Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulin à papier, le Clos (Plourin-lès-Morlaix)

Dossier IA29010095 réalisé en 2015

Fiche

Dénominations moulin à papier, moulin à farine
Aire d'étude et canton Bretagne
Hydrographies Queffleuth
Adresse Commune : Plourin-lès-Morlaix
Lieu-dit : Le Clos
Précisions

Le moulin à papier du Clos est concédé par les Bihan de Kerallo, tout comme le moulin à papier du Drézec. Un aveu le déclare existant en 1673 et le premier papetier signalé est Guillaume Millet qui y décède en 1677.

En 1751, J.L.Le Bel et consorts en sont propriétaires : ils le louent 300 livres à François Huet qui le tient depuis au moins 1744 et jusqu’en 1763.

Dans la 2ème moitié du XVIIIème siècle, le moulin du Clos est exploité conjointement avec celui du Drézec, par la famille Huet. En 1772 et 1776 et jusqu'en 1783, c’est Jacques Huet qui l’exploite, en qualité de locataire, avec le Drezec, dont il est propriétaire. Le moulin a une roue, une cuve et 5 piles maillets et fabrique. Il fabrique comme tous les autres moulins à papiers du pays de Morlaix, par an, 3000 à 3300 rames de papier de qualité moyenne et bulle de bâtard, écu, pôt, gênes et étresse.

En 1828, Jean Maurice Huet est maître-papetier du Clos depuis 1810. Avec Marie Joseph Guédon son épouse, il travaille avec dix ouvriers qui produisent 15,6 tonnes de papier à partir de 28,6 tonnes de chiffons.

Le recensement de 1846 nous indique qu’une activité meunière y est exercée par François Tourmen et son épouse Anne Henry qui vivent avec leurs 4 enfants et deux domestiques. A cette date, y vit également Jean Maurice Huet, 64 ans, veuf et dit papetier. Quatre de ses enfants vivent avec lui : la fabrication de papier a-t-elle coexisté avec celle de la farine ? En 1851, c’est François Fichou qui exploite seul le moulin à céréales. Guillaume Marie Huet et Annette Joseph, papetiers, y vivent également en 1855 mais travaillent vraisemblablement à la papeterie de Glaslan (Pleyber-Christ).

Le moulin et son bief sont détruits lors de la construction de la route nationale 169 (1878).

Période(s) Principale : 3e quart 17e siècle
Dates 1673, daté par source

On aperçoit, au bord de la route, les murs en ruine de l’ancienne maison d’habitation et des crèches, ainsi que les traces d’un four à pain dans les broussailles.

Le moulin a disparu lors de la construction de la Nationale 169.

États conservations vestiges

Références documentaires

Bibliographie
  • CAROFF Jean. Moulins à papier et familles papetières de Bretagne du XVè siècle à nos jours. Les éditions du CGF et du Queffleuth. Saint-Thonan, 2015. 364 p. ISBN 978-2-9552574-0-1

  • KEMENER, Yann-Ber. Moulins à papier de Bretagne. Skol Vreizh. Morlaix, 1989. 84p. ISBN 2.903313-22-9

  • CHASSAIN, Maurice. Moulins de Bretagne. Keltia Graphics. Spézet, 1993.

  • BOURDE DE LA ROGERIE, Henri. Contribution à l'histoire de la papeterie en France. [8], les Papeteries de la région de Morlaix depuis le XVIe siècle jusqu'au commencement du XIXe siècle. Editions de l'Industrie Papetière. Grenoble, 1941. 61p.; 23cm.

(c) Au fil du Queffleuth et de la Penzé ; (c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Leroy-Déniel Caroline