Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Roz-landrieux

Dossier IA35002264 réalisé en 1997

Fiche

Œuvres contenues

Observations préliminaires

Ogée mentionne une production importante de cidre, lin et chanvre à la fin du 18e siècle dans la commune. Son ouvrage mentionne également l'importance des rosières (40 hectares en 1853) qui donne son nom à la commune (t. II, p. 690). On peut voir encore quelques vergers.

Le moulin à vent de la Ville-Julienne, mentionné par Orain, dans la deuxième moitié du 19e siècle et le moulin à eau du Moulin d´Abas sont détruits. Le moulin de la Ville-d´A-haut subsiste à l´état de vestige.

Les sources archivistiques signalent l'existence d'un moulin établi sur la rive gauche du biez-Jean, en aval du pont de Vildé-Bidon, entre 1832 et 1892, à cheval sur la commune de Plerguer.

Les édifices les plus anciens subsistent le plus souvent à l´état de vestige, comme à Langas (début 16e siècle), à la Basse-Haie (16e siècle et 17e siècle), à la Ville-Hou (16e ou 17e siècle), à La Rochelle, à la Ville-Julienne, au Chêne, près de Vildé-Bidon, et au Grand-Souet (16e siècle). Les dates relevées sont 1571 à la Basse-Haie, 1584 à Langas, 1651 à Vildé-Bidon, impasse des Cours, 1818 à Plainfossé, 1868 à la Ville-Julienne.

Parmi les ouvrages les plus remarquables, l'ancien manoir de la Mettrie se distingue malgré les remaniements modernes ; la famille du Han, commanditaire de l'ouvrage, alliée aux Bouteiller et aux Chesnaye aux 15e et 16e siècles, contribua également à l'édification de croix monumentales. Au bourg, la croix de l'enclos, celles du Prieuré ou du chemin Bois-au-Coq portent leurs armoiries.

De plus en plus rares dans le département, plusieurs chaumières de grand intérêt patrimonial sont concentrées sur le territoire communal : la Ville es Bouillie, la Petite Rivière, la Petite Mettrie ou le Petit Mongu.

Matériaux

Les couvertures en chaume, quelquefois en mauvais état, sont encore relativement nombreuses sur la commune. Outre les édifices recensés, on peut signaler la présence de chaume à la Haute-Folie, à la Cornillière, à la Rochelle, au Grand-Chemin, à la Ville-Julienne.

L´utilisation de la terre comme matériau de construction, dont les exemples subsistants sont principalement des dépendances agricoles, est fréquente sur la commune. Outre les édifices recensés, on peut signaler la présence de terre à la Petite-Rivière, à Langas, à La Haie, à la Cornillière, à la Rochelle, à Plainfossé, à Landrieux, à Lislet, de phalluns au Petit-Mongu.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Roz-Landrieux

Références documentaires

Documents d'archives
  • A.D. Ille-et-Vilaine. Série 7S. Fonds de la Préfecture. Service hydraulique, moulins et usines : réglementation, prises d'eau, travaux (an VIII-1940).

    Plerguer : 7S39 (1832-1892)
  • A.D. Ille-et-Vilaine. Série 6M. Subsistance et ravitaillement, minoterie : contrôle des moulins. Moulins, production, catégorie et capacité des moulins (1933), contestation des mesures (fermetures et réquisitions), fermetures et réquisitions.

    6M928 (1933-1936)
Documents figurés
  • Carte géologique détaillée de la France : Dinan, échelle 1/80 000. 3e édition. 1964.

  • Carte de la France, feuille 128, Saint-Malo-Avranches, échelle de 1 ligne pour 100 toises (environ au 1/86 400), plan, par César-François Cassini de Thury, levée vers 1783.

Bibliographie
  • BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine. Histoire - Archéologie - Monuments. Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929, 4 vol.

    t. 3, p. 298-303
  • FROTIER DE LA MESSELIÈRE, Henri. Le Guide de l'Ille-et-Vilaine. nlle édition [1907]. Plouagat : s.e., 1994.

    p. 190-191
  • OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes : Molliex, 1845.

    t. 2, p. 690
  • ORAIN, Adolphe. Petite géographie pittoresque de l'Ille-et-Vilaine... Rennes : P. Dubois Libraire-Editeur, 1884.

    p. 155