Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Saint-Coulitz

Dossier IA29131776 réalisé en 2016

Fiche

Œuvres contenues

L'enquête

L´inventaire topographique du patrimoine architectural de la commune de Saint-Coulitz a été réalisé entre mars et avril 2016. L´opération s´inscrit dans le cadre du recensement du patrimoine architectural du Parc Naturel Régional d´Armorique, structure à laquelle adhère la commune. Cet inventaire a pour finalité d´identifier, de localiser et de documenter les éléments appartenant ou susceptibles d´appartenir au patrimoine architectural et de présenter un état des lieux raisonné du patrimoine bâti.

Synthèse

La commune bénéficie dès 1809 de la mise en place d’un plan cadastral, deux ans après la promulgation de la loi instituant le cadastre parcellaire unique et centralisé, dit cadastre napoléonien. De « première génération », ce cadastre sera renouvelé en 1847, permettant de retracer l’évolution de l’implantation du bâti durant le début du 19e siècle. Le territoire est dominé par un habitat dispersé en petites unités agricoles regroupant pour la plupart une à trois fermes. Le bourg actuel n’est alors constitué que de trois fermes et de l’église. La place centrale des deux ardoisières au bord de l’Aulne dans les activités de la commune tout au long du 19e siècle est corroboré par le nombre importants de carriers dénombrés dans les recensements de population.

Comme pour bon nombre de communes rurales du Finistère, la deuxième moitié du 19e siècle constitue une période de renouveau de l’habitat et un développement de l’agriculture et de l’élevage qui se retranscrit dans les nombreuses dépendances agricoles édifiées (soues à porcs, étables, écuries, granges...). Cette multiplication de constructions neuves selon des modèles plus ou moins standardisés (maisons à façade ordonnancée, généralisation du granite...) qui perdure jusque dans l’entre-deux-guerres est étroitement liée à une augmentation généralisée de la population et de nouvelles manières d’habiter : séparation des fonctions au sein de la ferme et apparition de la maison à vocation unique d’habitation, normes hygiénistes, agrandissement des exploitations.

La mise en place du canal de Nantes à Brest en 1842, de la ligne de chemin de fer en 1867, puis l’arrivée extrêmement précoce de l’électricité en 1887 ont participé aux profondes mutations survenues au 19e siècle.

Les photographies aériennes réalisées régulièrement à partir de 1950 permettent de retracer l’évolution de l’implantation du bâti et du parcellaire durant toute la deuxième moitié du 20e siècle. Si aucune politique de remembrement n’a été effectuée sur la commune, celui-ci s’est fait petit à petit par un système de rachat et de vente de terrain, favorisant jusqu’à nos jours la mise en place de grandes exploitations - dont le centre est souvent en dehors de la commune - selon un modèle de larges champs ouverts à monoculture. Parallèlement, la multiplication de grandes dépendances (hangars agricoles...) et l’abandon du bâti ancien ont contribué à la mutation des paysages.

À partir des années 1980, les nouvelles manières de construire et d’habiter favorisent l’implantation de maisons pavillonnaires plus ou moins éparpillées ou regroupées en petits lotissements. L’extension du bourg, les secteurs de Pennaros et de la Pointe, constituent des secteurs construits ex-nihilo dans lesquels la majeure partie de la population est concentrée. Face à un territoire rurale largement dépeuplé, ces zones forment un territoire « dans le territoire » tourné vers Châteaulin et l’extérieur.

Aires d'études Parc Naturel Régional d'Armorique
Adresse Commune : Saint-Coulitz

Références documentaires

Documents d'archives
  • Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune de Saint-Coulitz

    Archives départementales du Finistère : 3P301
Bibliographie
  • TANGUY, Bernard. Dictionnaire des noms de communes, trèves et paroisses du Finistère. Ar Men-Le Chasse-Marée, Douarnenez, 1990.

    p. 195
  • COUFFON, René, LE BARS, Alfred. Diocèse de Quimper et de Léon. Nouveau répertoire des églises et chapelles. Quimper : Association Diocésaine, 1988.

  • GUILLOU, Anne (dir.). Enfin, la nuit devint lumière : L'arrivée de l'électricité dans le Finistère. Editeur Nature & Bretagne, 1996.

    p. 26
  • GOURMELEN, Lena. Ardoise en Bretagne. Ed. Coop Breizh, Spézet, La maison du Patrimoine, Locarn, 2008.

  • DU CHATELLIER, Pierre. Les pierres gravées de Penhoat en Saint-Coulitz et de Sanet Belec en Leuhan in Bulletin de la Société archéologique du Finistère, 1901.

  • HALLAYS, André. En flânant. Ed. Société d'édition artistique, Paris, 1899.

  • Ardoisières de Saint-Coulitz in Société de géographie, annales de géographie, 1893.

Périodiques
  • DU CHATTELIER, Pierre. Le pas de la Vierge à Saint-Coulitz in Revue des traditions populaires, 1901.