Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Landévant

Dossier IA56007464 réalisé en 2009

Fiche

Œuvres contenues

L'enquête

L'inventaire topographique du patrimoine architectural de la commune de Landévant a été réalisé entre 2009 et 2010 ; il a porté sur l'ensemble des éléments bâtis jusque 1950.

Le territoire

L'approche topographique, en considérant avant tout l'oeuvre dans son territoire, fait de l'Inventaire un interlocuteur privilégié des organismes et des responsables locaux chargés de la gestion du patrimoine et de l'aménagement du territoire. Partout, la richesse et les particularismes du patrimoine constituent des leviers de développement. Les travaux de l'Inventaire permettent non seulement d'accompagner une démarche de reconnaissance culturelle tant dans des secteurs ruraux qu'urbains, mais aussi de fournir un outil d'aide à la décision en livrant des arguments essentiels à la compréhension historique et esthétique du territoire.

La restitution des données

La restitution des données découle de la méthode d'analyse. A chaque élément étudié correspond une notice. Chacun de ces éléments fait partie d'une famille d'édifices (maisons et fermes, moulins, manoirs et châteaux, églises et chapelles, écoles ...) ou d'édicules (croix, fontaines et lavoirs, ponts) ou d´un thème d´études (l´influence de l´architecture urbaine dans l´habitat rural) représenté par un dossier qui en restitue les caractères communs. Certains de ces éléments particulièrement bien conservés, représentatifs d'une famille ou au contraire uniques, sont sélectionnés et font, en général, l'objet d'une notice plus approfondie.

Les dossiers qui suivent sont classés du général ou du thématique (dossiers collectifs), au particulier (par lieu-dit). Parmi les 406 logements et immeubles datant d´avant 1946 recensés par l'INSEE en 1999, 296 habitations (château, manoir, presbytère, maisons et fermes) ont été recensées dont 17 sont sélectionnés pour étude : ce sont des bâtiments uniques ou au contraire représentatifs de l'architecture locale. On doit y ajouter 37 autres éléments recensés, 5 édifices religieux, 1 moulin à marée (5 moulins recensés), 3 écarts et 3 écoles recensées dont la mairie-école. Sur les 17 édicules repérés (stèles, croix, ponts, borne routière, monument aux morts, fontaines et lavoirs), 3 ponts et une stèle sont sélectionnés pour étude. Revoir fin

INTRODUCTION

Commune sud-ouest du canton de Pluvigner, Landévant appartient à la communauté de communes d'Auray. Elle serait issue d'un démembrement de la paroisse de Pluvigner. D'une superficie de 2234 hectares, elle est bordée au nord-est par Pluvigner, au nord par Languidic, à l'ouest par Brandérion qui la sépare d'Hennebont, au sud et à l'est par Landaul et la rivière d'Etel au niveau de la presqu'île du Listoir sur l'anse de Kerihuelo qu'elle partage avec Nostang et Landaul. Elle était peuplée de 2714 habitants en 2006, contre 1500 au 18e siècle (dictionnaire d'Ogée) et seulement 1694 à la fin du 19e siècle.

Le territoire allongé par la pointe du Listoir au sud-ouest est fractionné du nord au sud par de profonds vallonnements : outre les ruiseaux de la Demi-Ville à l'est et du moulin du Palais à l'ouest, le ruisseau de Suliern, affluent du précédent divise le territoire. Bien que les hauteurs ne soient pas très importantes (la colline la plus haute au-dessus de Locmaria culmine culmine à 64 mètres), l'impression ressentie est celle d'un territoire accidenté (fig. 2) : c'est avec la partie nord de Nostang, la seule commune de la Ria qui produise cette impression. La commune est comme sa voisine Landaul, coupée en deux par trois axes qui isolent le sud de la commune (la Demi-Ville, Brangolo, Coëtel, Coëtrival, Kerbodo et Listoir) : à l'ancienne RN 165, profonde saignée rectiligne avec remblais importants créée à la fin 18e siècle, est venue s'ajouter en la doublant la voie ferrée Vannes-Quimper en 1860, puis la voie expresse Nantes Quimper vers 1980. Le remembrement qui a profondémment altéré le bocage, laisse cependant encore apparaître par endroits d'anciennes structures comme les talus où les chemins anciens, en particulier autour du château de Lannouan, dont la propriété privée a protégé le paysage.

Dans le sud, en bordure de la Ria, des pinèdes ont été plantés dans la presquîle du Listoir, reliant ce paysage à celui des communes littorales du nord de la Ria (Landaul et Nostang).

Le sous-sol correspond à la partition entre le nord et le sud de la commune soulignée par l'ancienne RN 165 : au nord, on trouve des granites porphyroïdes gneissiques comme à Landaul et au sud de schistes et quarzites micacés, parcourus de filons de schistes graphitiques. Le granite semble majoritairement utilisé dans la construction. On exploite aujourd'hui une grande carrière de matériau d'empierrement au nord-est de la commune. L'enquête administrative sur les carrières faite en 1838, signale que "il existe dans cette commune quelques carrières appartenant au comte de Perrien en divers points, mais ne fit connaître ni le nombre, ni la qualité".

Les témoins archéologiques de la Préhistoire sont minces : la carte archéologique signale un abri du paléolithique parfois considéré comme dolmen (Desdoigts) près du moulin de Plusquen nommé la grotte des korrigans (1837 F3 407), un dolmen à Bellerit qui pourrait être celui mentionné par Le Méné à Bolédat dont la table renversée mesurait 4 m. de longueur ; la carte archéologique indique également une fortification de l´Age du fer à Kervarhet (Kervarner), sans doute les restes d'un tumulus éventré par la route, un dolmen cité par Le Méné. Cet auteur décrit encore «des débris de dolmens à Sainte-Brigitte, Penher et Mane er Gac » : aucun de ces vestiges n´a été reconnu. La base Mémoire du Ministère de la Culture conserve la photo prise par Zacharie Le Rouzic d´un lech à Keraudi en Landévant : serait-ce l´une des deux stèles de l´Age du fer repérée à Kerhaut, déplacée dans un jardin ? (fig. 5). Outre ces deux stèles, une autre stèle basse a été identifiée à Coet Crann servant de chasse-roue (voir dossier de ce village), ainsi que la stèle christianisée au nord de l'église.

La voie romaine de Vannes vers Quimper qui passait au sud de la voie expresse était réputée passer à Brangolo, ce qui parait surprenant vu la déclivité qui conduisait de ce village au franchissement du ruisseau de la Demi-Ville.

L'économie était comme partout en sud Morbihan basée majoritairement sur l'agriculture : Ogée voit au 18e siècle un territoire fertile avec peu de landes, tandis qu'au début du 19e siècle, les auteurs qui complètent les données précisent que l'élevage des boeufs y est prospère, avec une abondante production de foin qui s'exporte. Il y a 4 foires par an qui durent onze jours, ce qui est beaucoup pour une petite commune. Pourtant, à la fin du 19e siècle, Le Méné affirme que le territoire compte seulement un tiers de terres cultivées contre un tiers de landes. Ogée signale également la présence d´une mine de plomb non exploitée au village de Rivallon : il s´agit d´une erreur de commune car le village de Rivallon n´existe pas à Landévant.

Au 19e siècle, la traverse du bourg par la RN 165 a un impact considérable sur la construction et l'économie locale en déplaçant le bourg vers le nord le long de cette route : la plupart des terres qui la longent appartiennent à la famille de Perrien, propriétaire de Lannouan (voir plus bas) et c'est sur ces terres que les édifices publics seront construits : la mairie école, puis une seconde école sans compter la gendarmerie présente sur le plan de la traverse de 1832, détruite. Le nouveau déplacement de la route en voie expresse au sud du bourg à la fin du 20e siècle aura l'effet inverse en recentrant l'activité économique dans le centre ancien autour de l'église.

Manoirs et château

On comparera le nombre de manoirs attestés à la réformation de 1666 (10, sans compter les 18 métairies nobles, soit exemptes) dans un territoire de superficie modeste avec les deux manoirs de la paroisse voisine de Landaul. Ce nombre important est-il à relier avec la proximité de Hennebont ? Il s´agit surtout de petits manoirs, sauf deux d´entre eux qui ont successivement joué un rôle dans l´histoire de la commune. Le premier, Le Val est la plus importante seigneurie de la paroisse au 15e siècle, alors possédée par un capitaine d´armes du Duc, Henry du Val : malgré la ruine précoce du logis, il reste d´importants vestiges du manoir, en particulier un logis-porte qui atteste de la puissance de la famille qui, outre des prééminences dans l´église paroissiale, avait son blason dans la plus importante chapelle de la commune, Locmaria.

La seconde seigneurie est celle de Lannouan : dès 1666, elle « sauvait » trois métairies nobles, mais elle prend une nouvelle dimension après son rachat par la famille de Perrien au début du 18e siècle. Outre la reconstruction totale du logis, un réaménagement du territoire du manoir et un agrandissement du domaine qui s´étale sur plus d´un siècle et traverse la période révolutionnaire sans encombre, la famille de Perrien aura un impact sur le développement des constructions communales au cours du 19e siècle : le presbytère et l´église reconstruits, la mairie école, le déplacement du cimetière portent leur marque.

Deux des petits manoirs sont encore identifiables : la Demi-Ville dont subsiste un pavillon pouvant remonter à la fin du 16e siècle ou au début du 17e siècle, et plus ténu, le mur de l´enclos du manoir de Kerbodo à la frontière de Nostang, que les auteurs de la reprise du dictionnaire d´Ogée au début du 19e siècle identifient comme « une simple maison de paysan ». Les bâtiments qui se développent en carré autour de la cour sont visibles sur le plan cadastral de 1837 (section I3).

Architecture religieuse

On comptait six édifices religieux à Landévant, un nombre élevé compte tenu de sa superficie modeste. La chapelle Saint-Michel a disparu pendant la Révolution : seule le nom d´une place dans le village conserve le lieu de son emplacement, le long du nouvel axe de Vannes à Hennebont : peut-être supprimée en raison de l´aménagement de cette route, elle ne figure plus sur le plan de 1832 de la traverse de Landévant. Quant à la chapelle Notre-Dame des neiges, elle semble se confondre avec la chapelle Sainte-Brigitte. Deux autres chapelles privées étaient signalées, celle du château de Lannouan et celle du manoir de la Demi-Ville (disparues).

L'église paroissiale a remplacé en 1834 une église que les auteurs s´accordent à faire remonter au 15e siècle. De rares éléments sculptés sont remployés dans la maçonnerie. La nouvelle église appartient au style dit des ingénieurs, sec et sans décor autre que les frontons qui ornent clocher et porte ouest.

La chapelle de Locmaria est la plus ancienne des chapelles communales, le transept remontant à la fin du 14e siècle. C´est à son lieu de pèlerinage, à sa situation sur la route de Sainte-Anne d´Auray, plutôt qu´à une hypothétique fondation par les templiers qu´elle doit sa notoriété et les dons qui ont permis sa construction en particulier ceux de la famille du Val qui blasonne dans le choeur et sur le chevet. Homogène, elle est un des édifices majeurs du territoire de la Ria d´Etel.

Les autres chapelles sont plus modestes et souvent très remaniées au cours du temps. Deux d´entre elles ont cependant fait l´objet d´un dossier d´étude, Sainte-Brigitte, plus en raison de la qualité du site que de celle de son architecture ; quant à Saint-Laurent, elle conserve une ouverture très ancienne au chevet. La chapelle Saint-Nicolas, non étudiée, est le plus discrète des édifices religieux de Landévant, tant en raison de ses dimensions que de son absence d'ornementation, de sa mise en oeuvre médiocre destinée à être recouverte d'enduit comme le montre la photo prise en 1969. Elle est reconstruite en 1895, date portée sur la porte ouest en remployant des éléments de l'ancien édifice remontant au 16e siècle : porte ouest et une partie de la porte sud. Le clocher du 18e siècle, dont le couvrement légèrement galbé se compare avec celui de la chapelle de Branzého à Landaul, est également remployé de l'ancien édifice, tout comme les pierres des rampants, une partie des chaînes d'angle. Les murs intérieurs et extérieurs ont été désenduits lors de la dernière restauration à la fin du 20e siècle.

Les croix et les fontaines

Six croix ont été recensées sur la commune : seules deux croix de chemin ont fait l´objet d´un dossier d'étude, la plus ancienne et originale en raison de la taille du Christ, hors de proportions depuis le bris du fût, étant celle qui accompagne la chapelle de Locmaria. La seconde, croix de Bot-er-Bolor, est sélectionnée comme exemple de la re-christiannisation du territoire après la Révolution. On ajoutera la croix de l´enclos funéraire des Perrien, contemporaine et du même auteur que celle du cimetière (1891, fig.6 et 7) ; l´une et l´autre atteste de l´influence de cette famille sur l´histoire communale au 19e siècle.

Quatre fontaines sont recensées, mais aucune n´a fait l´objet d´un dossier. La plus intéressante est la fontaine de dévotion de la chapelle Sainte-Brigitte, étudiée avec cette chapelle et qui date du 18e siècle. Celle de la chapelle Saint-Laurent près de Coet Crann a été reconstruite et alimente le grand lavoir du village. Les deux autres sont de simples trous maçonnés et cimentés qui alimentent un lavoir (Talvern, voir ce dossier, fig.9 et 10). On peut y ajouter le pont lavoir établi sur un élargissement de la rivière sur la route de Pluvigner (voir ce dossier).

L'habitat

137 fermes et 152 maisons ont été recensées sur la commune, soit 86% du patrimoine recensé ce qui correspond à la moyenne du territoire de la Ria. La date la plus ancienne, 1577, a été relevée à à Coet Crann correspond aux premières constructions « solides » ; on ne relève sur les fermes que 6 dates antérieures à la Révolution : 1577, 1651 (Le Lennic), 1716, 1764, 1767, 1787, puis au 19e siècle, 1822, 1826, 1835, 1841, 1850, 1853, 1859, 1868, 1882, 1886 et 1895, ainsi que 4 autres dates du 19e siècle correspondant à des campagnes secondaires. Sur les maisons, les dates sont moins fréquentes (5) et toutes sont du 19e siècle ou début 20e siècle. Elles corroborent partiellement les dates de construction de l'ensemble des édifices. Si le 19e siècle est la période la plus représentée quelque soit le type d'habitat (124 maisons ou fermes, soit plus de 40% du corpus), on constate que pour les maisons, les périodes cumulées des 19e et 20e siècles représentent 90% de la construction : cela s´explique par le développement important du bourg tout au long du 19e siècle, en particulier à la suite de l'aménagement de la route nationale 165. A contrario, on ne compte que 5 logis de fermes reconstruits au 20e siècle. Pour les fermes, le 17e siècle est la période la plus représentée avec 33 occurrences (24%) suivi de près par la 2e moitié du 18e siècle (30 cas). Le recensement fait état de 6 logis de fermes édifiés vers la fin du 16e siècle : il est difficile d´avoir des certitudes en la matière car les éléments de décor qui illustrent la datation sont encore en usage au début du 17e siècle : on en veut pour preuve le remploi dans l´église d´une fenêtre de l´ancien presbytère bâti en 1609, à décor de baguettes croisées dans l´esprit de la Renaissance, souvent rencontrées dans les logis anciens (Kerfraval, fig. 75, 76, Coet Evenec, fig. 128 à 134, Coet Crann).

Pour le gros-oeuvre, le matériau employé reste celui issu du sous-sol immédiat, un mélange de granite ou de gneiss. Le moellon prédomine dans les mises en oeuvre et la petite maison à façade en pierre de taille située 11 place de l´église fait figure d´exception (fig. 208 et 209) ; cependant, au 18e et 19e siècle, les façades en moellon régulièrement assisé deviennent plus fréquentes (Brangolo, fig. 4, Le Penher, Poulgodroh) ; l´enduit est rare et presque réservé au bourg, dans la mesure où c´est une mode qui se répand au 19e siècle. Les restaurations de la fin du 20e siècle ont eu tendance à le supprimer, parfois à bon escient sur des maisons du 17e siècle où il était ajouté au 19e siècle (fig. 49 et 51 à Kerveno Bodavel, dont la restauration catastrophique a comme seul intérêt d´avoir restitué le moellon ancien) ; mais le plus souvent cette suppression est sans justification : ainsi le 2 rue d´Auray où l´enduit permettait la mise en valeur du pan coupé en pierre de taille (fig. 221 et 222). Les pierres d'encadrement sont en granite de qualité avec remploi fréquent d'ouvertures anciennes (Bot-er-Bolor, fig.28, Kerdrain, fig. 90).

Autrefois systématiques (voir les images de 1969), les toitures en chaume ont aujourd'hui disparu, les quelques toitures végétales résultant de restauration à base de roseau. Tôle et ardoise, voire fibro-ciment, ont aujourd'hui remplacé la paille de seigle.

Les douze fermes étudiées ont été sélectionnées pour leur représentativité d´un type ou au contraire en raison de leur côté unique, de leur état de conservation et parfois de la qualité de leur restauration, ou encore pour la qualité de leur décor.

- Poulgodroh : logis à pièce unique et chambre, 1783.

- Kerveno le Val et Locmaria, ferme 1 : logis étable à porte unique suivi d'un logis à pièce unique à double grenier contemporain du premier, milieu 17e siècle.

- Coet Crann, logis étable à porte unique suivi d'une seconde pièce à feu ajoutée postérieurement, 16e et 18e siècles, et début du 19e siècle.

- Talvern, logis étable à porte unique 17e siècle suivi d'un second logis à deux pièces ajouté en 1834.

- Penher, logis étable à porte unique 17e siècle suivi d'un second logis à deux pièces et d´une troisième pièce à feu construits au milieu du 19e siècle.

- Locmaria, ferme 2 et Brangolo : logis à deux pièces et double étage de grenier, 18e siècle (Locmaria) et 1823 (Brangolo), cette dernière influencée par les modes urbaines.

- Séludiern et Kerallé : logis-étable à deux portes, 2e moitié 17e siècle (Séludiern) et 18e siècle (Kerallé)

- Leign er Lann : logis à deux pièces, 18e siècle.

Les cheminées quoique de grandes dimensions sont presque toutes à linteau et consoles en bois, avec des piédroits simplement maçonnés et chaulés, y compris pour les périodes tardives (fin 18e et 19e siècles), confirmant la pauvreté des exploitations et la difficulté de se procurer de la pierre de taille de grandes dimensions (Le Lennic, fig.15 et 16, Kerallé, fig.6, voir ces dossiers). Cependant, on remarquera la cheminée de la salle de Kerveno le Val (16e siècle), en granite à piédroits chanfreinés et décorés (fig.11) ou encore celles de Brangolo (1822) où seul le linteau est en bois. C´est également à Kerveno le Val le seul cas d´armoire murale à étagère proche de la cheminée, fréquent dans d'autres communes (Nostang, Merlevenez.) : l'absence d'investigation intérieure systématique a empêché d'autres découvertes, même si les restaurations modernes ont souvent fait disparaître cet aménagement.

Le décor en remploi

Dans le territoire de la Ria, c´est à Landévant que l´on a constaté le plus de remplois d´ouvertures anciennes qui se signalent par un décor de grande qualité, souvent hérité du vocabulaire décoratif de la Renaissance ou de l´époque gothique : déjà cités, Kerfraval, Coet Evenec, mais encore Kermoro, Bot Quelen, Coetel (fig.198, 199), Kerveno le Val. Cette profusion d´ouvertures de grande qualité qui s´accordent mal avec des édifices souvent médiocres pose la question de l´origine de ces remplois : le grand logis détruit du manoir du Val ne semble pas suffire à expliquer le nombre de ces ouvertures.

Outre les portes en anse de panier, profondément moulurées et parfois ornées d'une étoile, d'une fleur (maison place de l´église, fig. 207), les croisillons en losange typiques de la première Renaissance sont datés 1577 à Coet Crann et se retrouvent en plusieurs endroits. Mais d´où provient la très belle porte réutilisée dans une ferme du 17e siècle à Coetel, porte d´inspiration Renaissance où deux anges tenant un calice surmonte la clé : serait-ce la porte de l´ancien presbytère daté 1609, détruit ? Ou encore s´agit-il d´une ancienne maison de prêtre très transformée ? La porte de Kermoro utilise un décor savant de cordelières : en pierre de taille, elle contraste avec le reste du mur de cette ferme très remaniée par ailleurs (fig.148). Là encore, on s´interroge sur sa provenance. Le décor est aussi figuratif, comme à Kerveno Bodavel (fig. 56) où une scène de chasse semble orner le linteau de la porte ou être intégrée dans le mur (Kermoro).

Les dépendances n´ont pas fait l´objet d´un recensement systématique. Ouvrages utilitaires, ils sont de qualité médiocre et souvent reconstruits.

Outre les puits, peut-être moins nombreux que sur le reste du territoire, les dépendances consistent en quelques bâtiments modestes tels des celliers, granges, remises, soues et fours à pain. Les celliers isolés sont en moellon, percés d´une porte en pignon plus petite que pour la grange et parfois dotés d´une cheminée (Bot-er-Bolor, cellier isolé daté 1655, non retrouvé, fig. 22). Les granges à porte charretière en pignon sont rares (la Demi-Ville datée 1854, Kerveno Bodavel, fig. 53) ; celle de Kerzard Izel, datée 1867, semble antérieure à cette date, plutôt du18e siècle en raison de la taille de la porte chanfreinée et de la mise en oeuvre du pignon, fig. 112. Quelques fours à pain sont conservés, la plupart en mauvais état (Kerzard Ihuel, Botalec, four repéré en 1969). Les soues à cochons souvent adossées au logis de la ferme ont presque toutes disparues par manque d´utilité et d´entretien (Kermoro, fig.149, Brangolo, voir ce dossier, fig. 6). On compte aujourd´hui très peu de remises complètement ouvertes en pignon, comme à Séludiern, fig. 139.

Les puits à margelle monolithe sont souvent sans superstructure et en moellon ; cependant on en rencontre quelques-uns en pierre de taille comme à Coet Crann, accompagné d´une auge (voir ce dossier, fig.15), ou plus représentatifs de la région, comme à Kerzard Izel, fig. 110.

Outre celle intégrée dans la façade de la ferme construite à la place du logis du Val, on ne recense que deux niches à chien, alors que ces niches sont si fréquentes au 19e siècle dans les communes de l´ouest de la ria : l'une intégrée au mur de façade (Kerhaut, ferme datée 1835, fig. 171), la seconde adossée au mur à la petite Demi-Ville (fig.187).

On soulignera le grand intérêt du mur à abeilles de Kervilio (fig.44), disparu depuis 1969.

Les restaurations

Depuis l´enquête réalisée en 1969, la destination d´habitation a été substituée aux fonctions agricoles dans la plupart des fermes entraînant des modifications souvent regrettables. Les toitures en chaume ne pouvaient être conservées, le seigle n´étant plus cultivé, mais le remplacement par de l´ardoise dans la plupart des cas pose problème en raison des nombreuses portes hautes et fenêtres passantes auxquelles la souplesse du matériau chaume permettait une bonne adaptation à la forme des baies. Faut-il privilégier l´ardoise « molle », où la charpente épouse comme le chaume la forme de l´ouverture ? Ou créer une charpente angulaire, très raide ? La question reste ouverte : une ancienne ferme à Kermoro est l´exemple des restauration de toiture à ne pas suivre (fig. 145 et 147). Un autre problème concerne les modifications d´ouverture en façade. Pour une ferme bien restaurée à Séludiern (voir ce dossier) où les ouvertures anciennes ont été respectées ou restituées soigneusement, que d´ouvertures dénaturant totalement l´édifice comme à Bodavel et Kerveno Bodavel (fig. 55, 57), où les lucarnes hors de proportions avec le bâtiment et en pierre de taille malvenue écrasent le bâtiment (fig. 52, 53) ; de même à Leign er Lann 2 (fig. 40-41), Kermoro (fig. 145, 147) ou au Pouldu, fig. 152 et 154 où de plus pour modifier une fenêtre agrandie en ciment en 1960, on utilise une fenêtre double, une solution qui jamais ne se rencontre dans l´habitat rural ; ou encore à Séludiern où les ouvertures de toiture cette fois en moellon sont trop hautes et trop grandes pour le bâtiment (voir le dossier du hameau). Pourquoi avoir enduit le logis de Kersauce, siège d´une ancienne métairie noble signalée par les trous de boulins en façade aujourd´hui masqués par l´enduit ? (fig. 165 et 166). Il est temps encore de sauver quelques fermes de la dénaturation totale, car l´utilisation de la pierre ne fait pas tout dans une restauration.

On insistera également sur la qualité de l´environnement, par exemple à Séludiern, précédemment cité où murets et barrières de bois contribuent à la qualité du bâti (voir dossier du hameau), ou encore à Talvern, où nulle barrière ne vient isoler le bâtiment de ses abords et de la route.

Le patrimoine maritime

La façade maritime de Landévant est encore plus réduite que celle de Landaul, puisqu´elle consiste en la seule pointe du Listoir enserrée entre les ruisseaux de la Demi-Ville et de Palais. Sur le ruisseau de la Demi-Ville cependant a été érigé le seul moulin à marée encore en état sur la rivière avec sa roue au pignon est et sa réserve d´eau en amont.

Le patrimoine du génie civil

Le tracé de la route royale de Vannes à Hennebont, portion de la route de Nantes à Quimper, au 18e siècle a été la cause de la construction de nombreux ouvrages d´art dont certains se sont conservés grâce au détournement de la route actuelle en 4 voies. Le tracé prévu très large dès cette époque a permis la conservation de trois ponts : deux au moulin Guillemin, à la frontière de Landaul et un à Sainte-Brigitte. En moellon régulier, à une seule arche renforcée par des ailes polygonales, ces ponts se sont parfaitement conservés et portent la trace des ingénieurs du Roi. Dans la 2e moitié du 19e siècle, le pont sur la D24 se distingue des précédents par une arche en plein cintre à claveaux réguliers enserrée dans les culées. Le parapet absent est remplacé par une simple base supportant des piliers avec rambarde ; mais l´intérêt de ce pont représentatif de l´art des ingénieurs de l´école des Ponts-et-Chaussées du 19e siècle est son alliance avec un lavoir aujourd´hui cimenté avec profitant de l´élargissement de la rivière, avec une porte sur glissières pour fermer le bassin. On évoquera en outre deux ponts très modestes, celui de Séludiern, plutôt un ponceau et celui du moulin de Kergroix sur le bief d´alimentation du moulin.

Outre les ponts, on a identifié une borne routière à Talvern, marquant la route de Pluvigner et datant de la 2e moitié du 19e siècle : ces bornes très rares méritent une attention particulière (fig.22).

Aires d'études Ria d'Etel
Adresse Commune : Landévant

Annexes

  • AD Morbihan. Série J. Fonds Galles. 2J43 : Tableau par paroisses des terres nobles du diocèse de Vannes d´après la réformation de 1666

    LANDEVANT

    Le manoir et fieff noble du Val, et une méthairie et moulin, fieff et juridiction

    La maison noble fieff et juridiction de Lannoan, trois méthairies nobles, moulins à eau et à vent.

    Le fieff et juridiction appelé le fieff de Berrien (?)

    Le manoir et maison noble de la Demi-Ville avec trois méthairies nobles et moulin.

    Le manoir et maison de Botléan avecq deux méthairies nobles.

    La maison et manoir noble de Keroau et méthairie de la porte.

    La maison et manoir noble de Kerbounau

    La méthairie noble de Querlahénan

    La méthairie noble de Querfauce

    La maison noble de Querfraval et la méthairie de la porte.

    Le manoir et maison noble de Querdeneary avecq trois méthairies nobles et moulins.

    La méthairie noble de Kermaria Morice

    La méthairie noble de Bellerit

    La méthairie noble de Botpéro

    Autre méthairie noble audit Locmaria dite Locmaria Le roc

    La maison noble du sieur de Callac au bourg de landévant

    (...)

    Un logis noble et terre d´héritage appelé le Spinefort au village de Kerlivio.

  • 20095605970NUCB : Plan aquarellé, 1837 - Archives communales de Landévant

    20105607228NUCB : Carte postale - Archives départementales du Morbihan - 9 Fi. Landaul.

    20095606170NUCA : Photographie - Ministère de la Culture, services des archives photographiques Monuments historiques, base Mémoire - Sap01_mh081103_p.jpeg.

    20105601756Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_25/17A. Près de Kerhault. Chapelle Saint-Nicolas.

    20105601651Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_07/26. Landévant. Kerveno Bodavel, près de, croix.

    20105601616Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_01/24A. Landévant. Moulin de Plusquen.

    20105601617Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_01/25A. Landévant. Moulin de Kergroix.

    20105601618Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_01/26A. Landévant. Moulin de Kergroix.

    20105601632Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_04/7. Landévant. Bot-et bolor. Cellier.

    20105601633Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_04/ 8. Landévant. Bot er Bolor.

    20105601634Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_04/9. Landévant. Tallane, ferme.

    20105601635Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_04/10. Landévant. Tallane, maison.

    20105601637Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_05/12. Landévant. Tallane, ferme.

    20105601636Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_04/11. Landévant. Tallane, ferme, linteau de porte remployé.

    20105601639Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_05/14. Landévant. Tallane, porte et fenêtre du bâtiment à l'est du logis.

    20105601638Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_05/13. Landévant. Tallane, ferme, grange.

    20105601642Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_05/17. Landévant. Leign-er-Lann. Maison 2.

    20105601643Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_06/18. Landévant. Leign-er-Lann. Maison 3.

    20105601648Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_06/23. Landévant. Kervilio, ferme 1.

    20105601647Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_06/22. Landévant. Kervilio, ferme1. Niche à ruches.

    20105601646Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_06/21. Landévant. Kervilio, ferme 2.

    20105601650Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_07/25. Landévant. Kervilio, ferme 3.

    20105601649Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_07/24. Landévant. Kervilio, ferme 4.

    20105601652Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_07/27. Landévant. Kerveno Bodavel, ferme.

    20105601653Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_07/28. Landévant. Kerveno Bodavel, maison.

    20105601654Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_07/29. Landévant. Kerveno Bodavel, maison.

    20105601656Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_08/31. Landévant. Kerveno Bodavel, maison..

    20105601655Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_08/30. Landévant. Kerveno Bodavel, maison..

    20105601657Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_08/32. Landévant. Boledat, maison..

    20105601658Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_08/33. Landévant. Boledat, maison.

    20105601659Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_08/34. Landévant. Botcourio, ferme.

    20105601660Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_08/35. Landévant. Botcourio, ferme.

    20105601661Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_09/0. Landévant. Botalec, puits.

    20105601662Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_09/1A. Landévant. Botalec.

    20105601788Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_31/36A. Botalec, ferme.

    20105601787Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_31/36. Botalec, four.

    20105601664Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_09/3A. Landévant.Talvern.

    20105601667Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_10/6A. Landévant. Kerfraval 2.

    20105601668Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_10/7A. Landévant. Kerfraval 2..

    20105601669Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_10/8A. Landévant. Kerfraval 2.

    20105601671Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_10/10A. Landévant. Kerfraval 2..

    20105601674Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_11/13A. Landévant. Kerlois.

    20105601672Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_10/11A. Landévant. Kerlois.

    20105601673Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_11/12A. Landévant. Kerlois..

    20105601675Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_11/14A. Landévant. Coet Drian.

    20105601678Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_11/17A. Landévant. Kergante..

    20105601676Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_11/15A. Landévant. Kergante.

    20105601677Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_11/15A. Landévant. Kergante..

    20105601683Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_12/22A. Lannoan..

    20105601684Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_12/23A. Landévant. Kerdrain.

    20105601688Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_13/27A. Landévant. Kerdrain.

    20105601686Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_13/25A. Landévant. Kerdrain 2..

    20105601687Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_13/26A. Landévant. Kerdrain 2..

    20105601685Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_13/24A. Landévant. Kerdrain 2.

    20105601689Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_13/28A. Landévant. Kerantorner.

    20105601691Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_14/30A. Landévant. Kerandizerh.

    20105601690Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_13/29A. Landévant. Kerandizerh.

    20105601702Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_16/3A. Landévant. Le Cosquer.

    20105601705Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_17/6A. Landévant. Kerallé.

    20105601703Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_16/4A. Landévant. Kerzard Izel.

    20105601706Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_17/7A. Landévant. Kerzard Izel.

    20105601707Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_17/8A. Landévant. Kerzard Izel..

    20105601708Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_17/9A. Landévant. Kerzard Izel.

    20105601709Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_17/10A. Landévant. Kerzard Ihuel.

    20105601711Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_18/12A. Landévant. Kerzard Ihuel .

    20105601710Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_17/11A. Landévant.Kerzard Ihuel ..

    20105601713Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_18/14A. Landévant. Botamour.

    20105601714Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_18/15A. Landévant. Botamour..

    20105601712Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_18/13A. Landévant. Botamour.

    20105601715Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_18/16A. Landévant. Botamour.

    20105601719Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_19/20A. Landévant. Coet Evenec 1.

    20105601722Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_19/23A. Landévant. Coet Evenec 2..

    20105601723Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_20/24A. Landévant. Coet Evenec 2..

    20105601721Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_19/22A. Landévant. Coet Evenec 2.

    20105601720Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_19/21A. Landévant. Coet Evenec 2.

    20105601724Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_20/25A. Landévant. Séludiern 1.

    20105601726Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_20/27A. Landévant. Séludiern 2.

    20105601728Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_20/29A. Landévant. Séludiern 3.

    20105601730Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_21/31A. Landévant. Séludiern 5.

    20105601731Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_21/32A. Landévant. Kerveno. Le Val 3.

    20105601732Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_21/33A. Landévant. Kerveno. Le Val 4.

    20105601735Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_22/30A. Landévant. Brangolo 1.

    20105601739Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_23/0A. Landévant. Kermoro.

    20105601740Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_23/1A. Landévant. Kermoro..

    20105601741Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_23/2A. Landévant. Kermoro.

    20105601742Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_23/3A. Landévant. Le Pouldu.

    20105601743Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_23/4A. Landévant. Le Pouldu..

    20105601744Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_23/5A. Landévant. Kerbernès.

    20105601745Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_24/6A. Landévant. Kerbernès 1.

    20105601746Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_24/7A. Landévant. Kerbernès 2..

    20105601747Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_24/8A. Landévant. Brunet maison de maître.

    20105601748Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_24/9A. Landévant. Brunet.

    20105601749Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_24/10A. Landévant. Bruchet..

    20105601751Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_25/12A. Landévant. Kervir.

    20105601752Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_25/13A. Landévant. Kersauce.

    20105601753Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_25/14A.Landévant. Kerveno Laurouen.

    20105601754Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_25/15A. Landévant. Kerhaut 1.

    20105601755Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_25/16A. Landévant. Kerhaut 2.

    20105601757Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_26/18A. Landévant. Kerbodo 1.

    20105601758Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_26/19A. Landévant. Coet Rival 1.

    20105601759Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_26/20A. Landévant. Coet Rival 2.

    20105601760Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_26/21A. Landévant. Prad et Houeh.

    20105601762Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_26/23A. Landévant. Le Listoir 1.

    20105601761Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_26/22A. Landévant. Le Listoir 1.

    20105601763Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_27/24A. Landévant. Le Listoir 2.

    20105601765Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_27/26A. Landévant. La Demi-Ville 2.

    20105601766Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_27/28A. Landévant. La Demi-Ville.

    20105601767Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_27.

    20105601769Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_28/32A. Landévant. Brangolo 2..

    20105601770Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_28/33A. Landévant. Brangolo..

    20105601771Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_28/34A. Landévant. Coetel.

    20105601772Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_28/35A. Landévant. Coetel..

    20105601773Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_28/36A. Landévant. Coetel..

    20105601774Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_28/37A. Landévant. Coetel..

    20105601796Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - Bande12.

    20105601775Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_29/3. Maison au bourg..

    20105601776Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_29/4. Maison au bourg..

    20105601777Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_29/5. Maison au bourg..

    20105601778Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_29/6. Maison au bourg..

    20105601779Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_29/7. Maison au bourg..

    20105601780Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_29/8. Maison au bourg.

    20105601782Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_30/10. Maison au bourg..

    20105601781Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_30/9. Maison au bourg, détail porte.

    20105601789Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_31/15. Maison au bourg.

    20105601790Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_31/16. Maison au bourg..

    20105601791Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_31/17. Maison au bourg.

    20105601792Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - 097_56_69_bande_31/18. Maison au bourg..

    20105601793Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - Bande12.

    20105601794Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - Bande12.

    20105601795Z : - Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne - Bande12.

Références documentaires

Documents d'archives
  • A. D. Morbihan. Série P. Cadastre. Landévant. 3P 135. 1837. Plan d'assemblage. Plan cadastral par feuilles.

  • A. D. Morbihan. Série O. Administration communale. 2O 97/798. 1808-1912. Landévant. Travaux communaux.

  • A. D. Morbihan. Fonds Galles. 2J 1-6 : Dictionnaire des terres nobles du diocèse de Vannes.

  • Archives communales de Landévant. Plans cadastraux, 1837.

  • DESDOIGTS, Jean-Yves. Inventaire de localisation des monuments préhistoriques du pays d'Auray. Contrat d'études du ministère de la Culture, 1972.

    p. 70
  • DU HALGOUET, Hervé, Notes archéologiques sur le département du Morbihan. A.D. Morbihan.

    p. 205-206
Bibliographie
  • FLOQUET, Charles. Dictionnaire des châteaux et manoirs du Morbihan. Mayenne, Yves Floch, 1991.

    p. 106-107
  • LAIGUE, Comte René de. La noblesse bretonne au XIVe et XVe siècles. Réformations et montres. Evêché de Vannes. Rennes : Plihon, 1902. Rééd. 2001.

    p. 274-277
  • LE MENÉ, Joseph-Marie. Histoire archéologique, féodale et religieuse des paroisses du diocèse de Vannes. Vannes, Galles, 1891-1894.

    p.391-394
  • OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de Bretagne, nouvelle édition augmentée par Marteville et Varin. Rennes, 1843.

    p. 434
  • MOISAN, abbé Joseph. La propriété ecclésiastique dans le Morbihan pendant la période révolutionnaire. Vannes, Lafolye, 1901.

    p. 84
  • Le patrimoine des communes du Morbihan, collection le patrimoine des communes de France, s.l., Editions Flohic, 2 t., 1996.

    p. 827-830
Périodiques
  • LE COLLETER, Claude. Etude toponymique de Landévant. In : Bulletin de la société d'histoire de Pays de Lorient, 1991.

    p. 117