Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Coatascorn

Dossier IA22017202 réalisé en 2011

Fiche

Œuvres contenues

Voir

  • Présentation du territoire de l'ex communauté de communes du Centre-Trégor

Le recensement des éléments bâtis du territoire de la commune de Coatascorn, d'une superficie de 8,05 km², a été réalisé en 2011 par le service de l'inventaire du patrimoine culturel de la Région Bretagne.

Nombre d'éléments bâtis recensés : 150.

Nombre de dossiers d'études : 8 soit 5,3 % du corpus.

Administration

Coatascorn est une commune française, située dans le département des Côtes-d'Armor et la région Bretagne. Elle dépend de la circonscription de la Roche-Derrien (arrondissement de Lannion). Appartenant au Pays du Trégor-Goëlo, elle fait partie de la Communauté de communes du Centre Trégor créée en 1993.

Étymologie

"Quoetascorn" est mentionné dès 1426. 1439 : Coetscorn ; 1457 : Coetenstourin ; 1459 : Coetenscorn (?) ; 1516 : Quoetfascon ; 1650 : Coatascorn ; 1815 : Coatascorn (source : KerOfis).

Koadaskorn en breton ; les habitants : les Coatascornais, en breton : Koadaskorniad (Koadaskorniz), Koadaskorniadez (-ed).

Pour JOLLIVET (1859), "Coatascorn signifie littéralement "bois de l´os". Mais pourquoi ce nom, que rappelle t il ? A t-on voulu exprimer une qualité propre à ce bois ou bien perpétuer le souvenir de quelque circonstance mystérieuse, de quelque bataille à la suite de laquelle on aurait trouvé dans ce lieu des ossements humains ? Nous n´avons aucune donnée à cet égard".

Coatascorn vient des mots bretons "koat", qui signifie le bois et "askorn", l´os. Peut-être une référence à une essence de bois, en l´occurrence l´if ou Taxus qui peut avoir une durée de vie extrêmement longue ? L'if est également le symbole de vie et de mort.

Géographie

Située dans le Trégor, Coatascorn a pour communes limitrophes : Prat au nord, Runan et Brélidy à l´est et Trézélan au sud. Plusieurs cours d´eau délimitent naturellement la commune de Coatascorn : le ruisseau de Poulloguer au nord (Prat) et le Jaudy à l´est (Runan et Brélidy).

D´une superficie de 805 hectares (soit 8,05 km²), 3 km au maximum du nord au sud, 3,5 km au maximum d´est en ouest.

Le bourg de Coatascorn se situe à 73 m d´altitude moyenne. L´altitude minimale est de 28 m vers le Pont Saint-Vincent, maximale de 103 m vers Rubleïzic.

Cours d´eau : le ruisseau de Poulloguer ; le Jaudy.

Bassin versant : Jaudy-Guindy-Bizien.

Géologie et pédopaysages (analyse des sols)

"Ce territoire, couvert d´arbres et buissons, forme un terrain plat ; les terres y sont de bonne qualité et bien cultivées ; on y voit peu de landes" (source : OGEE, Jean - MARTEVILLE. 1843).

"Le territoire de cette commune est assez bien boisé ; il est productif en grains et cultivé avec soin. On pourrait néanmoins utiliser la majeure partie de ses landes, qui forment à peu près le dixième de son étendue totale. Il est traversé par la petite rivière le Jaudy, dont la source est en Louargat [auprès du Menez Bré, au lieu-dit Pen-Jaudy. ] et Tréglamus" (source : JOLLIVET, Benjamin-Philibert. 1859).

"Territoire assez accidenté et coupé de vallons arrosés par des ruisseaux assez nombreux. Les terres, bien boisées et plantées de pommiers, sont bonnes, et les près peuvent devenir d´excellente qualité par un bon système d´irrigation" (source : GAULTIER DU MOTTAY, Joachim. 1862).

Un habitat historiquement dispersé : les hameaux de Coatascorn

Selon le Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne de 1859 de Benjamin-Philibert JOLLIVET, Coatascorn compte 28 hameaux ou lieux-dits dont voici la liste : "Couvent-ar-Hars, Kernevez-Bras, Kernevez-Bihan, Goas-Rivel, Traou-Josse, Kerthomas, Rubleizic-Kergrenn, Garmel [Ar Garnel : le charnier], Kernescop, Rue-Bois, Arzeuren, Kermadec, Kervenio, le Prado, Crehestic, Kergolo, Kerigel, Mezomeur, Kergoulec, Balthazard, Kerguiniou, Pen-an-Guer, Pen-an-Pavé, Coat-Briand, Pen-an-Crec'h, Kerjean, Kermorgar et Kerhalic".

Données démographiques

1793 : 747 habitants.

1800 : 552 habitants.

1806 : 843 habitants.

1821 : 840 habitants.

1831 : 887 habitants.

1836 : 851 habitants.

1841 : 868 habitants.

1846 : 862 habitants.

1851 : 818 habitants.

1856 : 814 habitants.

1861 : 797 habitants.

1866 : 856 habitants.

1872 : 828 habitants.

1876 : 798 habitants.

1881 : 745 habitants.

1886 : 716 habitants.

1891 : 595 habitants.

1896 : 583 habitants.

1901 : 574 habitants.

1906 : 636 habitants.

1911 : 539 habitants.

1921 : 537 habitants.

1926 : 502 habitants.

1931 : 437 habitants.

1936 : 413 habitants.

1946 : 394 habitants.

1954 : 330 habitants.

1962 : 331 habitants.

1968 : 281habitants.

1975 : 244 habitants.

1982 : 211 habitants.

1990 : 209 habitants.

1999 : 226 habitants.

2009 : 255 habitants.

Densités de population :

1831 : 110,2 habitants au km² (maximum).

1990 : 25,9 habitants au km² (minimum).

La paroisse de Coatascorn

L´ancienne paroisse de Coatascorn dépendait de l´évêché de Tréguier, de la subdélégation et du ressort de Lannion. La cure [du latin "cura animarum" qui signifie "charge d'âme"] était à l´ordinaire (source : JOLLIVET, Benjamin-Philibert. 1859).

La commune au milieu du 19e siècle

"Sa population est de 818 habitants et sa superficie de 805 hectares 65 ares dont :

- 609 hectares sous terres labourables,

- 36 sous prés et pâtures,

- 57 sous bois,

- 5 sous vergers et jardins,

- 0 sous étangs,

- 83 sous landes et terres incultes,

[- 5 de propriétés bâties,

- 35 de constructions non imposables (source : OGEE, Jean - MARTEVILLE. 1843).]

Elle renferme 235 maisons [constructions diverses], 3 moulins à eau [de Kerizel et de Kermorgan]. Son revenu cadastral est de 11 626 francs 71centimes et son revenu vrai de 34 067 francs soit 2/5 pour proportion entre ces deux nombres" (source : JOLLIVET, Benjamin-Philibert. 1859).

"Ecole mixte, 35 élèves" (source : GAULTIER DU MOTTAY, Joachim. 1862).

"En 1858, une école mixte y avait été créée, elle a été dédoublée en 1882" (source : RIGAUD, Jean-Marie. 1890).

Maisons et fermes datées :

Pardo : ferme (1745).

Poul Ranet : ferme (1766).

Ruboas : ferme (Inscription : F.F.F HENRI TARTAN 1767).

Kernescob : ferme (Inscription : 1780 F : P : GTET : IF).

Kerthomas : logis de ferme (1781).

Kerjean (vras) : ferme (1786).

Kerviniou : ferme (Inscription : FFP FANCIOSSE HERVE 1787 ; FRANCIS 1945).

Kermadec : ferme (1796).

Moulin à eau de Kerizel (1807).

Kermorgan : ferme (1844).

Hent Garnel Bras : ferme (1846).

Brelantec : moulin à eau (1871).

Rue de la mairie : ferme (1877).

Kernevez : ferme (1881).

Route de Begard : ferme (1884).

Kermorgan : dépendance (1886).

Le Harz : ferme (1899).

Mezo Meur : ferme (1912).

Rue des deux fontaines (3) : maison (1913).

Kergoulec : ferme (1926).

Le Ru : maison (1927).

Goaz ar Harz : ferme (1953).

Aires d'études Schéma de cohérence territoriale du Trégor
Adresse Commune : Coatascorn

Annexes

  • 20122212084NUCA : Cadastre - Cadastre ancien, commune de Coatascorn, 1 tableau d'assemblage et 5 feuilles, 1834 - Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20122212085NUCA : Cadastre - Cadastre ancien, commune de Coatascorn, 1 tableau d'assemblage et 5 feuilles, 1834 - Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20122212086NUCA : Cadastre - Cadastre ancien, commune de Coatascorn, 1 tableau d'assemblage et 5 feuilles, 1834 - Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20122212087NUCA : Cadastre - Cadastre ancien, commune de Coatascorn, 1 tableau d'assemblage et 5 feuilles, 1834 - Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20122212088NUCA : Cadastre - Cadastre ancien, commune de Coatascorn, 1 tableau d'assemblage et 5 feuilles, 1834 - Archives départementales des Côtes-d'Armor

    20122212089NUCA : Cadastre - Cadastre ancien, commune de Coatascorn, 1 tableau d'assemblage et 5 feuilles, 1834 - Archives départementales des Côtes-d'Armor

Références documentaires

Bibliographie
  • BIZIEN-JAGLIN, Catherine ; GALLIOU, Patrick ; KEREBEL, Hervé. PROVOST Michel (direction scientifique). Carte archéologique de la Gaule. Pré-inventaire archéologique. Côtes d'Armor. 22. Paris, 2002, 407 p.

  • GAULTIER DU MOTTAY, Joachim. Géographie départementale des Côtes-du-Nord. Paris, 1862, 844 p.

  • OGEE Jean (Nouv. éd. rev. et augm. par Marteville A., Varin P). Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Rennes, Molliex, 1843, tome 1, 534 p. + 263 p.

  • RIGAUD, Jean-Marie (avec le concours de M. Hélary et de plusieurs instituteurs du département ; les cartes ont été dressées par M. Belhomme). Géographie historique des Côtes-du-Nord. Saint-Brieuc, 1890, 509 p.

  • Geobreiz.com, Portail géographique de la Bretagne. (Site internet : http://www.geobreizh.com).

  • Institut national de la statistique et des études économiques. Données locales : un éventail de données localisées du quartier à la région. (Site internet : http://www.insee.fr/fr/bases-de-donnees/default.asp ? page=statistiques-locales.htm).

  • KerOfis : base de données du Service Patrimoine Linguistique de l'Office Public de la Langue Bretonne. KerOfis est la base de données du Service Patrimoine Linguistique de l'Office Public de la Langue Bretonne. Cette base est utilisée quotidiennement par le service pour répondre aux besoins des collectivités bretonnes (Signalisation, traduction, études normatives). Dorénavant, elle permettra à tout un chacun de trouver la forme bretonne de son adresse ainsi que de mener gratuitement des recherches sur la toponymie de la Bretagne. (Site internet : http://www.ofis-bzh.org/).

  • Territoires et Population, deux siècles d'évolution. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui. Ce site est la mise en scène de deux siècles d´évolution des territoires et des populations communales appuyés sur la représentation du paysage français du XVIIIe siècle réalisée par les équipes Cassini. (Site internet : http://cassini.ehess.fr/cassini/fr/html/index.htm).

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Lécuillier Guillaume - Le Nedellec Tristan