Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Village dit bourg de Mendon (Locoal-Mendon)

Dossier IA56005789 réalisé en 2006

Fiche

Œuvres contenues

Parties constituantes non étudiées ferme, maison, église paroissiale, fontaine de dévotion, presbytère, croix monumentale
Dénominations village
Aire d'étude et canton Ria d'Etel - Belz
Adresse Commune : Locoal-Mendon
Lieu-dit : Mendon
Cadastre : AB ; ZP ; ZL ; 1810 C1 ; 1845 P1

Le long de la route reliant Belz à Pluvigner, le bourg de Mendon s'est construit autour d'un noyau initial formé par la chapelle Notre-Dame, l'église paroissiale Saint-Pierre et le presbytère. Entre les édifices religieux se sont développées deux places irrégulières qui se sont modifiées entre le début du 19e siècle et le début du 20e siècle. Sur les cadastres anciens de 1810 et de 1845 figurent, entre la chapelle et l'église, une première place bordée de maisons contigues les unes aux autres, puis, dans le prolongement, une seconde place située au sud du cimetière, appelée place de la Croix. Cette dernière est une sorte de terrain communal au milieu du bourg de Mendon où se trouve en 1810 la maisonnette isolée d'une veuve, et où l'on établit en lieu et place, dès 1844, une mairie-école ainsi qu'une grande maison d'angle. Le projet de reconstruction de l'église paroissiale est abandonné en 1810 et remplacé par la construction d'un établissement de religieuses dès 1822. Le cimetière n'est transféré qu'en 1914, à l'entrée ouest du bourg, laissant un espace vide qui permet d'agrandir la place. A l'angle de cette dernière sera édifié le bureau de poste en 1935 par Edmond Gemain. Outre ces quelques changements, la comparaison entre les deux anciens cadastres montrent peu d'évolution : très peu de maisons et de fermes sont construites entre les deux périodes. La paroisse semble, en effet, s'être appauvrie à partir de la seconde moitié du 18e siècle et surtout pendant et après la Révolution. C'est surtout dans la seconde moitié du 19e siècle et au début du 20e siècle que les constructions vont se densifier le long de la route dite de grande communication entre Belz et Pluvigner et que d'autres maisons, commerces et écoles viendront peupler le bourg et l'agrandir. Ce développement de la construction est lié, comme dans beaucoup d'autres bourgs, à l'ouverture des routes départementales dans les annèes 1830-1840 et à l'amélioration des chemins vicinaux qui faciliteront l'échange des marchandises et génèreront une population plus diversifiée. On notera toutefois que l'agrandissemenr et la densification du bourg a épargné jusqu'à récemment les parcelles situées autour du noyau initial formé par la chapelle, l'ancien église reconstruite en établissement conventuel et le presbytère.

Période(s) Principale : 15e siècle
Principale : 16e siècle
Principale : 17e siècle
Principale : 18e siècle
Principale : 19e siècle
Principale : 20e siècle
Statut de la propriété propriété de la commune

Annexes

  • 20065605581NUCA : Archives départementales du Morbihan, Série 3P.

    20065605580NUCA : Archives départementales du Morbihan, Série 3P.

Références documentaires

Documents d'archives
  • Archives départementales du Morbihan. Cadastre ancien, série 3P.

  • Archives départementales du Morbihan. Série O, travaux communaux 1802-1910 : 20 119/ 998.

  • Archives départementales du Morbihan. Série Fi, fonds photographique.