Logo ={0} - Retour à l'accueil

Statue (Vierge à l'enfant)

Dossier IM35023597 réalisé en 2009

Fiche

Voir

Dénominationsstatue
Aire d'étude et cantonPays de Fougères - Louvigné-du-Désert
AdresseCommune : Bazouge-du-Désert (La)
Lieu-dit : l' Hermitage

Le style de cette Vierge à l'Enfant permet d'en faire remonter la réalisation à la charnière des 15e et 16e siècles. En 1974, la statue était en mauvais état, la tête de l'Enfant était mutilée ainsi que son pied gauche, dont la cassure semblait récente. Il y avait également de petits éclats sur la base et sur l'ourlet inférieur du manteau de la Vierge. La tête de l'Enfant, cassée à une époque indéterminée, avait été remplacée par une tête en plâtre assemblée au cou par tenon et mortaise.

Période(s)Principale : limite 15e siècle 16e siècle

Commentaire descriptif réalisé à partir de la synthèse effectuée par M. Castel en 1974 lors d'une enquête d'inventaire du patrimoine : "Cette statue est réalisée dans un marbre blanc à grains très fins ; il existe quelques fines veines plus foncées. La surface est lisse exception faite de la base et du revers où le travail d'un ciseau étroit (1 millimètre) est visible sur plusieurs centimètres en lumière rasante. Le revers est sculpté mais plat surtout depuis les épaules jusqu'à la base, où le profil dessine une ligne verticale. Autour de la statue, les draperies du manteau viennent se fondre. La base a un fond plat, son plan est de section ovale et les bords arrondis sont lisses. La statuette est formée d'un bloc monolithe. La trace d'une mortaise dans le cou de l'enfant indique plutôt une réfection (enfant décapité) qu'une structure originelle. Des traces de dorures subsistent sur les orfrois et la chevelure de la Vierge alors qu'aucune trace de polychromie ne subsiste sur les autres parties de la statuette. La Vierge est debout, dans une position hanchée. La courbe du corps dessine une grande parenthèse. Le pied droit apparaît, l'épaule gauche est relevée. La tête de la Vierge est légèrement inclinée vers la droite. Elle soutient l'Enfant à demi allongé de trois quarts des deux mains. L'anatomie générale est perdue dans les plis ; les mains et le visage sont finement traités. Le visage est ovale, les arcades sourcilières et le front hauts. Les paupières sont à demi fermées, le nez est fin, la bouche petite et bombée dont la commissure gauche, plus longue et tombante donne une expression légèrement dédaigneuse au profil gauche. La chevelure est composée de deux longues mèches bouclées encadrant le visage sous le voile. La Vierge est vêtue d'une robe dont on voit quatre plis aux pieds ; l'encolure ronde est éloignée du cou et de la manche gauche. Le manteau est posé avec repli sur la tête, tombant dans le dos et sur tout le devant en festons. Les pans sont maintenus sous les mains avec de simples replis aux bras. Elle porte des chaussures droites à bouts pointus. Les drapés du manteau sont amples : les plis sont superposés sur les bras, ils sont profonds et en "V" sur les côtés. La robe tombe en trois plis verticaux qui s'écrasent sur la base. Les ornements peints en doré sur les orfrois du manteau et de la robe forment des motifs géométriques de "S" et de points. L'Enfant est potelé, les plis du ventre sont dessinés par incisions. Il tient un phylactère qui lui fait une sorte de pagne".

Catégoriessculpture
Matériauxmarbre
Précision dimensions

h = 0,535 ; l = 0,210 ; pr = 0,155

Iconographiesla vierge
États conservationsmauvais état
Statut de la propriétépropriété privée