Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Pont dit "passerelle Saint-François" (Plouguiel - Tréguier)

Dossier IA22011469 réalisé en 2008

Conçue sur le principe des ponts suspendus à fil de fer imaginé par l’ingénieur Marc Seguin, la passerelle Saint-François a été mise en service en 1837. Un bac ou "passe-cheval" est attesté à cet endroit au 15e siècle : il servait notamment de revenu au couvent des Frères Mineurs de Saint-François installé sur la rive opposée à Plouguiel.

La passerelle permet de franchir le Guindy et de relier les communes de Tréguier et de Plouguiel. D’une largeur de seulement 2 mètres pour 49 mètres de longueur tablier, il s’agit d’un pont piéton. Comme le pont Canada qui permet de franchir le Jaudy, la passerelle est financée par monsieur Ozou, négociant à Tréguier, contre une exploitation à péage d’une durée de 54 ans et 11 mois. En 1873, la passerelle est rachetée par le Conseil général des Côtes-du-Nord qui souhaite rendre son franchissement gratuit. En 1954, la passerelle a fait l’objet de travaux de restauration par la société des constructions Edmond Coignet.

Fermée en 2004 en raison de son mauvais état sanitaire, la passerelle a été reconstruite par l'entreprise Freyssinet entre 2012 et 2013 avec le soutien de la Fondation du patrimoine. La passerelle piétonne Saint-François accueille désormais la « voie verte/cyclable » reliant Tréguier à Perros-Guirec.

Appellations passerelle Saint-François
Dénominations pont
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Tréguier
Hydrographies Guindy le
Adresse Commune : Tréguier
Lieu-dit : Saint-François
Cadastre : 2004 AD non cadastré ; domaine public
Adresse
Précisions oeuvre située en partie sur la commune Plouguiel

Passerelle piétonne mise en service en 1837.

Période(s) Principale : 1ère moitié 19e siècle
Secondaire : 1er quart 20e siècle
Dates 1837, daté par source
2012, daté par source
2013, daté par source

La passerelle Saint-François est un pont suspendu franchissant un méandre du Guindy entre les communes de Tréguier et de Plouguiel. Cet ouvrage, qui s'intègre dans un paysage de qualité, est composé d'un tablier en bois relié, par l'intermédiaire de soixante-deux suspentes métalliques, à deux câbles porteurs ou de retenue ancrés sur chaque culée par le biais de deux piles en maçonnerie. Les gardes-corps en croix de Saint-André initialement en bois ont été remplacés par une structure métallique.

Murs granite
schiste
moellon sans chaîne en pierre de taille
pierre de taille
Typologies pont suspendu
États conservations bon état, restauré
Statut de la propriété propriété de la commune
Intérêt de l'œuvre à signaler

Annexes

  • Iconographie

    20082208718NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20082208291NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, 16 FI 4297.

Liens web