin.

    ...

    Le total desquels droits, tournants et moulants ont esté arrestés entre les dites parties par l'advis de leurs amys à quatre cents cinquante livres.

    Ensuite de quoy les dites partyes susnommées ont déclarés se tenir et consentir à la dite somme de quatre cents cinquante livres pour la valleur des dits droits, tournants moulants et ustensiles du dit moulin deubs (dues) à la dite Guillou sortante, laquelle somme icelluy Bertrand Le Roux entrant a présentement réellement et à descouvert payé s..., délivré l... à la dite Gilette Guillou en espèces et louis valant à présent soixante douze sols, demy louis, deniers et liards toutes bonne monnaye ayant à présent court suivant le dit, apprès transport de laquelle dite somme quatre cent cinquante livres pour la s... la dite Guillou a déclaré s'en contenter et quitte (qui ne doit plus rien) le dit Le Roux et luy a dellivrer en l'endroit la cleff du dit moulin pour le tour d'icelluy comme il voira promettant ne venir jamais contre cestes sur l'obligation de tous ses biens meubles et immeubles présents et futurs et promet faire et ... suivant l'ordonnance...

  • Série 1 E 2870. Lettre sans titre ni date, début 18e siècle

    Nous damoiselle Marie du Hallay dame de Trolong declarons que Bertrans Le Roux nostre meulnier du moulin rolland faict bastir et construire de nous une escurie de jouxte le pignon du dit moulin du Coste de pouldouran et bout du soleil couchant de laquelle escurie de le dit Le Roux sera satisfait lors de sa sortys a la fin de son respiet ainsy quil fera estimes par gents des autres choses lors du regnable du dit moulin.

  • Série 1 E 2870. Ferme du moulin Rolland en la paroisse de Hengoat, 1777

    Lan mil sept cens soixante dix sept jour trois du mois de mars devant les soussignés notaires royaux apostoliques… à la personne comparée honorable homme Yves Le Cozannet veuf de deffunte femme Charlotte … demeurant en la paroisse de Hengoat lequel par le présent connait déclare et avoue avoir, jouir, posséder et … à titre de convenant et domaine congéable aux us et coutume du païs et évêché de Tréguier sous et de part haut et puissant seigneur, messire Emmanuel Agathe Chevalier seigneur marquis du Hallay comte de Montmuran, vicomte de …., sire de Coësme à Retiers, seigneur et propriétaire des terres, fiefs et seigneuries de Kergouanton, Kerallain, Kermouster, Trolong, Guermeur, et mestre de camps de cavalerie, enseigne de la deuxième compagnie et mousquetaires noirs de la garde ordinaire de sa majesté, chevalier de l'ordre royal et militaire de l'ordre de saint Louis, premier veneur de monseigneur le comte d'Artois demeurant ordinairement à son hôtel à Paris, scavoir est les droits convenanciers, superficiels et réparatoires, tournants, moulants et autres ustensiles du moulin Rolland situé en la paroisse de Hengoat sur la rivière de Pouldouran et avec les canaux, bondes, chaussées et biefs dépendants de la terre et seigneurie de Trolong ; consistant dans la maison ou est sittuée le moulin à deux longères de massonne longue chaque de vingt et sept pieds, … à deux pignons entiers et chevronnés, de taille seize pieds hauteur par réduction à rais de chaussée douze pieds et quart au pignon du couchant une huisserie de taille ; en la longerre du midi un orbe ; au pignon du levant une huisserie de taille fenêtre de même ; en l'autre longerre, fenêtre de taille pour recevoir le marbre ; au double deux poutres soutenants solives ;

    pour monter dans la chambre au dessus joignant le pignon au levant un escalier de pierre verte sur l'entrée de la dite chambre, au même pignon une huisserie de taille, une fenêtre et une turquaise ; en l'autre pignée cheminée de taille avec tujau et pante (manteau) de massone ; au double deux poutres sous solivaux et terrasse ; au superficie deux fermes les filières et chevrons bois de siages lattes de même sous couverture d'ardoise ;

    joignant le pignon au couchant de la dite maison principale une écurie à deux longères de massone ayant chaque de long paire pieds et demi ; paire à un pignon entier huit pieds et quart ; hauteur à rais de terre six pieds et demi ; du côtte au levant ouverture de massone ; de l'autre côtté petite fenêtre ; au double deux poutres, superfice de.. bois sous couverture de chaume ;

    petite craiche (crèche) et säoue (soue) à porc au levant du chemin...

    Un petit pré joignant la rivière contenant de plat dix huit cordes et demi compris le fond sous son fossé et tallut... L'issue ; dans la dite issue un douet à rouir pavé tallué (talluté), garnis de ses pierres à ... ; un petit jardin joignant le dit pré terre chaude contient de plat douze cordes compris ses fossés en son endroit ; dans l'issue près le tournant un vieux chaine non émondable bois de haute futaye ;

    Sous lesquels logemens et terre s'entretiennent et se joignent ... et devient du cotte amont sur le chemin menant du moulin daniou à pouldouran, du midi et couchant sur les terres du seigneur avoué dépendans de convenant Kerdossen et du levant sur... ;

    Pour et à cause de la jouissance desquels des droits convenanciers et reparatoires, tournants, moulants, écluses, canaux, bondes, ponts, biefs et chaussées, le dit avouant connoit et avoûe être vassal domanier dudit seigneur marquis du Hallay, reconnait devoir, promet et s'oblige de lui payer annuellement et à chaque terme ... en septembre, ses receveurs ou porteurs d'ordre la somme de cent cinquante livres en argent à commencer le premier gagement à la St Michel prochaine venante et ainsi duran coutumes tant et si longtems qui sera pocesseur des dits droits sans en être congédié à dire de priseur suivant l'uzement ce qui ne pourra cependant se faire qu'à la fin des assurances et baillées accordées aux dits avouants.

    ...

Références documentaires

Documents d'archives
  • Seigneurie de Trolong. Bail à ferme de Moulin Rolland, 1547. 1 E art. 2870

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 1 E art. 2870
  • Série 1 E 2870. Moulin Rolland. Renable, 1699

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : Série 1 E 2870
  • Série 1 E 2870. Moulin Rolland. Bail à ferme à Bertrand Le Roux, 1699

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : Série 1 E 2870
  • Série 1 E 2870. Moulin Rolland. Bail à ferme à Pierre Le Cozanet et marie Prigent, 1707

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : Série 1 E 2870
Documents figurés
  • Série 3 P 078. Fonds du cadastre ancien. Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Hengoat, 1835.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 3 P 078
Périodiques
  • Le Trégor - 15 et 22 janvier 1983. Louis Geffroy raconte le lin du Trégor. Louis Geffroy

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Tanguy-Schröer Judith
Judith Tanguy-Schröer , né(e) Tanguy
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.