Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 392 - triés par pertinence
  • Ancien moulin, le Moulin de Lidien (Berrien)
    Ancien moulin, le Moulin de Lidien (Berrien) Berrien - Moulin de Lidien - isolé - Cadastre : 1836 D4 867 1986 D4 927
    titreCourant :
    Ancien moulin, le Moulin de Lidien (Berrien)
    dates :
    1865 porte la date daté par tradition orale 1911 porte la date
    description :
    vanne de décharge était installée juste devant la roue pour réguler le débit de l'eau. L'espace se trouvait le logis du meunier ; de l'autre la meunerie proprement dite qui s'étend sur deux niveaux rapport au sol de la pièce, l'accès se fait par un escalier droit en bois. Sous ce bâti prend place le Le moulin est construit en moellon de granite enduit à pierre vue avec toit à pignon couvert et à système de transmission de la force motrice. L'espace sous charpente au-dessus des meules laisse place aux différentes manoeuvres dont celle du volant de levage des meules. La partie habitation comprend un logis de au droit de la cloison en planches qui séparait la meunerie du logis. croupe. Il fonctionnait avec une roue en bois à augets de quatre mètres de haut, aujourd'hui ruinée. Une intérieur du bâtiment était divisé en deux parties à peu près égales par une cloison de planches : d'un côté à l'extrémité est du bâtiment. Les trois meules sont placées sur un bâti de bois surélevé par
    hydrographie :
    le Squiriou
    observation :
    Malgré quelques remaniements, la disposition intérieure du moulin de Lidien est encore très lisible . Le mécanisme et les trois meules sont en place. Site des Monts d'Arrée (site pluricommunal). Site
    illustration :
    Moulin de Lidien en 1910. Vue générale nord-ouest prise avant la réfection du pignon est et la des murs et reconstruction de la souche de cheminée. Collection particulière IVR53_20082907537NUCB Moulin de Lidien. Vue générale de la roue. Collection particulière IVR53_20082907540NUCB Le pignon nord et la roue. Vue générale nord IVR53_20082900149NUCA Détail de la roue IVR53_20082900148NUCA Extrait du cadastre de 1836, section D4 (A.D.Finistère, 3 P 10) IVR53_20062908250NUCB Moulin de Lidien en 1911. Vue générale nord-ouest prise après réfection du pignon est, surélévation Moulin de Lidien. Vue générale nord-est ancienne. Collection particulière IVR53_20082907538NUCB Moulin de Lidien. Collection particulière IVR53_20082907539NUCB La famille Ropars. Collection particulière IVR53_20082907544NUCB
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    bief de dérivation
    historique :
    Le moulin de Lidien est établi en limite communale, à l'est de Berrien, sur une dérivation de la rivière du Squiriou. Le bâtiment porte la date de 1865, qui correspond à sa reconstruction à l'emplacement au début du 20e siècle, le moulin est légèrement agrandi vers l'ouest. Lors de la réfection du toit à croupe sur le pignon est et la souche de cheminée est refaite. Le moulin de Lidien est le dernier d'un moulin plus ancien. En effet, le cadastre napoléonien de 1836 figure déjà un moulin à cet endroit éléments du mécanisme ont été déplacés au moulin de Kerhouat. La ferme construite à proximité immédiate du moulin est partiellement ruinée ; elle figure sur le cadastre napoléonien de 1836 sans l'étable et le , des traces d'ouvertures anciennes sont également décelables dans les murs. A la fin du 19e siècle ou et du pignon est en 1911, les murs sont surélévés, le toit à pignon couvert est remplacé par un toit à avoir fonctionné sur la commune, jusqu'en 1968, tenu par monsieur et madame Ropars. Quelques
    localisation :
    Berrien - Moulin de Lidien - isolé - Cadastre : 1836 D4 867 1986 D4 927
    referenceDocumentaire :
    Archives départementales du Finistère, 3 P 10. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire de 1836 . Mercier, préfet, Blanchard, maire, Taconnet, géomètre en chef, Petit aîné, Petit jeune, Touzé et Belléguic
  • Moulin à farine de la Motte-Basse, actuellement maison, Moulin de la Motte-Basse (Le Gouray fusionnée en Le Mené en 2016)
    Moulin à farine de la Motte-Basse, actuellement maison, Moulin de la Motte-Basse (Le Gouray fusionnée en Le Mené en 2016) Mené (Le) - Gouray (le) Moulin de la Motte-Basse - isolé - Cadastre : 1987 ZO 73 à 76
    titreCourant :
    Moulin à farine de la Motte-Basse, actuellement maison, Moulin de la Motte-Basse (Le Gouray fusionnée en Le Mené en 2016)
    etages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    Moulin de la Motte-Basse très remanié lors de sa restauration en maison.
    typologies :
    moulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son extrémité
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Dinan
    appellations :
    moulin à farine de la Motte-Basse
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Le Gouray
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication bief de dérivation
    localisation :
    Mené (Le) - Gouray (le) Moulin de la Motte-Basse - isolé - Cadastre : 1987 ZO 73 à 76
    referenceDocumentaire :
    matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Allineuc ). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des
    airesEtudes :
    Arrondissement de Dinan
  • Moulin à farine de Hac, puis minoterie, le Hac (Le Quiou)
    Moulin à farine de Hac, puis minoterie, le Hac (Le Quiou) Quiou (Le) - le Hac - isolé - Cadastre : 1833 B1 468 1983 B3 487
    titreCourant :
    Moulin à farine de Hac, puis minoterie, le Hac (Le Quiou)
    etages :
    étage de soubassement rez-de-chaussée surélevé étage de comble
    description :
    chaînes d'angle, les baies rectangulaires sont encadrées de pierres de taille en granite. Le bief et la La minoterie de Hac, édifiée en moellons de granite, comprend deux corps de bâtiments accolés dont le plus élevé compte un étage de soubassement, un rez-de-chaussée surélevé, un étage carré et un étage de comble couvert d'un toit à longs pans ; l'un des versants est à pente douce, tandis que l'autre
    hydrographie :
    affluent de la Rance
    typologies :
    moulin intermédiaire, de plan allongé, comptant moins de deux étages carrés, abritant parfois le
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Dinan
    appellations :
    moulin à farine de Hac, puis minoterie
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication bief de dérivation
    historique :
    La minoterie de Hac aurait cessé son activité en 1986, suite à une panne générale l'ayant paralysée . L'ensemble de la machinerie a été vendue à la Roumanie.
    localisation :
    Quiou (Le) - le Hac - isolé - Cadastre : 1833 B1 468 1983 B3 487
    referenceDocumentaire :
    p. 20 ; 37 Vieux Moulins du pays de Dinan Vieux Moulins du pays de Dinan. Cahiers de
    airesEtudes :
    Arrondissement de Dinan
  • Le moulin de Kernéguez, actuellement maison (Goudelin)
    Le moulin de Kernéguez, actuellement maison (Goudelin) Goudelin - Kernéguez - isolé
    titreCourant :
    Le moulin de Kernéguez, actuellement maison (Goudelin)
    description :
    Le site du moulin du Kernéguez est constitué de plusieurs bâtiments. Le moulin proprement dit est couvert d'un toit à longs pans en ardoises. La façade antérieure est rythmée par trois travées de baies rectangulaires à arc surbaissé encadrées de briques récemment refaites. Sur le pignon sud, le rez-de-chaussée comporte une porte rectangulaire avec un encadrement en pierre de taille de granite et une fenêtre dont le de toits à longs pans en ardoise. Celle qui est en face du moulin porte le chronogramme 1788 sur une pierre d'angle en granite. Le logement patronal se situait à l'extrémité de l'ensemble, parallèlement à édifié en moellon de granite. Il compte un rez-de-chaussée, un étage carré et un comble à surcroît rectangulaires à arc surbaissé encadrées de briques. Sa façade postérieure est percée de deux fenêtres linteau est en granite. Au sud du moulin, se trouve un ensemble de dépendances en rez-de-chaussée couvert la route.
    hydrographie :
    le Leff
    typologies :
    moulin intermédiaire, de plan allongé, comptant moins de deux étages carrés, abritant parfois le
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    appellations :
    Moulin de Kernéguez
    illustration :
    Détail de la roue IVR53_20052203253NUCA
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication bief de dérivation
    historique :
    En 1810, le moulin de Kernéguez, qui compte une roue hydraulique, peut moudre 20 quintaux de farine par jour. D'après l'enquête de 1848, le moulin, qui est exploité par Pierre Chelveder, produit au et 0,40 franc par jour. En 1888, le canal de fuite est prolongé. Le moulin a du arrêter sa production total 59 900 kg de farine d'une valeur de 12 647 francs. Les grains sont achetés dans les communes voisines et au marché. Le moulin occupe 3 hommes, 2 femmes et 1 enfant, gagnant respectivement 0,75, 0,60 avant la Seconde Guerre mondiale. Il est actuellement transformé en maison. Une roue hydraulique toujours en place et dans un parfait état de conservation : biefs d'amont et d'aval, vannage de décharge
    referenceDocumentaire :
    AD Côtes-d'Armor. Série S ; sous-série 27 S 3. Service hydraulique. Versant de la Manche. Le leff. matières premières employées, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Jugon à Paule, 1848. VIII-1940). Statistiques : état des moulins à farine, à eau et à vent (s. d. vers 1810). Fiches de ). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
  • Ancien moulin, le Moulin du Squiriou (Berrien)
    Ancien moulin, le Moulin du Squiriou (Berrien) Berrien - Moulin du Squiriou - isolé - Cadastre : 1836 D2 198 1986 D2 157
    titreCourant :
    Ancien moulin, le Moulin du Squiriou (Berrien)
    dates :
    1874 porte la date
    description :
    Un bief de dérivation pris sur la rivière du Squiriou alimentait le moulin éponyme. Ce dernier présente un plan massé à étage et deux travées, il est associé à un logis de type ternaire. L'ensemble est construit en moellon de schiste sur lequel se détachent les ouvertures et les chaînes d'angle en granite clair. Les vestiges d'une roue verticale sont en place sur le pignon est. Une dépendance à usage d'étable et un fournil complètent le dispositif à l'est.
    hydrographie :
    le Squiriou
    illustration :
    Détail du pignon est et de la roue IVR53_20082907471NUCA Extrait du cadastre de 1836, section D2 (A.D.Finistère, 3 P 78) IVR53_20062908248NUCB
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    bief de dérivation
    historique :
    Le moulin du Squiriou tel qu'il est figuré sur le cadastre napoléonien de 1836 n'existe plus à un grand logis est reconstruit en 1874 (date portée sur le linteau de porte du logis), à comprenait plus de bâtiments en 1836. Le four à pain semble déjà en place à cette époque. l'emplacement d'un bâtiment ancien. Une étable contemporaine au moulin est construite à l'est. Le site
    referenceDocumentaire :
    Archives départementales du Finistère, 3 P 10. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire de 1836 . Mercier, préfet, Blanchard, maire, Taconnet, géomètre en chef, Petit aîné, Petit jeune, Touzé et Belléguic
  • Moulin à farine de Restmeur (Pommerit-le-Vicomte)
    Moulin à farine de Restmeur (Pommerit-le-Vicomte) Pommerit-le-Vicomte - le Restmeur - isolé
    typologies :
    moulin intermédiaire, de plan allongé, comptant moins de deux étages carrés, abritant parfois le
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    appellations :
    Moulin de Restmeur
    illustration :
    Vestige de la roue IVR53_20052203369NUCA
    localisation :
    Pommerit-le-Vicomte - le Restmeur - isolé
    elementsRemarquables :
    machine de production
    titreCourant :
    Moulin à farine de Restmeur (Pommerit-le-Vicomte)
    description :
    De plan rectangulaire, le moulin en moellons de granite, par lequel on rentre par une porte en plein cintre, a été rehaussé d'un étage avec du parpaing de béton et des briques. Il est couvert d'un toit à longs pans en ardoises. Un hangar couvert en tôle appuyé contre le pignon abrite un moteur pour
    hydrographie :
    le Trieux
    murs :
    parpaing de béton
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication bief de dérivation
    historique :
    Le moulin de Restmeur est antérieur à la Révolution. A l'origine, l'habitation était dans le moulin comme le montrent les cheminées à chaque niveau, dont celle du rez-de-chaussée est en pierre de taille de granite. D'après l'enquête de 1848, le moulin, qui est exploité par Jean Urvoy, a 2 roues kg de farine d'une valeur de 24 707 francs. Les grains proviennent de la commune et des communes voisines, des marchés de Guingamp et Pontrieux. La plus grande partie de ces farines est vendue sur les marchés. Le moulin occupe 3 hommes, dont 1 gagne 50c et 2 30c par jour, plus la nourriture, le logement et remanié par le meunier E. Meuric en 1958. Il est rehaussé avec des parpaings de béton et des briques. Mais installées vers 1950. La roue hydraulique verticale dont il reste des vestiges (axe, moyeu) avait 5,60m de hydrauliques. Sa valeur locative est de 290 francs et il paye une patente de 31,40 francs. Il produit 114 700 les gratifications par les pratiques du moulin, et 1 femme, gagnant 20c par jour. Le moulin est
    referenceDocumentaire :
    matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Plouha à ). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
  • Moulin, Le Daniou (Hengoat fusionnée en La Roche-Jaudy en 2019)
    Moulin, Le Daniou (Hengoat fusionnée en La Roche-Jaudy en 2019) Roche-Jaudy (La) - Hengoat Daniou (le) - isolé
    titreCourant :
    Moulin, Le Daniou (Hengoat fusionnée en La Roche-Jaudy en 2019)
    description :
    . Dans le même temps, une remise et des écuries sont construites à quelques mètres à l'ouest de la maison. Le moulin est établi en fond de vallée. Il est adossé contre une chaussée destinée à barrer l'étang dont l'eau, avant son envasement, alimentait le moulin. La chaussée sert au passage d'un chemin la digue faisait fonctionner la turbine. Une vanne de décharge et un déversoir à l'extrémité ouest de moellon de schiste à quelques mètres au nord du moulin, la maison des meuniers adopte une typologie communal. Une vanne d'amenée passe sous la digue puis à l'intérieur du moulin. La chute d'eau générée par l'étang complétaient ces aménagements. Le moulin s'apparente à une minoterie avec ses deux étages et son toit à croupe, construit en moellon de schiste avec encadrement de baies en granite. Au rez-de-chaussée , dans la partie ouest, se trouvait la turbine, tandis que les premier et deuxième étages abritaient les appareils de mouture et de blutage, aujourd'hui disparues. Deux escaliers intérieurs en bois placés au
    annexe :
    devant l'autorité administrative, le règlement d'office de cette usine. La procédure judiciaire qui a fixation du niveau de la retenue légale. En effet, M. le marquis d'Espeuilles,propriétaire foncier de observation, une même a été présentée en faveur de la maintenue du niveau actuel, pour le Sr Corlouer, qui civil de Lannion, le 1er mars 1853, a établi que le bornage serait fixé entre la propriété de M par la cour de Rennes le 22 février 1854. Cette délimitation de propriété détermine immédiatement le niveau de la retenue légale, la propriété de M. Le Cozannet, étant un étang ou retenue d'eau, celle de M , d'après l'instruction ministérielle du 23 octobre 1851, que le niveau légal de la retenue doit être fixé à il commence à présenter de la pente, le reste devant rester dans la dénomination d'étang ; cette superficie. Un chemin communal passe sur la chaussée de l'étang et traverse le conduit du vannage de décharge l'ingénieur ordinaire Une contestation de propriété, entre M. Amédée de Kergariou, mandataire de M. le
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes du Haut Trégor
    illustration :
    Demande de règlement d'eau du moulin Daniou. Plan dressé par l'ingénieur M. de la Fribonnière, 1855 Demande de règlement d'eau du moulin Daniou. Extrait du plan dressé par l'ingénieur M. de la Plan du moulin Daniou et de ses environs, daté 1573, signé Guichel (A.D. 22, série 1 E 2870 Extrait du plan du moulin Daniou et de ses environs, 1573 (A.D. 22, série 1 E 2870 Extrait du plan cadastral de Hengoat avec légende (AD 22, série 7 S art. 48 Site du moulin pris depuis la digue. Vue générale sud-ouest IVR53_20162200474NUCA Moulin. Deuxième étage. Détail des piliers de soutien du plafond IVR53_20162200484NUCA
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Hengoat
    canton :
    Roche-Derrien (La)
    contenu :
    Moulin Daniou témoigne à la fois de la permanence de l'occupation des sites de meunerie et de leur évolution au cours des siècles. L'existence de plans anciens liés aux règlements d'eau permet de comprendre l'histoire de ce lieu important pour l'histoire de Hengoat et de ses environs.
    historique :
    ) n'est autre qu'un membre de la famille Loz qui possède, entre autre, le manoir de Trolong à Hengoat. La gaignables (labourables), des bois et des taillis situés aux abords immédiat du moulin. Le seigneur de La d'Acigné seigneur de La Roche-jagu. Le moulin est représenté adossé contre une chaussée venant barrer un Le moulin Daniou au 16e siècle Au 16e siècle, le moulin Daniou et ses abords immédiats dépendent de trois seigneuries comme en témoigne le plan dressé en 1573 pour servir de rapport aux différentes parties dans un litige porté devant le notaire. Cité sur le plan, le seigneur de Kergouanton (en Trelevern Roche-Jagu (en Ploëzal) possède le bief et l'étang Daniou. Le seigneur de Kerdéozer (en Pleudaniel règlera par un mariage en 1647, entre l'héritère des Loz de Kergouanton et un membre de la famille débit de l'eau est franchi par un pont en bois car la chaussée sert au passage du "grand chemin" menant de la ville de la Roche-Derrien au bourg de Lézardrieux. Quatre routoirs ("douets pour rouye") sont
    localisation :
    Roche-Jaudy (La) - Hengoat Daniou (le) - isolé
    referenceDocumentaire :
    Fonds du cadastre ancien. Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Hengoat, 1835 . Série 3 P 078. Fonds du cadastre ancien. Tableau d'assemblage et plans parcellaires de la commune de Plan du moulin et de ses environs, 1573 Série 1 E 2870. Plan du moulin et de ses environs, 1573 Etats de section de Hengoat, 1836 Etats de section de Hengoat, 1836. Série 3P 83/2 Ruisseau de Bizien et affluents. Règlement d'eau du Moulin Daniou Série 84 S art.82. Ruisseau de Bizien et affluents. Règlement d'eau du Moulin Daniou. Rapport de l'ingénieur ordinaire Nobiliaire et armorial de Bretagne. POL POTIER DE COURCY. Nobiliaire et armorial de Bretagne
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Moulin à farine, le Moulin de Boterff (Melrand)
    Moulin à farine, le Moulin de Boterff (Melrand) Melrand - le Moulin de Boterff - en écart - Cadastre : 1828 G2 773 1976 YH 89, 90, 91
    titreCourant :
    Moulin à farine, le Moulin de Boterff (Melrand)
    dates :
    1834 porte la date 1905 porte la date
    description :
    Le moulin est construit sur une rive de la Sarre, le long d'une digue percée de deux canaux le flux de la rivière en amont du moulin. Ce dernier est construit en pierre de taille de granite en deux parties par un épais mur de refend : d'un côté se trouve le logis d'origine, de l'autre, la sol de la pièce, l'accès se fait par un petit escalier en bois. Sous ce bâti prend place le système de ainsi que le logis-étable à deux portes édifié en alignement tandis que la grange est en moellon. Le transmission de la force motrice, constitué d'engrenages métalliques de différentes tailles. Les dents de la grande roue sont amovibles et en bois afin d´éviter une usure excessive de la petite dont la rotation est celle du volant de levage des meules qui est actionné à la main à l'aide d'une corde. d'amenée qui alimentaient les deux roues verticales à aubes. Un déversoir et une vanne de décharge régulent logis secondaire à pièce unique est enduit. L'espace intérieur de ce bâtiment rectangulaire est divisé
    hydrographie :
    la Sarre
    murs :
    pierre de taille
    illustration :
    Détail de la roue IVR53_20015600934XA Détail de la porte IVR53_20015600921XA Plan de circulation de l'eau IVR53_20015603163NUCA Extrait du cadastre ancien de 1828 (AD Morbihan, 3P) IVR53_20025603066NUCA Salle du rez-de-chaussée, vue générale IVR53_20015600922XA Vue générale du système de levage des meules IVR53_20015600928XA Détail du système de levage IVR53_20015600924XA
    historique :
    Etabli sur une rive de la Sarre, le moulin à farine de Boterff dépend de la seigneurie du même nom de la première moitié du 17e siècle. Il est partiellement remonté vers le milieu du 19e siècle afin de créer de nouvelles ouvertures. Entre-temps, un nouveau logis est édifié dans l´alignement en 1834 parents, date portée sur la lucarne. L´activité meunière a perduré jusqu´en 1977, ce qui a permis la
    localisation :
    Melrand - le Moulin de Boterff - en écart - Cadastre : 1828 G2 773 1976 YH 89, 90, 91
    referenceDocumentaire :
    p. 59 Vallée du Blavet. Le canton de Baud. Bretagne. Images du Patrimoine. Rennes, 2003.
  • Moulin à eau de Traou an Dour, le bourg (Loguivy-Plougras)
    Moulin à eau de Traou an Dour, le bourg (Loguivy-Plougras) Loguivy-Plougras - Le bourg Traou an Dour - en village
    annexe :
    par la Fondation dans le cadre du Salon des Maires, au Parc des Expositions de la Porte de Versailles . Deux paires de meules assuraient la mouture, une pour le froment et une pour les céréales secondaires Moulin de "Traou An Dour" à Loguivy- Plougras, Cotes d’Armor, extrait de la page "Nos moulins ont de l’avenir" "Pour la sixième année consécutive, la Fondation du Patrimoine, en partenariat avec la Fédération Française des Associations de sauvegarde des Moulins (FFAM) et la Fédération des Moulins de France (FDMF) a organisé ce concours qui vise à récompenser des actions entreprises en faveur de la sauvegarde de moulins traditionnels. Deux prix sont décernés, dotés chacun de 5 000 euros. Ils distinguent à la dossiers déposés pour 2013, 10 ont été retenus par le jury. La remise des 2 prix financés par la Fondation . Ces deux prix du Patrimoine 2013 récompensent de réelles actions en faveur de la sauvegarde du moulin en état de la commune son intérêt patrimonial est indéniable. Propriété privée, son propriétaire
    illustration :
    Loguivy-Plougras, le bourg : Moulin à eau de Traou an Dour, détail de la roue à aubes restaurée par Loguivy-Plougras, le bourg : Moulin à eau de Traou an Dour, pignon nord, détail de la roue à aubes Loguivy-Plougras, le bourg : Moulin à eau de Traou an Dour, pignon nord, détail de la roue à aubes Loguivy-Plougras, le bourg : Moulin à eau de Traou an Dour, "décharge" de la rigole du canal Loguivy-Plougras, le bourg : Moulin à eau de Traou an Dour, entrée de la rigole du canal d’amenée Loguivy-Plougras, le bourg : Moulin à eau de Traou an Dour, détail des deux meules sur la plate -forme (potence permettant le levage de la meule) IVR53_20192205298NUCA Loguivy-Plougras, le bourg : Moulin à eau de Traou an Dour, détail des deux meules sur la plate Extrait du cadastre ancien de la commune de Loguivy-Plougras, 1834 : Saint-Divy (en lavis bleu : la Loguivy-Plougras, le bourg : Moulin à eau de Traou an Dour, vue générale depuis le sud
    representations :
    Deux têtes sculptées d'homme - l'une en granite, l'autre en calcaire - ont été intégrées à la maçonnerie dans le mur ouest.
    localisation :
    Loguivy-Plougras - Le bourg Traou an Dour - en village
    titreCourant :
    Moulin à eau de Traou an Dour, le bourg (Loguivy-Plougras)
    dates :
    1839 porte la date 1871 porte la date
    hydrographie :
    Ruisseau de Kerroué
    observation :
    Le moulin de Traou an Dour a été recensé en 2010 dans le cadre de l’Inventaire du territoire du schéma de cohérence territoriale du Trégor.
    murs :
    pierre de taille
    contenu :
    Le moulin à eau de Traou an Dour, littéralement la "vallée du cours d’eau", est situé dans le bourg sont alimentés par le ruisseau de Kerroué, petit affluent du Saint-Emilion. La maçonnerie de la partie taille de granite et oculus). Avant la Révolution, le moulin appartenait à Christophe Marie de Goesbriand semble l’attester le linteau millésimé de la porte est. Rosalie Philomène Le Cudennec, épouse de François labellisé par la fondation du patrimoine en 2013. Il a été étudié par le service de l’Inventaire du patrimoine suite à une visite réalisée le 17 janvier 2019 à la demande du propriétaire. Sur la commune de de Loguivy-Plougras en contrebas de la chapelle Saint-Ivy. Son étang et la rigole du canal d’amenée basse du pignon nord – du côté de la roue – est vraisemblablement datable du 18e siècle (pierre de , héritier de Bertrand Pierre Marie de La Boexière (1741-1787) via sa fille Pauline Renée qu’il a épousé en 1782. L'édifice est désigné comme le "moulin de Kerguelen". Selon, un état d’août 1794, le moulin
    historique :
    Moulin à eau vraisemblablement datable du 18e siècle (maçonnerie de la partie basse du pignon nord ), remanié en 1839, 1871 et réhabilité dans le dernier quart du 20e siècle et au début du 21e siècle.
    referenceDocumentaire :
    "Le Moulin de Traon-an-Dour en Loguivy-Plougras" GAULTIER KOEDLEZVAREG, Mark. "Le Moulin de Traon -an-Dour en Loguivy-Plougras" in Bulletin de l'Association pour la Recherche et la Sauvegarde des Renable du moulin du bourg de Loguivy-Plougras, situé au dit bourg, 8 novembre 1867 Renable du moulin du bourg de Loguivy-Plougras, situé au dit bourg, 8 novembre 1867. Collection particulière de
    airesEtudes :
    Schéma de cohérence territoriale du Trégor
  • Moulin de Kervilio, actuellement atelier d'ébénisterie (Le Bono)
    Moulin de Kervilio, actuellement atelier d'ébénisterie (Le Bono) Bono - Kervillio - en écart
    titreCourant :
    Moulin de Kervilio, actuellement atelier d'ébénisterie (Le Bono)
    illustration :
    Cadastre de 1831 (Plougoumelen), Le moulin de Kervilio et son étang, 3 P 213/19 - Section I de Dessin J-L. Rousseau, TPFE Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes (1985), Plan de la Coursier alimentant les roues et restes montant de la vanne en vois IVR53_20175606137NUCA Sous sol avec rouets encore présents. Le petit trou dans le mur correspondrait à un conduit pour la Mécanisme en place avec archures refaites par le priopriétaire. La poutre visible correspond à une Cadastre de 1831 (Plougoumelen), Moulin de Kervilio et son étang, 3 P 213/1 - Tableau d'assemblage Dessin J-L. Rousseau, TPFE Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes (1985), Perspective Dessin J-L. Rousseau, TPFE Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes (1985), Plan rez-de Dessin J-L. Rousseau, TPFE Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes (1985), Plans cave Dessin J-L. Rousseau, TPFE Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Nantes (1985), Plan rez-de
    historique :
    remaniements, notamment sur la façade amont qui aurait permis de dater le moulin. Par ailleurs, les éléments au XIXe siècle. Après la Révolution, le moulin changea maintes fois de propriétaires avant d'être de rattaché à la commune du Bono qu'en 1957. Emile Chapelain, le dernier meunier, maçon de formation, arrêta à coroy », utilisée pour construire la digue et le moulin était prélevée dans une carrière de de la Bourdonnaye en reste le propriétaire, ne cédant qu'un droit de passage aux Ponts et Chaussées qui dépendent du moulin mais le droit de passage assura l'entretien de la digue. Outre l'activité de alentours des cultures de chanvre. Le roseau, la vase et la marne étaient aussi extraits de l'étang pour Le moulin de Kervilio a été reconstruit au 19e siècle sur l'emplacement d'un moulin daté de 1456 nouveau rattaché en 1825 au manoir de Kervilio, alors détenu par la famille de La Bourdonnaye. Il ne fut son activité en 1960, faisant du moulin de Kervilio un des derniers en activité dans le Morbihan. Tout
    referenceDocumentaire :
    Les moulins de la mer GUILLET Jacques, Les moulins de la mer. Le chasse-marée, n°5, p.42-57 , J.-L., VERNHE, A. De la. Les moulins à mer et les anciens meuniers du littoral : mouleurs, piqueurs Les moulins de la mer ROUSSEAU Jean-Luc, Les moulins de la mer, TPFE, 1985
  • Moulin à marée, le Folgoat (Landévennec)
    Moulin à marée, le Folgoat (Landévennec) Landévennec - le Folgoat - isolé
    titreCourant :
    Moulin à marée, le Folgoat (Landévennec)
    description :
    Implanté à l'embouchure d'un ruisseau se jetant dans l'Aulne, le moulin à marée de Landévennec sa destruction partielle, le moulin était composé d'un corps de plan allongé à quatre niveaux et cinq , actuellement maison d'habitation, est composé d'un étang, d'une digue, de berges maçonnées et d'une cale. Avant travées couvert d'un toit à croupe avec porte haute pendante et d'un corps de plan massé à cinq niveaux et trois travées couvert d'un toit à longs pans, porte haute pendante et pignon couvert. La majeure partie des baies est cintrée. Suite à l'incendie de 1956 : toit à batière en fibro-ciment ; les deux niveaux en façade. Le logement d'habitation comprend trois niveaux, quatre travées et baies en granite, une
    annexe :
    . Le choix du lieu d'implantation dépend de plusieurs facteurs : la possibilité de créer un réservoir sont construits sur le modèle des maisons rurales. Le moulin à marée de Landévennec correspond à la rivage pour que le réservoir se remplisse et puisse faire fonctionner le moulin. De plus, il ne fallait Les moulins à mer se sont multipliés entre le 12e siècle et le 19e siècle sur les côtes bretonnes par endigage ; un plan d'eau protégé, pour que les vagues n'abîment pas la digue ; un plan d'eau peu large pour permettre la construction d'une digue ; un marnage important ; une dénivellation faible du pas barrer toute la rivière. L'implantation est aussi liée à un ensemble d'activités littorales : port de débarquement, port refuge de bateaux, activité ostréicole ou conchylicole. A partir du 19e siècle , l'architecture des moulins à marée adopte les régles de l'architecture industrielle tandis que les petits moulins typologie des moulins à marée du 19e siècle et peut être rapproché de celui de Logonna-Daoulas.
    cadresEtude :
    inventaire topographique Communauté de communes de Crozon
    murs :
    pierre de taille
    appellations :
    Le moulin-mer
    illustration :
    Vue de la façade est du moulin, actuellement logement IVR53_20112905523NUCA Vue de la façade ouest du moulin, actuellement logement IVR53_20112905524NUCA Système de vannes anciennement logées dans la partie détruite IVR53_20112905527NUCA Carte postale : Moulin à marée (R. de Chalus) IVR53_20112905530NUCB Vue du logement et de l'étang IVR53_20112905522NUCA Vue du moulin, façade ouest, depuis le logement des ouvriers IVR53_20112905529NUCA Date portée 17(?)0 sur le linteau d'une fenêtre du moulin IVR53_20112905533NUCA Vannes de l'étang IVR53_20112905528NUCA L'Aulne depuis la digue du moulin à marée IVR53_20112905534NUCA Façade est du moulin, depuis de Rosnoën IVR53_20112900255NUCA
    historique :
    bien national au Sieur Dulaureus pour le prix de 3 450 francs. Le moulin d'alors est composé d'une le moulin qui fonctionne jusqu'au milieu des années 1950. La maison d'habitation, conçue pour propriétaire. Le Moulin-mer possède sa cale où arrivait la matière première et d'où partaient les farines. Un acheminés par mer. Le Moulin était utilisé par les populations de Logonna, du Faou, du Fret, de Daoulas et de l'Hôpital-Camfrout, de la presqu'île de Crozon et de Châteaulin : soit les communes reliées par l'Aulne. Le moulin est racheté par la famille Le Doaré en 1934. Durant le 20e siècle, un moteur peu et a été remplacée par une activité d'élevage de truites. Ne subsiste aujourd'hui que le logement d'habitation, le rez-de-chaussé et le premier niveau de l'ancien moulin, les vannes et quelques mécanismes. L´origine du moulin remonte au 15e ou au début du 16e siècle. Propriété de l'abbaye, il est loué en fermage. Le fermier paye des rentes, entretient le moulin et cure l´étang. En 1791, il est vendu comme
    localisation :
    Landévennec - le Folgoat - isolé
  • Moulin à papier, Le Paou (Plouay)
    Moulin à papier, Le Paou (Plouay) Plouay - La Paou
    titreCourant :
    Moulin à papier, Le Paou (Plouay)
    description :
    bâtiment à deux niveaux, se trouvent les maisons où logeaient les papetiers. Le bief présente de belles Les ruines du moulin du Paou sont visibles depuis la route, au bord du Scorff. Face à ce petit
    hydrographie :
    Le Scorff
    cadresEtude :
    enquête thématique régionale Les moulins à papier et papeteries industrielles de Bretagne
    illustration :
    Le moulin (façade nord) avec les maisons de papetier en arrière-plan IVR53_20155605802NUCA Extrait du casdastre napoléonien de Plouay (cote : FRAD056_3P212_042_166_0042 Le moulin (façade sud) IVR53_20155605800NUCA Le moulin avec son bief (vue ouest) IVR53_20155605801NUCA
    copyrights :
    (c) Au fil du Queffleuth et de la Penzé
    historique :
    , puis à Quimperlé, de 1802 à 1804, Il devient, de 1807 à 1812, le contremaître de la manufacture du Pou Quimperlé. Corentin Huet y est papetier dès 1812. Il est le maître-papetier de la manufacture de papier du Le moulin du Paou ou Pou est construit à Plouay, sur le fief de Pontcallec. Il est situé sur le Scorff, en aval du moulin à grains, dans la seigneurie du Paou. Il est à la limite des communes de Plouay et de Guilligomarc’h qui devient à la Révolution la ligne de séparation entre les nouveaux départements du Finistère et du Morbihan. Dans la première moitié du XVIIème siècle, Arthur Cosnard en est le , Pierre Le Gras et son épouse tiennent le moulin à papier, Nicolas Sévéno les aide en 1668. C'est la première période d'exploitation connue. Les travaux de Gilbert Baudry, membre de la Société Archéologique et d'Histoire du Pays Lorientais, nous indiquent que le moulin à papier est en ruines en 1683 lors de mari, Vincent Raymon. La famille de Charles-Etienne Briero et Jeanne Huet travaille également au moulin
    localisation :
    Plouay - La Paou
    referenceDocumentaire :
    l'histoire de la papeterie en France. [8], les Papeteries de la région de Morlaix depuis le XVIe siècle Contribution à l'histoire de la papeterie en France BOURDE DE LA ROGERIE, Henri. Contribution à Moulins à papier et familles papetières de Bretagne du XVè siècle à nos jours CAROFF Jean. Moulins à papier et familles papetières de Bretagne du XVè siècle à nos jours. Les éditions du CGF et du Moulins à papier de Bretagne KEMENER, Yann-Ber. Moulins à papier de Bretagne. Skol Vreizh. Morlaix Moulins de Bretagne CHASSAIN, Maurice. Moulins de Bretagne. Keltia Graphics. Spézet, 1993. jusqu'au commencement du XIXe siècle. Editions de l'Industrie Papetière. Grenoble, 1941. 61p.; 23cm.
  • Moulin à farine de la Forêt (La Motte)
    Moulin à farine de la Forêt (La Motte) Motte (La) - le Moulin de la Forêt - isolé - Cadastre : 1829 C1 412 1988 ZH 164
    annexe :
    20032207015NUCB : Mairie de La Motte, Non coté. 20032207014NUCB : Mairie de La Motte, Non coté.
    typologies :
    moulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son extrémité
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    appellations :
    moulin à farine de la Forêt
    illustration :
    Vue générale de la façade nord. A gauche : le moulin ; à droite : le logement patronal Vue générale du moulin, au fond ; de l'étang de retenue et de la digue. IVR53_20032207023NUCA Date portée sur une pierre d'encadrement de la porte d'entrée du moulin : 1666 Seconde date portée sur une pierre d'encadrement de la porte d'entrée : 1824. IVR53_20032207005NUCA Ancien coursier. A l'époque de son fonctionnant, la chute d'eau atteignait une hauteur de 5 m
    localisation :
    Motte (La) - le Moulin de la Forêt - isolé - Cadastre : 1829 C1 412 1988 ZH 164
    titreCourant :
    Moulin à farine de la Forêt (La Motte)
    description :
    pierres d'encadrement de la porte d'entrée : 1666 et 1824. Le coursier et deux arbres de roues Le moulin, édifié en moellons de granite et de schiste, partiellement enduit, est implanté juste en contrebas et en aval de l'étang, aménagé ultérieurement. L'édifice compte un étage en surcroît surmonté d'un
    hydrographie :
    le Lié
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication bassin de retenue
    historique :
    Le moulin cesse de fonctionner en 1968. Les cylindres sont alors vendus au moulin du Pavillon, au Quillio (22) ; il subsiste deux paires de meules et les vestiges d'un moteur électrique (le moulin a
    referenceDocumentaire :
    quantité et la valeur des matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et -1940). Statistiques. Moulins : enquête sur les moulins à eau et à vent : notice donnant la nature, la leur salaire. De Jugon à Paule, 1848.
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
  • Ancien moulin à farine, le Moulin du Roz (Berrien)
    Ancien moulin à farine, le Moulin du Roz (Berrien) Berrien - Moulin du Roz - isolé - Cadastre : 1836 A4 893, 895 1986 A4 1413
    titreCourant :
    Ancien moulin à farine, le Moulin du Roz (Berrien)
    description :
    moellon équarri, destiné autrefois à la production de céréales pour animaux. Le second bief vient remplir Les moulins du Roz fonctionnaient grâce à un système de biefs de dérivation pris sur le ruisseau du Roz, affluent du Mendy. Le premier bief alimente un moulin secondaire de petite taille construit en , celle du moulin secondaire est restituée sur le pignon ouest. A l'intérieur de ce dernier, le sol du rez -de-chaussée est pavé, une cheminée rudimentaire est ménagée dans le comble à surcroît. Le système de transmission de la force motrice n'y est pas conservé, non plus que les meules. était associé le logis du meunier. Chacun des moulins fonctionnait avec une roue verticale à pales
    illustration :
    Moulin, détail de la cheminée de l'étage IVR53_20082907324NUCA Extrait du cadastre de 1836, section A4 (A.D.Finistère, 3 P 10) IVR53_20062908247NUCB
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    bief de dérivation
    historique :
    ruiné. Les deux édifices figurent sur le cadastre ancien de 1836 au même emplacement qu'aujourd'hui. Il ne subsiste de ce bâtiment qu'une partie des murs nord et ouest. Le moulin secondaire, actuellement conservé, daterait du premier quart du 19e siècle. Un logis a été reconstruit dans la seconde moitié du 20e
    referenceDocumentaire :
    Archives départementales du Finistère, 3 P 10. Tableau d´assemblage et cadastre parcellaire de 1836 . Mercier, préfet, Blanchard, maire, Taconnet, géomètre en chef, Petit aîné, Petit jeune, Touzé et Belléguic
  • Moulin à farine de Lescouët, le Moulin (Lescouët-Gouarec)
    Moulin à farine de Lescouët, le Moulin (Lescouët-Gouarec) Lescouët-Gouarec - le Moulin - isolé
    titreCourant :
    Moulin à farine de Lescouët, le Moulin (Lescouët-Gouarec)
    etages :
    rez-de-chaussée
    description :
    Le moulin de Lescouet comporte un rez-de-chaussée et un étage carré. Il est couvert par un toit à , ainsi que les chaînes d'angle sont en pierre de taille de granite. La porte d'entrée a un linteau en longs pans en ardoise. Ses murs sont en moellon de grès et de granite et l'encadrement de ses ouvertures
    typologies :
    a1: Moulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Guingamp
    appellations :
    dit moulin de Lescouët
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    historique :
    Vers 1810, le moulin de Lescouët a une roue et peut moudre 3 quintaux par jour. En 1848, il est tenu par François Ollivier et produit 1 460 kilos de farine de seigle, 1 460 d'avoine et 1 460 de blé
    localisation :
    Lescouët-Gouarec - le Moulin - isolé
    referenceDocumentaire :
    ). Enquête sur les moulins à eau et à vent : notices donnant la nature, la quantité et la valeur des matières premières employées et des produits ainsi que le nombre des ouvriers employés et leur salaire. 1848. Jugon . Moulins, étangs, passerelles, prises d'eau, détournements et couvertures de ruisseaux. Statistiques des
    airesEtudes :
    Arrondissement de Guingamp
  • Moulin à farine de Pommerit, puis minoterie (Pommerit-le-Vicomte)
    Moulin à farine de Pommerit, puis minoterie (Pommerit-le-Vicomte) Pommerit-le-Vicomte - Moulin de Pommerit - en écart
    typologies :
    moulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son extrémité
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    appellations :
    Moulin de Pommerit
    illustration :
    Inscription sur le linteau d'une fenêtre de l'étage du logement patronal IVR53_20052203305NUCA
    localisation :
    Pommerit-le-Vicomte - Moulin de Pommerit - en écart
    titreCourant :
    Moulin à farine de Pommerit, puis minoterie (Pommerit-le-Vicomte)
    dates :
    1760 porte la date 1855 porte la date
    description :
    , au nord, le long de la cour, se trouvent divers bâtiments (écuries, remises). Ils sont composés d'un rez-de-chaussée et couverts d'un toit à longs pans en ardoise. Le logement patronal ferme la cour au Le moulin de Pommerit, de plan rectangulaire, est édifié en moellons de grès dans ses parties basses, sa partie supérieure étant totalement enduite. Il compte un étage carré, à l'exception de la une porte en plein cintre, alors que la façade postérieure une porte à linteau droit. Cette partie en troisième temps un second étage carré en partie centrale pour installer la bluterie. En avant du bâtiment
    hydrographie :
    le Trieux
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication bassin de retenue bief de dérivation
    historique :
    Le moulin de Pommerit existe avant la révolution, comme le prouve le chronogramme "1760 m : le grollet" sur un linteau droit de sa façade postérieure. Le logement patronal date du milieu du 19e siècle comme l'indique le linteau d'une fenêtre de l'étage. Elle porte l'inscription : Charles Martin époux de Marie Yvonne Etienne 1855. D'après l'enquête de 1848, le moulin, qui est exploité par Yves Dollo, a 2 roues hydrauliques. Il a une valeur locative de 310 francs et paye une patente de 31,74 francs. Il produit 114 700 kg de farine d'une valeur de 24 700 francs. Les grains proviennent de Pommerit et des communes limitrophes, ainsi que les marchés de Guingamp et Pontrieux. Les farines sont vendues à domicile et à Guingamp. Il moud essentiellement pour les particuliers en prélevant un droit de 1/16e . Actuellement le moulin est désaffecté. Une turbine a été installée, probablement au début du 20e siècle.
    referenceDocumentaire :
    matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Plouha à ). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
  • Moulin à farine, puis minoterie de la Maladrie, actuellement maison (Plessala fusionnée en Le Mené en 2016)
    Moulin à farine, puis minoterie de la Maladrie, actuellement maison (Plessala fusionnée en Le Mené en 2016) Mené (Le) - Plessala Moulin de la Maladrie - isolé - Cadastre : 1849 K6 1763 à 1766 1987 YB 117 à 119
    titreCourant :
    Moulin à farine, puis minoterie de la Maladrie, actuellement maison (Plessala fusionnée en Le Mené
    description :
    Edifiée en moellons de schiste, la minoterie compte deux étages carrés surmontés d'un toit à . L'extrémité ouest de l'édifice abritait autrefois le logement patronal. Le coursier est toujours visible , contrairement au bief de dérivation qui a disparu.
    annexe :
    20032206740NUCB : Mairie de Plessala, Non coté. 20032206741NUCB : Mairie de Plessala, Non coté.
    typologies :
    minoterie dite à l'américaine, de plan allongé, comptant au moins deux étages carrés (type D2)
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    appellations :
    moulin à farine, puis minoterie de la Maladrie
    illustration :
    Le bâtiment d'eau accolé à la façade postérieure de la minoterie, vue ouest. IVR53_20032206746NUCA Vue générale sud-ouest : le logement, la minoterie et les écuries au fond. IVR53_20032206747NUCA Ancien coursier et conduit d'alimentation de la turbine. IVR53_20032206742NUCA La minoterie, vue sud-ouest. IVR53_20032206748NUCA La minoterie, vue nord-ouest. IVR53_20032206737NUCA Canal de fuite. IVR53_20032206752NUCA Situation de l'ancienne retenue d'eau, aujourd'hui asséchée. IVR53_20032206744NUCA
    precisionsLocalisation :
    commune fusionnée après inventaire Commune inventoriée sous le nom de Plessala
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication
    historique :
    Le moulin à farine de la Maladrie est reconstruit en 1926 afin d'être transformé en minoterie . L'usine cesse de fonctionner à l'extrème fin du 20e siècle, peu avant 2000. Actuellement, l'édifice est en cours de restauration.
    localisation :
    Mené (Le) - Plessala Moulin de la Maladrie - isolé - Cadastre : 1849 K6 1763 à 1766 1987 YB 117
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
  • Moulin à farine dit le Grand Moulin, puis minoterie, actuellement centre de pêche, le Grand Moulin (Loscouët-sur-Meu)
    Moulin à farine dit le Grand Moulin, puis minoterie, actuellement centre de pêche, le Grand Moulin (Loscouët-sur-Meu) Loscouët-sur-Meu - le Grand Moulin - isolé - Cadastre : 1989 C 325, 326
    annexe :
     : Archives départementales des Côtes d'Armor, 16 S 1 (1). 20032201598NUCB : Mairie de Loscouët-sur-Meu, Non
    typologies :
    moulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son extrémité
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Dinan
    appellations :
    moulin à farine dit le Grand Moulin, puis minoterie
    illustration :
    Vue générale sud-est des écuries, du logement, du moulin (au fond) adossés à la chaussée de l'étang Les écuries, le logement, le moulin, la chaussée et l'étang. IVR53_20032201603NUCA Vue générale de l'étang du Loscouët qui alimente le moulin. IVR53_20032201604NUCA Plan de situation (8 mai 1922). IVR53_20032201607NUCB Plan de situation, détail (8 mai 1922). IVR53_20032201608NUCB Le moulin, façade est. IVR53_20032201599NUCA Le moulin côté coursier, façade ouest. IVR53_20032201602NUCA Bief aval du moulin envahi par la végétation. IVR53_20032201601NUCA Vue générale est du moulin et de l'étang du Loscouët. IVR53_20032201605NUCA
    localisation :
    Loscouët-sur-Meu - le Grand Moulin - isolé - Cadastre : 1989 C 325, 326
    titreCourant :
    Moulin à farine dit le Grand Moulin, puis minoterie, actuellement centre de pêche, le Grand Moulin
    description :
    Le site se compose de trois corps de bâtiment principaux situés dans le même prolongement . Presqu'entièrement recouvert d'enduit, cet ensemble se situe juste en contrebas et en aval de la chaussée de l'étang de Loscouët. Le moulin situé à l'extrémité sud compte un étage carré couvert d'un toit à longs pans . La construction en moellons de schiste n'apparaît plus que dans la partie basse des différents corps . Lors de leur transformation en centre de pêche (Fishabil), les bâtiments ont été relativement remaniés de bâtiment.
    hydrographie :
    étang de); Meu Loscouët
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication bassin de retenue
    historique :
    Fondé en titre, le moulin à farine de Loscouët dit le Grand Moulin semble avoir été reconstruit vers 1840. En 1855, il appartient à l'hospice de Saint-Méen (35). Le 23 février 1856, il est réglementé par arrêté préfectoral. En 1918, la minoterie est dirigée par Mme Jallu François. En 1855, le Grand Moulin possède deux paires de meules actionnées par deux roues hydrauliques verticales à augets ; en 1918 , une turbine hydraulique est installée en remplacement de ces deux roues devenues hors d'usage.
    referenceDocumentaire :
    l'Atlantique, bassin de la Vilaine (rive droite) : le Meu et affluents, 1851-1938. l'Atlantique. Bassin de la Vilaine, rive droite : le Meu et affluents, 1855-1924. quantité et la valeur des matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et -1940). Statistiques. Moulins : enquête sur les moulins à eau et à vent : notice donnant la nature, la leur salaire. De Jugon à Paule, 1848. AD Côtes d'Armor. Série S ; sous-série 16 S : 16 S 1 (1). Service hydraulique. Versant de AD Côtes d'Armor. Série S ; sous-série 84 S : 84 S 12 (1). Service hydraulique. Versant de
    airesEtudes :
    Arrondissement de Dinan
  • Moulin à farine Pépin (Le Foeil)
    Moulin à farine Pépin (Le Foeil) Foeil (Le) - Moulin Pépin - isolé - Cadastre : 1830 C2 423 à 426 1984 ZM 30
    titreCourant :
    Moulin à farine Pépin (Le Foeil)
    description :
    En rez-de-chaussée, le moulin est édifié en moellons de schiste ; il est couvert d'un toit à longs un étage de comble à surcroît supplémentaire. Le bief de dérivation et le coursier sont toujours en pans en ardoises. Le logement patronal, situé à proximité et construit dans les mêmes matériaux, compte
    annexe :
    20032206888NUCB : Mairie de Le Foeil, Non coté. 20032206889NUCB : Mairie de Le Foeil, Non coté.
    typologies :
    moulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son extrémité
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Saint-Brieuc
    illustration :
    Le bief amont et emplacement de la vanne motrice. IVR53_20032206887NUCA Vue générale est (le moulin se situe à gauche). IVR53_20032206885NUCA Le moulin, façade antérieure ouest. IVR53_20032206886NUCA Le logement et les écuries, vue sud-est. IVR53_20032206884NUCA
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication bief de dérivation
    historique :
    existantes dans le but de faire mouvoir un moulin à foulon qu'il compte établir en dessous du premier. Ce Le moulin Pépin est fondé en titre, c'est à dire que son existence est antérieure à 1789. En 1864 , le propriétaire souhaite ajouter une troisième roue hydraulique qui serait placée en aval des deux
    localisation :
    Foeil (Le) - Moulin Pépin - isolé - Cadastre : 1830 C2 423 à 426 1984 ZM 30
    referenceDocumentaire :
    matières premières employées et des produits, ainsi que le nombre des ouvriers et leur salaire. De Allineuc AD Côtes d'Armor. Série S ; sous-série 23 S : 23 S 1 (12). Service hydraulique. Versant de la Manche. Bassin du Gouet. Le Gouet (ruisseau de Kerfolben, dans le cours supérieur), an IX-1934. AD Côtes d'Armor. Série S ; sous-série 84 S : 84 S 56. Service hydraulique. Versant de la Manche . Bassins côtiers entre le Gouessant et le Gouët. Le Gouët (ruisseau de Kerfolben, dans le cours supérieur ). Statistiques : enquête sur les moulins à eau et à vent ; notice donnant la nature, la quantité et la valeur des
    airesEtudes :
    Arrondissement de Saint-Brieuc
  • Moulin à farine de la Guénais, actuellement maison, Moulin de la Guénais (Lanrelas)
    Moulin à farine de la Guénais, actuellement maison, Moulin de la Guénais (Lanrelas) Lanrelas - Moulin de la Guénais - isolé - Cadastre : 1836 B1 592, 593 1993 ZH 153 à 156
    titreCourant :
    Moulin à farine de la Guénais, actuellement maison, Moulin de la Guénais (Lanrelas)
    description :
    Le moulin de la Guénais, édifié en moellons de schiste recouverts d'enduit, compte un étage carré mécanisme intérieur : poulies, engrenages et meules. La roue hydraulique à aubes est toujours en place. Le couvert d'un toit à longs pans en ardoises. Restauré en maison, le moulin a toutefois conservé son
    annexe :
    20022216039NUCB : Mairie de Lanrelas, Non coté.
    hydrographie :
    dérivation de la Rance
    typologies :
    moulin de type artisanal, de plan allongé, abritant souvent le logement du meunier à son extrémité
    cadresEtude :
    patrimoine industriel patrimoine industriel de l'arrondissement de Dinan
    appellations :
    moulin à farine de la Guénais
    illustration :
    Vue intérieure du moulin (rez-de-chaussée). Actionné par la roue hydraulique, le hérisson, au Détail des aubes planes de la roue hydraulique. IVR53_20022216029NUCA Vue générale nord-est : le moulin se situe à l'extrémité sud, tandis que le logement occupe la Détail de la sortie du coursier. IVR53_20022216034NUCA centre, est flanqué de deux lanternes (roues dentées) qui transmettent ce même mouvement aux deux paires de meules situées à l'étage supérieur. IVR53_20022216037NUCA Vue intérieure, détail des courroies de transmission et des poulies. IVR53_20022216030NUCA
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    atelier de fabrication bief de dérivation
    localisation :
    Lanrelas - Moulin de la Guénais - isolé - Cadastre : 1836 B1 592, 593 1993 ZH 153 à 156
    referenceDocumentaire :
    p. 16 ; 32 ; 46-55 Vieux Moulins du pays de Dinan Vieux Moulins du pays de Dinan. Cahiers de
    airesEtudes :
    Arrondissement de Dinan
1 2 3 4 20 Suivant