Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 4 463 - triés par pertinence
  • Ensemble fortifié (Mo 95), le Port (Roscoff)
    Ensemble fortifié (Mo 95), le Port (Roscoff) Roscoff - Le Port
    titreCourant :
    Ensemble fortifié (Mo 95), le Port (Roscoff)
    annexe :
     ; il confie la conduite des ouvrages à Poictevin le Jeune de la Renaudière (A. G., Art 8, Roscoff, P. A le plus important de la défense côtière de la baie et le centre de commandement de la capitainerie 19832900130PB : Service Historique de la Défense, Château de Vincennes. Fonds de l'armée de Terre YSNEL, Franck. La défense de la Baie de Morlaix aux XVIIème et XVIIIème siècles. Mémoire de D.E.A ., sous la dir. de Claude Nières, Rennes, 1991. "A Roscoff, les travaux sont importants ; deux batteries sont aménagées en 1694, dont le fort de Bloscon. Vauban lui-même signe et corrige les plans et devis corps de garde et des logements pour les officiers. Mis à part le château du Taureau, il est l'édifice . L'autre batterie, appelée fort de la Croix, se situe à l'emplacement actuel de la station de biologie , près de l'église de Roscoff. Faite entièrement en maçonnerie, elle est construite à même le rocher avec une petite poudrière. Une batterie d'un canon est également installée au port, au début de la jetée
    interetOeuvre :
    vestiges de guerre
    illustration :
    Le port de Roscoff vers 1730, peinture sur bois, collection particulière IVR53_19862901566V Le port de Roscoff vers 1730, peinture sur bois, collection particulière IVR53_19862901730X Le port de Roscoff vers 1730, peinture sur bois, collection particulière IVR53_19862901731P Le port de Roscoff vers 1730 : détail, peinture sur bois, collection particulière Le port de Roscoff vers 1730, peinture sur bois, collection particulière IVR53_19862901574X Vue générale du port de Roscoff depuis la chapelle Sainte-Barbe IVR53_20022901931NUCA Vue de la batterie du vieux quai mise en valeur par l'installation d'une pièce d'artillerie de 12 Vue de la batterie du vieux quai dit quai Tristan Corbière mise en valeur par l'installation d'une Vue de l'échauguette de la maison fortifiée dite de Marie Stuart IVR53_20022901976NUCA Vue cavalière de Roscoff et l'île de Batz : détail IVR53_20042901732NUCA
    copyrights :
    (c) Association Pour l'Inventaire de Bretagne
    historique :
    Ensemble fortifié allemand codé "W 95" ou "Mo 95" pour le Widerstandnest de Morlaix numéro 95 et rattaché à la Heer, armée de Terre et la Gast d'après l'état du 15 janvier 1944.
    localisation :
    Roscoff - Le Port
    referenceDocumentaire :
    , dessins. C Fi 1053 - 01 : Elévation de la tour proposée à faire sur l´île de Batz, au devant de Roscoff pour servir de fanal pour la sûreté de la navigation, 1705. C Fi 3169 - 01 : Plan figuratif de l´anse de la ville de Roscoff, projet de construction d´une digue ou d´un quai à Roscoff pour protéger les Archives départementales d´Ille-et-Vilaine Série C. Administrations provinciales. Intendance de Bretagne et subdélégations ; Etats de Bretagne, commission intermédiaire et commissions spéciales des Etats . Série Fi. Documents figurés autres que ceux contenus dans les autres séries et entrés à titre de dons ou terrains situés en bordure de mer, 1772.
  • Le front de mer de la rivière de Tréguier, le Jaudy (Plouguiel)
    Le front de mer de la rivière de Tréguier, le Jaudy (Plouguiel) Plouguiel - le Jaudy - en écart - Cadastre : 1834 A 3ème feuille
    titreCourant :
    Le front de mer de la rivière de Tréguier, le Jaudy (Plouguiel)
    description :
    'Pen Jaudy' sur la commune de Louargat. Le Guindy prend aussi sa source dans cette commune. Le flux du Jaudy remonte à 2 km en amont de La Roche Derrien jusqu'à 'Milin Prat' en Langoat. Dans le Guindy, la L'estuaire de la rivière de Tréguier couvre environ 18 km de la Roche-Derrien à l'Île d'Er. Il est marée remonte jusqu'à 'Milin an Escob' (le Moulin de l'Evêque' en Minihy-Tréguier). Dans sa partie alimenté par les rivières du Jaudy et du Guindy. Le Jaudy prend sa source au Sud du Ménez Bré, au lieu-dit maritime, le Jaudy reçoit plusieurs affluents dont les deux principaux sont : - le Bizien (Pommerit-Ploézal -Pouldouran-Trédarzec), soit 11, 5 km de cours - Pont ar Goas Mad (Penvenan-Plouguiel-Plougrescant), soit 9, 5 km de cours.
    annexe :
    départementales des Côtes-d'Armor, 4 num 1/43, Numplan 14. 20082209003NUCB : Direction régionale de l'Environnement (Bretagne) 20082209000NUCB : Université de Bretagne Ouest 20082209050NUCB : Collection
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1834 : le site de Krec'h Sulhiet, près de la Roche-Jaune, où habitait le Au confluent du Jaudy et du Guindy : le site de la 'Roche Rouge' : site de l'ancien Centre Le site du four à chaux du Kestellic, où venait mouiller la goélette de l'armateur Nicolas de Le front de mer du port de la Roche Jaune IVR53_20082208816NUCA Extrait du cadastre de 1834 : le front d'estuaire du Jaudy (AD 22) IVR53_20082209045NUCB Extrait du cadastre de 1834 : la baie de Saint-Laurent en confluence du Jaudy et du Guindy (AD 22 Cartographie des espaces remarquables sur la commune de Plouguiel (DIREN Bretagne, 1998 Carte de la rivière de Tréguier (extrait du SMVM Trégor-Goëlo, Jean-Pierre Pinot, 1997 Extrait du Pilote de Thomassin, 1875, p.347 : descriptif du site de la Roche-Jaune (collection Extrait du Pilote de Thomassin, 1875, p.349 : descriptif de la rivière de Tréguier en amont
    denominations :
    front de mer
    historique :
    4ème quart du 20ème siècle pour les aménagements les plus récents (la cale de Beg Mélen). Le balisage nombreux et sont datés entre la 1ère moitié du 19ème siècle (pour le four à chaux et son débarcadère) et le de l'estuaire est daté de la fin du 19ème siècle et a été renouvelé au cours du 20ème siècle. La sur les cartes du service hydrographique de la Marine, relvées en 1837 par Beautemps-Beaupré. Les ouvrages portuaires du front de mer de l'estuaire du Jaudy ou rivière de Tréguier sont peu toponymie du littoral et l'histoire des lieux ont été conservées dans la mémoire locale (témoignage oral) et
    localisation :
    Plouguiel - le Jaudy - en écart - Cadastre : 1834 A 3ème feuille
    referenceDocumentaire :
    Témoignage oral MONTFORT, Yves. Témoignage oral sur la toponymie de l'estuiare de Tréguier Plans cadastraux parcellaires AD Côtes-d'Armor : 4 num 1/43, plans cadastraux parcellaires de 1834. p. Le Pilote THOMASSIN, Anastase. Le Pilote. Paris : 1875.
  • Croix de chemin, la Bousserie (Le Pertre)
    Croix de chemin, la Bousserie (Le Pertre) Pertre (Le) - la Bousserie - en écart - Cadastre : 1986 AW
    titreCourant :
    Croix de chemin, la Bousserie (Le Pertre)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    murs :
    pierre de taille
    denominations :
    croix de chemin
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; pierre de taille
    historique :
    Cette croix de granite du 20e siècle a remplacée une ancienne croix de bois qui avait été élevée en 1870 par la famille Huchet.
    localisation :
    Pertre (Le) - la Bousserie - en écart - Cadastre : 1986 AW
  • Croix de chemin, la Hulinière (Le Pertre)
    Croix de chemin, la Hulinière (Le Pertre) Pertre (Le) - la Hulinière - en écart - Cadastre : 1986 AV
    titreCourant :
    Croix de chemin, la Hulinière (Le Pertre)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    murs :
    pierre de taille
    denominations :
    croix de chemin
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; pierre de taille
    historique :
    Cette croix de chemin ouvragée en pierre de taille de granite est datable du 2Oe siècle. Elle a été récemment implantée. Autrefois en cet endroit était mentionnée une ancienne croix élevée par la famille
    localisation :
    Pertre (Le) - la Hulinière - en écart - Cadastre : 1986 AV
  • Croix de chemin, la Flotterie (Le Pertre)
    Croix de chemin, la Flotterie (Le Pertre) Pertre (Le) - la Flotterie - en écart - Cadastre : 1986 BA
    titreCourant :
    Croix de chemin, la Flotterie (Le Pertre)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    Croix de typologie courante située en retrait de la route sur un terrain privé. Elle a été édifiée
    localisation :
    Pertre (Le) - la Flotterie - en écart - Cadastre : 1986 BA
  • Croix de chemin, le Jaunay (La Selle-Guerchaise)
    Croix de chemin, le Jaunay (La Selle-Guerchaise) Selle-Guerchaise (La) - le Jaunay - en écart
    titreCourant :
    Croix de chemin, le Jaunay (La Selle-Guerchaise)
    dates :
    1995 porte la date
    description :
    Croix en bois. Sculpture du Christ en ronde-bosse en fonte de fer polychrome. Inscription sur le
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Selle-Guerchaise
    illustration :
    Vue générale de la croix IVR53_20043514402NUCA Détail de l'inscription : 1995 IVR53_20043514403NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    historique :
    Il n'y avait pas de croix à cet endroit lors de la réalisation du cadastre napoléonien. L'édicule
    contribution :
    Le Ninivin Anne-Cécile
    localisation :
    Selle-Guerchaise (La) - le Jaunay - en écart
  • Croix de chemin, la Touche Godet (Le Pertre)
    Croix de chemin, la Touche Godet (Le Pertre) Pertre (Le) - la Touche Godet - en écart - Cadastre : 1986 AD
    titreCourant :
    Croix de chemin, la Touche Godet (Le Pertre)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    première moitié du 20e siècle. L'iconographie représente le christ en croix accosté de la Vierge La croix de chemin en place aujourd'hui a remplacée plusieurs croix de bois érigées de façon successive, une de celle-ci avait été élevée vers 1890 en souvenir des familles Hevin et Moricel. La croix agenouillée et de saint Jean ou Marie Madeleine ? Voir également la croix de Bois. actuelle date du 20e siècle, elle se rapproche des croix tombales élevées dans les cimetières dans la
    localisation :
    Pertre (Le) - la Touche Godet - en écart - Cadastre : 1986 AD
  • Croix de chemin, le Perron (La Chapelle-Bouëxic)
    Croix de chemin, le Perron (La Chapelle-Bouëxic) Chapelle-Bouëxic (La) - le Perron - isolé - Cadastre : 1983 ZK
    titreCourant :
    Croix de chemin, le Perron (La Chapelle-Bouëxic)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Chapelle-Bouëxic
    denominations :
    croix de chemin
    canton :
    Maure-de-Bretagne
    localisation :
    Chapelle-Bouëxic (La) - le Perron - isolé - Cadastre : 1983 ZK
  • Croix de chemin, le Clos Eon (La Baussaine)
    Croix de chemin, le Clos Eon (La Baussaine) Baussaine (La) - le Clos Eon - isolé
    titreCourant :
    Croix de chemin, le Clos Eon (La Baussaine)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Baussaine
    denominations :
    croix de chemin
    localisation :
    Baussaine (La) - le Clos Eon - isolé
  • Le front de mer de la commune de Pordic
    Le front de mer de la commune de Pordic Pordic
    titreCourant :
    Le front de mer de la commune de Pordic
    annexe :
    Platanes 6/ : le Corps de garde 7/ : le Fond des mées 8/ : la Gravelle 9/ : la Longue 10/ : les Blanches Toponymie nautique de Pordic D'après les recherches de Louis Marcel Turpin et le témoignage de / : Caméret 2/ : la Béchue 3/ : la Pointe à Mottais (en face de Hervian) 4/ : Barillet 5/ : La Pillonée ou les Roches 11/ : le Hâvre 12/ : Brugnot 13/ : la Pointe aux Chèvres 14/ : la Nourrie (la 'Petite Nourie ', avec une mare ou 'écluse' (pêcherie à poissons) 15/ : la Grosse Nourrie 16/ : le Port Jéhan 17/ : le Perron 18/ : les Pierres Vertes 19/ : le Vau Madec 20/ : la Houle Margot. Gérard Danio, en référence à l'illustration n° 2, annotée (cadastre contemporain de Pordic). 1
    illustration :
    Extrait du cadastre de 1813, section C1ère feuille : entre Binic et Pordic, la côte des falaises et Extrait du cadastre contemporain de la commune de Pordic : toponymie nautique (collection Vue aérienne : le front de mer du Petit-Havre, vers 1960 (collection particulière La descente du Vau Madec : remarquer la cabine de bains de la famille Massignon en haut de plage Front de mer de Tournemine : remarquer l'ancien café, aujourd'hui propriété privée devant la plage Le front de mer de Tournemine et le vallon, une côte peu urbanisée, début 20ème siècle (carte Vue générale de la Pointe de Pordic avec les habitations en retrait IVR53_20082211888NUCA Vue du front de mer urbanisé de la pointe de Pordic IVR53_20082211889NUCA Vue de la plage et du front de mer de Tournemine IVR53_20082211890NUCA Vue des habitations situées en bordure de la grève de Tournemine, au débouché du porfond du Gouët
    denominations :
    front de mer
    historique :
    Le front de mer de la commune de Pordic est urbanisé depuis le début du 20ème siècle sur des sites retrait de la côte à falaises : au-dessus de la pointe de Pordic (entre la Ville-Louais et la Croix Guingard), à la Ville Morel et au niveau de la plage de Tournemine (habitat individuel groupé - les Monts ponctuels. En effet, l'urbanisation s'est développée 'en épi' de façon récente sur des espaces limités et en
  • Croix de chemin, rue de la Mairie (Le Pertre)
    Croix de chemin, rue de la Mairie (Le Pertre) Pertre (Le) - rue de la Mairie - en village - Cadastre : 1986 AC
    titreCourant :
    Croix de chemin, rue de la Mairie (Le Pertre)
    description :
    Sur le socle : armoiries de la famille de Legge.
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    murs :
    pierre de taille
    denominations :
    croix de chemin
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; pierre de taille
    historique :
    Croix de chemin élevée dans le courant du 20e siècle par la famille de Legge. De typologie courante.
    localisation :
    Pertre (Le) - rue de la Mairie - en village - Cadastre : 1986 AC
  • Croix de chemin, la Croix de Bois (Le Pertre)
    Croix de chemin, la Croix de Bois (Le Pertre) Pertre (Le) - la Croix de Bois - en écart - Cadastre : 1986 AD
    titreCourant :
    Croix de chemin, la Croix de Bois (Le Pertre)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    illustration :
    Détail de la base de la croix, la Vierge et Marie-Madeleine IVR53_20023517724NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    historique :
    première moitié du 20e siècle. L'iconographie représente le christ en croix accosté de la Vierge les jours de Rogations. Elle se rapproche des croix tombales élevées dans les cimetières dans la Cette croix datable du 20e siècle a remplacée une ancienne croix de bois. En 1850 on s'y rendait agenouillée et de Marie Madeleine.
    localisation :
    Pertre (Le) - la Croix de Bois - en écart - Cadastre : 1986 AD
  • Les croix de la commune de le Loroux
    Les croix de la commune de le Loroux Loroux (Le)
    titreCourant :
    Les croix de la commune de le Loroux
    illustration :
    Croix de la Maison Neuve IVR53_20103500640Z Croix de la Boisnière IVR53_20133522133NUCA Croix de la Marre IVR53_20133522135NUCA
    denominations :
    croix de chemin croix de cimetière
    contenu :
    La commune de Le Loroux possède quelques croix dispersées sur tout son territoire. Celles-ci sont souvent isolées mais, toujours visibles ou accessibles de la voie publique. Les orientations de ces croix excepté quelques exemples du 19e siècle. Voici la liste des croix répertoriées : - Croix de la Vannerie. Détruite. - Croix de la Marre, de grande dimension, en granite munie d'une niche à statue . - Croix de la Maison Neuve, croix en granite munie d'une niche. - Croix de la Boisnière, en granite munie . - Croix du cimetière, en granite avec un christ, croix de mission portant la date de 1942 et comportant l'inscription 3 Pater et Avé (300j.) En plus de ces croix de chemin, la commune possède deux oratoires : - un près de l'école privée de la commune en face de la mairie avec une statue de la Vierge Marie. - un à varient en fonction de l'implantation de celles-ci par rapport au chemin ou au carrefour. Les croix sont toutes en granite hormis une seule, en bois, située au carrefour menant au lieu-dit de Feutrel. Les croix
    localisation :
    Loroux (Le)
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Croix de chemin, le Carrefour (Le Pertre)
    Croix de chemin, le Carrefour (Le Pertre) Pertre (Le) - le Carrefour - en écart - Cadastre : 1986 AX
    titreCourant :
    Croix de chemin, le Carrefour (Le Pertre)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    murs :
    pierre de taille
    denominations :
    croix de chemin
    dc_8c9ea02c-ed1c-4f2e-a52e-6e6ef6637292_6 :
    granite ; pierre de taille ; fonte
    historique :
    Cette croix du 20e siècle a remplacée une croix plus ancienne de bois élevée par la famille
    localisation :
    Pertre (Le) - le Carrefour - en écart - Cadastre : 1986 AX
  • Corps de garde 3 de la pointe de la Corbière (Saint-Cast-le-Guildo)
    Corps de garde 3 de la pointe de la Corbière (Saint-Cast-le-Guildo) Saint-Cast-le-Guildo - pointe de la Corbière - en écart - Cadastre : 1983 282 AC 483
    titreCourant :
    Corps de garde 3 de la pointe de la Corbière (Saint-Cast-le-Guildo)
    description :
    ouverture rapprochée de 1 mètre, plus récente. Une cheminée en pignon. Le bâtiment d'origine est rallongé au sont symétriques. La couverture du bâtiment plus ancien est réalisé en lauzes de pierre de Saint-Cast linteau de forme oblongue, en pierre de Saint-Cast a été utilisé pour la première ouverture. Cet édifice est davantage en retrait de la falaise par rapport aux deux autres corps de garde, dont il est Édifice en rez-de-chaussée à toiture en palis de schiste. Bâtiment remanié en forme de L, avec décrochement en façade, organisé en quinconce, avec une largeur maximum de 5 mètres, une longeur totale de 10 mètres et une hauteur au faîtage de 2,50 m. Une seule ouverture au nord-est de 220 x 80, une 2ème nord de 4 mètres en longueur, sur une largeur de 2 mètres, avec une terrasse en béton. Trois fenêtres , avec quatre recouvrements. Le granite semble avoir été utilisé pour les dernières transformations. Un seulement distant de 25 mètres.
    annexe :
    . 20022215205NUCB : Saint-Cast-le-Guildo, Coll. Part.
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Saint-Cast-le-Guildo
    observation :
    Ancien corps de garde, à proximité duquel se trouvent deux block-haus, témoins de l'occupation ancienne du site et des aménagements défensifs réalisés durant la dernière guerre. Oeuvre à étudier.
    illustration :
    Extrait des plans par masse de culture (AD 22). IVR53_20022215331NUCB Plan d'un corps de garde, magasin à poudre et hangard (1694). IVR53_20022215204NUCB Aménagement des batteries de Saint-Cast en 1793 (AD 22) IVR53_20022215330NUCB Poste de guer d'Erquy. IVR53_20022215205NUCB
    denominations :
    corps de garde
    dimensions :
    la 500.0
    contenu :
    la présence de deux batteries à la pointe de la Garde. Aujourd´hui, le site de la Corbière, propriété privée, est occupé par une résidence de la seconde guerre mondiale. Le corps de garde est en bon état Les moyens de défense de Saint-Cast à la fin du 18e siècle : Trois batteries défendent la côte. La première, dite de la lande a normalement deux pièces de canon, l´une de 12 sur affût de côte et l´autre de 8 sur affût marin. Cette batterie a pour objet de protéger la grève de toute descente. La Lande accessibles, au regard du terrain accidenté. La seconde batterie équipée d´une pièce de 12, dite de la Corbière, domine la baie de la Fresnaye. La Corbière dispose d´une poudrière et d´une guérite. La troisième La Latte. Ils ont été précipités au bas de la falaise par les Anglais. L´un des canons a été mis en valeur par la commune de Saint-Cast sur un affût reconstitué. Il faut remarquer en 1797 dans un rapport ravissant encorbellement. La présence vers l´est, d´une levée de terre en forme de fer à cheval à peu de
    historique :
    Ce bâtiment semble correspondre à un corps de garde, faisant logis sur le modèle des corps de garde de la fin du 17e siècle ou du 18e siècle (plan d'un corps de garde de 1694), avec magasin à poudre . Cependant, si le bâtiment d'origine est postérieur au premier corps de garde situé sur le même terrain (1638 ), il est certainement contemporain de la tourelle ou guérite de douanier, située à l'ouest de la pointe les plans par masse de culture de 1803-1804, une batterie est mentionnée avec deux canons à la pointe de la Corbière. en Plouguerneau). Mais, il a été profondément remanié et réaménagé, avec de nouvelles ouvertures et le rallongement du bâtiment au cours du 19e et du 20e siècle. Il sert aujourd'hui d'habitation. Sur
    localisation :
    Saint-Cast-le-Guildo - pointe de la Corbière - en écart - Cadastre : 1983 282 AC 483
    referenceDocumentaire :
    p. 121-125 SALLIER DUPIN (DE), Guy. La mer et la révolution dans les Côtes-du-Nord. Saint-Brieuc
  • Le balisage de la rivière de Tréguier
    Le balisage de la rivière de Tréguier
    titreCourant :
    Le balisage de la rivière de Tréguier
    cadresEtude :
    enquête thématique régionale Inventaire du patrimoine culturel maritime de l'estuaire de Tréguier
    illustration :
    de la Gaîne (photographie : Michel Le Hénaff) IVR53_20182207416NUCA Phare à secteur de la Corne, allumé en 1876 (photographie : Michel Le Hénaff) IVR53_20182207426NUCA Amer de la Roche Skéviec, face Port Béni, alignement avec le clocher de Saint Michel pour passer Le Beg ar Vor, bateau de service des Phares er Balises de Lézardrieux vient de relever la balise tribord de la Pierre à Chenal, pour entretien au sec (photographie : Michel Le Hénaff Bouée tribord de la Roche Gorrec, en amont du môle de la Roche Jaune (photographie : Michel Le Bouée bâbord du Ven, signalant un haut fond sableux dans un méandre de la Rivière, sous le manoir Carte de la rivière de Tréguier par Laisné, 1699 (source : Bibliothèque Nationale de France Carte de la rivière de Tréguier (source : Bibliothèque Nationale de France) IVR53_20182207413NUCA Carte de la rivière de Tréguier par Beautemps-Beaupré, 1837, annotée avec balisage numéroté des
    contenu :
    -la-Chaîne et Saint-Antoine mis en route le 25 décembre 1863 ; puis le phare à secteur de la Corne tourelle blanche, par le clocher de l’ancienne chapelle Saint-Michel. Le chenal secondaire de la Gaine permet à marée suffisante, aux bateaux de petit tonnage d’approcher par l’est le phare de la Corne départ de la tourelle cardinale nord des trois Pierres d’atteindre le petit havre de Port Béni. Les abords rocheux, à l’embouchure de la rivière de Tréguier, ont de tout temps rendu son accès des plus compliqué et ce n’est pas les bancs sableux du Taureau et de la pointe du Ven qui facilite son parcours. Les 17 kilomètres du chenal principal qui séparent la basse Crublent du port de Tréguier charpenté de fer coiffé de la marque du même métal. Venant du large, nous trouvons la bouée bâbord de Crublent, la bouée bâbord du Corbeau, en face la bouée tribord de la Pierre à l’Anglais, les deux tourelles de Pen Ar Guézec et la bouée tribord du Petit Pen ar Guézec, à terre les perches tribord de Dourounés
    historique :
    /Gallica). Le texte en encarté de la carte nous explique comment embouquer la Rivière avec les par la mairie de Tréguier, d’un marché à Pierre le Goïc, négociant à Bréhat, pour l’établissement du emportées par les tempêtes. Au cours du 19e siècle, des travaux complèteront le balisage de la rivière de plaisance en 1981, le balisage a été prolongé jusqu’au premier ponton, l’espar bâbord de la pointe Carte et "observations de la Rivière de Tréguier" par sa Seigneurie Amiral Laisné, 1699 ( BNF connaissances du 17e siècle : "il ne faut pas entrer dans la Rivière de Tréguier qu’il n’y aye demie marée montante à cause de la barre où il ne reste point d’eau de basse mer… après la point Nord et de l’Isle Der balisage sur cinq rochers : la pierre à Corbeau, le Pen ar Guezec, le petit Taureau, la pierre à Chenal et être mises en place. L’entrepreneur est chargé de prendre sur le quai de Tréguier les balises ; il sommes en période de blocus des côtes par les anglais. Bien que le Goïc demande au préfet 6 militaires
    contribution :
    Contributeur Le Hénaff Michel
    referenceDocumentaire :
    4 S 91, S supplément article 606 : phare de la Corne 4 S 91, S supplément article 606 : phare de S supplément article 607 : feux de Port-la-Chaîne et Saint Antoine S supplément article 607 : feux de Port-la-Chaîne et Saint Antoine. S supplément art 639 : carte Beautemps-Beaupré, annoté avec balisage numéroté des passes de la numéroté des passes de la Rivière de Tréguier (circa 1956). Pilote côtier, Côtes Nord de la France, troisième partie : Des Héaux de Bréhat au cap de la Hague THOMASSIN, Anastase. Pilote côtier, Côtes Nord de la France, troisième partie : Des Héaux de Bréhat au cap de la Hague. Paris : Challamel aîné, 1875, p. 357. Bibliothèque nationale de France, Gallica : cartes anciennes. Bibliothèque nationale de France A S 90 : marchés balises le Goïc A S 90 : marchés balises le Goïc.
  • Front de port : Kernoa, quai de la Digue, le Port (Paimpol)
    Front de port : Kernoa, quai de la Digue, le Port (Paimpol) Paimpol - Le Port - quai de la Digue - en ville
    titreCourant :
    Front de port : Kernoa, quai de la Digue, le Port (Paimpol)
    description :
    Le front de port linéaire de Kernoa est bordé d'une part par les ateliers de la zone artisanale maritime et d'autre part par un alignemeent de maisons à un ou deux étages carrés. Cette partie du front de port est peu encombrée par les parkings des voitures. Les commerces de restauration sont situées en aval, alors que les hangars sont situés en front de port en amont des quais.
    illustration :
    Vue du front de port de Kernoa, môle Kerlévéo et le platier de Kernoa : les bâtiments de la DDE et Vue du front de port de Kernoa, au niveau de l'avant-port entre le four à chaux et la jetée de Le front de port de Kernoa, 1er quart 20ème siècle (carte postale, collection particulière Le front de port de Kernoa, 1er quart 20ème siècle : commerce de bois, de ciment Poër et Hôtel Le front de port entre Kernoa et le Quai Ouest : le garage Chapalain et le chantier Poër, vers 1950 Vue de la maison de l'armateur Lambert à Kernoa, datée de 1744 IVR53_20092212603NUCA Vue de la maison de l'armateur Lambert à Kernoa, datée de 1744 IVR53_20092212775NUCA Le front de port de Kernoa devant les quais réservés aux bateaux de pêche et aux barges ostréicoles Vue des hangards du chantier dauphin et le bâtiment de l'ancien chantier naval Louis Marie Vue du front de mer des quais de Kernoa, 1er quart 20ème siècle (carte postale, collection
    denominations :
    front de mer
    historique :
    parcs à charbon, avec 3 grues, occupés par le chantier naval de François Dauphin (et fournitures pour la chantier Kerbiguet, est encore en état aujourd'hui. Le long de la jetée de Kernoa, les dernières épaves des Le front de port de Kernoa représente encore aujourd'hui l'espace portuaire le plus attractif  : l'ancien platier de Kernoa, en face de la cale de radoub, accueille aujourd'hui les hangars des artisanats maritimes : chantiers de construction et de réparation navale, macanique, voilerie. Au 19ème siècle, le quartier de Kernoa, situé en partie sur la commune de Paimpol, était animé par les chantiers nautiques Pilvin et Laboureur, à proximité de la jetée de Kernoa. Ces espaces portuaires furent aménagés au cours de la 1ère moitié du 20ème siècle par les établissements Poër : entrepôtssparcs à bois du Nord et marine), par l'atelier de mécanique de François Hervé puis par le garage de Bob Le Lyonnais. Le bâtiment anciennes goélettes, 'Divalo', 'la 'Confiance' et de l'ancien trois mâts, La 'Creuse', et des anciens
    localisation :
    Paimpol - Le Port - quai de la Digue - en ville
  • Le substrat géologique et les matériaux de construction de la communauté de communes de Crozon
    Le substrat géologique et les matériaux de construction de la communauté de communes de Crozon
    titreCourant :
    Le substrat géologique et les matériaux de construction de la communauté de communes de Crozon
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Morgat. Vue de la pointe du Menhir. Falaise de grès armoricain IVR53_20112900096NUCA Crozon. Cap de la Chèvre. Sentier dans la lande bordé d'un muret de clôture en moellon de grès Morgat. Villa Le Clair logis, 1921. Vue générale sud-ouest. Gros oeuvre en moellon de grès Crozon. 15 rue Alsace-Lorraine. Ancien hôtel particulier, milieu 17e siècle. Détail de la porte sud Morgat. Vue du corps de garde de la pointe du Kador, 1861. Gros oeuvre en moellon de grès, pierre Argol. Falaises de l'anse de Caméros, détail des couches de schiste et de grès Camaret-sur-Mer. Falaises des tas de pois, grès IVR53_20122900462NUCA Telgruc-sur-Mer. Pen ar Vir, falaises de schistes zébrés IVR53_20122900091NUCA Telgruc-sur-Mer. Littoral de Kergariou, alternances schisto-gréseuses IVR53_20122900082NUCA Telgruc-sur-Mer. Ménez Caon, affleurement rocheux de grès IVR53_20122900062NUCA
    denominations :
    ensemble de fabrication de matériaux de construction
    historique :
    culturel de la péninsule. Géologie Le socle ancien de la presqu´île est constitué par une alternance maisons de villégiature et aux murets de pierres sèches du cap de la Chèvre édifiés après le partage des l´utilisation de pierre de taille importées s´avère nécessaire pour la solidité des ouvrages. Le ´impact des apports proximaux et distaux depuis le 16e siècle. La position géographique de la presqu´île a pierres à bâtir, dans certains cas à flanc de falaise (près de Rostudel). La toponymie conserve parfois le Crozon, la microtoponymie indique également la présence de nombreuses carrières (le trou de la carrière , le champ aux trous, la garenne des trous, le trou Magagnon...) dont les excavations et les fronts de pierres proximales : la dolérite noirâtre (Cap de la Chèvre, zone de l´Aber), le schiste gris-bleu sombre Logonna, la maison du 7 rue de Reims à Crozon (1655) constitue une exception. Le granite de Locronan microgranites de l´Ile Longue et de Rostellec pour la production de pavés vendus sur tout le littoral atlantique
    contribution :
    Enqueteur Le Lu Stéphanie
    referenceDocumentaire :
    Le chemin de fer Châteaulin-Camaret, les pierres et la guerre. CHAURIS, Louis. Le chemin de fer p. 229, 230 BUREL, Marcel, CADIOU, Didier, KERDREUX, Jean-Jacques. La Presqu´île de Crozon CHAURIS, Louis, CADIOU, Didier. La chapelle Saint-Fiacre. Provenance des matériaux de construction CHAURIS, Louis, KERDREUX, Jean-Jacques. La dolérite, une pierre de construction singulière en CHAURIS, Louis. Pierres et constructions dans la ville de Crozon. Dans : Avel Gornog, N° 10 CHAURIS, Louis. Calcaires et fours à chaux des abords de la rade de Brest. Dans : Avel Gornog , N CHAURIS, Louis. La pierre dans les forts du goulet de Brest. Dans : Avel Gornog , N° 13, juin 2005 CHAURIS, Louis. La pierre dans les ouvrages portuaires de Camaret. Dans : Avel Gornog , N° 15 CHAURIS, Louis. L'impact du granite de Trégana en presqu'île de Crozon. Dans : Avel Gornog , N° 8 CHAURIS, Louis, CADIOU, Didier. Mégalithisme et géologie. Les alignements de Landaoudec en Crozon
  • Écart de la Fosse (Le Verger)
    Écart de la Fosse (Le Verger) Verger (Le) - Fosse (la) - en écart - Cadastre : 2003 WA
    titreCourant :
    Écart de la Fosse (Le Verger)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Verger
    illustration :
    Alignement de logis détruit à la Fosse IVR53_20033514941NUC Les édifices recensés projetés sur le cadastre de 1846 IVR53_20033514959NUC
    localisation :
    Verger (Le) - Fosse (la) - en écart - Cadastre : 2003 WA
    referenceDocumentaire :
    Plan géométrique parcellaire de la commune du Verger, section A1 dite du Breil, levée par le Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune du Verger, plan terminé en 1846 par le géomètre Dupin, échelle 1/10000e (A. D. d'Ille-et-Vilaine : 3 P 5575).
  • Écart de la Renaudais (Le Verger)
    Écart de la Renaudais (Le Verger) Verger (Le) - Renaudais (la) - en écart - Cadastre : 2003 WD
    titreCourant :
    Écart de la Renaudais (Le Verger)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Verger
    illustration :
    Le village sur le cadastre de 1846 IVR53_20033514953NUC Les édifices projetés sur le cadastre de 1846 IVR53_20033514956NUC
    localisation :
    Verger (Le) - Renaudais (la) - en écart - Cadastre : 2003 WD
    referenceDocumentaire :
    Plan géométrique parcellaire de la commune du Verger, section B3 dite du Bourg, terminée par le