Logo ={0} - Retour à l'accueil

Quartier est, dit le Landrel (Rennes)

Dossier IA35024608 inclus dans Zone d'urbanisation prioritaire du Blosne, dite ZUP Sud (Rennes) réalisé en 2000

Fiche

  • Vue générale
    Vue générale
  • Impression
  • Agrandir la carte
  • Parties constituantes

    • hôpital
    • collège
    • groupe scolaire
    • jardin public
    • centre culturel
    • îlot

Œuvres contenues

Le quartier, limité à l´est par la rue de Vern, regroupe à l´origine trois unités de voisinage, dont deux au sud composées de logements collectifs et de logements individuels, ces derniers sont dominants dans les îlots M et S. Au nord, les immeubles bordant le boulevard Léon Grimault (îlots A et B) ne semblent pas intégrés aux unités de voisinage, ils forment comme un écran bordé au nord-est de logements individuels qui constituent la suture avec le tissu pré-existant. Le nombre de logements prévus était de 5000 en 1965.

Le réseau ancien conservé se limite à une évocation avec l´allée piétonnière qui sépare les lotissements au nord de l´îlot M et l´emprise du parc des Hautes-Ourmes qui formait l´allée et le verger du manoir détruit. Un inventaire des haies et des arbres existants a été réalisé dans cet îlot. Aucun édifice n´a été conservé dans ce secteur, en particulier le manoir des Hautes-Ourmes qui s´élevait au sud du parc entièrement réaménagé.

Les équipements affectés au quartier sont conformes au programme : un collège et trois groupes scolaires (aujourd´hui portés à quatre), un centre commercial et une zone d´activité, bordée au sud par une emprise réservée à l´enseignement privé (le plan de 1965 figure l'emplacement prévu pour un orphelinat) qui sera finalement occupée par l´hôpital. Une église est construite à côté du centre commercial Sainte-Elisabeth, aujourd´hui désaffectée.

Le quartier compte des équipements dont le rayonnement s´étend au delà de la Z. U. P. : Le Triangle, qui occupe un emplacement destiné à l´origine à accueillir des logements, l´hôpital Fontenoy et le parc des Hautes-Ourmes.

Il n´y a pas ici d´effort d´intégration d´un bâti existant ni connexe, le quartier est juxtaposé au tissu existant avec lequel il n´entretient pas de relation privilégiée. Bien qu´il n´y ait pas de coïncidence entre les voies est-ouest, la voie pénétrante qui sépare le quartier Landrel et le quartier Italie ne forme pas un obstacle. Elle était, à l´origine destinée à former l´épine dorsale du quartier, dont le centre devait se situer au carrefour de l´avenue des Pays-Bas et des boulevard Volclair et de Yougoslavie.

L´îlot étudié dans ce quartier est l´îlot F, un des premiers construits, dont la configuration est représentative du projet.

Parties constituantes non étudiéeshôpital, collège, groupe scolaire, jardin public, centre culturel, îlot
Dénominationsquartier
Aire d'étude et cantonRennes ville - Rennes ville
AdresseCommune : Rennes
Période(s)Principale : 2e moitié 20e siècle

Secteur urbain délimité au nord par les îlots bordant le boulevard Léon Grimault, au sud par la rocade, à l´ est par la rue de Vern et enfin à l´ ouest par l´avenue des Pays-Bas. Deux axes primaires délimitent le secteur, l´ un transversal, rythmé par deux ronds-points circulaires, l´ autre pénétrant, suivant un axe nord-sud. La trame au maillage lâche est formée d´ un réseau orthogonal de voies délimitant huit îlots. Dans cet espace sectorisé, les logements conçus dans le cadre du programme de la Z. U. P. occupent un espace important, ponctué par des équipements ; les logements individuels sont placés en situation périphérique.

Statut de la propriétépropriété publique

Références documentaires

Documents figurés
  • [1966]. Plan de nommage des îlots, plan d'exécution, 1966 (A. C. Rennes).