Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 1 101 - triés par pertinence
  • Architecture commerciale sur la commune de Montreuil-le-Gast
    Architecture commerciale sur la commune de Montreuil-le-Gast Montreuil-le-Gast
    titreCourant :
    Architecture commerciale sur la commune de Montreuil-le-Gast
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Montreuil-le-Gast
    illustration :
    Maison à boutique : 2 rue de la Mézière IVR53_20053516292NUCA Ancien commerce de vélo, puis atelier de forgeron IVR53_20053516294NUCA
    denominations :
    magasin de commerce hôtel de voyageurs
    contenu :
    les rues Centrale, de la mairie et de la Mézière. Ces rues traversent le bourg d'ouest en est. Bien Les maisons à boutique de Montreuil-le-Gast sont majoritairement situées au nord de l'église, dans majorité des constructions ayant abrité des commerces date de la fin du 19e ou du début du 20e siècle. que la plupart des commerces a disparu, l'emplacement des boutiques est encore bien visible. La
    contribution :
    Le Ninivin Anne-Cécile
    localisation :
    Montreuil-le-Gast
  • Le village de Bazouges-la-Pérouse
    Le village de Bazouges-la-Pérouse Bazouges-la-Pérouse
    titreCourant :
    Le village de Bazouges-la-Pérouse
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes d'Antrain
    illustration :
    Le bourg de Bazouges-la-Pérouse sur le cadastre napoléonien IVR53_20113506995NUC Rue de la Motte IVR53_20113502926NUCA Angle de la rue du Maine et de la rue de la Motte IVR53_20113502928NUCA Rue de la Motte IVR53_20113502929NUCA Alignement de maisons, rue de la Motte IVR53_20113502932NUCA Vue de l'église et de la rue de la Motte IVR53_20113502934NUCA Rue de la Motte IVR53_20113502936NUCA Rue de la Motte IVR53_20113502935NUCA Rue de la Motte IVR53_20113502931NUCA Rue de la Motte IVR53_20113502941NUCA
    historique :
    , témoignent de la richesse passée de la cité ou de ses habitants : le long de la rue de l'Eglise, sur la place cet effet. L'Hôtel des Voyageurs était le plus spacieux de Bazouges il fut remplacé par la mairie au néo-gothique. Près de cette église, la ville conserve de belles demeures, en granite ou pans de bois du procureur du roi datée de 1604 et son étal de pierre, ou encore le manoir du Colombier avec son de Bazouges, donateurs des verrières et des fonts baptismaux de l'église. Le village possédait un palais de Justice qui se trouvait sur la place du Champ Jaquet, aujourd'hui place de la Mairie. Il était Fougères. On trouve également de belles maisons bourgeoises du 19e siècle, par exemple le château de Bellevue et celui de Castel Marie, édifié au 17e siècle mais remanié au 19e siècle. Comme la plupart des bourgs, celui de Bazouges est fortement marqué par la construction du 19e siècle. Avant la première l'année suivante par un bâtiment moderne. A côté de la mairie, se trouve l'office du tourisme, celui-ci
    localisation :
    Bazouges-la-Pérouse
    referenceDocumentaire :
     : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France). ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. BADAULT, Dominique. CHEVRINAIS , Jean-Claude. ANTRAIN et son canton. Chronique de la vie quotidienne 1880-1950. Editions Danclau, 1996. Extrait du cadastre napoléonien Bazouges-la-Pérouse. Section F du Bourg, en 5 feuilles, 2ème Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1883, 1884, 1886. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Croix de chemin de la rue Jean-Marie Le Foll (Ploubezre)
    Croix de chemin de la rue Jean-Marie Le Foll (Ploubezre) Ploubezre - Rue Jean-Marie Le Foll - - en ville - Cadastre :
    titreCourant :
    Croix de chemin de la rue Jean-Marie Le Foll (Ploubezre)
    illustration :
    Ploubezre, rue Jean-Marie Le Foll : croix de chemin, vue générale IVR53_20102201128Z Ploubezre, rue Jean-Marie Le Foll : croix de chemin, vue de situation IVR53_20142205207NUCA Ploubezre, rue Jean-Marie Le Foll : croix de chemin, vue générale IVR53_20142205208NUCA
    denominations :
    croix de chemin
    contenu :
    Édicule difficilement datable (fin du Moyen Age, Temps modernes : ?) figurant sur le cadastre de 1826 près du Convenant Le Corre. Il s'agit d'une croix simple, aux angles chanfreinés, ornée d'une
    localisation :
    Ploubezre - Rue Jean-Marie Le Foll - - en ville - Cadastre :
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Le bourg de la commune de Pleyben
    Le bourg de la commune de Pleyben Pleyben
    titreCourant :
    Le bourg de la commune de Pleyben
    illustration :
    Partie nord-est de la place Charles de Gaulle et rue du cimetière, vue depuis le haut de la tour Rue du cimetière et rue Edouard Rolland à l'ouest, vue depuis le haut de la tour-porche de l'église Rue de Carhaix à l'est, vue depuis le haut de la tour-porche de l'église IVR53_20092900595NUCA Partie nord du bourg et rue de la Gare, vue depuis le haut de la tour-porche de l'église Nouvelle salle de spectacle (ARVEST) dans l'enclos de l'ancien presbytère, vue depuis le haut de la Plan du cimetière avec l'emplacement de la croix de mission, 1875 (A. D. Finistère, 2 O 1122 Vue générale du bourg et de la gare au premier plan, vue depuis la colline du C'hrann au nord-est Nouvelle salle de spectacle (ARVEST), dans le jardin de l'ancien presbytère IVR53_20092910301NUCA Localisation des éléments sélectionnés et repérés sur le cadastre actuel (assemblage des sections A Extrait du cadastre de 1813, assemblage des sections C 1, E 1, G 1, H 1, J 2, O 2 (A. D. Finistère
    historique :
    . Le noyau ancien du bourg semble se situer autour et au nord de l'enclos paroissial. La situation de la seconde moitié du 19e siècle et tout au long du 20e siècle que le bourg se développe de manière ´accroissement de la population ; ils forment des ensembles architecturaux cohérents, comme la rue des Ecoles. Le chemin de fer (ligne Châteaulin - Carhaix) atteint Pleyben en 1904 créant le quartier de la Gare au nord ´à atteindre la gare au nord, le village de Kervern au sud. Dans la seconde moitié du 20e siècle Le bourg actuel de Pleyben existe depuis l'époque médiévale. Implanté sur une hauteur dominant le vallon du Vernic (affluent de l´Aulne) au nord et à l'ouest et la vallée de l´Aulne à trois kilomètres au sud, le bourg profite d´une situation de carrefour au croisement des axes est-ouest (Carhaix - Châteaulin) et nord-sud (Morlaix - Quimper). La prospérité de cette riche paroisse agricole s'affiche dans l nombreuses foires dont témoigne encore la configuration de la vaste place Charles de Gaulle. Ainsi en 1813, l
    referenceDocumentaire :
    Site de la commune de Pleyben : http://www.mairiepleyben.fr.
  • Le village de la commune de La Chapelle-Saint-Aubert
    Le village de la commune de La Chapelle-Saint-Aubert Chapelle-Saint-Aubert (La)
    titreCourant :
    Le village de la commune de La Chapelle-Saint-Aubert
    annexe :
    20113505196NUCA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine 20103509623X : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 6*6_pochette_01. 20103509631X : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 6*6_pochette_02. 20103507494Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de Bretagne, 063_35_68_bande_1. 20103507495Z : Service de l'Inventaire du patrimoine culturel de
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes du Pays de Saint-Aubin-du-Cormier
    illustration :
    Le bourg sur le cadastre de 1833 IVR53_20113505196NUCA Maison du bourg de la fin du 19e siècle IVR53_20113502166NUCA Maison de la fin du 19e siècle IVR53_20113502261NUCA Maison de la fin du 19e siècle : niche à sttaue au pignon IVR53_20113505484NUCA Le presbytère IVR53_20113502253NUCA Maison de bourg IVR53_20113502254NUCA Vue d'une maison et de l'église IVR53_20113502259NUCA
    historique :
    Le bourg de La Chapelle-Saint-Aubert est un petit village ecclésial de création tardive qui ne matériaux traditionnels de construction. Le bourg n'est qu'un gros hameau comportant une quinzaine ou et du 20e siècle. La maison située au nord-ouest de l'église est plus ancienne puisqu'elle figure au comptait encore que six ménages en 1841, tous établis autour de l'enclos paroissial. L'intérêt du bourg vient de l'adaptation au cadre naturel, due aux plans, aux volumes des bâtiments et à l'utilisation des vingtaine de maisons aspectées au sud ou à l'ouest. On ne trouve pas de disposition en rues comme c'est souvent le cas dans les bourgs. Les maisons ne sont pas anciennes, elles datent en majorité du 19e siècle cadastre de 1833. Malgré des remaniements, elle reste intéressante car elle conserve, fixé à son mur sud
    localisation :
    Chapelle-Saint-Aubert (La)
    referenceDocumentaire :
     : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics. La A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics. La A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics. La A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics. La A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics. La A. D. Ille-et-Vilaine. Série O : Administration et comptabilité communales. Edifices publics. La Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Le patrimoine militaire de la commune de Crozon
    Le patrimoine militaire de la commune de Crozon Crozon
    titreCourant :
    Le patrimoine militaire de la commune de Crozon
    annexe :
    D'autres dossiers, complémentaires de celui-ci, ont été rédigés dans le cadre d´une étude Trez-Rouz, De la pointe Sainte-Barbe aux lignes de Quélern, Retranchements et batteries, champs de thématique régionale sur les fortifications littorales de Bretagne-nord. Voir aussi enquête thématique régionale (fortifications littorales) - 2002 - Guillaume Lecuillier : Bretagne, Finistère, Crozon, Ile de l ´Aber, Corps de garde crénelé n°2 modifié, année "1862" : . Voir aussi enquête thématique régionale , Finistère, Crozon, Postofort, Postolonnec, Corps de garde crénelé n°2 modifié, année "1860" : . Voir aussi , Finistère, Crozon, Morgat, Rulianec, Corps de garde crénelé n°3, année "1861" : . Voir aussi enquête , Pointe de Morgat, Beg ar Gador ou pointe du Kador, Corps de garde crénelé n°2 modifié, année "1861  : Bretagne, Finistère, Crozon, Pointe de Lostmarc´h, Eperon barré : . Voir aussi enquête thématique régionale (fortifications littorales) - 2002 - Guillaume Lecuillier : Bretagne, Finistère, Crozon, Plage de
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Vue de l'emplacement de la motte féodale de Rozan transformée en four à chaux au 19e siècle Vue générale de la plage de Lostmarc'h située au nord de Sainte-Anne-la Palue : obstacles de plages Vue du corps de garde de la pointe du Kador IVR53_20072906141NUCA Vue de la plate-forme à quatre positions de pièces de la batterie basse du Kador Vue de l'éperon barré de Lostmarc'h IVR53_20062904388NUCA Vue des vestiges du corps de garde de Lostmarc'h IVR53_20062904400NUCA Vue des poudrières de l'Ile des Morts IVR53_20072906877NUCA Vue du corps de garde de Rulianec, actuellement complexe résidentiel de tourisme Vue du corps de garde de Postolonnec, actuellement centre de vacances IVR53_20022902977NUCA Vue de l'une des quatre casemates de type 669 de Landaoudec IVR53_20042904360NUCA
    contenu :
    des fortifications littorales a été piloté par le service régional de l'Inventaire de Bretagne sous la du patrimoine » et édité aux Presses universitaires de Rennes. Le cadre géographique correspond à la d'Ouessant et la côte nord Finistère. Cette publication englobe donc à la fois le pays de Brest, la partie occidentale du Parc naturel régional d'Armorique et le parc marin d'Iroise. Le patrimoine militaire de la alors d´étagement des fortifications. C´est le cas par exemple des ouvrages de la pointe de Cornouaille Bretagne (70%), le département du Finistère (20%) et la Direction régionale des Affaires Culturelles (10  : « Les Fortifications de la rade de Brest : défense d´une ville-arsenal » En 2010, un ouvrage a été consacré aux Fortifications de la rade de Brest et à la ville-arsenal de Brest dans la collection « Cahier défense de Brest en tant que « ville-arsenal », il inclut par conséquent les communes littorales de la rade de Brest : du goulet de Brest à l'Aulne maritime en passant par la Presqu'île de Crozon, l'île
    historique :
    Le patrimoine militaire a fait l'objet d'une étude exhaustive sur une période allant du 17e siècle
    referenceDocumentaire :
    CONSEIL RÉGIONAL DE BRETAGNE. GLAD : Le portail des patrimoines de Bretagne. Fortifications littorales de Bretagne-nord (http://patrimoine.region-bretagne.fr).
  • Le patrimoine maritime de la Ria d'Etel
    Le patrimoine maritime de la Ria d'Etel
    titreCourant :
    Le patrimoine maritime de la Ria d'Etel
    annexe :
    20095606393NUCB : Archives communales de Plouhinec 20095606239NUCB : Archives communales de
    illustration :
    Plouhinec, entrée de la rivière, mât Fenoux remployé sur le nouveau sémaphore IVR53_20105607513NUCA Plouhinec. Le Vieux Passage : vue du village prise de la côte au sud et ilôt de Miniavec Plouhinec. Le Vieux Passage, rue de la Montagne, maison de marin, fin 19e siècle Plouhinec. Le Magouer, ancienne conserverie portant la date de 1852 IVR53_20095600183NUCA Etel, la glacière et le canot de sauvetage IVR53_20065600210NUCA Plouhinec : emplacement du moulin du Bisconte et de la digue de Kerichard (Plan cadastral 1837 Plouhinec. Le Magouer. Demande de concession ostréicole, 1899 : détail. Plan des cales Penaud et Landévant, moulin à marée de la Demi-Ville IVR53_20095600269NUCA Landévant, moulin à marée de la Demi-Ville IVR53_20095600270NUCA Plouhinec. Feu d'entrée de la rivière et vue sur Etel IVR53_20105600550NUCA
    contenu :
    , avec le développement de la pêche sardinière puis thonière, et de l´ostréiculture. Dans l´ensemble Bordeaux. Elle est appelée « Etablissement pour confire la sardine » sur le plan cadastral d´Étel de 1850 contribué à la mise en place de nouveaux quais, tels Rodel en 1848, le relais étant pris tardivement par l poissons est construite à cet effet en 1888. La Seconde Guerre mondiale sonne le glas de la grande pêche à la pêche côtière. Depuis le mois d´août 1947 pourtant, une nouvelle fabrique de glace dont la de la traditionnelle cale de lancement sur rails. Dans l´abri, le canot et son système de mise en l protestation de ce propriétaire de la presqu'île de La Forest dont le conseil municipal de Locoal-Mendon se fait l'écho en 1899 : "Monsieur Gaudin, propriétaire à La Forest attire l'attention de Monsieur le dire dans le port d´Etel. Les intéressés à la libre pratique de ces terrains ont lors des enquêtes ´intérêt des pêcheurs et des pauvres et à la commodité de la navigation ». Encore plus intéressant est le
    referenceDocumentaire :
    A. D. Morbihan. Série 4S. Fond de la préfecture. 4S 3136. Pêches maritimes. 1846-1857. 4S 3137 A. D. Morbihan. 2O 169/1428. Plouhinec. Travaux communaux. 1913-1935. 1913 : Réparation du pont de A. M. Lorient. 5 Fi 12428. Mai 1951. Plouhinec. Moulin à marée de Beringue. Photographie A. M. Lorient. 5 Fi 12078. Vers 1945 ? Plouhinec. Moulin à marée de Beringue. Photographie
  • Le patrimoine militaire de la commune de Camaret-sur-Mer
    Le patrimoine militaire de la commune de Camaret-sur-Mer Camaret-sur-Mer - toute la commune - isolé
    titreCourant :
    Le patrimoine militaire de la commune de Camaret-sur-Mer
    annexe :
    des fortifications littorales a été piloté par le service régional de l'Inventaire de Bretagne sous la du patrimoine » et édité aux Presses universitaires de Rennes. Le cadre géographique correspond à la d'Ouessant et la côte nord Finistère. Cette publication englobe donc à la fois le pays de Brest, la partie occidentale du Parc naturel régional d'Armorique et le parc marin d'Iroise. Le patrimoine militaire de la alors d´étagement des fortifications. C´est le cas par exemple des ouvrages de la pointe de Cornouaille régionale (recensement du patrimoine maritime). Galifo Agnès. Ouvrages fortifiés de la pointe du Toulinguet Bretagne (70%), le département du Finistère (20%) et la Direction régionale des Affaires Culturelles (10  : « Les Fortifications de la rade de Brest : défense d´une ville-arsenal ». En 2010, un ouvrage a été consacré aux Fortifications de la rade de Brest et à la ville-arsenal de Brest dans la collection « Cahier défense de Brest en tant que « ville-arsenal », il inclut par conséquent les communes littorales de la
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    illustration :
    Corps de garde de la Tour Vauban IVR53_20102900171NUCA Four à boulets de la Tour Vauban IVR53_20102900172NUCA Tour de défense de la pointe du Toulinguet IVR53_20112905872NUCA Vue du corps de garde défensif du petit Gouin et des anciennes batteries IVR53_20122900767NUCA Corps de garde défensif du petit Gouin (1859) IVR53_20112905812NUCA Porte menant à la pointe du Toulinguet IVR53_20112905862NUCA Batteries de Kerbonn, dominant l'anse de Pen-Hat IVR53_20122900458NUCA Batterie de Kerbonn, actuellement musée IVR53_20122900450NUCA Batterie de Kerbonn, actuellement musée IVR53_20122900448NUCA Batteries de Kerbonn IVR53_20122900452NUCA
    historique :
    Le patrimoine militaire a fait l'objet d'une étude exhaustive sur une période allant du 17e siècle
    contribution :
    Le Lu Stéphanie
    localisation :
    Camaret-sur-Mer - toute la commune - isolé
    referenceDocumentaire :
    DION, Michel. Batteries, réduits, tours, forts, casemates. De Camaret et Roscanvel . Imprimerie de
  • Le colombier de Lillemer sur la commune de Lillemer
    Le colombier de Lillemer sur la commune de Lillemer Lillemer
    titreCourant :
    Le colombier de Lillemer sur la commune de Lillemer
    illustration :
    Colombier seigneurial, bourg de Lillemer IVR53_20073500544NUCA
  • Le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lillemer
    Le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lillemer Lillemer
    titreCourant :
    Le cimetière et le monument aux morts sur la commune de Lillemer
    illustration :
    Le cimetière IVR53_20073505116NUCA
  • Architecture religieuse, funéraire ou commémorative sur la commune de Vezin-le-Coquet
    Architecture religieuse, funéraire ou commémorative sur la commune de Vezin-le-Coquet Vezin-le-Coquet
    titreCourant :
    Architecture religieuse, funéraire ou commémorative sur la commune de Vezin-le-Coquet
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Vezin-le-Coquet
    illustration :
    Le monument aux morts de la guerre de 1914-1918 IVR53_20063505590NUCA Cimetière : vue de situation depuis le sud-ouest IVR53_20063505611NUCA Ancienne croix de cimetière, place de l'église IVR53_20063500205NUCA Croix de mission, rue de Rennes IVR53_20063505597NUCA
    denominations :
    croix de chemin croix de cimetière
    contenu :
    Le patrimoine religieux de la commune est représenté par l'église paroissiale et son mobilier, par siècle. Le monument aux morts de la guerre de 1914-1918 a été implanté sur la bordure nord de l'ancien après la guerre, et présente une architecture typique de cette période. Les croix érigées sur le placître. Le cimetière a été transféré à l'entrée est du village à la fin des années 1930 ou peut-être territoire communal datent principalement de la 2e moitié du 19e siècle ; parmi elles, il faut remarquer la croix de mission (1874) située au sud de la route de Rennes et la croix du Tertre (1876) à la croisée de l'ancienne route nationale et du chemin de la Tramabonnière. Parmi les chapelles mentionnées par l'historien manoir du Groeselier et de la Retardais, abandonnées à la fin du 19e siècle, ont disparu. plusieurs croix, ainsi que par le monument aux morts et le cimetière. Attestée dès le Moyen Age comme étant une chapelle, l'église fut reconstruite au 15e siècle puis reprise de manière importante entre 1820 et
    localisation :
    Vezin-le-Coquet
    referenceDocumentaire :
    OGÉE, Jean-Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd p. 1309-1311 Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Collection : Le patrimoine des communes de France. Paris : Flohic éditions 2000, 2 tomes. t. 4, p.299-308 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul . Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. Rennes : J. Larcher, 1929. t. 3, p. 362, 574, t. 6, p. 447-456 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.
  • Le village et les écarts de la commune de Feins
    Le village et les écarts de la commune de Feins Feins
    titreCourant :
    Le village et les écarts de la commune de Feins
    illustration :
    La Rue : village rue IVR53_20053509539NUC Le Breil : hameau-paquets IVR53_20053509119NUC Le bourg et les villages alentours IVR53_20053509172NUC Le Boulet Prioul : hameau-rangé IVR53_20053509142NUCA La Chevrolais : village éclaté IVR53_20053509480NUCA
    contenu :
    qualifiés de village-rue (le plus représentatif étant celui nommé la Rue, les Cours Boulet, la Croix Rompue Guillot et le Breil) et trois ont des fermes sans aucune organisation et semblent éclaté (la Chevrelais , les Cours Roussel et la Bigotais). Le bourg est un village ecclésial dont la structure est encore lisible. Les cinq principaux axes convergent vers la place de l'église. Les maisons les plus anciennes Cours Roussel ont gardé leur structure et ne sont pas totalement englobés dans le bourg. Quatre sont et les Coudreaux), deux de hameau-rangé (Poscé et Boulet Prioul), deux de hameau-paquets (les Cours , datées du 17e siècle, sont autour de l'église. Tandis que les maisons et commerces de l'époque contemporaine se construisent sur l'axe principal Montreuil-sur-Ille / Sens de Bretagne.
    referenceDocumentaire :
    Commune de Feins, section A2 du bourg, en 3 feuilles, 2ème feuille. Levée par Beuscher, géomètre du Commune de Feins, section A1 du bourg, en 3 feuilles, 1ère feuille. Levée par Beuscher, géomètre du Commune de Feins, section C1 de Champbellé, en 3 feuilles, 1ère feuille. Levée par Beuscher Commune de Feins, section A3 du bourg, en 3 feuilles, 3ème feuille. Levée par Beuscher, géomètre du
  • Le village de Combourtillé
    Le village de Combourtillé Combourtillé
    titreCourant :
    Le village de Combourtillé
    description :
    La mairie : La façade de la mairie est ornée d'un drapeau français en fer, ce qui est rare car les qui a réalisé ce drapeau sous Napoléon III lui a donné un aspect de toile secouée par le vent. drapeaux métalliques sont peu à peu remplacés par un drapeau en toile, à la fin du 19e siècle. L'artiste
    illustration :
    Le bourg de Combourtillé sur le cadastre napoléonien de 1819 IVR53_20143507559NUCA La mairie et le Sacré Coeur IVR53_20143501283NUCA Rue de la Messayais IVR53_20143501232NUCA Rue de la Messayais IVR53_20143501233NUCA Maisons rue de la Messayais IVR53_20143501234NUCA Maisons situées rue de la Messayais IVR53_20143501235NUCA La mairie : détail de la niche à statue IVR53_20143507627NUCA Vue de l'église et du cimetière IVR53_20143501237NUCA Le presbytère et l'église IVR53_20143501247NUCA Maison située près de l'église IVR53_20143507601NUCA
    contenu :
    Le bourg de Combourtillé n'est encore qu'un petit bourg castral en 1819 lors de la levée du , les constructions s'implantent le long de cet axe. A partir de la 2e moitié du 20e siècle, des 1850 que le bourg se développe le long de l'axe de circulation principal. C'est sur cet axe que se trouve l'école primaire qui date de la fin du 19e siècle. De la fin du 19e siècle au milieu du 20e siècle cadastre napoléonien. En effet, ce dernier nous montre une ancienne motte féodale située près de l'église et quelques bâtiments dont le presbytère et l'ancien manoir du Haut Combourtillé. Ce n'est qu'après lotissements se développent à l'ouest de cet axe.
    historique :
    Dès le 12e siècle, Combourtillé est une seigneurie, aux mains de Guillaume de Combourtillé. La paroisse devient une commune après la Révolution. Le bourg se développe à partir de 1850, lors de l'édification de la mairie. Depuis cette date, les constructions s'alignent le long de la route. De nouveaux lotissements abritent une population qui fait le choix d'habiter en milieu rural, tout en travaillant en ville . Une grande entreprise est présente sur la commune.
    referenceDocumentaire :
     : Flohic Editions, 2000. (Le patrimoine des communes de France). Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. BANÉAT, Paul. Le département Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Le village de Rimou
    Le village de Rimou Rimou
    titreCourant :
    Le village de Rimou
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes d'Antrain
    illustration :
    Le bourg de Rimou sur le cadastre napoléonien IVR53_20123516742NUCA Le village de Rimou (carte postale) IVR53_20123516903NUCA Rue de la Dîme IVR53_20123500026NUCA Alignement de maisons dans le bourg IVR53_20123500036NUCA Vue générale de la place de l'église IVR53_20123500077NUCA Le moulin de Rimou IVR53_20123500103NUCA Détail de la passerelle IVR53_20123500111NUCA Pilier de la passerelle IVR53_20123500112NUCA Le moulin (carte postale) IVR53_20123516902NUCA Le moulin (carte postale) IVR53_20123516901NUCA
    historique :
    partie nord assez agricole. Le cimetière, qui était situé autour de l´église a été déplacé sur la route la Chronique de Fougères et reprise par des journaux rennais, la cérémonie eut lieu le dimanche 20 juillet et un chêne de la Liberté fut planté. Il remplaça celui que le second empire avait fait abattre Le premier cadastre de Rimou, réalisé en 1823, nous fait part d´un village construit essentiellement autour de l´église. Depuis, les constructions se sont étendues sur sa partie ouest, laissant la de Rimou à Saint-Rémy-du-Plain au début du 20e siècle, il fut inauguré en 1914. Le déménagement des cimetières à l'écart des bourgs est courant à cette époque où le souci de l'hygiène se développe. Le bourg est situé à l’extrémité nord-est de la commune et conserve un certain nombre de constructions ´église se trouve une des plus anciennes maisons de la commune, elle est daté 1530, ce que confirment les décors sculptés de la façade. Quant à l'ancien manoir presbytéral, il se trouvait à droite de la ruelle
    referenceDocumentaire :
    : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). Patrimoine écrit d'Ille-et-Vilaine. Les Fastes de la République. Monographie de la commune de Rimou . Patrimoine écrit d'Ille-et-Vilaine : Les Fastes de la République. Monographie de la commune de Rimou ou Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le département Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, abbé. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884. ou admirable conduite de Marie Colin, de Gilles Trébourg, de l'abbé Macé en 1795 et 1796 admirable conduite de Marie Colin, de Gilles Trébourg, de l'abbé Macé en 1795 et 1796. Par Victor
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Le village de Lécousse
    Le village de Lécousse Lécousse
    titreCourant :
    Le village de Lécousse
    illustration :
    Bâtiments situés près de la place de l'église IVR53_20143500560NUCA Vue de la mairie depuis l'église IVR53_20143500570NUCA Place de la mairie IVR53_20143500574NUCA Vue de l'église depuis la place de la mairie IVR53_20143500575NUCA Le bourg sur le cadastre napoléonien IVR53_20143507490NUCA Maison près de l'église IVR53_20143500556NUCA Maisons situées autour de l'église IVR53_20143500557NUCA Maison située autour de l'église IVR53_20143500558NUCA Vue arrière des bâtiments situés près de l'église IVR53_20143500559NUCA Le cimetière IVR53_20143500562NUCA
    historique :
    le 11e siècle la paroisse appartenait à l'abbaye de Pontlevoy ; elle lui fut donnée entre 1080 et à cette époque que le bourg se transforme, avec la construction de maisons en pierre, de la mairie La ville de Lécousse est antérieure à Fougères qui fut en partie bâtie sur son territoire. Depuis été possesseur. La première structuration du bourg se fait sous l'impulsion de l'église. Autrefois -dire que les constructions du bourg se situaient autour de l'église, comme le montre encore le cadastre napoléonien de 1820. La majeure partie du tissu urbain du centre-bourg s'est constituée au 19e siècle. C'est va de pair dans certains cas avec une architecture dite "pittoresque" en vogue à la fin 19e siècle et au début du 20e siècle, issue, entre autre, des théories de Viollet-le-Duc. Les habitations urbaines plusieurs logements. Ces maisons de bourg sont implantées en "bandes" sur la rue ou autour d'une place "la liberté de l'enseignement". Elle fut établie au niveau de l'école primaire par la loi Guizot de
    referenceDocumentaire :
    Notes sur l'histoire de la ville et du pays de Fougères Le Bouteiller Vicomte, Notes sur l'histoire de la ville et du pays de Fougères, Editions Culture Et Civilisation 1976. Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. BANÉAT, Paul. Le département Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton.
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Ecart, la Potinière (Montreuil-le-Gast)
    Ecart, la Potinière (Montreuil-le-Gast) Montreuil-le-Gast - la Potinière - en écart
    titreCourant :
    Ecart, la Potinière (Montreuil-le-Gast)
    description :
    L'écart de La Potinière se situe au nord de la commune de Montreuil-le-Gast. Il se compose de constructions anciennes implantées majoritairement au nord de la route. Ce hameau a été peu modifié par des
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Montreuil-le-Gast
    illustration :
    L'écart de La Potinière sur le cadastre de 1843 IVR53_20053516055NUC Vue générale de l'écart IVR53_20053516068NUC
    historique :
    L'écart de la Potinière est composé de maisons et de fermes construites entre le 16e siècle et la
    contribution :
    Le Ninivin Anne-Cécile
    localisation :
    Montreuil-le-Gast - la Potinière - en écart
    referenceDocumentaire :
    Commune de Montreuil-le-Gast. Section A dite du bourg, en trois feuilles, première. Du n°1 au n°484
  • Le village de Javené
    Le village de Javené Javené - en village
    titreCourant :
    Le village de Javené
    illustration :
    Le bourg sur le cadastre napoléonien de 1820 IVR53_20143507242NUCA Détail de la croix IVR53_20143501524NUCA Bâtiment situé rue de la Grande Marche IVR53_20143501495NUCA Détail de la façade IVR53_20143501496NUCA Ecole de la rue du Couesnon IVR53_20143501650NUCA Vue nord de l'église IVR53_20143501604NUCA Vue nord-est de l'église IVR53_20143501621NUCA Vue nord-est de l'église IVR53_20143501614NUCA La mairie et la médiathèque IVR53_20143501648NUCA Le lavoir IVR53_20143510014NUCA
    historique :
    Lors de la réalisation du premier cadastre communal en 1820, le village de Javené était très peu développé et se limitait alors à une dizaine de constructions implantées autour de l'église. Le presbytère était un peu excentré au nord-est. A la charnière des 19e et 20e siècles, la construction de nouveaux , il a aujourd'hui disparu. Aujourd'hui, le village de Javené s'est considérablement développé du fait de la création de plusieurs lotissements, particulièrement au nord et à l'ouest du village ancien. bâtiments avait permis le développement du village. Ainsi, une école communale avait été fondée en 1874 , elle était gérée par un frère. Un lavoir en granite et en bois avait également été installé au sud de l'église en 1904. A l'origine, un abreuvoir pour les animaux des agriculteurs du bourg jouxtait le lavoir
    referenceDocumentaire :
    d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, 2000. (Collection Le Patrimoine des communes de France). Le département d'Ille-et-Vilaine. Histoire, Archéologie, Monuments. BANÉAT, Paul. Le département Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris : Flohic Editions, Le patrimoine des communes
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Le village de Parigné
    Le village de Parigné Parigné - Le Bourg - en village
    titreCourant :
    Le village de Parigné
    illustration :
    Le bourg sur le cadastre napoléonien de 1811 IVR53_20133518136NUCA Vue de la rue principale IVR53_20133501490NUCA Vue de la rue principale IVR53_20133501491NUCA La mairie IVR53_20133518165NUCA
    historique :
    de circulation, elles datent principalement de la seconde moitié du 19e siècle. Le bourg de Parigné seigneurie du Haut Bourg se trouvaient autrefois dans le bourg de Parigné. La châtellenie du Haut Bourg Le premier cadastre de Parigné réalisé en 1811, nous montre un bourg tout petit composé de quelques maisons situées autour de l’église. Depuis, les constructions se sont étendues le long des principaux axes établis autour de l'enclos paroissial. Le bourg n'est alors qu'un gros hameau comportant une dizaine de maisons. On ne trouve pas encore de disposition en rues comme c'est souvent le cas dans les bourgs. Les publics représentent les constructions les plus notables de la fin du 19e siècle et du début du 20e siècle , ainsi, le presbytère construit en 1844, l'église refaite en 1865 et la mairie, ancienne école publique d'une grande ferme mais autrefois on parlait de la seigneurie du Haut Bourg. Les cep et collier de la est donc un petit village ecclésial de création tardive qui comptait peu de bâtiments en 1811, tous
    localisation :
    Parigné - Le Bourg - en village
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Le bourg de Poilley
    Le bourg de Poilley Poilley
    titreCourant :
    Le bourg de Poilley
    description :
    grand jardin entouré d'un mur. Une porte en plein cintre et la cheminée intérieure datent de la première en 1836. On voit également dans le bourg la maison dite du roc. Cette petite maison édifiée en face granite gris de la maçonnerie. Cette construction datant de 1881 est caractéristique des maisons de qualité et de caractère de la fin du 19e siècle. La mairie est installée dans l'ancien presbytère. Ce bâtiment a conservé l'implantation dans un de l'église est entièrement construite sur un rocher, d'où son nom. L'escalier d'entrée est lui-même taillé dans ce roc. Elle date du 19e siècle. L'ancienne poste allie le granite bleu des ouvertures et le
    illustration :
    La place de l'église et le cimetière (carte postale) IVR53_20093506733NUCB Le village sur le cadastre de 1833 IVR53_20093505521NUCA Le village sur le cadastre de 1833 IVR53_20093505522NUCA Le village sur le cadastre de 1833 IVR53_20093505523NUCA L'ancienne rue de la Mairie (carte postale) IVR53_20093506732NUCB Maisons dans le bourg de Poilley IVR53_20103503493NUCA Détail de la cheminée de l'ancien presbytère IVR53_20093505969NUCA Date sur le portail d'entrée de l'ancien presbytère (1744) IVR53_20093505973NUCA Le centre-bourg (carte postale) IVR53_20093506735NUCB Vue du bourg et de l'église IVR53_20103503496NUCA
    historique :
    Le village de Poilley a conservé sa disposition ancienne ; il s'agit d'un village dit ecclésial car toutes les constructions qui le constituent se concentrent autour de l'église. L'enclos paroissial occupe primitivement une surface importante autour de l'église et englobe le cimetière jusqu'au début du 20e siècle. Le , fortes pentes de toiture, présence d'un coyau... Le village a assez peu évolué depuis 1833, date de moitié du 19e siècle, époque où des travaux d'aménagement ont lieu dans la commune. Le presbytère à partir de 1893. L'abbé René Pierre Tessier, recteur de la paroisse de 1854 à 1879 et enterré au cimetière de Poilley, est à l'origine de deux grands chantiers : la construction du clocher de l'église et publique. En 1891, elle vend à l'abbé Lechat cette propriété qui deviendra en 1905 le premier noyau de . Une école privée de garçons, bâtiment route de Gaufresne fut construite en 1938 et ferma en 1974. Le bourg situé sur une hauteur domine une campagne vallonnée et contient quelques vieux logis. En effet, de
    referenceDocumentaire :
    Tableau d'assemblage du plan cadastral parcellaire de la commune de Poilley. Canton de Louvigné-du -Désert. Arrondissement de Fougères. Département d'Ille-et-Vilaine.. Terminé sur le terrain le 31 décembre 1833 sous l'administration Mr Cahouet, Préfet, Mr Desbois, maire, et sous la direction de Mr Lambert  : Flohic éditions 2000, 2 tomes, (Le patrimoine des communes de France). Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Le patrimoine des communes d'Ille-et-Vilaine. Paris Poilley et son histoire mairie de Poilley, Rennes, 1999.
    airesEtudes :
    Pays de Fougères
  • Manoir, la Jandière (Montreuil-le-Gast)
    Manoir, la Jandière (Montreuil-le-Gast) Montreuil-le-Gast - la Jandière - en écart
    titreCourant :
    Manoir, la Jandière (Montreuil-le-Gast)
    description :
    Le manoir se compose de bâtiments présentant un plan en S. L'espace d'habitation possède sa façade principale au sud. La construction en retour d'équerre abrite l'étable et l'écurie. Celle en façade
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Montreuil-le-Gast
    illustration :
    Le manoir de La Jandière sur le cadastre de 1843 IVR53_20053516093NUC Vue est de la remise IVR53_20053516099NUCA Vue de la corniche sculptée IVR53_20053516106NUCA Vue générale de la façade postérieure IVR53_20053516108NUCA La Jandière sur une photo ancienne IVR53_20053516095NUCA Porte de l'écurie IVR53_20053516097NUCA Vue sud-est de l'écurie IVR53_20053516098NUCA Corbelets de l'espace d'habitation IVR53_20053516105NUCA
    historique :
    Jusqu'au milieu du 20e siècle, le manoir de La Jandière et ses dépendances étaient organisés selon ancien moulin à eau. Deux anciennes chaussées permettaient de rejoindre le bois de Cranne et la maison un plan en U. La dépendance à l'ouest, qui abritait un fournil, le pressoir et le cellier a disparu . Le cadastre de 1843 mentionne également au nord des anciennes douves (?). Au nord-est, se trouvait un que les propriétaires du manoir avaient fait construire au début du 19e siècle sur la commune de Saint  ; ils forment la moitié d'un quadrilatère de 40 à 50 mètres de côté et semblent marquer l'emplacement de l'ancien jardin du manoir. La Jandière appartenait aux Le Chanoine en 1427 et 1553, aux du Han en 1650 et fut alors unie à la seigneurie de Launay. Les de Pontual seigneurs de Launay la vendirent en 1734 aux anciennes ouvertures de la façade sud. , une cheminée à colonnes polygonales et une avenue à l'est. Il précise qu'au nord de cette avenue, et à
    contribution :
    Le Ninivin Anne-Cécile
    localisation :
    Montreuil-le-Gast - la Jandière - en écart
1 2 3 4 56 Suivant