Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à marée, le Folgoat (Landévennec)

Dossier IA29004735 réalisé en 2011

Fiche

Dossiers de synthèse

Précision dénomination moulin à marée
Appellations Le moulin-mer
Destinations moulin, installation aquicole, logement
Parties constituantes non étudiées quai, digue
Dénominations moulin à farine
Aire d'étude et canton Parc Naturel Régional d'Armorique - Crozon
Adresse Commune : Landévennec
Lieu-dit : le Folgoat

L´origine du moulin remonte au 15e ou au début du 16e siècle. Propriété de l'abbaye, il est loué en fermage. Le fermier paye des rentes, entretient le moulin et cure l´étang. En 1791, il est vendu comme bien national au Sieur Dulaureus pour le prix de 3 450 francs. Le moulin d'alors est composé d'une écurie et d'une petite maison avec deux meules implantées sur la digue actuelle. En 1830 est construit le moulin qui fonctionne jusqu'au milieu des années 1950. La maison d'habitation, conçue pour héberger les ouvriers, est construite après 1883, date à laquelle Charles Gustave Estrade devient le propriétaire. Le Moulin-mer possède sa cale où arrivait la matière première et d'où partaient les farines. Un rapport des Eaux et Forêts de 1885 indique que 8/10e des 800 à 1 000 sacs de grains de 100 kilos sont acheminés par mer. Le Moulin était utilisé par les populations de Logonna, du Faou, du Fret, de Daoulas et de l'Hôpital-Camfrout, de la presqu'île de Crozon et de Châteaulin : soit les communes reliées par l'Aulne. Le moulin est racheté par la famille Le Doaré en 1934. Durant le 20e siècle, un moteur fonctionnant au charbon complète l'énergie marémotrice. En 1948, le moulin fonctionne à l'électricité. Détruit en partie par un incendie en 1956, il n'a pas été reconstruit. L'activité de minoterie a cessé peu à peu et a été remplacée par une activité d'élevage de truites. Ne subsiste aujourd'hui que le logement d'habitation, le rez-de-chaussé et le premier niveau de l'ancien moulin, les vannes et quelques mécanismes.

Période(s) Principale : 2e quart 19e siècle
Principale : 3e quart 19e siècle
Auteur(s) Personnalité : Estrade Charles Gustave, commanditaire, attribution par source

Implanté à l'embouchure d'un ruisseau se jetant dans l'Aulne, le moulin à marée de Landévennec, actuellement maison d'habitation, est composé d'un étang, d'une digue, de berges maçonnées et d'une cale. Avant sa destruction partielle, le moulin était composé d'un corps de plan allongé à quatre niveaux et cinq travées couvert d'un toit à croupe avec porte haute pendante et d'un corps de plan massé à cinq niveaux et trois travées couvert d'un toit à longs pans, porte haute pendante et pignon couvert. La majeure partie des baies est cintrée. Suite à l'incendie de 1956 : toit à batière en fibro-ciment ; les deux niveaux en façade. Le logement d'habitation comprend trois niveaux, quatre travées et baies en granite, une façade enduite à toit à croupe.

Murs granite
grès
enduit partiel
pierre de taille
moellon
Élévations extérieures élévation ordonnancée
Couvertures toit à longs pans brisés
croupe
Énergies énergie hydraulique
Typologies moulin à marée avec réservoir créé par endiguement
États conservations bon état, vestiges

Moulin-mer dont il reste d'importants vestiges, situé dans un site magnifique. Nombreuses archives photographiques.

Statut de la propriété propriété privée

Annexes

  • Les moulins à mer se sont multipliés entre le 12e siècle et le 19e siècle sur les côtes bretonnes. Le choix du lieu d'implantation dépend de plusieurs facteurs : la possibilité de créer un réservoir par endigage ; un plan d'eau protégé, pour que les vagues n'abîment pas la digue ; un plan d'eau peu large pour permettre la construction d'une digue ; un marnage important ; une dénivellation faible du rivage pour que le réservoir se remplisse et puisse faire fonctionner le moulin. De plus, il ne fallait pas barrer toute la rivière. L'implantation est aussi liée à un ensemble d'activités littorales : port de débarquement, port refuge de bateaux, activité ostréicole ou conchylicole. A partir du 19e siècle, l'architecture des moulins à marée adopte les régles de l'architecture industrielle tandis que les petits moulins sont construits sur le modèle des maisons rurales. Le moulin à marée de Landévennec correspond à la typologie des moulins à marée du 19e siècle et peut être rapproché de celui de Logonna-Daoulas.

  • 20112905526NUCB : , Collection particulière.