Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Polygone de la Marine et terrain d'aviation (détruit)

Dossier IA29004711 inclus dans Edicules, édifices ou ensembles d'édifices emblématiques du vieux Brest détruits ou réduits à l'état de vestiges réalisé en 2007
Appellations Butte du Polygone, Polygone de la Marine, Polygone de tir
Destinations ville, centre commercial, logement
Dénominations polygone de tir, édifice logistique, aéroport
Aire d'étude et canton Bretagne Nord
Adresse Commune : Brest
Lieu-dit : le Polygone

Le Polyone de tir (une butte de terre est élevée à cet effet) et terrain de manoeuvre pour les militaires de l'arsenal de Brest connu sous le nom de "Polygone de la Marine" a été aménagé sur un plateau en 1861-1863 à l'extérieur de la ville de Brest près du Valy-Hir (sur l'ancienne commune de Saint-Pierre-Quilbignon rattachée à Brest en 1945). En 1868, Jean-Marie le Bris y expérimente sa barque ailée baptisée "l'Albatros II", un prototype de planeur avec le soutien de l'Ecole Navale de Brest. Son premier vol eut lieu en 1856 sur la plage de Tréfeuntec (Plonévez-Porzay), il fut le premier au monde "à voler sur un appareil qui décolla du sol pour s'élever, planer et enfin se poser" (brevet déposé le 9 mars 1856 pour "l'Albatros I"). Un des essais sur le Polygone de la Marine aboutit à un vol plané d'environ 200 mètres de longeur et 40 mètres de hauteur. Lors de la Seconde Guerre Mondiale, la butte du Polygone est dotée de plusieurs blockhaus servant de poste d'observation et de mitrailleuse (Tobrouk). L'extrémité est du Polygone (ex caserne du Polygone (construite en 1913 pour un régiment d'artillerie de marine puis un peloton de gendarmes mobiles) devenue aujourd'hui après agrandissements le Collège des Quatres Moulins) reçoit un blockhaus avec cloche blindée (toujours en place). A la Libération (et jusqu'en 1970-1980), le Polygone de la Marine accueille les "barraques" de Brest destinées à loger les familles pendant la reconstruction de Brest. Ce plateau prendra par la suite le nom de "Polygone". Le stade et le stand de tir du Polygone se trouve toujours dans l'emprise de l'arsenal de Brest et des établissements maritimes de l´arrondissement maritime de Brest en 1967. Aujourd'hui, l'étendue de l'ancien champ de manoeuvre demeure bien visible dans la voirie, il comprend d'ouest en est : le Parc d'Eole, un centre commercial, le Stade du Polygone, des logements, la Place de Roscanvel, le Collège des Quatre Moulins et le Gymnase Beaumanoir.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Secondaire : 1ère moitié 20e siècle
Dates 1861, daté par travaux historiques
1862, daté par travaux historiques
1863, daté par travaux historiques
1868, daté par travaux historiques
Plans plan rectangulaire régulier
Étages rez-de-chaussée
États conservations vestiges
Statut de la propriété propriété privée
propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre vestiges de guerre, à signaler

Annexes

  • 20082909270NUC : Archives municipales et communautaires, Brest, FRAC029019_9Fi0133.

    20082909271NUC : Archives municipales et communautaires, Brest, FRAC029019_9Fi0136.

    20082909267NUC : Archives municipales et communautaires, Brest, 2Fi08368.

    20082909268NUC : Archives municipales et communautaires, Brest, 2Fi08370.

    20082909269NUC : Archives municipales et communautaires, Brest, 2Fi08371.

    20082910260NUCB : Archives municipales et communautaires, Brest, 3Fi077_004.

    20082909378NUC : Archives municipales et communautaires, Brest, 2Fi05145.

    20082910259NUCB : Archives municipales et communautaires, Brest, 2Fi05002.

Références documentaires

(c) Inventaire général (c) Inventaire général ; (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne - Lécuillier Guillaume