Logo ={0} - Retour à l'accueil

Tombeau de Thomas James

Dossier IM35004610 réalisé en 1998

Fiche

Voir

Dénominationstombeau
Appellationsde Thomas James
Aire d'étude et cantonIlle-et-Vilaine - Dol-de-Bretagne
AdresseCommune : Dol-de-Bretagne
Adresse : place de la Cathédrale

Tombeau construit à la demande de Jean et François James, qui y reposent également, pour leur oncle Mgr Thomas James par Jean et Antoine Juste, en 1507 et mutilé en 1793.

Période(s)Principale : 1er quart 16e siècle
Dates1507
Lieu d'exécutionÉdifice ou site : Bretagne, 35, Dol-de-Bretagne
Auteur(s)Auteur : Juste Antoine sculpteur
Auteur : Giusti Betti Giovanni , dit(e) sculpteur
Personnalité : James Jean commanditaire
Personnalité : James François commanditaire
Catégoriessculpture
Matériauxcalcaire, taillé, mouluré, décor en bas relief, décor en demi relief
Précision dimensions

h = 934 ; la = 502 ; pr = 300

Inscriptions & marquesinscription concernant le commanditaire, gravé
devise, gravé
Précision inscriptions

Inscriptions sur la base du piédestal gauche et sur les petites faces du tombeau ; devise autour du médaillon droit.

États conservationsmanque
Précision état de conservation

Des parties ont été bûchées : médaillon central du tombeau ; la plaque de cuivre portant l'épitaphe a disparu.

Statut de la propriétépropriété de la commune
Protectionsclassé MH, 1912/07/12

Annexes

  • A droite, inscription gravée sous le buste de Jean James : DO : JO : JAMES : JUR : LAUREATUS : LEHONII : COMENDA : AC HUIUS ECLIE : THESAU : ET CANO : AETAT XXXI ANNI : M : VCC : VII . Autour du médaillon, une banderole porte sa devise : SPES : MEA : IN : DNO.

    A gauche, inscription gravée sous le buste de François James : M : FRANCISUS : JAMES : HUIUS : ECCLIE SCOLASTICUS : AS CANO . CONDITORIS FRATER 1507 ; autre inscription gravée sur le pilastre gauche dans un cartouche : IOANIS - IAMEZ - IURIU - LAUTI - LEHONII - COMENDAT - DOL - THESAU - ET - CANO - IMPESA - ET - CURA - STRUCTUM - AC - ORNATU - SEPULCRU - M - VCC - VII ; autre inscription sur la base du même pilastre, en caractères gothiques : SCELTE STRUXIT OPUS MAGISTER ISTUD JOHES CUJUS COGNOME EST JUSTUS ET FLORENTIN.

    Le tombeau lui-même a la forme d'un sarcophage à élévation droite don la face principale portait une plaque de cuivre sur laquelle était gravée l'épitaphe de l'évêque. Sur le tombeau était posée une statue de Thomas James, en habits sacerdotaux et mitré, accompagné de deux angelots soutenant les coussins sur lesquels il reposait. Cette statue et la plaque ont disparu en 1793.

  • Bibl. Nat., ms. Fr. 22 329, t. XLV, p. 35, et dans Histoire ecclésiastique et civile de Bretagne, t. II : p. LXIV.

    « D. Thomas James, Jurium doctor, patriâ Albinus de Cormerio patre Petro, Sixti papae tempore, arcis santi (sic) Angeli Romae castellano et Francisci Britonum ducis oratore ac procuratore, Penthevrioeque archidiacono. Leonensis episcopus creatus et paulo post in Dolensem episcopatum transfertur. Vir quidem optimus et divini cultus cupidus et assiduus. In derelequintes clemens ; pauperum, pupillorum et viduarum causas et vitam propria manu ita tutatus est, ut ab omnibus merito pater pauperum diceretur. In religiosos benignus, virgines egenas clam dotabat ; cillicio utens, bis aut ter in hebdomada jejunams ; familiares parentum loco habens ; post bellorum turbines inter Francorum regem Carolum VIII et Franciscum Britanniae ducem, Dolensisque civitatis diruptionem et ecclesiae depredationem vi factam quae fuit 11 octobris 1482, et urbis et nundinarum et halle et castrorum atque molendinarum factus est restaurator ; ab Alexandro Papa VI, ob ejus eximias virtutes, crucis defendendae beneficium ante se per diocesim et sibi et successoribus otinuit ut in armis ac sigillis ubique pallâ possent Dolenses episcopi uti. Ecclesiam mirifice fundationibus dotavit, juraque ecclesiae et dignitatum semper tutatus est ; ornamentisque ex auro et serico, vasisque8argenteis et auratis decoravit. Obiit praesul nonas aprilis, die Veneris sancta, hora nona, 1503. Passionem devote audiendo et hic collacrymantibus omnibus sepelitur. Sedit annis uno et vigenti, diebus septem. Cujus anima resquiescat in pace. Amen ».

    M (essire) Thomas James, docteur en Droit, de Saint-Aubin du Cormier (dont le père Pierre était, au temps de Sixte IV, porte-parole et représentant du duc de Bretagne François II au château Saint-Ange et archidiacre de Penthièvre) est devenu évêque de Léon, et peu après transféré à l´évêché de Dol. Ce fut un homme excellent qui servait Dieu avec zèle et assiduité. Il était indulgent envers les coupables. Il défendit personnellement la cause et la vie des pauvres, orphelins et veuves, si bien que tous le reconnaissaient fort justement comme le père des pauvres. Généreux pour les religieux, il dotait secrètement les jeunes filles sans ressources ; il portait un silice et jeûnait deux ou trois fois par semaine ; il considérait les gens de son entourage comme parents ; après les troubles des guerres entre le roi de France Charles VIII et le duc de Bretagne François, la destruction de la ville de Dol et la mise à sac de son église le 11 octobre 1482, il restaura la ville, le marché, la halle, les fortifications et les moulins ; à cause de ses vertus exemplaires, le Pape Alexandre VI lui concéda, ainsi qu´à ses successeurs, le privilège de faire porter devant lui la Croix à travers son diocèse, de sorte que les évêques de Dol pouvaient utiliser le Pallium partout dans leurs armoiries d´or et de soie, de vases d´argent et d´or. Il mourut, alors qu´il présidait au trône, le jour du Vendredi Saint, à trois heures de l´après-midi, le 5 avril 1503. On l´ensevelit ici en écoutant pieusement le récit de la Passion, au milieu des larmes de tous. Il avait occupé le siège épiscopal durant vingt et un ans et sept jours.

    Que son âme repose en paix ! Amen.

Références documentaires

Documents figurés
  • Tombeau dans le transept nord. Ancienne cathédrale de Dol.. Estampe par Cloüet et Ribault. In : TAYLOR, Jean, NODIER, Charles, CAILLEUX, Alphonse de. Voyages pittoresques et romantiques dans l'ancienne France. Paris : F. Didot, 1845-1846.

Bibliographie
  • BANÉAT, Paul. Le Département d'Ille-et-Vilaine. Histoire - Archéologie - Monuments. Rennes : Librairie Moderne J. Larcher, 1927-1929.

    t. 1, p. 493-494
  • LEBRUN, François (dir.). L'Ille-et-Vilaine des origines à nos jours. Saint-Jean-d'Angély : Editions Bordessoules, 1984. (L'Histoire par les document").

    p. 73, 130-131, fig.
  • GUILLOTIN DE CORSON, Abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray Libraire-éditeur. Paris : René Hatton Libraire-éditeur, 1882-1886.

    t. 1, p. 518
  • AMIOT, Patrick. Dol-de-Bretagne d'hier à aujourd'hui. Tome 2 : Regard sur son histoire religieuse à travers les siècles, La cathédrale St-Samson.. Dinan : Patrick Amiot, 1986.

    p. 52, fig., 64, fig.
  • COPY, Jean-Yves. Les tombeaux en Haute-Bretagne aux XIVe et XVe siècles. Th. 3e cycle : Hist. Art : Rennes 2, Université de Haute-Bretagne : 1981.

    t. 2, p. 86-90 Région Bretagne (Service de l'Inventaire du patrimoine culturel)
Périodiques
  • SOLDINI, Simoné. Le tombeau de Thomas James. Le Rouget. Revue Populaire du Pays de Dol. Dol-de-Bretagne, 1989, n° 55.

    p. 26-42, fig.
(c) Inventaire général (c) Inventaire général - Menant Marie-Dominique - Seigneur-Ravier Catherine