Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Livré-sur-Changeon

Dossier IA35010483 réalisé en 1997

Fiche

Le territoire de Livré fut donné par le duc Geoffroy 1er à l'abbaye de Saint-Florent d'Anjou, qui y fonda un prieuré en 1023. L'église atteste encore partiellement de cette origine ancienne, connue par les ouvrages de Guillotin de Corson et Arthur de la Borderie. La forme du village témoigne également de la structuration autour de l'élément fort du prieuré et de l'église, devenue paroissiale. Le prieur de Livré est seigneur spirituel et temporel de la paroisse, qui ne compte que deux domaines nobles : La Chevalerie et La Marchelais.

Les possessions des Jésuites, auxquels est abandonné le prieuré, sont, le prieuré qui regroupait : maison, auditoire, halle, grange, prison, conciergerie, four, pressoir à ban, pourpris et jardin, la métairie de la Halinière (maison, granges, pourpris, vivier) et la métairie de Saint-Mauron (maison, granges, étable, chapelle et bois), les deux moulins de Changeon et un moulin à vent (détruit) sur la lande des Gendéraux.

Outre le village, la commune compte plusieurs écarts cités par Marteville, qui avaient une certaine importance au milieu du 19e siècle : Saint-Moderan, Le Houssay, La Chevalerie, La Chaire, La Chupinière, La Saugueretière, La Gresillais, La Driais, La Trulais, La Boucheriais (ferme 18e ruinée, à la Basse-Boucheriais), La Haute-Rivière et La Basse-Rivière, dont les logis du 16e siècle ont été transformés en ferme au cours des 18e et 19e siècle. La Baudouinais. A La Marchelais, une ferme importante succède à l'ancien manoir mentionné par Banéat, dont il ne reste que des vestiges. On peut signaler également, à proximité de la croix moderne, un chêne exceptionnel par son âge et un four restauré. L'église renferme la tombe du seigneur Léziart de Dezerseul qui possédait le manoir au 17e siècle.

On peut citer également les écarts en rue de La Conardais, et de la Fauvelais, où subsistent les vestiges de logis du 16e et du 18e siècle. Les écarts en hameau-rangée de La Tréhinais et de la Heurterie.

L'architecture rurale date principalement des 18e et 19e siècles. On peut cependant mentionner, parmi les édifices les plus anciens de la commune, les logis de la Lande de Mécé, l'ancien manoir du Rocher-Morin, l'ancien logis de La Heurterie, à souche de cheminée saillante.

Les dépendances agricoles en pans de bois à La Goupilière, à L'Aubriais, à La Chaire, à La Tremblais, à La Grisonière, à La Heurterie, où est attestée l'existence d'un logis en terre, détruit il y a quelques années, des dépendances en terre à La Petite-Goutillais, à La Masonais et à La Haute-Bénerais. Les dépendances en schiste à La Riodais.

Les fours à pain et fournils sont encore nombreux comme on peut le voir dans les notices des édifices documentés. On peut aussi mentionner ceux des fermes de La Clémentière, de la Clotière, de l'Aubriais et de La Goupilière, du Bas-Rocher, de l'Aigrière, la Malaiserie, le four carré de la Grésillais et de La Haute-Rivière, le four en pignon de la ferme ruinée de La Basse-Boucheriais.

Production importante de cidre à la fin du 18e siècle, mentionnée par Ogée et tout au long du 19e siècle. Importance des landes, en particulier les ajonnières, qui fournissaient la nourriture pour les chevaux, au 19e siècle. Premier tracteur 1926. Production de céréales entre les deux-guerres, mais économie de subsistance jusqu'au milieu du 20e siècle.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Livré-sur-Changeon

Annexes

  • 20013506004NUC : - Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage du plan parcellaire de la commune de Livré-sur-Changeon. Levée par Bessin, géomètre, [1827], échelle 1/10 000e. (A.D. d'Ille-et-Vilaine : 3 P 5383).

  • Feuille cadastrale de la section B5 dite du Houssais. Levée par Leprovost, géomètre, [1827], échelle 1/2500e. (A.D. d'Ille-et-Vilaine : 3 P 5383).

Bibliographie
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

    t. 1, p. 510-511
  • FROTIER DE LA MESSELIÈRE, Henri. Le Guide de l'Ille-et-Vilaine. nlle éd. [1907]. Plouagat : s.e., 1994.

    p. 109
  • GUILLOTIN DE CORSON. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927.

    t. 2, p. 290 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
Périodiques
  • CUCARULL, Jérome. La permanence des lieux de cultes païens et chrétiens : l'exemple de Livré-sur-Changeon. Bulletins & Mémoires de la Société archéologique d'Ille-et-Vilaine, 1996.

    t. 94, p. 25-40
  • BLOT, Roger. L'église Notre-Dame de l'Assomption de Livré. La vie diocésaine de Rennes, juin 1996, n° 11.

    p. 278-279