Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Moulins sur la commune de Belz

Dossier IA56005417 réalisé en 2006

Fiche

Dossiers de synthèse

Aires d'études Ria d'Etel
Dénominations moulin
Adresse Commune : Belz
Cadastre : 2003

L´origine des moulins à marée de Belz est mal connue. Ceux de Kerlutu (moulin des Oies) et du Sac´h sont cités dans les déclarations du 17e siècle. La seigneurie du Sach et hameau du même nom se trouvent en Etel, ancienne commune et paroisse d´Erdeven. Celui du Bignac est construit vers 1856 par M Paissel, qui acquiert le bras de mer pour le transformer en étang (fig. 3). Les moulins à vent de Kercadoret, de Mané-er-Lann et de Keryargon sont également nommés dans les archives du 17e siècle. Ils fonctionnent encore vers le milieu du 19e siècle, comme l´indique le plan cadastral de 1845. Celui du Bignac date de la seconde moitié 19e siècle, probablement contemporain du moulin à marée autorisé en 1856. Ceux des environs de Kernours ne sont reconnus que par le seul plan cadastral.

Période(s) Principale : Temps modernes
Principale : Epoque contemporaine

Des 9 moulins connus sur la commune de Belz, 5 existent en totalité ou partiellement. L´un d´eux n´est pas inventorié faute d´autorisation, les 4 autres sont repérés. Moulin à marée du Sac'h (repéré, E 1669, 1668, 1425). Moulin à marée du Bignac (repéré, F 323, 1316-1319) Moulin à marée de Kerlutu dit aussi moulin des Oies (disparu), digue repérée. Moulin à vent du Bignac (repéré, F 326-327). Moulins à marée repérés : Bien que légèrement isolé au nord-ouest, le moulin du Sac'h et les maisons voisines, construites au-dessus des berges de l'étang, font partie de cet ensemble. Les bâtiments du moulin sont très dénaturés par des transformations récentes pour le petit bâtiment, ou datant des années 1950 pour le plus grand. Seuls la digue (E 1669) et ses vannages anciens constituent le témoignage du fonctionnement hydraulique de ce moulin (fig. 10 et 11). L'ensemble des moulins du Bignac, construit dans la seconde moitié du 19e siècle est repéré. A l'image du moulin à marée du Sac'h, couplé d'un moulin à vent en Etel, il existe au voisinage du moulin à marée du Bignac un moulin à vent encore en place (F 326). Le moulin à marée est détruit en élévation. Il en subsiste la digue barrant l'anse du Bignac et les solides soubassements d'un bâtiment construit en partie sur cette digue (fig. 7 et 8). Du moulin des Oies ne subsiste qu´une partie de l´ancienne digue, appareillées en moellons. L´étang asséché est une vaste prairie (fig. 13 et 14). Moulins à vent : Le moulin à vent du Bignac est de plan circulaire en forme de tour (fig.6). Transformé en habitation, il est couvert d´un toit conique en ardoises. Contrairement aux autres moulins à vent disparus, on a pas cherché lors de sa construction un site particulièrement élevé, mais on a préféré la proximité du moulin à marée avec lequel il était couplé.

Décompte des œuvres repérés 4
étudié 0

Annexes

  • 20065604624NUCA : Archives communales de Belz

    20065604426NUCA : Archives communales de Belz

    20065604837NUCA : Archives départementales du Morbihan, S 1159.

    20065604688NUCB : Archives départementales du Morbihan, 5 Fi.

Références documentaires

Bibliographie
  • DAUMAS M. L'archéologie industrielle en France. 1980. Long chapitre sur les moulins à marée, essentiellement en Bretagne.

    p.