Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Présentation de la commune de Thorigné-Fouillard

Dossier IA35011025 réalisé en 2001

Fiche

Œuvres contenues

Situé dans la partie sud-ouest du canton de Liffré, le territoire de Thorigné, augmenté du quartier de Fouillard enlevé à la commune de Liffré en 1981, pour former la commune de Thorigné-Fouillard s'étend sur 1358 hectares. Ce territoire à caractère rural a connu, du fait de sa proximité avec la ville de Rennes, un développement démographique sans précédent dans le dernier quart du 20e siècle, avec pour conséquence la construction d'un très important habitat pavillonnaire organisé en lotissements. Ces formes d'architecture contemporaine ne seront pas abordées dans la présente étude qui se limite au recensement des ouvrages antérieurs à 1950.

Le sol constitué de schistes briovériens, très tendres, peu propices à la réalisation architecturale, détermina le choix de la terre pour l'essentiel des constructions domestiques et agricoles. L'habitat est organisé en fermes isolées ou en écarts ne réunissant, souvent, pas plus de quatre logements, à l'exception notable du village de la Marquerais isolé au sud-est de la commune en bordure d'un méandre de la Vilaine.

La paroisse de Thorigné existe depuis le 12e siècle. Jusqu'à la Révolution, le prieuré fondé par les Bénédictins demeure la propriété de l'abbaye Saint-Melaine de Rennes. En 1900, la construction d'une nouvelle église paroissiale au nord-est entraîne la destruction de l'ancienne, datant des 15e et 16e siècles.

Parmi les ouvrages anciens conservant un caractère monumental, outre le manoir de Tizé, siège d'une ancienne châtellenie ayant exerçé un droit de haute justice à Rennes et à Noyal-sur-Vilaine, la commune compte, parmi d'autres, un manoir au Tertre, une demeure au Gaudrier et une ferme au Plessis, dignes du plus grand intérêt architectural.

Cependant 96 édicules, édifices ou ensembles d'architecture ont fait l'objet d'un recensement documenté parmi lesquels 23 méritent une étude complémentaire. D'autres part, les 35 ouvrages recensés pour leur caractère patrimonial par l'architecte Yves-Michel Fresneau en 1998, et décrits dans un document annexé au POS en 1999, sont également consultables et interrogeables à l'aide du système d'information géographique Géoviewer [voir le mode d'emploi d'installation]. Les ouvrages sont classées suivant leur niveau d'intérêt du plus bas à 0 au plus haut à 3.

Aires d'études Ille-et-Vilaine
Adresse Commune : Thorigné-Fouillard

Références documentaires

Documents figurés
  • [Thorigné-Fouillard. Vue d'une scierie, dans la forêt]. Photographie, Rennes : E. Mary-Rousselière, limite 19e siècle 20e siècle. In : Rennes et pays de Rennes en 1900. 1992. (Mémoire photographique de notre siècle).

    p. 82
  • Tableau d'assemblage de la commune de Thorigné. Levée par Beuscher, géomètre, 1818, échelle 1/2500e. (A.D. Ille-et-Vilaine : 3 P 5557).

  • Feuille cadastrale de la section A2 dite du bourg. Levée par Beuscher, géomètre, 1818, échelle 1/2500e. (A.D. Ille-et-Vilaine : 3 P 5557).

Bibliographie
  • GUILLOTIN DE CORSON. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886.

    p. 370-374 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • BANÉAT, Paul. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1927.

    t. 4, p. 219-228 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GANDREUIL, Pascale, MIGNOT, Claude (dir.). Les manoirs péri-urbains de Rennes de la Guerre de Succession à 1600. Mém. Maîtrise : Hist. Art : Paris 4, Universit2 de la Sorbonne : 1982.

  • OGEE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nouvelle édition, Rennes : Molliex, 1843-1853.