Logo =Inventaire Général du Patrimoine Culturel - Retour à l'accueil

Vivier (Archipel des Glénan)

Dossier IA29010135 réalisé en 2014

Fiche

En l'état actuel de nos connaissances, il semblerait que le vivier de l'archipel des Glénan soit un des plus importants en Bretagne de part sa taille. Construit à la fin du 19e siècle, il est toujours en utilisation aujourd'hui et appartient à la famille Castric qui possède un restaurant au-dessus.

Genre de pêcheur
Destinations édifice artisanal
Dénominations bâtiment d'eau
Aire d'étude et canton Bretagne Sud - Fouesnant
Adresse Commune : Fouesnant
Lieu-dit : Archipel des Glénan Île St Nicolas

Dans la Petite histoire de l'archipel des Glénans extrait de la revue de l'Association bretonne d'Archéologie et d'Agriculture, session de Concarneau, troisième série, tome XXI, 1905, M. Villiers du Terrage mentionne p. 85 : "... le vivier construit par Halna du Frétay sur un terrain maritime..." puis plus loin dans son texte il cite un passage des mémoires de l'abbé du Marhallac, p. 99 : La population des Glénans ne dépasse pas cent habitants, mais en 1871, un industriel étranger avait voulu y établir un vivier ; les travaux nécessitaient un nombre considérable d'ouvriers privés de tout secours religieux ;...".

Dans le Bulletin de la Société d'Acclimatation de 1881. "Le Vivier de Saint Nicolas", cité par Louis Pierre Le Maître et Michel Guéguen dans leur ouvrage "Le cercle de mer", p. 194, mentionne les propos d'Halna du Frétay à l'origine du projet : "L'abondance des crustacés aux îles Glénan facilite l'approvisionnement de ce réservoir. La pureté des eaux à cette distance du continent offre une garantie plus grande pour la conservation des crustacés. Voilà quelles sont les raisons qui ont motivé le choix de cet emplacement."... " Cette construction représente le travail le mieux réussi qui ait été fait en ce genre jusqu'à ce jour. La résistance de ses murs qui ont jusqu'à quatre mètres d'épaisseur à la base et sont entièrement faits de moellons et de ciment le met à l'abri contre toutes les tempêtes."

Au XXème siècle, ils ont appartenu à l'établissement Prunier qui l'a revendu dans les années 60 à la famille Castric qui l'exploite toujours. Le restaurant Castric, construit au-dessus des viviers, sert, en saison, les produits de la mer.

Période(s) Principale : 3e quart 19e siècle
Dates 1871, daté par source
Auteur(s) Auteur : ,

Ce sont les habitants des Glénan qui ont édifié le vivier.


Cliquer pour effectuer une recherche sur cette personne.
maître d'oeuvre inconnu

Le vivier est construit en pierre de granite avec un soubassement en escalier. Le vivier comprend deux bassins d'une hauteur de 6 mètres, d'une largeur de 9,50 et d'une longueur de 35 mètres. Les deux bassins sont identiques. La superficie est donc de 665 m2 au total pour un bassin et de 3990 m3 pour les deux bassins.

Les bassins sont alimentés par deux arrivées d'eau sur l'avant du vivier face à la mer côté sud.

États conservations bon état
Mesures l : 35.0 m
la : 9.0 m
h : 6.0 m
Précision dimensions

La largeur est de 9,50. Les deux bassins sont de dimension identique.

Références documentaires

Bibliographie
  • Petite histoire de l'archipel des Glénans, Villiers du Terrage, Extrait de la revue L'association bretonne d'Archéologie et d'Agriculture, session de Concarneau, troisième série, tome XXIV, 1905.

  • Au large de Concarneau, Les Glénans, Camille de Montergon, 1957, Librairie Le tendre, Concarneau.

  • Le cercle de mer, histoire des isles de Glénan, de Michel Guéguen et Louis-Pierre Le Maitre, imprimé sur les Presses de l'imprimerie Régionale à Bannalec, 1981.

  • Les Glénan, histoire d'un archipel, Louis-Pierre Le Maître, éd. Palantines, 2005, réédité en 2010.