Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Ploubalay (fusionnée après inventaire en Beaussais-sur-Mer)

Dossier IA22017366 réalisé en 2010

Fiche

Á rapprocher de

Œuvres contenues

La commune de Ploubalay, Plouvale en breton, est une commune littorale du département des Côtes-d'Armor située sur la Côte d'Emeraude, au nord-ouest de Dinan et au sud-ouest de Saint-Malo. Bordée par la baie de Lancieux au nord-ouest, Ploubalay couvre un territoire d'une superficie de 3 545 hectares. Englobant la commune du Plessix-Balisson au sud (8 hectares, 83 habitants), elle est limitrophe des communes de Lancieux au nord, de Pleurtuit, Tréméreuc et Pleslin-Trigavou à l'est, de Languenan au sud, et de Créhen et Trégon à l'ouest.

Aires d'études Côte d'Emeraude
Adresse Commune : Ploubalay

Le menhir de la Prévostais (néolithique), le souterrain de la Crochais (second Age du fer), comme les nombreuses traces de l'époque gallo-romaine mises au jour en divers endroits de la commune, à l'instar du mobilier et des fragments de céramiques de la Mettrie-Saudrais, attestent l'ancienneté de l'implantation humaine sur cette partie du littoral costarmoricain. Comme l'indique son nom formé avec le vieux-breton plou signifiant "paroisse", auquel est probablement associé un nom de saint, Ploubalay est une ancienne paroisse bretonne primitive dont le territoire originel, situé entre Frémur et Arguenon, englobait les paroisses du Plessix-Balisson, de Lancieux, Trégon, Créhen, Saint-Jacut-de-la-Mer et Languénan. Son nom est mentionné pour la première fois en 1163 dans une bulle du pape Alexandre III confirmant les droits détenus par l'abbaye de Saint-Jacut-de-la-Mer dans l'église Saint-Pierre de Ploubalay (Ecclesiae Sancti Petri de Ploballeio). Paroisse du diocèse de Saint-Malo sous l'Ancien Régime, Ploubalay a élu sa première municipalité au début de l'année 1790.

Annexes

  • Superficie : 3 545 hectares

    Evolution démographique :

    Population 1854 : 2 710 habitants

    Population 1946 : 2 225 habitants

    Population 1968 : 2 156 habitants

    Population 1975 : 2 217 habitants

    Population 1982 : 2 292 habitants

    Population 1990 : 2 334 habitants

    Population 1999 : 2 385 habitants

    Population 2006 : 2 488 habitants

    Indice bâti INSEE 1946 : 563

    Oeuvres recensées : 500

    Oeuvres sélectionnées pour étude : 20

    La commune de Ploubalay a fait l'objet d'un inventaire du patrimoine bâti à la fin de l'année 2009 (novembre-décembre) et au début de l'année 2010 (janvier-février). Cette enquête menée conjointement par le service du patrimoine historique et contemporain du Conseil général des Côtes-d'Armor et par le service de l'Inventaire du patrimoine culturel de la Région Bretagne a pour but d'identifier, de localiser et d'évaluer le potentiel patrimonial de la commune au sein du territoire de projet, le parc régional Rance Côte d'Emeraude.

    Ce recensement exhaustif du bâti de la commune antérieur au milieu du 20ème siècle s'est accompagné d'une étude des éléments remarquables ou représentatifs du patrimoine, choisis à partir de critères raisonnés portant sur l'authenticité, l'intérêt architectural et l'état de bonne conservation des abords immédiats des édifices. Sur les 500 oeuvres recensées, 19 ont ainsi fait l'objet d'une attention particulière, la faiblesse numérique des éléments sélectionnés étant le reflet d'un paysage architectural considérablement remanié.

    Les oeuvres étudiées viennent alimenter les dossiers thématiques listés en bas de page dans la rubrique Voir. Ces entrées thématiques servent aussi pour le dossier électronique de dossiers classeurs pour les oeuvres étudiées de l'ensemble de la communauté de communes Côte d'Emeraude, laquelle regroupe 9 communes localisées dans le département des Côtes-d'Armor (Lancieux, Ploubalay, le Plessix-Balisson, Trégon) et dans le département d'Ille-et-Vilaine (Minihic-sur-Rance, Pleurtuit, la Richardais, Saint-Briac, Saint-Lunaire).

  • Recensement, liste des chronogrammes :

    La Mallerie, 1600

    La Ville-ès-Durand, 1650

    Bourg, 1686

    La Milliaire, 1708

    Bourg, 1719

    La Ruais, 1724

    Bourg, 1727

    La Ville-ès-Prêtre, 1745

    Laurenais, 1762

    La Hautière, 1783

    Bourg, 1797

    La Ville-ès-Gallais, 1804

    Bourg, 1812

    La Ruais, 1826

    Bourg, 1835

    Saint-Cadreuc, 1836

    La Ville-des-Champs, 1838

    Le Tertre-Bonnier, 1842

    La Ville-Dohen, 1847

    Bourg, 1873

    Perdriel, 1887

    Bourg, 1897.

  • Recensement, datation du bâti, campagnes principales :

    Moyen Age : 01

    11e siècle : 01

    15e siècle : 03

    16e siècle : 01

    17e siècle : 26

    18e siècle : 52

    19e siècle : 311

    1ère moitié 20e siècle : 105.

  • Recensement, état sanitaire du bâti :

    Bon : 428

    Moyen : 60

    Mauvais : 12.

  • Recensement, authenticité du bâti :

    Bon : 218

    Moyen : 181

    Faible : 101.

  • Recensement, environnement du bâti :

    Bon : 50

    Moyen : 443

    Mauvais : 7.

  • 20102211996A0A : Tableau d'assemblage des plans cadastraux parcellaires de 1827 - Archives départementales des Côtes-d'Armor - 4 num 1/8, Numplan 1.

    20102212016PB : Carte postale, 1er quart du 20ème siècle - Archives départementales des Côtes-d'Armor - 16 Fi 4035.

    20102212015PB : Carte postale, 1er quart du 20ème siècle - Archives départementales des Côtes-d'Armor - 16 Fi 4034.

Références documentaires

Documents d'archives
  • AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/8, plans cadastraux parcellaires de 1827 terminés sur le terrain le 30 juin 1827 sous l'administration de M. Fadale de Saint-Georges, Préfet, Mr. de la Ravillais, Maire, sous la direction de M. Puis, directeur des contributions, M. Delaunay, géomètre en chef, par M. Moisy, géomètre du cadastre.

  • AD Côtes-d'Armor : 2 O 209/1. Commune de Ploubalay. Bâtiments communaux : mairie (1891) ; écoles (1861-1933) ; église, presbytère (1926-1927) ; monument aux morts (1920-1925).

Bibliographie
  • BIZIEN-JAGLIN, Catherine, GALLIOU, Patrick, KEREBEL, Hervé. Carte archéologique de la Gaule : pré-inventaire archéologique de la France - 22. Côtes-d'Armor. Paris : Académie des Inscriptions et Belles Lettres / Ministère de l´Education Nationale / Ministère de la Recherche / Ministère de la Culture et de la Communication / Maison des Sciences de l´Homme, Carte archéologique de la Gaule, 2002.

    p. 240-242
  • COUFFON, René. Répertoire des églises et chapelles du diocèse de Saint-Brieuc et Tréguier. Saint-Brieuc : Les Presses Bretonnes, 1939.

    p. 134-136
  • FLOHIC EDITIONS. Le patrimoine des communes des Côtes-d'Armor. Charenton-le-Pont : Flohic éditions, 1998, 2.

    p. 1017-1021
  • GOURBIL, Jean. Vieilles croix du Pays de Dinan, Pornichet : éditions Jean-Marie Pierre, 1991.

    p. 111-114
  • JOLLIVET, Benjamin. Les Côtes-du-Nord, histoire et géographie de toutes les villes et communes du département. Guingamp : B. Jollivet, 1854, II.

    p. 333-336
  • LE SAULNIER DE SAINT-JOUAN, Régis. Dictionnaire des communes du département des Côtes-d'Armor : éléments d'histoire et d'archéologie. Saint-Brieuc : Conseil Général des Côtes-d´Armor, 1990.

    p. 496-498
  • TANGUY, Bernard. Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses des Côtes-d'Armor : origine et signification. Douarnenez : Ar Men-Le Chasse Marée, 1992.

    p. 204