Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de La Richardais

Dossier IA35004702 réalisé en 2000

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

Voir

La commune de La Richardais s'étend sur 314 hectares situés sur la rive gauche de la Rance. Elle est limitée au nord par la commune de Dinard au lieu-dit du Goulet du Pissot et au sud par le ruisseau l'Étanche qui alimente l'ancien bassin de retenue du moulin de la Garde (détruit). Les principaux hameaux (la Gougeonnais, Malabry, la Motte, la Pagnais, la Théaudais, la Villais, la Ville Rucette, la Ville-Mahé) sont aujourd'hui presque tous liés au centre bourg par de nombreux lotissements récents ; la commune peut ainsi être vue comme une petite agglomération.

Au nord d'une ligne allant du hameau de la Motte à l'anse des Rivières, le sol de La Richardais est composé de granulite feuilleté. Au sud, la commune repose sur un banc de micaschistes et de gneiss granulitiques formant l'essentiel du sous-sol de la proche commune du Minihic-sur-Rance.

Avec Le Minihic-sur-Rance, La Richardais formait le pôle maritime de l'agglomération de Pleurtuit dont elle fit partie jusqu'à la fin du 19e siècle. La paroisse créée en 1848 marque le début de l'autonomie jusqu'à la création de la commune le 28 décembre 1880. Le plus gros hameau de cette époque, la Richardais, fut choisi comme chef-lieu.

La construction du barrage de l'usine marémotrice de la Rance dans les années 1960 a modifiée l'aspect maritime de la commune. Aujourd'hui coupée du front de mer, La Richardais a développé son économie entre terre et mer dès le 16e ou 17e siècle. Parallèlement à l'agrandissement des exploitations agricoles, les paysans ont profité de l'essor de l'activité halieutique que connut la région malouine. Ils fournirent de la main d'oeuvre aux unités de pêche armées pour traquer la morue sur les bancs de Terre-Neuve et aux chantiers de construction de Saint-Malo et Saint-Servan. Des chantiers s'installèrent d'ailleurs dès le début du 19e siècle sur les grèves de La Richardais (où l'on a déjà construit deux unités au milieu du 18e siècle). Formant l'un des secteurs d'activité les plus importants de la commune et participant pleinement à sa renommée, ils fonctionnèrent jusqu'à la fin des années 1930.

La Richardais ne compte plus aujourd'hui qu'un seul de ces chantiers, installé sur le port. Presque toutes les exploitations agricoles ont été désertées. La dernière ferme, située à la Villais, ne trouvera pas de repreneur au départ des agriculteurs actuels. Proche des grands centres de villégiature du département (Dinard, Saint-Briac, Saint-Lunaire, Saint-Malo, etc.), la commune profite du tourisme de la côte d'Émeraude depuis le début du 20e siècle.

La Richardais compte deux inscriptions à l'Inventaire des Sites : la pointe de la Brebis depuis 1945 et le chemin départemental n°114 (aujourd'hui route départementale).

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Richardais (La)

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Ille-et-Vilaine. Série M. Foires et Marchés : 8 M 68 (1896).

  • A.D. Ille-et-Vilaine. Série M. Foires et Marchés : 8 M 68 (1902-1919).

  • A.D. Ille-et-Vilaine : 1 Q 392. Procès verbal d'estimation de la Chapellenie de la Richardais.

  • La Richardais, E.P. Saint-Clément. Livre de paroisse. 1918-1969. (A. paroissiales).

Documents figurés
  • Commune de La Richardais. Plan cadastral. Tabeau d'assemblage. Plan, 1829, échelle : 1/20 000e. (A.C. La Richardais).

  • Carte des moulins à marée des bords de Rance. Carte, 1 : 100 000e. In : BROUARD, Société d'Histoire et d'Archéologie de l'Arrondissement de Saint-Malo, 1974.

  • Moulins à marée de la côte nord de Bretagne In : BRUNEAU-CHOTARD, Mme. Les moulins à marée de la Rance. Annales de la Société d'histoire et d'archéologie de l'arrondissement de Saint-Malo. Fougères : Imprimerie Fougères Impression.

    p. 88-89, fig
  • Localisation des moulins à marée de la Rance. Etat des moulins. La Garde : disparu. In : Concours Patrimoine des côtes et fleuves de France. Ar Men, la Bretagne un mon à découvrir. Douarnenez : Le Chasse-Marée, août 1994, n° 61.

    p. 65, fig
  • Carte de la France, feuille 128, Saint-Malo Avranches. Levée par César-François Cassini de Thury, vers 1783, échelle : 1/86 400e.

  • Carte géologique détaillée de la France : Dinan. Plan, par le Service de la Carte géologique de la France du Ministère de l'Industrie, 3e édition, 1864, échelle : 1/80 000e.

  • Commune de La Richardais. Plan cadastral. Section B, 1ère feuille. Plan, par Beuscher, 1829, échelle : 1/2500e. (A.C. La Richardais).

  • Commune de La Richardais. Plan cadastral. Section B, 2e feuille. Plan, par Beuscher, 1829, échelle : 1/2500e. (A.C. La Richardais).

  • Carte des environs de Saint-Malo. Carte, par l'ingénieur Picot, levée en 1703. (Archives de l'Institut Géo-national, Saint-Mandé).

Bibliographie
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nouvelle édition, Rennes : Molliex, 1843-1853.

    t. 2, p. 299
  • MALTE-BRUN, V. A.L'Ille-et-Vilaine, Histoire, géographie, statistique, administration. [s.l.] : 1882, réed. Les éditions du Bastion, 1989.

    p. 15
  • SIOC'HAN-MONNIER, F. Patrimoine architectural maritime des côtes de la Manche bretonne. DRAC-CNRS, 1990.

    t. 6, p. 368
  • DAUMAS, Maurice. L'archéologie industrielle en France. Paris : Robert Laffont, 1980.

    p. 395-396
  • Eglises et chapelles d'Ille-et-Vilaine. Inventaire général des monuments et des richesses artistiques de la France. Région Bretagne ; par Véronique ORAIN, Isabelle BARBEDOR, Denise DUFIEF-MOIREZ, Jean-Jacques RIOULT. Rennes : APIB, 1996. (Indicateurs du Patrimoine ; 35).

    n° 366
  • YVON, Pierre-Jean. Saint-Malo - Dinard - Dinan - par la Rance ; visite anecdotique de cartes postales anciennes. Saint-Malo : ATIMCO, 1990.

  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927.

    t. 3, p. 277 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOTIN DE CORSON, Abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886.

    t. 3, 565 ; t. 4, 681, 682
  • AUBRÉE, Maurice. Histoire d'une commune du Pays Malouin. La Richardais. [s.l.] : Institut Culturel de Bretagne / Skol-Uhel ar Vro (Conseil Régional de Bretagne), 1996.

  • DELOUCHE, Denise, COLLET Françoise. Le décorateur des églises bretonnes. In : Xavier de Langlais et la Bretagne. Sous la dir. de Denise DELOUCHE. Spézet : Coop Breizh, 1999.

    p. 92-109
Périodiques
  • AMIOT, Christophe. Histoire des châteaux et manoirs fortifiés du canton de Dinard. Association des amis du musée du Pays de Dinard : Dinard, 1986, n° 1.

    p. 9
  • LANOS, Philippe. Les mottes castrales de l'arrondissement de Saint-Malo. Saint-Malo : Les Dossiers du Ce.R.A.A. 1982, n° 10.

    p. 29-105
  • BRAND'HONNEUR, Michel. Les mottes médiévales d'Ille-et-Vilaine. Saint-Malo : Les Dossiers du Ce.R.A.A. 1990.

    p. 85
  • RAHIER, François. Les moulins de la Rance. Le Rouget de Dol, 1984, n° 46.

  • Concours Patrimoine des côtes et fleuves de France. Ar Men, la Bretagne un monde à découvrir. Douarnenez : Le Chasse-Marée, août 1994, n° 61.

    p. 65
  • La Motte aux Montfortains. Association Bretonne et Union Régionaliste Bretonne. Saint-Brieuc : Les presses bretonnes, 102e Congrès à Saint-Malo, 1974.

    p. 36-37