Logo ={0} - Retour à l'accueil

Rue Saint-André (Tréguier)

Dossier IA22133181 réalisé en 2016
Dénominationsrue
Aire d'étude et cantonSchéma de cohérence territoriale du Trégor - Tréguier
AdresseCommune : Tréguier
Adresse : rue Saint-André

La rue Saint-André, autrefois rue des bouchers, est une voie secondaire sous l'Ancien Régime en raison de son étroitesse. Cette rue dédiée aux bouchers possédait un abattoir. Elle relie la place du martray au port comme la rue Renan qui est parallèle. A partir de 1808, la partie haute de la rue prend le nom de Saint-André puis adopte ce nom sur la totalité de son parcours après la destruction de l'abattoir en 1923 (transféré en 1908 à la périphérie de la ville). Elle doit son nom à la chapelle Saint-André autrefois située dans l'enceinte du grand archidiaconé, une des prébendes du chapitre qui servait de demeure au grand archidiacre de Tréguier. Après la vente de la chapelle et du "manoir" de l'archidiacre comme bien national, l'ensemble est détruit dans la 1ère moitié du 19e siècle, seuls les murs d'enceinte sont conservées à l'angle des rues Saint-André et du manoir Saint-André.

La partie haute de la voie est investie par l'ancienne trésorerie du chapitre, située à une centaine de mètres de la cathédrale. L'entrée principale du couvent des Filles de la Croix se tient à l'angle de la rue de la chantrerie. Sa façade à pan coupé trouve une réponse dans celle du bureau de poste édifié à l'angle de la rue stanco à quelques mètres en contrebas. La partie médiane de la rue est peu bâtie, occupée au 19e siècle par une cidrerie et un négoce de vins et spiritueux dont le long magasin est figuré sur le cadastre ancien de 1834 mais aujourd'hui disparu.

Des immeubles de logements sont édifiés dès le début du 19e siècle aux n° 22 et 31 avant qu'un troisième soit construit en alignement après 1834 (n°33). La rue Saint-André devient la traverse principale de la ville à la fin du 19e siècle grâce au plan d'alignement qui permet d'élargir la voie dans la partie basse en détruisant les vieilles maisons à pan de bois. Située dans le prolongement du pont du Canada, la rue est ensuite classée route départementale.

Période(s)Principale : 2e moitié 16e siècle
Principale : 1ère moitié 19e siècle
Principale : 2e moitié 19e siècle

Références documentaires

Documents figurés
  • Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Tréguier, 1834.

    Archives départementales des Côtes-d'Armor : 3P 362/1-4
Bibliographie
  • CHOUTEAU, Nicole. Les rues de Tréguier du 18e siècle à nos jours. Éditions Art, Culture et Patrimoine, Tréguier. 1995, 76 p.

    Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
  • GUILLOU, Adolphe (préface d'Anatole Le Braz). Essai historique sur Tréguier par un Trécorrois. F. Guyon, Saint-Brieuc, 1913

  • De LA HAYE Pierre, Histoire de TREGUIER, Ville Episcopale, Armor Editeur, Rennes, 1977

(c) Région Bretagne (c) Région Bretagne - Tanguy-Schröer Judith
Judith Tanguy-Schröer , né(e) Tanguy
Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.