Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Chavagne

Dossier IA35041796 réalisé en 1994

Fiche

Œuvres contenues

L'enquête de 2016 :

Une première enquête d'inventaire effectuée en 1974, avait déjà identifié les édifices majeurs de la commune ainsi que les maisons rurales les plus anciennes. Le recensement exhaustif du patrimoine bâti effectué en 2016 a concerné 111 édifices ayant un intérêt patrimonial datant d'avant 1950, dont 39 sont dans le bourg et 72 en écart ou isolés. Deux manoirs du 16e siècle, la Touche et les Grands Chapelais, qui sont les édifices les plus anciens de la commune et présente un réel intérêt architectural. Les 17e et 18e siècles assez peu représentés ne concernent que 14 édifices.. Le 19e siècle est la période la plus représentée avec un total de 75 édifices.

Administration :

Chavagne est une commune du département d'Ille-et-Vilaine en région Bretagne. Elle se situe à environ 13 kilomètres au sud-ouest de Rennes et accueille plus de 3 700 habitants. Depuis 1970, elle fait partie du District urbain de l'agglomération Rennaise qui devient Rennes Métropole en 2015 et qui regroupe aujourd'hui 43 communes.

Étymologie :

Au début de l'an 1000 le village de Chavagne s'appelait Cavana, terme qui pourrait dérivet du latin capanna signifaint "cabane". Donc selon son étymologie, Chavagne n'était alors qu'un village de quelques cabanes. Une autre appellation latine trouvé dans les actes anciens " campo vineio ", indiquerait la présence de vignes...La commune prendra à tour de rôle les noms de Chavenne (1158), Chaveigne (1170), Chevaignes, avant de prendre, au 16e siècle, le nom de Chavagne.

Paysage :

La commune de Chavagne s'étend sur une superficie d'environ 1 200 hectares. Elle est délimitée à l'est par la Vilaine, au sud par le Meu et à l'ouest par les ruisseaux de Beaumont et des Brosses. Les reliefs de la commune sont peu marqués. Cependant une ligne de crête traverse une partie du bourg et est orientée nord-ouest/sud-est. Les sous-sols du territoire comportent une majorité de schistes briovériens et de limons quaternaires. Les bois sont peu présents à l'exception de celui de la Sillandais qui était une partie du domaine du manoir du même nom.

Histoire de Chavagne :

La commune de Chavagne est un territoire habité depuis l'époque Néolithique. Plusieurs campagnes de fouilles archéologiques effectuées par l'Institut National de Recherches Archéologiques Préventives en 2010, 2011 et 2014 ont révélé des traces d'activités humaines en particulier sur la zone de la Touche. Au total, se sont huit sites archéologiques qui ont été fouillés dont la grande majorité date de l'époque gallo-romaine.

À la fin du 10e siècle, le bourg de Chavagne, qui était déjà siège d'une paroisse, appartenait à Eudon de Porhoet, vicomte de Rennes qui le légua à Geffroy Ier, duc de Bretagne. A la mort de ce dernier, la duchesse Havoise donna à sa fille Adèle première abbesse de l'Abbaye Saint-Georges de Rennes, le bourg et le site de Champcor destiné à accueillir un moulin à eau Avec la un moulin à eau.

Jusqu'au début du 16e siècle, Chavagne était constitué de plusieurs seigneuries appartenant à différentes familles, la plus importante et ancienne étant celle de la Sillandais. Ce n'est qu'en 1530 que François Thierry, seigneur du Bois-Orcan, se dit seigneur de Chavagne. En 1650, Charles Champion, seigneur de Cicé, mais également le seigneur de Méjusseaume, prétendent tous deux à ce titre de seigneur de Chavagne.

Au 19e siècle, le centre-bourg de Chavagne est très peu développé. En effet, le cadastre napoléonien ne dénombre pas plus de dix édifices. Les constructions sont en très grande majorité dans la campagne de manière isolée les unes par rapport aux autres. Cependant, dans la deuxième moitié du 19e siècle le centre-bourg verra l'installation de trois écoles.

Dans les années 1970, la mairie est installée dans le bâtiment de l'ancien presbytère.

Aires d'études Mordelles, Rennes Métropole
Adresse Commune : Chavagne