Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Quai, cale du Lenn (Louannec)

Dossier IA22009626 réalisé en 2008

Fiche

Dénominations quai
Aire d'étude et canton Communes littorales des Côtes-d'Armor - Perros-Guirec
Adresse Commune : Louannec
Lieu-dit : le Lenn
Cadastre : Domaine Public Maritime

La cale débarcadère du Lenn a été construite en 1913, à l'intérieur du port abri du Lenn, pour répondre à la demande du Conseil municipal de la commune de Louannec, datée de 1910. En effet, selon le rapport de l'ingénieur des Ponts et Chaussées Allain, "l'atterrissage était périlleux pour les bateaux, qui ne pouvaient entrer dans cet abri qu'avec un tirant d'eau très faible. Environ 15 embarcations fréquentaient ce petit port du Lenn en 1910, avec un équipage de 5 à 8 marins par bateau (soit environ 100 inscrits maritimes). Cette flottille débarquait au Lenn parce que leurs clients habituels se trouvaient dans les terres du côté de Louannec et gagnaient ainsi 1 km de trajet aller-retour. La posée du fond était bonne et le port était abrité de tous les vents". Il faut préciser que ces bateaux déchargeaient du sable, du maerl et du goémon pour les cultivateurs de la région. Le financement de la cale fut assuré pour 1/3 par la commune et les travaux furent réalisés par l'entreprise Henry de Brélévenez (Lannion). Entre 1760 et 1770, la coupe du goémon dure environ 110 jours sur la commune de Louannec, cet usage de collecte des "herbes marines" et pêche à pied sur le rivage de Louannec, désigne cette commune comme très prodigue en amendements marins et fréquentée régulièrement par les littoraux pour les besoins de l'agriculture.

Période(s) Principale : 1er quart 20e siècle

Un banc de galets abrite le mouillage du Lenn et offre ainsi une protection relativement stable. La cale fut construite en mortier de ciment, comme le préconisait l'ingénieur en chef des Ponts et Chaussées Harel de la Noë, sous la conduite de Le Guyon (conducteur). Elle mesure à l'origine 1, 50 m de hauteur, 1, 20 m de largeur, et 28 m de longueur, avec une inclinaison des murs de 1/10ème. La plateforme et le revêtement sont construits en béton avec une pente de 0, 75 par mètre et se termine par un escalier de 6 marches. La cale était enracinée dans le remblai du chemin communal n°6 et perpendiculairement à ce chemin.

Murs ciment
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • La pêche sous l'Ancien régime au 18ème siècle

    Extrait du rapport de Le Masson du Parc, inspecteur général des pêches, 1726 : "il n'y a à Louanec aucuns batteaux ni pour la pêche ni pour le gouesmon ; les pêcheurs qui y sont ne font que la pêche à pied et travaillent à la culture des terres comme font les autre riverains, ils ne font que les seules pêches des cordes et des séchées."

    Sources : Arch. Nat. C520, folio 132.

  • 20082205056NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S. Suppl. 169.

    20082205054NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S. Suppl. 169.

    20082205052NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S. Suppl. 169.

    20082205058NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S. Suppl. 169.

    20082205055NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S. Suppl. 169.

    20082205057NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S. Suppl. 169.

    20082205053NUCB : Archives départementales des Côtes-d'Armor, S. Suppl. 169.

    20082205066NUCB : Collection particulière

Références documentaires

Bibliographie
  • AD Côtes d'Armor. Série S, Supplément, Art. 169. Plans et descriptif de la cale-abri du Lenn, 1910-1912.

  • PINOT, Jean-Pierre. Rapport sur l'évolution du littoral autour de la Baie de Lannion et sur la côte de Granit Rose. SMVM de la Baie de Lannion. Brest : UBO, Laboratoire de Géographie de la Mer, 1993.