Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 327 - triés par pertinence
  • Atelier de chantier naval Stipon, le Sillon, le Fret (Crozon)
    Atelier de chantier naval Stipon, le Sillon, le Fret (Crozon) Crozon - le Fret - le Sillon - en écart - Cadastre : BE2
    illustration :
    Le chantier Stipon en 1973 IVR53_20072908855NUC Vue générale de l'atelier de chantier naval Stipon IVR53_20062908517NUCA Vue arrière de l'atelier de chantier naval Stipon IVR53_20062908516NUCA Cabane de l'atelier de chantier naval Stipon IVR53_20062908515NUCA Vue intérieure de l'atelier Stipon IVR53_20062908514NUCA
    localisation :
    Crozon - le Fret - le Sillon - en écart - Cadastre : BE2
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activités artisanales et industrielles liées à la mer
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_2 :
    Il y a une dizaine d´années, l´association du Fret avait projeté l´établissement d´un écomusée de la construction navale dans les cabanes Stipon, mais ce projet semble aujourd´hui abandonné.
    titreCourant :
    Atelier de chantier naval Stipon, le Sillon, le Fret (Crozon)
    description :
    Situé sur le sillon, à la sortie du Fret côté étang, le chantier comprend quatre cabanes mitoyennes en bois, recouvertes de coaltar (goudron utilisé pour prévenir la pourriture du bois), assurant ainsi encadrements de couleur bleue, comme les 9 fenêtres et les portes sur la façade (côté route). La superficie porte, tous dotés d´encadrements peints en beige. Sur le pignon, deux fenêtres possèdent des couverte par les quatre cabanes atteint environ 150 m² (au maximum, l´ensemble mesure 25 m de long sur 6 m de largeur). Celles-ci sont recouvertes d´un toit à double pente, en tôle.
    statut :
    propriété d'un établissement public de l'Etat
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    C´est dans ce chantier naval qu´ont travaillé trois des charpentiers les plus actifs de la Presqu'île : G. Stipon, A. Tertu et J. Belbéoc'h. Les célèbres baraques noires sur le sillon évoquent
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    ferait oublier tout un pan de la mémoire maritime du Fret. Pourquoi ne pas relancer, par ailleurs, le Conserver ces bâtiments qui contribuent à la diversification du paysage du sillon, comme le demande une grande majorité des personnes interrogées. Plusieurs chantiers de construction navale ont animé le sillon du Fret entre les années 1920 et 1980. La disparition des dernières traces de cette activité projet d´écomusée de la construction navale locale envisagé dans les années 1990 ? Ce bâtiment pourrait également plus modestement être transformé en site d´information historique sur la construction navale, en lien avec d´autres sites sur le front portuaire du Fret (écluse, gare, bureau du garde maritime, Tour du Fret), en consolidant, le cas échéant, le bâti existant.
    denominations :
    usine de construction navale
    historique :
    Après avoir lancé le second chantier naval de Crozon en 1921 à l'Île Longue (après celui de P achetées en 1920 lors d'une adjudication. Il signe un bail avec la commune de Crozon pour s´installer sur . Mazin installé à Rostellec à la fin du 19e siècle), Georges Stipon (père) s'installe au Fret un an plus tard. Les baraques qu'il utilise proviennent d'un camp de prisonniers situé sur l'Île Longue et ont été un terrain situé entre le sillon et l'étang du Fret. Travaillant d'abord tout seul, Georges Stipon chantiers navals. Georges Stipon (père) cesse son activité en 1963, date à laquelle ses fils reprennent le chantier qui devient la SARL "Chantiers Stipon Frères", qui va fonctionner jusqu'en 1988. Restaurées en 1993, les baraques appartiennent depuis au Conservatoire de l'Espace Littoral et des Rivages Lacustres . Plus de 700 bateaux de pêche, mesurant entre 14 et 17 m, y auraient été construits entre 1922 et 1988 . Le chantier Stipon a compté jusqu´à seize ouvriers qui ont ainsi construits langoustiers, caseyeurs
    referenceDocumentaire :
    p. 14-15 CHANTEREAU, Loïc. Le chantier Stipon. Crozon : Le Presqu'Îlien. La construction navale en Année 1922 Registres de délibérations du conseil municipal de Crozon.
  • Le patrimoine archéologique de la commune de Crozon
    Le patrimoine archéologique de la commune de Crozon Crozon
    titreCourant :
    Le patrimoine archéologique de la commune de Crozon
    annexe :
    20092906151VAB : Service départemental de l'architecture et du patrimoine du Finistère, Carte
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Les alignements de Landaoudec en 1843 (dans : Bachelot de la Pylaie, 1850) IVR53_20102910869NUC Les alignements de Landaoudec en 1843 (dans : Bachelot de la Pylaie, 1850) IVR53_20102910870NUC Menhir dit de la Républicaine, rue du Menhir au bourg, état vers 1900 (carte postale ancienne Dolmen dit Dolmen de Rostudel, état vers 1900 (fonds Villard) IVR53_20092906151VAB Alignement mégalithique de Montourgard, état au début du 20e siècle (carte postale
    historique :
    Domaine réservé de spécialistes, le patrimoine archéologique n'a pas été étudié dans le cadre de aussi exhaustif que possible, une bibliographie complète et des cartes de localisation des sites permettant de procéder, avec précaution, aux aménagements actuels ou à venir autour de ces sites. Seuls
    contribution :
    Le Goffic Michel
    referenceDocumentaire :
    LE GOFFIC, Michel. Notices d´archéologie finistérienne (année 2008). Dans : Bulletin de la Société  : Inventaire des mégalithes. Préface de Michel Le Goffic. Ouvrage publié avec la participation de la communauté BACHELOT DE LA PYLAYE, Jean-Marie. Etudes archéologiques et géographiques mêlées d'observations et de communes de la Presqu´île de Crozon, du Conseil Général du Finistère et de l´Institut culturel de Service départemental de l'Architecture et du Patrimoine du Finistère. Fonds Villard. de notices diverses.Bruxelles, 1850. Réédition : Société Archéologique du Finistère, Quimper, 1970. MORNAND, Jean. Préhistoire et protohistoire en Presqu´île de Crozon. Tome 1, Crozon, Lanvéoc
  • Le patrimoine militaire de la commune de Crozon
    Le patrimoine militaire de la commune de Crozon Crozon
    titreCourant :
    Le patrimoine militaire de la commune de Crozon
    annexe :
    D'autres dossiers, complémentaires de celui-ci, ont été rédigés dans le cadre d´une étude Trez-Rouz, De la pointe Sainte-Barbe aux lignes de Quélern, Retranchements et batteries, champs de thématique régionale sur les fortifications littorales de Bretagne-nord. Voir aussi enquête thématique régionale (fortifications littorales) - 2002 - Guillaume Lecuillier : Bretagne, Finistère, Crozon, Ile de l ´Aber, Corps de garde crénelé n°2 modifié, année "1862" : . Voir aussi enquête thématique régionale , Finistère, Crozon, Postofort, Postolonnec, Corps de garde crénelé n°2 modifié, année "1860" : . Voir aussi , Finistère, Crozon, Morgat, Rulianec, Corps de garde crénelé n°3, année "1861" : . Voir aussi enquête , Pointe de Morgat, Beg ar Gador ou pointe du Kador, Corps de garde crénelé n°2 modifié, année "1861  : Bretagne, Finistère, Crozon, Pointe de Lostmarc´h, Eperon barré : . Voir aussi enquête thématique régionale (fortifications littorales) - 2002 - Guillaume Lecuillier : Bretagne, Finistère, Crozon, Plage de
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Vue de l'emplacement de la motte féodale de Rozan transformée en four à chaux au 19e siècle Vue générale de la plage de Lostmarc'h située au nord de Sainte-Anne-la Palue : obstacles de plages Vue du corps de garde de la pointe du Kador IVR53_20072906141NUCA Vue de la plate-forme à quatre positions de pièces de la batterie basse du Kador Vue de l'éperon barré de Lostmarc'h IVR53_20062904388NUCA Vue des vestiges du corps de garde de Lostmarc'h IVR53_20062904400NUCA Vue des poudrières de l'Ile des Morts IVR53_20072906877NUCA Vue du corps de garde de Rulianec, actuellement complexe résidentiel de tourisme Vue du corps de garde de Postolonnec, actuellement centre de vacances IVR53_20022902977NUCA Vue de l'une des quatre casemates de type 669 de Landaoudec IVR53_20042904360NUCA
    contenu :
    des fortifications littorales a été piloté par le service régional de l'Inventaire de Bretagne sous la du patrimoine » et édité aux Presses universitaires de Rennes. Le cadre géographique correspond à la d'Ouessant et la côte nord Finistère. Cette publication englobe donc à la fois le pays de Brest, la partie occidentale du Parc naturel régional d'Armorique et le parc marin d'Iroise. Le patrimoine militaire de la alors d´étagement des fortifications. C´est le cas par exemple des ouvrages de la pointe de Cornouaille Bretagne (70%), le département du Finistère (20%) et la Direction régionale des Affaires Culturelles (10  : « Les Fortifications de la rade de Brest : défense d´une ville-arsenal » En 2010, un ouvrage a été consacré aux Fortifications de la rade de Brest et à la ville-arsenal de Brest dans la collection « Cahier défense de Brest en tant que « ville-arsenal », il inclut par conséquent les communes littorales de la rade de Brest : du goulet de Brest à l'Aulne maritime en passant par la Presqu'île de Crozon, l'île
    historique :
    Le patrimoine militaire a fait l'objet d'une étude exhaustive sur une période allant du 17e siècle
    referenceDocumentaire :
    CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE. GLAD : Le portail des patrimoines de Bretagne. Fortifications littorales de Bretagne-nord (http://patrimoine.region-bretagne.fr).
  • Le patrimoine ferroviaire de la commune de Crozon
    Le patrimoine ferroviaire de la commune de Crozon Crozon - bâti lâche
    titreCourant :
    Le patrimoine ferroviaire de la commune de Crozon
    description :
    La commune compte trois gares avec halles à marchandises (Crozon, Tal ar Groas, Le Fret), une halte ferroviaires (Perros-Saint-Fiacre), des maisons de garde-barrière (Brospel, Le Fret), une station de pompage
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Photographie ancienne de la gare de Crozon (collection particulière Didier Cadiou Le Fret. Maison de garde-barrière, vue générale nord-est IVR53_20122900720NUCA Gare de Crozon, vue générale sud-ouest IVR53_20102910938NUCA Gare de Crozon. Ancienne remise pour les machines, vue générale est IVR53_20102910940NUCA Gare de Tal ar Goas, vue générale sud-est IVR53_20102910901NUCA Gare de Perros-Poullouguen, vue générale IVR53_20102911189NUCA Brospel. Maison de garde-barrière, vue générale IVR53_20102910865NUCA Ruisseau de Kerloc'h (près de). Ancien pont ferroviaire, 1er quart 20e siècle, vue générale Saint-Drigent (près de). Ancien pont ferroviaire, 1er quart 20e siècle, vue générale Perros-Poullouguen, ancien pont de chemin de fer. Vue générale IVR53_20122900875NUCA
    historique :
    probablement par la position excentrée de la ligne, à vocation touristique. La ligne assure également le Les gares de la commune de Crozon font partie du réseau ferroviaire de la presqu'île correspondant à la ligne n° 7 Châteaulin-Camaret. Cette ligne est ouverte par la Société générale des chemins de fer économiques chargée de la mise en place du "Réseau breton" déployé autour de Carhaix. Ce réseau de cette ligne et les travaux commencent. En 1919, les terrassements et la construction des ouvrages maisons de villégiature de la station balnéaire de Morgat. Cette originalité architecturale s'explique transport de marchandises et de permissionnaires de la Marine. Cependant, en 1967, elle est définitivement secondaire se caractérise par ses lignes à voie métrique (écartement des rails de 1000 mm) plus économique que le réseau classique à voie normale. Dès 1910, le Ministère des Travaux publics approuve le projet d'art sont terminés entre Châteaulin et Crozon, la ligne est inaugurée en 1923. Les derniers tronçons
    referenceDocumentaire :
    -Châteaulin-Camaret. Voeux du Conseil Général et des municipalités pour la construction de la ligne, 1894-1931 -Châteaulin-Camaret. Voeux du Conseil Général et des municipalités pour la construction de la ligne, 1894-1931. Il y a 70 ans. De Châteaulin à Camaret par le train. CADIOU, Didier. Il y a 70 ans. De Châteaulin L'évolution des transports de voyageurs dans le Finistère. SPILL, J.M. L'évolution des transports de voyageurs dans le Finistère. Dans : Norois, N° 70, 1971, pp. 255-275. Archives départementales du Finistère. Série 5 S 79. Chemins de fer économiques. Ligne de Carhaix . Archives départementales du Finistère. Série 5 S 79. Chemins de fer économiques. Ligne de Carhaix Archives départementales du Finistère. Série 5 S 81. Chemins de fer économiques. Tournée d'inspection de 1896. Plans et documents divers. Archives départementales du Finistère. Série 5 S 81. Chemins de fer économiques. Tournée d'inspection de 1896. Plans et documents divers.
  • Le patrimoine maritime culturel de la commune de Crozon
    Le patrimoine maritime culturel de la commune de Crozon Crozon
    titreCourant :
    Le patrimoine maritime culturel de la commune de Crozon
    siteSecteurZoneProtection :
    zone de protection
    annexe :
    liées à la mer et le balnéaire à partir de la création de la station de Morgat par la famille Peugeot cap de la Chèvre et le site de l´Aber. En ce qui concerne les potentialités de mise en valeur des également d´un grand intérêt dans le cadre d´un réaménagement de ces sites intégrant la diversité des , la pêche et le balnéaire se développent en même temps à Morgat, l´arrivée de voyageurs à destination revue Le Presqu´îlien parue de 1982 à 2004 et la revue Avel Gornog qui existe depuis 1993), malgré des être faites. Du point de vue du patrimoine culturel, le site de Morgat est caractérisé par la préservé de la poldérisation et de la spéculation foncière (rachat de 87 hectares par le Conservatoire du Littoral). Le fort de l´Aber et la motte féodale de Rozan viennent d´être intégrés à la Route des dans le rapport de Xavier Henry (1981) et de soutenir la municipalité dans ses intentions d´intégrer dispose déjà de deux outils : le Plan Local d´Urbanisme (actuellement en cours d´élaboration) et la Zone
    type :
    dossier de l'aire d'étude
    illustration :
    Schéma de classement des dossiers électroniques de la commune de Crozon (voir annexe 3 Tableau de Degré de Reconnaissance patrimoniale (par la population enquêtée) des éléments cités au Tableau de Degré de Reconnaissance patrimoniale (par la population enquêtée) des Eléments Cités à Evolution de la population à Crozon depuis l'Ancien Régime IVR53_20072908847NUC Carte de la Rade de Brest en 1794 IVR53_20082908383NUC Vue générale de la commune de Crozon IVR53_20072908841NUC Vue de la plage de Trez-Rouz IVR53_20082908300NUCA Vue de la pointe de Dinan IVR53_20082908298NUCA Vue du massif dunaire de la Palue IVR53_20082908320NUCA Vue du cap de la Chèvre IVR53_20082908301NUCA
    historique :
    , dont le petit port du Fret au nord et la station balnéaire de Morgat au sud. Elle est caractérisée par de la pêche côtière et sardinière pour le premier et le transport de marchandises et de personnes pour le second en relation avec la grande ville militaire de Brest. La fin du 19e siècle est marquée Camaret. Le Fret s´oriente vers le dragage des huîtres et de la coquille Saint-Jacques. Simultanément, un intervenir dans le courant du 20e siècle : la petite agriculture de subsistance périclite tandis que la pêche par une crise générale de la filière halieutique, confrontée à la raréfaction de la ressource, et le culturel de la commune peut être une façon de renforcer cette dynamique. En effet, le patrimoine maritime Morgat, Le Fret, Rostellec, l´Aber, les écarts du Cap de la Chèvre (la base militaire de l´Ile Longue n La commune de Crozon s´étend sur la majeure partie de la presqu´île de Crozon, limitée au nord par la rade de Brest et au sud par la baie de Douarnenez, elle ouvre également à l´ouest sur la mer d
    referenceDocumentaire :
    p. 119-140 TOUDOUZE, Georges-Marie. La presqu´île de Crozon. La Baule : Editions de Bretagne, 1947. 469 p CALVEZ, Louis. La Presqu´île de Crozon, histoire, art, nature. Paris : Nouvelle librairie de HENRY, Xavier (Architecte DPLG). Etude de protection des villages du Cap de la Chèvre. Commune de p. 37-39 CADIOU, Didier. L´Aber, de la préhistoire à l´histoire. Crozon : Avel Gornog, n° 1, 1993. p. 2 CELARIE, Martine. La pêche en presqu´île sauvée grâce aux femmes ? Crozon : Le Presqu´îlien, n p. 48-54 CADIOU, Didier. Chemin de ronde en presqu´île de Crozon. Evolution de la fortification p. 36-38, 46-47, 53 CADIOU D., DIZERBO A., KERDREUX J.J., LE FLOC´H J.-L., SIMON M. La presqu´île de Crozon à la veille de la Révolution. Mairie de Crozon, Conseil Général du Finistère, Conseil RECOUVRANCE, Sébastien. La presqu´île de Crozon. Paris : Editions Jean-Paul Gisserot, 1996. p. 36-39 LEFRANC, Olivier. La pêche au thon autrefois. Souvenirs... Crozon : Le Presqu´îlien. N° 77
  • Epicerie Félix Potin dite aussi épicerie Maxime Le Roy, actuellement maison, 96 boulevard de la France libre, Morgat (Crozon)
    Epicerie Félix Potin dite aussi épicerie Maxime Le Roy, actuellement maison, 96 boulevard de la France libre, Morgat (Crozon) Crozon - Morgat - 96 boulevard de la France libre - en écart - Cadastre : HZ 100
    annexe :
    20072908685NUC : Archives municipales de Brest, 7S372. 20072908633NUC : Archives municipales de Brest, 7S372. 20072908635NUC : Archives municipales de Brest, 7S374. 20072908634NUC : Archives municipales de Brest, 7S374.
    appellations :
    épicerie Maxime Le Roy
    illustration :
    Plan ancien de la façade de l'épicerie Félix Potin IVR53_20072908633NUC Partie droite de de la maison qui était l'ancienne épicerie Félix Potin IVR53_20062908616NUCA Partie gauche de la maison accolée à l'ancienne épicerie Félix Potin IVR53_20062908615NUCA Vue ancienne de l'épicerie Félix Potin IVR53_20072908635NUC Vue ancienne de l'épicerie Félix Potin IVR53_20072908634NUC Vue générale de l'ancienne épicerie Félix Potin IVR53_20072908632NUCA
    profession :
    [commanditaire] Le Roy Maxime
    contribution :
    Le Coz Caroline
    localisation :
    Crozon - Morgat - 96 boulevard de la France libre - en écart - Cadastre : HZ 100
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    titreCourant :
    Epicerie Félix Potin dite aussi épicerie Maxime Le Roy, actuellement maison, 96 boulevard de la
    description :
    continuité d´urbanisation sur le boulevard de la France libre. Elle se compose de deux corps de bâtiment , avec au toit d´ardoise. Le corps principal, situé au Nord, de base carrée, compte un étage. Des souches de cheminée sortent de ce bâtiment. Le corps secondaire de bâtiment attenant comporte aussi un étage chien couché). Le rez-de-chaussée des deux bâtiments comporte, à chaque fois, trois ouvertures en plein -cintre. Les murs sont en moellons, l´encadrement des ouvertures, rayonnant pour le rez-de-chaussée, droit L´ancienne épicerie se trouve à l´entrée du lotissement balnéaire de Morgat, aujourd´hui en
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt de mémoire ; intérêt paysager et pittoresque
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Cette construction massive, une des premières avec façade en pierre quand le visiteur arrive de Crozon, rappelle la nécessité de commerces à proximité du lotissement balnéaire.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    épicerie qui évoque la vie quotidienne du quartier balnéaire de Morgat au début du 20e siècle. Bien qu´elle soit modeste, il est souhaitable de conserver l´aspect extérieur de cette ancienne
    denominations :
    magasin de commerce
    historique :
    , Gaston Chabal. L´alignement avec la route qui mène de Crozon à Morgat est accordé en 1922 et Maxime Le Maxime Le Roy décide d´installer à l´entrée de l´ensemble balnéaire de Morgat, dans le quartier des hôtels, une épicerie Félix Potin. En 1921, il commande des plans à l´architecte attitré de la station Roy construit son épicerie accolée à l´ancien moulin de Toul-an-Trez. A l´époque, le bâtiment n´est
    referenceDocumentaire :
    Archives municipales de Brest. 7 S 372. Dossier Le Roy (épicerie Potin). Archives départementales du Finistère. Matrices cadastrales de Crozon.
  • Maison de villégiature dite villa Le Joncour, le Fret (Crozon)
    Maison de villégiature dite villa Le Joncour, le Fret (Crozon) Crozon - le Fret - en écart - Cadastre : BC 319
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite villa Le Joncour, le Fret (Crozon)
    description :
    Le Joncour est la seule réalisation de l'architecte Gaston Chabal au Fret. . Elle est surélevée par rapport à son vaste parc arboré, qui la rend difficilement visible. De base . Les toits en demi-croupe sont en ardoise. Deux souches de cheminée prolongent les pignons. La maison Située au Nord-Ouest du Fret, sur la falaise, cette villa relativement isolée domine l'anse du Fret paire) au centre de sa façade principale, auxquelles on accède aujourd'hui par un escalier et un petit balcon protégé par une avancée du toit. Les ouvertures sont en anse de panier, avec encadrement en brique
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Il s'agit d'un élément remarquable du front de mer résidentiel du Fret et la seule villa dessinée
    appellations :
    villa Le Joncour
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Cette habitation mérite d´être préservée en l´état puisqu´il s´agit de la seule maison de villégiature dessinée par le célèbre architecte Abel Chabal au Fret.
    illustration :
    Plan de la Villa Le Joncour IVR53_20062908600NUC Plan de la Villa Le Joncour IVR53_20062908601NUC Vue générale de la Villa Le Joncour IVR53_20062908602NUCA Vue face à la mer de la Villa Le Joncour IVR53_20062908511NUCA Vue arrière de la Villa Le Joncour IVR53_20062908512NUCA Kiosque de la Villa Le Joncour IVR53_20062908576NUCA
    profession :
    [commanditaire] Le Joncour Corentin
    historique :
    En 1910, Corentin Le Joncour, quincaillier à Brest, fait construire au bord de la mer, un peu à l Chabal, architecte qui réalise les premières villas de la station balnéaire de Morgat, au Sud de la presqu'île de Crozon. Cette maison reste un bien de famille durant le 20e siècle. ´écart des villages du Fret, de Kervedan et de Kerariou, une importante maison qu'il a commandée à Gaston
    localisation :
    Crozon - le Fret - en écart - Cadastre : BC 319
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    referenceDocumentaire :
    Archives municipales de Brest. 7 S 78. Plan de la propriété Le Joncour par Gaston Chabal, sans date.
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature Le Cottage, 12 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature Le Cottage, 12 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - Morgat - 12 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 308
    titreCourant :
    Maison de villégiature Le Cottage, 12 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    description :
    Située sur le front de mer, à proximité de la falaise, la villa Le Cottage, d´ailleurs surélevée larges frontons triangulaires en façade principale, dont l´un porte le nom de la villa en relief « Le constituée d´une imbrication complexe de plusieurs corps de bâtiment, qui permet la création de décrochements protégée par un auvent d´ardoise ou par la véranda. L´aile droite comporte un garage. La villa Le Cottage est l´une des rares villas de style néo-breton sur le front de mer de Morgat. corps principal, et un balcon pour l´aile attenante, permettent de jouir du panorama. Avec ses deux Cottage », cette villa de deux étages, dont un sous combles, s´apparente au style néo-breton. Elle est
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Il s'agit d'une des rares villas de style néo-breton sur le front de mer.
    appellations :
    Le Cottage
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Cette villa est située dans le périmètre de protection de la villa Ker-ar-Bruck, classée aux ´urbanisme de l´ensemble du secteur de Morgat soit élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire de , le plan de circulation, la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier une éventuelle ZPPAUP. Il s´agit d´une des villas de Morgat citée nommément par la population interrogée dans l'écart. Plus généralement, pour éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et . Un circuit pédestre de découverte de la station balnéaire passant par cette villa pourrait ainsi être limiter le risque densification du bâti par constructions interstitielles, il serait par ailleurs souhaitable qu´à l´instar de l´ancien cahier de charge du lotissement Peugeot, une véritable charte d Morgat, avec des recommandations spécifiques concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti
    illustration :
    Vue générale de la villa Le Cottage IVR53_20072908833NUCA Villa Le Cottage côté mer IVR53_20062908655NUCA
    historique :
    La villa Le Cottage daterait de la première partie du 20e siècle, voire de la fin du 19e siècle.
    localisation :
    Crozon - Morgat - 12 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 308
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Chantier naval dit "chantier Stipon", le Fret (Crozon)
    Chantier naval dit "chantier Stipon", le Fret (Crozon) Crozon - le Fret - en écart - Cadastre : BC 2
    titreCourant :
    Chantier naval dit "chantier Stipon", le Fret (Crozon)
    etages :
    en rez-de-chaussée
    description :
    Le chantier naval comprend quatre cabanes mitoyennes en planches de bois recouvertes de coaltar qui leur donne cette couleur noire. Ce goudron de houille permet de protéger le bois de l'humidité ambiante . La superficie de cet ensemble atteint 150 m2 pour 25 mètres de long et 6 mètres de large. Les toits à deux pans sont couverts de bac acier ou de tôle ondulée. Des fenêtres de taille et de forme différentes
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Atelier de chantier naval Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    observation :
    Derniers témoins matériels d'une activité autrefois florissante en lien avec la pêche, les baraques
    illustration :
    Intérieur d'une des baraques de chantier IVR53_20102911472NUCA
    denominations :
    usine de construction navale
    historique :
    En 1923, Georges Stipon établit le chantier naval sur le sillon séparant l'étang du Fret de la mer Longue. En 1963, les fils Stipon reprennent le chantier de leur père et continuent l'activité jusqu'en . Les baraques de chantier sont achetées en 1920, lors du démantèlement du camps de prisonniers de l'Ile 1988. Entre 1923 et 1988, plus de 700 bâteaux de pêche ont été construits dans ce chantier naval qui a Conservatoire de l'Espace Littoral et des Rivages Lacustres.
    localisation :
    Crozon - le Fret - en écart - Cadastre : BC 2
    referenceDocumentaire :
    p. 14, 15 CHANTEREAU, Loïc. Le chantier Stipon. Crozon. La construction navale en Presqu'île. Dans  : Le Presqu'îlien, hors série, 2002, pp. 14-15.
  • Maison Tertu, 15 impasse de la Garenne, le Fret (Crozon)
    Maison Tertu, 15 impasse de la Garenne, le Fret (Crozon) Crozon - le Fret - 15 impasse de la Garenne - en écart - Cadastre : BC 191
    titreCourant :
    Maison Tertu, 15 impasse de la Garenne, le Fret (Crozon)
    description :
    relativement simple, elle se caractérise par de larges ouvertures en anse de panier donnant sur la grève. Elle La villa Tertu se trouve dans l'alignement du front résidentiel du Fret. Aujourd'hui, elle est est couverte d'un toit en pavillon en ardoise et comporte deux hautes souches de cheminée.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Il s'agit d'un élément remarquable du front de mer résidentiel du Fret.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Cette habitation mérite d´être préservée en l´état en raison de sa représentativité au sein du front de mer résidentiel urbanisé et homogène du Fret.
    illustration :
    Vue générale de la Maison Tertu IVR53_20062908580NUCA
    profession :
    [commanditaire] Le Mignon Jean-Claude
    historique :
    Jean-Claude Le Mignon fait construire en 1901 une maison donnant sur la plage du Fret. Il s'agit de la première construction dans cette partie du village. Le constructeur naval Auguste Tertu en
    localisation :
    Crozon - le Fret - 15 impasse de la Garenne - en écart - Cadastre : BC 191
    precisionsDenomination :
    maison de constructeur naval
  • Maison de villégiature dite "Le Cottage", 12 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Maison de villégiature dite "Le Cottage", 12 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - 12 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 308
    titreCourant :
    Maison de villégiature dite "Le Cottage", 12 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    etages :
    rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    La villa initiale est de plan allongé, double en profondeur, en maçonnerie enduite. Le rez-de le pignon nord : le rez-de-chaussée, à usage de garage, est surmonté d´un étage en surcroît avec -chaussée surélevé est accessible par un escalier extérieur droit. L´étage carré est surmonté d´un étage de comble. Un avant-corps en béton armé, à pignon découvert, est construit contre la façade est, précédé d chambre dont la porte-fenêtre est intégrée dans un grand fronton à pignon découvert.
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Maison de villégiature Le Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    appellations :
    Le Cottage
    illustration :
    Vue générale est avec la villa voisine Ker Lisanton IVR53_20102911040NUCA
    escaliers :
    escalier de distribution extérieur escalier droit en maçonnerie
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    mur de clôture entrée de jardin
    historique :
    La villa est construite en 1910 sur le front de mer. La maison est transformée entre 1935 et 1940 construite à l´est. Le nom de la villa est inscrit en relief sur le fronton du corps secondaire. sur les plans de l´architecte Aimé Freyssinet de Brest dans un style mêlant Art déco et néo -régionalisme : un avant-corps et une véranda sont ajoutés sur la façade sud, une extension latérale est
    localisation :
    Crozon - 12 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 308
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Maison de villégiature La Roseraie, 3 rue Bouvet, le Portzic (Crozon)
    Maison de villégiature La Roseraie, 3 rue Bouvet, le Portzic (Crozon) Crozon - le Portzic - 3 rue Bouvet - en écart - Cadastre : HV 197
    titreCourant :
    Maison de villégiature La Roseraie, 3 rue Bouvet, le Portzic (Crozon)
    description :
    des formes bombées ou droites. La porte d´entrée est intégrée dans un arc de cercle de même nature. Le La villa La Roseraie se trouve à l´Ouest de la plage du Portzic sur un terrain en pente, à proximité de la pointe de Rulianec. Elle semble avoir été bâtie dans l´esprit du premier Art nouveau (années véranda vitrée y soutient un toit-terrasse. La villa La Roseraie est réputée pour la beauté de ses nom de la villa, inscrit en façade principale, est également entouré d´un losange de céramiques. Les toits sont en ardoise, la villa ne possède qu´une souche de cheminée (côté jardin). En jouant avec les formes et les couleurs, l´architecture et la décoration de cette villa offrent un bel exemple d´une des 1890). Composée de trois corps de bâtiment, son plan général est complexe : deux corps de bâtiments de deux étages s´encastrent tandis qu´un troisième corps de bâtiment sans étage s´y adosse côté jardin . Les parties orientées vers la mer sont les plus décorées. Les ouvertures y sont plus nombreuses, une
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    La villa La Roseraie, une des plus belles villas de la Plage du Portzic, particulièrement visible dans son parc, serait la plus ancienne des villas du secteur de la Plage de Portzic.
    appellations :
    La Roseraie
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    de Morgat soit élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire du Portzic, avec des par la population interrogée dans l'écart. Plus généralement, pour éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le risque densification du bâti par constructions interstitielles découverte de la station balnéaire passant par cette villa pourrait ainsi être mis en place. Cette villa, située dans aucun périmètre de protection, est donc susceptible de subir des transformations (ajouts sur la façade notamment). Il serait opportun qu´avec ses autres voisines du quartier balnéaire du Portzic elle soit intégrée à une ZPPAUP. Il s´agit d´une des villas de Morgat citée nommément , il serait par ailleurs souhaitable qu´une une véritable charte d´urbanisme de l´ensemble du secteur recommandations spécifiques concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti, la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier à l´architecture relativement modeste mais homogène
    illustration :
    Vue générale de la villa La Roseraie IVR53_20072908675NUCA Vue générale de la villa La Roseraie IVR53_20062908631NUCA Vue latérale de la villa La Roseraie IVR53_20062908630NUCA
    historique :
    Il s´agirait de la première construction dans le quartier balnéaire de Portzic.
    localisation :
    Crozon - le Portzic - 3 rue Bouvet - en écart - Cadastre : HV 197
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
  • Grand Hôtel de Morgat, actuellement résidence Les terrasses de la baie, boulevard de la France Libre, Morgat (Crozon)
    Grand Hôtel de Morgat, actuellement résidence Les terrasses de la baie, boulevard de la France Libre, Morgat (Crozon) Crozon - Morgat - boulevard de la France Libre - en écart - Cadastre : HZ 95
    appellations :
    résidence Les terrasses de la baie Grand Hôtel de Morgat
    illustration :
    Vue ancienne de l'ex-Grand Hôtel de Morgat en ruine après-guerre IVR53_20072908757NUC Vue ancienne de l'ex-Grand Hôtel de Morgat IVR53_20072908758NUC Façade ex-Grand Hôtel de Morgat IVR53_20072908756NUCA Vue latérale de l'ex-Grand Hôtel de Morgat IVR53_20072908755NUCA Vue latérale de l'ex-Grand Hôtel de Morgat IVR53_20072908754NUCA
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_3 :
    projet de réaménagement de l´élément patrimonial pour un autre usage
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_4 :
    L'ancien hôtel est en cours de remaniement. Il est transformé en résidence.
    contribution :
    Le Coz Caroline
    localisation :
    Crozon - Morgat - boulevard de la France Libre - en écart - Cadastre : HZ 95
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    titreCourant :
    Grand Hôtel de Morgat, actuellement résidence Les terrasses de la baie, boulevard de la France
    description :
    , est de style classique. Le corps principal du bâtiment de plan carré possède des combles à la Mansart corps de bâtiment nord, portant le nom Grand Hôtel de la Mer en relief, avec une flèche pour indiquer les deux souches de cheminée (avec mitrons en nombre réduit). Longeant la rue Alain, le corps de Situé à environ cent mètres de la plage, l´ancien Grand Hôtel de Morgat bénéficie d´une vue sur mer mais celle-ci est limitée. Il est pourtant surélevé par rapport au boulevard de la France libre, duquel il est séparé par un parapet en briques. Le bâtiment, se composant de trois corps de bâtiment agencés et un parement de rez-de-chaussée strié. Chacun des trois étages possèdent trois ouvertures, le rez -de-chaussée en alignant cinq pour la façade principale. Un escalier de secours en colimaçon , postérieur à la construction initiale, est accroché à la partie gauche de la façade principale. Ce corps principal était, avant la destruction partielle de l´hôtel par les bombardements alliés, l´aile sud. S
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    L´établissement fût, avec l'Hôtel de Morgat, le premier hôtel de la station balnéaire de Morgat.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le risque densification du bâti par constructions de Morgat soit élaborée par la commune, intégrant le quartier balnéaire des hôtels, avec des recommandations spécifiques concernant l´évolution de ce secteur, la rénovation du bâti, le plan de circulation Cet ancien hôtel est en cours de transformation dans le cadre d´un programme immobilier. Le corps principal de l´édifice, partie la plus ancienne, a judicieusement été conservé. Les nouvelles constructions , la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier. interstitielles, il serait par ailleurs souhaitable qu´une véritable charte d´urbanisme de l´ensemble du secteur
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    sur mer sans obstacle. Dès 1908, il décide de créer un nouvel hôtel le long de la plage, le Grand hôtel de la Mer, réalisé par l´architecte Gaston Chabal, fils d´Abel Chabal. Le Grand hôtel de Morgat , le reste du bâtiment ayant été détruit par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Ce bâtiment correspond au plus ancien hôtel digne de ce nom construit dans la station balnéaire de Morgat. En effet, en 1885, Louis Richard, gérant de la société de lotissement Richard et Compagnie, fait construire selon les plans d´Abel Chabal le Grand Hôtel de Morgat. Voisin d´un étang (qui couvrait le jardin actuel du Grand Hôtel de la Mer), cet établissement de 60 chambres jouit d´un espace de « deux hectares de parc et de bois en bordure de la mer », selon une publicité de l´époque. Situé à l´entrée du établissement jusqu´en 1895. Propriétaires jusqu´alors, ils vendent l´établissement à la Société de Plage de Morgat, et c´est le Parisien Paul Pia qui en devient le gérant. Auguste Péchin, cousin de Louis Richard
    referenceDocumentaire :
    notarié de bail du 10 avril 1906 pour le Grand Hôtel de la Mer. p. 146-151 KREISS-PEUGEOT, Germaine. Le passé de Morgat. Les Cahiers de l´Iroise, juillet-septembre Archives municipales de Brest. 7 S 369. Propriétés Péchin, Me Kervern (Crozon), Copie de l´acte
  • Maison de villégiature Le Clair-Logis, actuellement Les Grottes, 6 rue de Rulianec, le Portzic (Crozon)
    Maison de villégiature Le Clair-Logis, actuellement Les Grottes, 6 rue de Rulianec, le Portzic (Crozon) Crozon - le Portzic - 6 rue de Rulianec - en écart - Cadastre : HV 97
    annexe :
    20072908732NUC : Archives municipales de Brest, 7S375. 20072908731NUC : Archives municipales de
    appellations :
    Le Clair-Logis
    illustration :
    Plans de la villa Les Grottes IVR53_20072908729NUC Vue générale ancienne de la villa Les Grottes, côté mer IVR53_20072908732NUC Vue ancienne de l'arrière de la villa Les Grottes, côté terre IVR53_20072908731NUC Vue de la villa Les Grottes, côté mer IVR53_20072908730NUCA Vue latérale de la villa Les Grottes IVR53_20062908639NUCA
    contribution :
    Le Coz Caroline
    localisation :
    Crozon - le Portzic - 6 rue de Rulianec - en écart - Cadastre : HV 97
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    precisionsDenomination :
    maison de villégiature
    titreCourant :
    Maison de villégiature Le Clair-Logis, actuellement Les Grottes, 6 rue de Rulianec, le Portzic
    description :
    Construite au centre d´un grand jardin dominant la plage du Portzic, la villa s´inscrit dans le peu plus bas que celui du bâtiment principal. La façade principale de la maison, orientée sur la mer triangulaires surmontées de sphères décoratives. Dans la partie gauche, un porche monumental, en anse de panier , surmonté d´une balustrade en pierres, sert à l´étage de terrasse. Les nombreuses ouvertures de la façade arrière donnent sur le jardin. Les murs sont en moellons, les encadrements des ouvertures en pierre de pignons, avec mitrons et modillons, rappellent la villa Les Lilas. La villa Le Clair Logis aujourd´hui Les Grottes, partiellement cachée par son jardin, est une des plus belles constructions de la plage du Portzic. style breton des années 1920 car, au fil des ans, Gaston Chabal s´inspire de plus en plus de l ´architecture locale. La villa se compose d´un étage, pris sous combles. Elle possède une aile ouest au toit un taille ; encadrement rayonnant pour les plus vastes. Les larges souches de cheminée, prolongeant les
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Architecture intéressante, de style breton, cette villa est retenue en couverture dans l´ouvrage de
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    de Morgat soit élaborée par la commune intégrant le quartier balnéaire du Portzic, avec des par la population interrogée dans l'écart. Plus généralement, pour éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le risque densification du bâti par constructions interstitielles découverte de la station balnéaire passant par cette villa pourrait ainsi être mis en place. Cette villa, située dans aucun périmètre de protection, est donc susceptible de subir des transformations (ajouts sur la façade notamment). Il serait opportun qu´avec ses autres voisines du quartier balnéaire du Portzic elle soit intégrée à une ZPPAUP. Il s´agit d´une des villas de Morgat citée nommément , il serait par ailleurs souhaitable qu´une une véritable charte d´urbanisme de l´ensemble du secteur recommandations spécifiques concernant l´évolution du lotissement, la rénovation du bâti, la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier à l´architecture relativement modeste mais homogène
    historique :
    Cette villa, considérée comme une réalisation majeure de Gaston Chabal, architecte attitré de la station balnéaire de Morgat, a été construite pour M. et Mme Canet et terminée en 1921 (si on se réfère à la date inscrite sur la façade arrière).
    referenceDocumentaire :
    Archives municipales de Brest. 7 S 375. Photos diverses de la villa Le Clair-Logis. Archives municipales de Brest. 7 S 356. Plan du projet de la villa Canet, du 19 février 1920. la renaissance d´une identité. Société d´Histoire et d´Archéologie de Bretagne : Archives Modernes d p. 55 KERSPERN, Michèle. Le Mode balnéaire - Une station : Morgat - Un architecte : Gaston Chabal Université de Bretagne-Occidentale : Mémoire de M.S.T. Institut de Géoarchitecture, 1985. 909 p LE COUËDIC, Daniel. Les architectes et l´idée bretonne, 1904-1945, D´un renouveau des arts à ´Architecture de Bretagne, 1995.
  • Grand Hôtel de la Plage, actuellement centre de loisirs, 16 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Grand Hôtel de la Plage, actuellement centre de loisirs, 16 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - Morgat - 16 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 353
    destinations :
    centre de loisirs
    appellations :
    Grand Hôtel de la Plage
    illustration :
    Réclame pour le Grand Hôtel de la Plage au début du 20e siècle IVR53_20072908733NUC Céramique dans le hall d'entrée du Grand Hôtel de la Plage IVR53_20062908640NUCA Carte postale : Hôtel de la Plage IVR53_20082908381NUCB Vue ancienne du Grand Hôtel de la Plage IVR53_20072908734NUC Vue générale du Grand Hôtel de la Plage, face à la mer IVR53_20072908736NUCA Vue du Grand Hôtel de la plage de trois-quarts IVR53_20072908735NUCA
    localisation :
    Crozon - Morgat - 16 boulevard de la Plage - en écart - Cadastre : IK 353
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    titreCourant :
    Grand Hôtel de la Plage, actuellement centre de loisirs, 16 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    description :
    front de mer urbanisé et par la couleur blanche de son crépi. Il n´est séparé du rivage que par le , également en céramique, ornent aussi la façade. Les initiales de l´hôtel, inscrites dans le pavage du hall d boulevard de la Plage. Ses ailes rehaussées sont couvertes de toits en pavillon indépendants de la partie centrale. L´aile ouest a été construite au cours du 20e siècle. La véranda, qui sert aujourd´hui de salle à manger, à l´avant de l´aile Est, a également été construite postérieurement. La façade principale présente de nombreuses ouvertures dont la plupart sont soulignées par un fin liseré de mosaïque faite de L´hôtel, de plan rectangulaire, avec deux ailes à base carré, se signale en bord de mer par sa silhouette massive, sa hauteur importante (deux à trois étages), sa longueur unique sur cette portion de céramique colorée, typique de l´ornementation extérieure du début du 20e siècle. De nombreux losanges
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt de mémoire ; intérêt paysager et pittoresque
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Témoin de la forte activité balnéaire passée de Morgat, ayant fait l´objet de cartes postales, ce bâtiment massif se remarque sur le bord de mer.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Cet hôtel de la station balnéaire de Morgat, d´intérêt patrimonial, n´est pas situé dans le généralement, pour éviter une banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le risque densification de ce secteur, la rénovation du bâti, le plan de circulation, la mise en valeur paysagère et périmètre de protection de la villa Ker-ar-Bruck, classée aux Monuments Historiques. Il pourrait par contre de Morgat, soit élaborée par la commune, avec des recommandations spécifiques concernant l´évolution architecturale du patrimoine de la station balnéaire. Un circuit pédestre de découverte de la station balnéaire être intégré à une éventuelle ZPPAUP s´étendant sur l´ensemble du quartier balnéaire de Morgat. Plus d´urbanisme de l´ensemble du secteur de Morgat, y compris cet hôtel en dehors du quartier balnéaire
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    L´Hôtel de la Plage est construit en 1895, entre le quartier balnéaire de Morgat et le village de l´hôtel « Hôtel de la Plage », inscrit à l´origine sur le fronton de l´aile est du bâtiment, a responsabilité limitée, sous le nom de « Hôtel de la Plage ». Le bâtiment est aujourd´hui la propriété du Caisse Hervé, sur le port, et le Grand Hôtel de Morgat, à l´entrée du l´ensemble balnéaire de Morgat. Le nom de disparu. L´Hôtel de la Plage est agrandi par Louis Téréné en 1912 (peut-être l´aile ouest, qui n´existait pas à l´origine). La famille Téréné s´occupe de l´hôtel jusqu´à la Seconde Guerre mondiale. En 1945 , le bâtiment, dont s´occupe alors la famille Boulineau, devient la propriété d´une société à pêcheurs de Morgat. À ce moment, Morgat dispose déjà de deux hôtels pour accueillir les touristes : l´hôtel Centrale d'Activités Sociales (CCAS) d´Électricité de France.
    referenceDocumentaire :
    p. 313 CALVEZ, Louis. La Presqu´île de Crozon, histoire, art, nature. Paris : Nouvelle librairie de p. 94 MAMMANI, Chantal. La Presqu´île de Crozon. Editions Alan Sutton, coll. « Mémoire en images Archives départementales du Finistère. Matrices cadastrales de Crozon.
  • Hôtel de la Terrasse, quai du Fret (Crozon)
    Hôtel de la Terrasse, quai du Fret (Crozon) Crozon - le Fret - quai du Fret - en écart - Cadastre : BC 209, 361
    titreCourant :
    Hôtel de la Terrasse, quai du Fret (Crozon)
    description :
    L´hôtel est un bâtiment comprenant deux étages, recouvert d´un crépi de couleur grise. Il a été transformé en appartements il y a plus d´un demi-siècle, mais a subi peu de modifications (rajout de deux
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    L´hôtel n´a subi aucune modification de son aspect architectural, le bâtiment est bien conservé.
    appellations :
    hôtel de la Terrasse
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    le développement de la station balnéaire de Morgat. Plus généralement, le front portuaire du Fret est besoin est - la cohérence fonctionnelle et paysagère héritée de l´ensemble, les différents éléments, dont l´Hôtel de la Terrasse, étant considérés comme faisant partie d´un tout à valoriser (valeur Ce bâtiment, bien conservé, rappelle que le port du Fret a accueilli plusieurs hôtels en lien avec resté quasiment dans son état du début du 20e siècle. Il convient donc de conserver - ou de restaurer si
    illustration :
    Café-hôtel de la Terrasse, Grand Hotel de Morgat, entrepôt de coquilles et cale du Fret au début du Vue générale de l'Hôtel de la Terrasse IVR53_20062908521NUCA Vue latérale de l'Hôtel de la Terrasse IVR53_20062908552NUCA Cale de l'Hôtel de la Terrasse IVR53_20062908520NUCA Café-hôtel La Terrasse au début du 20e siècle (?) IVR53_20072908852NUC
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    - qu'il possède dans le secteur des hôtels de la station balnéaire de Morgat. Auguste Péchin est En lien avec le lotissement balnéaire qui se met en place en même temps à Morgat, la société 1863 par les bateaux à vapeur transportant les voyageurs au travers de la rade de Brest. Bâtir un hôtel construit son hôtel en 1885 à proximité de la cale de débarquement. Les voyageurs ont ainsi la possibilité probablement proche de la famille Peugeot, qui a fondé la société Richard et Compagnie, puisqu'il sera par la suite en charge du Grand Hôtel de la Mer à partir de 1906. Alors qu'il se constitue un patrimoine dans 1920 et surtout 1930, le Fret compte plusieurs hôtels, illustrant ainsi l´importance du trafic de voyageurs transitant entre Brest et l´ensemble de la Presqu´Île. Parmi eux, l´hôtel de la Terrasse est Richard et Compagnie décide en 1884 d'investir dans le port du Fret. En effet, ce port est desservi depuis à cet endroit est donc un investissement stratégique. Pour cela, la société achète deux magasins et
    localisation :
    Crozon - le Fret - quai du Fret - en écart - Cadastre : BC 209, 361
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    referenceDocumentaire :
    78 p BONNEAU, Marie-Françoise. Le Port du Fret, de 1845 à nos jours. Spezet : éd. Keltia Graphic Section 9-2 de Rostellec, Année 1872 Archives départementales du Finistère. Matrices cadastrales de
  • Ancien hôtel de voyageurs dit "Grand Hôtel de la Plage" actuellement centre de loisirs, 16 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    Ancien hôtel de voyageurs dit "Grand Hôtel de la Plage" actuellement centre de loisirs, 16 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon) Crozon - 16 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 353
    titreCourant :
    Ancien hôtel de voyageurs dit "Grand Hôtel de la Plage" actuellement centre de loisirs, 16 boulevard de la Plage, Morgat (Crozon)
    description :
    , l'un de plan massé à trois étages couvert d'un toit en pavillon, le second de plan allongé à deux étages, couvert d´un toit à croupe. Le sol du hall d'entrée est orné de mosaïques aux initiales de l ´hôtel : H. P. (Hôtel de la Plage). Les linteaux des baies sont surlignés par un bandeau de briques Edifice composé d'un corps principal de plan rectangulaire à deux étages, accosté de deux pavillons vernissées rouges. Des motifs losangés en briques vernissées ponctuent la façade à intervalles réguliers.
    annexe :
    . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Grand Hôtel de la Plage topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du 20102911410NUCB : Collection particulière 20052900101VC : Conseil Régional de Bretagne, SINPA , Rennes (dépôt du SDAP Finistère, agence de Quimper), Fonds Villard (dépôt du SDAP Finistère, agence de Quimper). 20052900102VC : Conseil Régional de Bretagne, SINPA, Rennes (dépôt du SDAP Finistère, agence de Quimper), Fonds Villard (dépôt du SDAP Finistère, agence de Quimper). 20052900109VC : Conseil Régional de Bretagne, SINPA, Rennes (dépôt du SDAP Finistère, agence de Quimper), Fonds Villard (dépôt du SDAP Finistère, agence de Quimper). 20092906202VAB : Service départemental de l'architecture et du patrimoine du Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    destinations :
    centre de loisirs
    appellations :
    Grand hôtel de la plage
    illustration :
    L'hôtel de la plage à ses débuts. Photographie ancienne (collection particulière Didier Cadiou Vue générale est prise depuis le littoral IVR53_20112900192NUCA Vue générale sud-est prise depuis le littoral IVR53_20112900190NUCA Hall d'entrée. Détail du revêtement de sol en mosaïque aux initiales de l'hôtel Hall d'entrée. Détail du revêtement de sol en mosaïque IVR53_20112900158NUCA
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    mondiale. C'est le troisième hôtel édifié dans la station balnéaire de Morgat, après l'"Hôtel Hervé" et le "Grand Hôtel de Morgat", construit le long du boulevard de la plage et donnant directement sur la mer. A différent : le toit à longs pans brisés qui abritait l'étage de comble du corps principal a été remplacé par la salle à manger est également une extension tardive. L'hôtel est aujourd´hui un centre de loisirs , propriété de la Caisse Centrale d´Activités Sociales d´Electricité de France. L'établissement est construit en 1895 par la famille Téréné, propriétaire jusqu'à la Seconde Guerre l'origine, l'hôtel est composé de deux corps de bâtiment formant alignement, couverts d'un toit à longs pans brisés. En 1912, un troisième corps est ajouté dans le prolongement à l'est, couvert d'un toit à croupe différentes façades sont uniformisées. Après restauration, l'aspect actuel de cet ancien hôtel est encore un étage carré couvert d'un simple toit à longs pans. La véranda construite au sud-est pour agrandir
    localisation :
    Crozon - 16 boulevard de la Morgat : Plage - en village - Cadastre : IK 353
    referenceDocumentaire :
    CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE. GLAD : Le portail des patrimoines de Bretagne. Le patrimoine maritime
  • Ancien hôtel de voyageurs dit "Grand Hôtel de Morgat" actuellement résidence "Les Terrasses de la Baie", 108 boulevard de la France Libre, Morgat (Crozon)
    Ancien hôtel de voyageurs dit "Grand Hôtel de Morgat" actuellement résidence "Les Terrasses de la Baie", 108 boulevard de la France Libre, Morgat (Crozon) Crozon - 108 boulevard de la Morgat : France Libre - en village - Cadastre : HZ 406
    titreCourant :
    Ancien hôtel de voyageurs dit "Grand Hôtel de Morgat" actuellement résidence "Les Terrasses de la Baie", 108 boulevard de la France Libre, Morgat (Crozon)
    etages :
    étage de comble
    description :
    carré et étage de comble, couvert d'un toit à longs pans brisés dit à la Manssard. L'élévation est ordonnancée, les murs sont enduits avec un traitement en fausse pierres de tailles pour le rez-de-chaussée De l'hôtel initial ne subsiste qu'un corps de bâtiment rectangulaire, double en profondeur, à étage . Accolé au pignon nord de ce corps principal, un corps secondaire a deux étages carrés est couvert d'un
    annexe :
    topographique régionale sur le Parc naturel régional d'Armorique. Un autre dossier, complémentaire de celui-ci , a été rédigé dans le cadre d´une étude l´Observatoire du patrimoine maritime culturel de Bretagne du . Voir aussi enquête thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel - Grand Hôtel de Morgat , actuellement résidence Les terrasses de la baie : . 20052900370VC : Conseil Régional de Bretagne, SINPA, Rennes (dépôt du SDAP Finistère, agence de Quimper), Fonds Villard (dépôt du SDAP Finistère, agence de Quimper). 20102911411NUCB : Collection Ce dossier électronique a été réalisé par Judith Tanguy (Région Bretagne) dans le cadre d´une étude laboratoire Géomer (UBO) dans le cadre d´une étude thématique régionale sur le patrimoine maritime culturel
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    observation :
    Ne subsiste aujourd'hui du "Grand Hôtel de Morgat" qu'un vestige, intégré dans un grand ensemble résidentiel moderne. Seules les photos anciennes permettent de se faire une idée de son aspect initial.
    appellations :
    Grand Hôtel de Morgat
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    Le "Grand Hôtel de Morgat" est commandité en 1885 par Louis Richard, gérant de la Société de la plage par un parc boisé de deux hectares. Dès 1908, il est cependant supplanté par le "Grand Hôtel lotissement Richard et compagnie. Avec ses 60 chambres, il est le premier grand hôtel de Morgat. L'architecte de la Mer", plus grand, avec vue directe sur la plage dont il devient une annexe. La partie nord de l'hôtel est détruite par les bombardements de la Seconde Guerre mondiale. Deux corps de bâtiment sont alors reconstruits de part et d'autre du corps subsistant : l'un au sud, perpendiculairement, le long de Abel Chabal est chargé d'en réaliser les plans. Situé à l'entrée du lotissement, il est alors séparé de la rue Alain pour abriter les services, l'autre au nord en retrait. A l'abandon, l'ancien hôtel a fait l'objet, au début du 21e siècle, d'une intégration dans un projet de résidence.
    localisation :
    Crozon - 108 boulevard de la Morgat : France Libre - en village - Cadastre : HZ 406
    referenceDocumentaire :
    CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE. GLAD : Le portail des patrimoines de Bretagne. Le patrimoine maritime
  • Ancien manoir, Le Manoir de Quélern (Crozon)
    Ancien manoir, Le Manoir de Quélern (Crozon) Crozon - Le Manoir de Quélern - isolé - Cadastre : AC 320
    titreCourant :
    Ancien manoir, Le Manoir de Quélern (Crozon)
    etages :
    étage de soubassement
    description :
    Le manoir était autrefois à cour fermée par de grands communs dont il subsite une partie au sud-est . Le logis initial est en moellon de granite, de plan allongé, à étage et élévation ordonnancée à trois percée dans le pignon est. Au rez-de-chaussée, cuisine et salle sont séparées par un mur de refend pierres d'arrachement et le dessin sur le cadastre ancien. Le pavillon d'entrée, de plan massé couvert en pavillon, et la dépendance construite en alignement au nord sont à l'état de ruines. Envahie par la travées. Il est construit sur un étage de soubassement qui abrite un sous-sol accessible par une porte toit formant appentis. Un second corps de bâtiment est construit en alignement à l'ouest, de plan massé à deux étages carrés et comble à surcroît. Sa façade est percée de portes jumelées qui communiquaient avec un troisième corps de batiment en retour d'équerre, aujourd'hui disparu, dont témoignent les
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    etatsConservation :
    envahi par la végétation
    observation :
    Le manoir de Quélern a abrité un brillant ingénieur militaire spécialiste des fortifications la bibliothèque impressionnante qui participa à l'Expédition scientifique de la campagne d'Egypte aux (batteries du Toulinguet et de Camaret) et du génie civil (phare d'Alexandrie), officier de haute culture à côtés du général Bonaparte. Il est probablement à l'origine du second corps de bâtiment fin 18e siècle . L'architecture du manoir est particulièrement intéressante avec sa cave accessible sur le pignon est.
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Plan de l'étage IVR53_20112905768A4A Extrait du cadastre de 1830, section 8, feuille 1 (A. D. Finistère 3P 45) IVR53_20102910748NUCB
    profession :
    [habitant célèbre] Le Gentil Emmanuel-Jean l'Evangéliste
    historique :
    Le manoir de Quélern est édifié au nord de la commune, à proximité des fortifications du même nom alliance, de la famille Le Gentil de Quélern. Le manoir appartient à la fin du 18e siècle et jusqu'en 1843 . Un premier corps de logis est construit au 16e siècle, augmenté, à la fin du 18e siècle ou au début du 19e siècle, d'un second bâtiment figuré sur le cadastre de 1830. Il semble que cette nouvelle communiquer avec le logis initial dont on prévoyait la surélévation. Un troisième bâtiment était construit en ouvraient sur la cour ont été détruites peu avant 1939. Démembrée de la seigneurie de Crozon, la seigneurie de Quélern passe par alliance, dans la seconde moitié du 16e siècle, à la maison du Chastel (qui possède la seigneurie du Poulmic). Elle devient ensuite la possession de la famille Goulhezre puis, par à Emmanuel-Jean l'Evangéliste Le Gentil, officier du Génie. Restauré à la fin des années 1980, le construction corresponde à un projet inachevé ; en témoignent les portes percées sur le pignon qui devaient
    localisation :
    Crozon - Le Manoir de Quélern - isolé - Cadastre : AC 320
    referenceDocumentaire :
    p. 19-27 PERON, Jean-Paul. Un crozonnais méconnu : Emmanuel-Jean L'Evangéliste Le Gentil de Quélern p. 482 ABGRALL, Jean-Marie. PEYRON, Paul. Notices sur les paroisses du diocèse de Quimper et de
  • Grand Hôtel de la Mer, 17 rue d´Ys, Morgat (Crozon)
    Grand Hôtel de la Mer, 17 rue d´Ys, Morgat (Crozon) Crozon - Morgat - 17 rue d´ Ys - en écart - Cadastre : HV 53
    annexe :
    20072908743NUC : Archives municipales de Brest, 7S344. 20082908343NUCB : Archives départementales du Finistère, 2 Fl 42/36. 20072908742NUC : Archives municipales de Brest, 7S344. 20072908741NUC  : Archives municipales de Brest, 7S344.
    appellations :
    Grand Hôtel de la Mer
    illustration :
    Plan du Grand Hôtel de la Mer, 1961 IVR53_20072908743NUC Vue générale ancienne du Grand Hôtel de la Mer, à l'arrière côté terre IVR53_20072908738NUC Carte postale : l'Hôtel de la Mer vu du Parc IVR53_20082908343NUCB Vue ancienne du Grand Hôtel de la Mer, côté plage IVR53_20072908742NUC Vue ancienne du Grand Hôtel de la Mer, à l'arrière côté terre IVR53_20072908741NUC Vue générale du Grand Hôtel de la Mer de Morgat, côté plage IVR53_20072908740NUCA Grand Hôtel de la Mer de Morgat, côté arrivée IVR53_20072908739NUCA Vue générale du Grand Hôtel de la Mer, côté plage IVR53_20072908737NUCA
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_3 :
    érosion du trait de côte
    contribution :
    Le Coz Caroline
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Activité balnéaire de loisirs et de santé
    titreCourant :
    Grand Hôtel de la Mer, 17 rue d´Ys, Morgat (Crozon)
    description :
    Situé directement sur la plage de Morgat, à son extrémité est, proche de la pointe de Rulianec, le Grand Hôtel de la Mer est monumental. Surélevé par rapport à la mer, ce bâtiment, de composition palatiale, est construite en pierre enduite. La façade donnant sur la mer, comporte trois étages, pourvue de quinze travées d´ouvertures. Son rez-de-chaussée donne directement sur une terrasse surplombant la plage Morgat depuis le bourg de Crozon. Décorée dans le style Art nouveau, elle est caractérisée par l ´encadrement imposant de l´entrée, sur lequel est inscrit majestueusement le nom de l´hôtel, et par un double accessible via un escalier. La façade d´entrée est celle que les voyageurs découvrent lorsqu´ils arrivent à
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt artistique ; intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Exemple typique du style Art nouveau qui s´est développé avant la Première Guerre mondiale, avec son architecture originale, cet hôtel témoigne de l'âge d'or de l'activité balnéaire de Morgat.
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    dans l'écart, d´intérêt architectural fort, est situé dans le périmètre de protection de la villa Ker une banalisation de la station balnéaire de Morgat et limiter le risque densification du bâti par ´ensemble du secteur de Morgat soit élaborée par la commune, intégrant le quartier balnéaire des hôtels , avec des recommandations spécifiques concernant l´évolution de ce secteur, la rénovation du bâti, le Cet hôtel emblématique de la station balnéaire de Morgat, souvent cité par la population interrogée plan de circulation, la mise en valeur paysagère et architecturale du patrimoine de ce quartier. Un circuit pédestre de découverte de la station balnéaire passant par cet hôtel pourrait ainsi être mis en transformations dans la mesure où sa rénovation est encore très récente. Il pourrait néanmoins être intégré à une éventuelle ZPPAUP s´étendant sur l´ensemble du quartier balnéaire de Morgat. Plus généralement, pour éviter constructions interstitielles, il serait par ailleurs souhaitable qu´une véritable charte d´urbanisme de l
    denominations :
    hôtel de voyageurs
    historique :
    la Société de la Plage de Morgat, le Grand Hôtel de la Mer est géré par M. et Mme Péchin puis par M Puisque le Grand Hôtel de Morgat, construit en 1885 à l´entrée de l´ensemble balnéaire de Morgat , ne possède pas de vue sur mer et que la fréquentation touristique croissante nécessite une plus qui servira pour l´installation d´un parc et de courts de tennis). Construit de 1908 à 1912, le Grand Hôtel de la mer sera plusieurs fois remanié et agrandi afin d´accueillir un nombre toujours plus grand de visiteurs. Le bâtiment de l´ex-Grand Hôtel de Morgat est alors utilisé comme annexe. Propriété de en 1992 par une société d´économie mixte, composée du Conseil général du Finistère, de la municipalité de Crozon et de banques. Il est maintenant exploité par la filiale « Touring hôtel », du groupe grande capacité d´accueil, Armand Peugeot décide, au début du 20e siècle, de faire construire un nouvel hôtel en bordure de plage, à l´emplacement de marécages qui ont dû être asséchés (créant un vaste espace
    referenceDocumentaire :
    Archives municipales de Brest. 7 S 343 et 344. Dossiers Grand Hôtel de la Mer. p. 15-17 MALLEGOL, Christine. Une saison au Grand Hôtel de la Mer dans les années trente. Crozon la renaissance d´une identité. Société d´Histoire et d´Archéologie de Bretagne : Archives Modernes d Archives départementales du Finistère. Matrices cadastrales de Crozon. p. 44 KERSPERN, Michèle. Le Mode balnéaire - Une station : Morgat - Un architecte : Gaston Chabal Université de Bretagne-Occidentale : Mémoire de M.S.T. Institut de Géoarchitecture, 1985. 909 p LE COUËDIC, Daniel. Les architectes et l´idée bretonne, 1904-1945, D´un renouveau des arts à ´Architecture de Bretagne, 1995.
1 2 3 4 17 Suivant