Logo ={0} - Retour à l'accueil

Presbytère,7 rue de la Forge (Le Verger)

Dossier IA35029405 inclus dans Village du Verger réalisé en 2003

Fiche

Parties constituantes non étudiéesclôture de jardin, jardin
Dénominationspresbytère
Aire d'étude et cantonRennes Métropole - Montfort-sur-Meu
AdresseCommune : Verger (Le)
Adresse : 7 rue de la
Forge
Cadastre : 1937 B 331

L'origine de la création d'un premier presbytère remonte à la fin du XVIe siècle lorsque le 12 août 1582 des habitants du hameau du Breil demandent à l'évêque de Saint-Malo, François Thomé la permission de bâtir une église au Verger.

Toutefois, quelques années plus tard un conflit apparut au sujet des droits de supériorité et d’entretien du prêtre entre le seigneur de Monterfil et celui de la Bedoyère à Talensac s'envenima au point qu’en 1605 l’évêque déclara qu'en cas de refus des seigneurs l'entretien du prêtre serait à la charge des habitants.

Le Parlement de Bretagne trancha en 1618, en chargeant les habitants de Le Verger à bâtir à leurs frais le presbytère. En 1623 le terrain du Paumery, le long de la route de Monterfil, fut choisi. Le seigneur de la Bedoyère qui le possédait abandonna alors ses droits de fief aux paroissiens et donna les matériaux nécessaires pour la construction.

Au début du XIXe siècle, des paroissiens font agrandir le bâtiment qui n'était composé jusqu'alors que d'une pièce principale au rez-de-chaussée et de deux chambres à l'étage. A ce moment, on y adjoignit une seconde pièce au rez-de-chaussée et une chambre au-dessus pour donner au presbytère sa configuration actuelle. Une pierre calcaire datée et gravée des noms des habitants qui participèrent à ces travaux de construction est incrustée dans la façade nord du côté de la rue.

Période(s)Principale : 1er quart 19e siècle
Secondaire : 4e quart 20e siècle
Dates1805, porte la date

Cet ancien presbytère comporte une façade nord ordonnancée selon trois travées. Cette façade, qui donne sur la rue, est percée d'une porte d'entrée centrale encadrée par deux fenêtres. L'ensemble des jambages est en schiste tandis que les appuis des fenêtre et le linteau de la porte sont en béton. Les linteaux des fenêtres du rez-de-chaussée sont en bois. Les deux fenêtres du premier étage sont surmontées de linteaux en bois droits sur lesquels sont sculptés des arcs surbaissés. Une inscription sur une pierre calcaire est située proche de la baie gauche.

La façade sud, donnant sur le jardin, comporte trois travées. La porte d'entrée est encadrée de deux fenêtres. Ces ouvertures sont surmontées au premier étage de trois fenêtres. Ces dernières sont toutes dotées de linteaux en bois droits avec le même décor sculpté en arc surbaissé. Des corbelets profilés en quart-de-rond apparaissent sous le larmier de la toiture.

Les façades est et ouest sont aveugles.

La toiture, à deux pans, est munie d'un égout retroussé. Deux souches de cheminée en schiste surmontent la toiture au-dessus de chaque pignon.

Mursschiste moellon sans chaîne en pierre de taille
Toitardoise
États conservationsremanié
Statut de la propriétépropriété publique

Annexes

  • 20033514966NUC : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • Plan géométrique parcellaire de la commune du Verger, section B2 dite du Bourg, levée par le géomètre Dupit en 1845, échelle 1/2000e (A. D. d'Ille-et-Vilaine : 3 P 5575).