Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Pont-Péan

Dossier IA35047717 réalisé en 2008

Fiche

Œuvres contenues

Les conditions de l´enquête :

L´enquête d´inventaire a été réalisée de février à mars 2008, elle fait suite à un précédent recensement de 1974 effectué par Madame Jeannick Le Goux sur le patrimoine de la commune. Les photos en noir et blanc prises lors de ce premier repérage ont été intégrées à ce cédérom qui privilégie aujourd'hui l´image couleur. Une notice générale sur le site de la mine réalisée par Marina Gasnier, en 2002, lors de son étude sur le patrimoine industriel d´Ille-et-Vilaine a été également intégrée à ce corpus. Cet inventaire exhaustif jusqu´en 1945 est avant tout réalisé à partir de l´observation in situ et de la documentation existante, très peu de dépouillements archivistiques ont été effectués en raison du temps relativement court et de la nature même de cette opération qui consiste en un état des lieux avec une évaluation du potentiel patrimonial selon trois catégories d´oeuvres.

Les oeuvres recensées et non documentées :

Parmi les oeuvres recensées, 46 ne sont pas documentées mais font l´objet néanmoins d´une cartographie précise. Il s´agit d´oeuvres remaniées ou rénovées dont l´analyse est devenue difficile, même si leur ancienneté est parfois indéniable

Les oeuvres et ensembles repérés et documentés

112 fiches documentaires ont été créées pour le domaine de l'architecture. Elles correspondent à un bâtiment ou à un groupe de bâtiments affectés à une même destination construits sur un fonds d'un seul tenant. En dehors du site industriel de la mine qui est éclaté, il n'y a pas de dossier sur des parties constituantes d'un édifice. Des dossiers d´ensemble sont également ouverts et concernent les principaux hameaux ou écarts. Ces dossiers servent également de classeurs aux oeuvres repérées de l´ensemble.

Les oeuvres repérées avec mention spéciale, étude souhaitable :

25 oeuvres méritent d'être signalées et portent la mention «étude souhaitable». Il peut s'agir d'oeuvres remarquables comme d'oeuvres sérielles représentatives d'une famille d'édifices. Ces dossiers pourraient faire l´objet d´une monographie spécifique.

Présentation de la commune :

Pont Péan est l'une des 7 communes du canton de Bruz. Elle a été créée en 1986 à partir du territoire de St Erblon. Elle appartient au bassin hydrographique de la Seiche qui est l'un des principaux affluents de la Vilaine. Cette rivière qui s'écoule en limite nord constitue une frontière naturelle avec la commune voisine de Chartres de Bretagne. Deux autres ruisseaux irriguent ses terres et se jettent dans la Seiche, la Douetté qui longe à l'ouest le remblai de la mine et le ruisseau de Tellé à l'est du bourg.La population de 3813 habitants au dernier recensement est en constante augmentation. Cette évolution démographique se traduit par une densification de l'habitat aux abords des artères principales. Sa superficie s'étend sur 876 hectares. Le relief est peu marqué, son altitude varie de 17m au bord de la Seiche à 44 m à l'Est.

Un patrimoine industriel minier :

La géologie singulière de la commune de Pont-Péan dotée du plus important filon plombozincifère de la Région a été un facteur déterminant pour son histoire. Plus de 55 minéraux différents y ont été identifiés. Une première exploitation est attestée en 1628 pour Jean du Chastelet, baron de Beausoleil et d´Auffenbach, lorrain, et son épouse Martine de Bertereau, berrichonne, missionnés par le surintendant des mines de Louis XIII. Bientôt arrêtés pour pratiques de sorcellerie et de magie, le filon de Pont-Péan demeurera inexploité malgré des concessions d´exploitation accordées. Il faudra attendre 1730 pour qu´une nouvelle concession soit octroyée à Noël Danycan de l´Epine. A partir de cette période débutera véritablement l´exploitation intensive du site. L´élite des techniciens et ingénieurs s´y succèderont comme Pierre Joseph Laurent qui arrive à Pont-Péan en juillet 1754. On lui confie la dérivation de la Seiche, car l´hiver l´eau envahit les puits de la mine. Ces travaux d´envergure finalisés en novembre 1755 façonnent toujours le paysage actuel comme ceux réalisés quelques années plus tard dans la Lande de Tellé par François Blavon-Duchesne pour remédier également aux fluctuations de l´eau nécessaire au lavage du minerai.

Cette histoire industrielle sans précédent commencée sous l´Ancien Régime, connaîtra des heures de gloire à la fin du 19e siècle avant sa fermeture définitive en 1932. Les nombreux vestiges en place, bureaux, entrepôts, puits d´extraction, vestiaire des mineurs transformé en église paroissiale, datent de cette période et imprègnent le site que l´association Galène essaye de faire revivre. Le 15 novembre 1985, les bâtiments administratifs construits en 1890 font l´objet d´une inscription au titre des Monuments Historiques et depuis des projets de mise en valeur demeurent à l´état d´étude. Le lotissement ouvrier construit à la veille de la fermeture de la mine est également significatif de l´architecture de la ville, il en coordonne l´urbanisme, témoin éloquent d´une reprise industrielle annoncée qui n´aura pourtant pas lieu.

Le patrimoine rural :

Le patrimoine rural de la commune a été très transformé. Toutefois, quelques logis anciens se détachent de la construction vernaculaire, à Tellé, la Croix et au Pavillon .La ferme de la Luhardière se démarque également des autres logis ruraux, par sa taille et la modernité de ses dépendances agricoles qui encadrent une grande cour.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Pont-Péan

Ancien vestiaire des mineurs converti en chapelle en 1908 par l'abbé Gosselin puis en église paroissiale en 1948.

Annexes

  • Statistique sur l´occurrence des périodes de construction à partir des 113 oeuvres repérées et documentées.

    16e siècle : 1

    17e siècle : 11

    18e siècle : 37

    19e siècle : 79

    20e siècle : 31 (antérieur à 1940, ce chiffre n´est pas tout à fait exact, puisque le lotissement de la mine a été considéré comme une unité correspondant au dossier ensemble).

  • Liste des chronogrammes

    1710, ferme, la Croix

    1762, pont, route de Nantes

    1777, ferme, le Domaine

    1818, ferme, la Galassière

    1865, la mine, maison du directeur

    1883, la mine, maison du directeur, l´orangerie

    1890, la mine, bâtiment administratif

    1890, ferme, 10 12 rue Cave Domjean

    1890, croix, la Croix des Landes

    1890, la mine, pension Lelièvre

    1923, villa Désirée, 1 rue de Bellevue

    1927, 1933, 1955, école primaire

    1951, croix de cimetière.

  • Statistique sur l´état de conservation du patrimoine de la commune à partir des 113 oeuvres repérées et documentées.

    Remanié : 38

    Restauré : 37

    Remanié et restauré : 20

    Etat moyen : 30

    Bon état : 19

    Bon état et restauré : 8

    Désaffecté : 4.

  • Liste des oeuvres sélectionnées sur la commune

    - Mine de plomb argentifère de Pont-Péan

    - Bureaux et entrepôts industriels de la mine

    - Puits d´extraction, puits de la République et puits du Midi

    - La route de Nantes

    - Restaurant et café tabac Sauvaget

    - Ecole primaire communale

    - Eglise paroissiale (ancien vestiaire des mineurs)

    - La Clôture, maison du directeur de la mine

    - Maison des ingénieurs, dite le château Cochard, 15 route de Nantes

    - Maison du docteur de la mine, 04 rue du Luzard

    - Maisons, dites le Coron, 12 rue de la Mine

    - Maison, 07 route de Pont-Péan

    - Villa Désirée, 01 roue de Bellevue

    - Lotissement minier (maisons de contremaîtres et maisons d´ouvriers)

    - Hôtel de voyageurs, dite Pension Lelièvre

    - Ferme, dite ferme de la mine

    - Ferme, le Domaine

    - Ferme, la Croix des Landes

    - Ferme, le Pavillon

    - Ferme, la Galasière

    - Manoir, le Pavillon

    - Canaux d´adduction et de détournement de la Seiche

    - Pont, pont de Tellé.

  • 20083507127NUCA : - Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

    20083507128NUCA : - Archives départementales d'Ille-et-Vilaine

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.C. Pont-Péan : Etude du patrimoine bâti, commune de Pont-Péan. Pact Arim, juillet 2007.

  • A.C. Pont-Péan : Analyse et préconisations, commune de Pont-Péan. Pact Arim, juillet 2007.

Documents figurés
  • Ille-et-Vilaine. Saint Erblon. Tableau d'assemblage, plan cadastral napoléonien, échelle : 1/20 000e, 1812. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • Ille-et-Vilaine. Saint Erblon. Tableau d'assemblage, plan cadastral napoléonien, échelle : 1/20 000e, 1843. (A.D. Ille-et-Vilaine).

  • MINE DE PONTPEAN-1867 , Photographie, [s.l. ; s.n.], (Coll.part., Charles Seigneur, Pont-Péan).

Bibliographie
  • BANEAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929, t.4, p.374-382.

  • CUDENNEC, Jean-Pierre. Pont-Péan au fil du temps. (http://envor2004.free.fr/cariboost1).

  • GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.

    p. 16 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • MARTIN, Jacques. Mémoire en Images.Saint-Cyr-sur-Loire : Editions Alain Sutton, 2008.

  • Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic éditions 2000, 2 vol. (Le patrimoine des communes de France)., t. 1.

    p. 249-251
  • Pont-Péan, une mine, une histoire, un guide. Rennes : Association Galène, 1998. 32 p.