Logo ={0} - Retour à l'accueil

Recherche

Besoin d'aide ? Retrouvez nos conseils pour la recherche sur cette page.
Rechercher dans :
Affiner les résultats :
  • Tous les départements
  • Toutes les illustrations
  • Tous les types
Résultats 1 à 20 sur 363 - triés par pertinence
  • Le village et les rues sur la commune de Le Vivier-sur-Mer
    Le village et les rues sur la commune de Le Vivier-sur-Mer Vivier-sur-Mer (Le)
    titreCourant :
    Le village et les rues sur la commune de Le Vivier-sur-Mer
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Vivier-sur-Mer
    illustration :
    Rue - A gauche sur l'image, l'une des plus anciennes maisons de la rue IVR53_19993503009NUCA
    localisation :
    Vivier-sur-Mer (Le)
  • Rue Alain Le Grand, anciennement rue de la Préfecture, rue Alain Le Grand (Vannes)
    Rue Alain Le Grand, anciennement rue de la Préfecture, rue Alain Le Grand (Vannes) Vannes - rue Alain Le Grand - en ville - Cadastre : 1807 I2 non cadastré 1844 K4 881, 882 1980 BO non cadastré
    titreCourant :
    Rue Alain Le Grand, anciennement rue de la Préfecture, rue Alain Le Grand (Vannes)
    description :
    Rue de liaison entre la préfecture et les jardins de la Garenne.
    annexe :
    Sources iconographiques 19985600247XA : Archives municipales de Vannes 20105607072NUCB : Musée des Beaux-Arts, Vannes, 96.1.49.jpg. 20115605054NUCB : Archives photographiques (Médiathèque de
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    illustration :
    Rue projetée dans le jardin Claret (projet d'ouverture de la rue), par Marius Charier, 1861. AM Rue Alain Le Grand, dessin par Charles de Lambilly, milieu 19e siècle. Musée des Beaux-Arts, Vannes Rue Alain Le Grand. Photographie ancienne par Paul Lancrenon. Médiathèque de l'architecture et du La rue de la Préfecture. Carte postale ancienne. Collection David, Vannes. Fonds privé Place de la Préfecture. Carte postale ancienne. Edition spéciale du Moka Leroux. Fonds privé Vue vers la cathédrale, la préfecture et le quartier est. Carte postale ancienne. Edition LL. Fonds Place de la Préfecture. Carte postale ancienne. Collection Villard, Quimper. Fonds privé
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    Rue créée à travers l'ancien jardin de l'hôpital Saint-Nicolas, devenu le jardin Claret, d'après le plan de Marius Charier dressé en 1861, pour désenclaver la nouvelle préfecture.
    localisation :
    Vannes - rue Alain Le Grand - en ville - Cadastre : 1807 I2 non cadastré 1844 K4 881, 882 1980 BO
    referenceDocumentaire :
    Plan d'alignement, 1861 A. M. Vannes/18/Rue projetée dans le jardin Claret, dans le prolongement de la rue du Roulage et aux abords de la Préfecture projetée. Plan d'ensemble. 1861. Dessin : plan d'alignement par Charier Marius (architecte de la ville), 7 mars 1861. Ech 1 : 500, papier, plume encre de Dessin, milieu 19e siècle Musée des Beaux-Arts, Vannes. Rue Alain Le Grand, dessin par Charles de chine, encre de couleur, lavis encre noire, lavis couleur, 48,75 Lx30,8 l.
  • Rue de Brielles (Le Pertre)
    Rue de Brielles (Le Pertre) Pertre (Le) - rue de Brielles - en village - Cadastre : 1986 AC
    titreCourant :
    Rue de Brielles (Le Pertre)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Pertre
    illustration :
    La route de Brielles au début du siècle IVR53_20023517543NUC
    historique :
    La rue de Brielles fait partie des axes rayonnants autour de la Place de l´Eglise. Son tracé a été de l´Ouest. Les habitations qui bordent cette voie pénétrante datent de la fin du 19e siècle et du modifié suite à un décret impérial du 22 juin 1861 qui stipule la construction d´un marché couvert et l ´ouverture de deux rues de quatre mètres de largeur, destinées à isoler les halles du côté du Sud et du côté
    localisation :
    Pertre (Le) - rue de Brielles - en village - Cadastre : 1986 AC
    referenceDocumentaire :
    p. Le Pertre - Route de Brielles, carte postale cliché F. Beasse, [s.d.] (A.D. Ille-et-Vilaine : 6 5. Route de Brielles. Cliché F. Béasse. (A.D.Ille-et-Vilaine : 6 Fi 15).
  • Rue des Forges ; Rue Nationale ; avenue de la Libération (Plélan-le-Grand)
    Rue des Forges ; Rue Nationale ; avenue de la Libération (Plélan-le-Grand) Plélan-le-Grand - rue des Forges Rue Nationale avenue de la Libération - en village - Cadastre : 1980 AB 1980 AC 1980 AD
    titreCourant :
    Rue des Forges ; Rue Nationale ; avenue de la Libération (Plélan-le-Grand)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Plélan-le-Grand
    illustration :
    Avenue de la Libération : vue ouest IVR53_20023514245NUCA Extrait du cadastre de 1823 IVR53_20023513469NUCA Détail : ancien appui de fenêtre en remploi (27 Rue Nationale) IVR53_20023514258NUCA Détail : anciens montants de fenêtre en remploi (27 Rue Nationale) IVR53_20023514259NUCA Détail : linteau de fenêtre en remploi, 11 Rue Nationale, face sud IVR53_20023514263NUCA
    canton :
    Plélan-le-Grand
    historique :
    Le village de Plélan-le-Grand est organisé autour de cette artère principale, tronçon de la route Vannes - Rennes qui parcourt la commune d'ouest en est.
    localisation :
    Plélan-le-Grand - rue des Forges Rue Nationale avenue de la Libération - en village - Cadastre
    referenceDocumentaire :
    Ille-et-Vilaine. Commune de Plélan-le-Grand. Plan cadastral dit "napoléonien". Section B dite du
  • Village, écarts, places et rues sur la commune de Plélan-le-Grand
    Village, écarts, places et rues sur la commune de Plélan-le-Grand Plélan-le-Grand
    titreCourant :
    Village, écarts, places et rues sur la commune de Plélan-le-Grand
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Plélan-le-Grand
    illustration :
    Le Bourg de Plélan-le-Grand vue depuis la Ruisselée (commune de Paimpont) IVR53_20023513468NUCA Le village de Trégu sur le cadastre de 1823 IVR53_20023514316NUC Le village du Gué IVR53_20023500275NUCA Le Thélin : le centre du village IVR53_20023513886NUCA Le Baud, village-rue IVR53_20023513826NUCA
    contenu :
    villages les plus importants aujourd'hui sont ceux de Couédouan, la Vieille Ville, Trégu, le Bodo, Perquis . Le village du Gué possède un statut particulier ; il fut le chef-lieu de la commune avant le importants au milieu du 19e siècle : la Rivière, Franquemont, le Trécouët, le Parissel, les Bigotais, la Garoulais, le Châtaignier, le Spelais, le Buisson, Lanlevrier [auj. L'Enlevrier], la Chapelle-aux-Chèvres [auj. la Chapelle-ès-Chèvres], Pont-Muzard, le Moulin-à-Vent, la Prise, Trélo, la Hantrais, le Haut -Pennée, les Champs Blancs, le Breil-du-Coq, Perquis, l'Eclardais, la Grée, l'Île-Guihard, la Haute et la Basse-Haie, le Bodo, la Vieille-Ville, la Bourgoulière, le Gué, Courdouan [auj. Couédouan], Trégu, le de Franquemont, du Pont-Muzard, l'Île Guihard, la Garoulais. Ceci amène à interpréter cette liste comme celle des lieux importants (économie, habitants, etc.) de la commune. Tout l'intérêt est ainsi de l'importance a décru. Le recensement effectué au printemps 2002 a relevé un ensemble de 65 écarts. Les
    localisation :
    Plélan-le-Grand
    referenceDocumentaire :
    t. 2, p. 283-284 Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne OGÉE, Jean -Baptiste. Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. nlle éd. [1778-1780] rev. et
  • Rue de Dixmude, le Notic (Camaret-sur-Mer)
    Rue de Dixmude, le Notic (Camaret-sur-Mer) Camaret-sur-Mer - le Notic - rue de Dixmude - en ville
    titreCourant :
    Rue de Dixmude, le Notic (Camaret-sur-Mer)
    description :
    La rue de Dixmude possède un ensemble remarquable et représentatif des bâtiments construits à la grenier ou des pièces sous combles. Elles sont en pierre et les entourages de portes et de fenêtres sont pour les autres, les ouvertures du rez-de-chaussée ont été modifiées (n° 11 et n° 13).
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Les maisons de cette rue évoquent l´activité maritime (pêche à la sardine puis à la langouste , conserveries, négoce, etc.) qui s´est développée dès le 17e siècle. Cette rue conserve un certain cachet car
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Dans le cadre d´un projet de mise en valeur du patrimoine architectural maritime de la commune, il de cette rue un aspect extérieur le plus proche possible de celui qu´il présentait à l´époque de sa lisibles la grande ancienneté et la qualité architecturale de certaines de ces maisons (17e et 18e siècles ) alignées sur une portion importante de la rue. La rue de Dixmude, aux bâtiments plus anciens que ceux du autoriseraient son intégration dans un circuit de découverte intérieure de la ville portuaire. Dans l´immédiat serait souhaitable que la municipalité encourage les propriétaires à redonner aux façades des bâtiments
    illustration :
    Maisons remarquables entre le 7 et le 13 de la rue de Dixmude IVR53_20062908317NUCA Vue générale de la rue de Dixmude IVR53_20062908296NUCA Maison Torrec de Basse-Maison au n° 3 de la rue IVR53_20062908316NUCA Lucarne jacobine du n° 7 rue de Dixmude IVR53_20062908465NUCA
    historique :
    navires marchands et port de pêche à la sardine. Le port n´a, à cette époque, pas du tout la même sur le front de mer du 17e et 18e siècle. Les maisons situées à l´est de la rue de Dixmude sont en La rue de Dixmude est en plein coeur du quartier du Notic, quartier qui regroupe au 17e, 18e et bordure de grève et ont donc une façade donnant directement sur la mer. Des escaliers faisant office de cale à marée haute permettaient aux bateaux d´arriver pratiquement à la porte de chaque patron. Les . Dans la rue de Dixmude, étaient regroupées les maisons d´armateurs et de propriétaires de bateaux, de , voire deux, et des greniers. En fait, les pièces du rez-de-chaussée étaient le plus souvent vouées au commerce ou à la transformation du poisson. Ces magasins servaient d´entrepôts, d´ateliers de pressage pour les sardines, avec parfois de la vente directe (présence de tablettes en pierres au bord des fenêtres . De nombreuses demeures gardent sous le crépi des traces de cette architecture. Les gerbières
    localisation :
    Camaret-sur-Mer - le Notic - rue de Dixmude - en ville
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Vie des populations littorales ; Production primaire et commercialisation des produits de la mer  ; Activités artisanales et industrielles liées à la mer
    referenceDocumentaire :
    p. 312-321 Le patrimoine des communes du Finistère (collection Le Patrimoine des Communes de France p. 11-17 KERDREUX, Jean-Jacques et CADIOU, Didier. Les Torrec de Bassemaison, « sous ce signe tu vaincras », une riche famille de négociants. Crozon : Avel Gornog, 1995, n° 3. ). Charenton-le-Pont : Flohic Éditions, 1998, t. I. p. 26-31 TEPHANY, Joseph. Camaret-sur-Mer, courte notice. Paris : Le livre d´Histoire éditions , 2004, réédition de l´original édité en 1902. Entretien avec Claude Le Fur, association Nautisme, arts et cultures.
  • Rue de Reims, le Notic (Camaret-sur-Mer)
    Rue de Reims, le Notic (Camaret-sur-Mer) Camaret-sur-Mer - le Notic - rue de Reims - en ville
    titreCourant :
    Rue de Reims, le Notic (Camaret-sur-Mer)
    description :
    L´ensemble remarquable de la rue de Reims est composé de trois maisons du n° 33 au 37 (armateurs ou qui possède un bel exemple de tablette pour la vente de la sardine. granite. Même si l´une d´elles a vu son rez-de-chaussée modifié (n° 37) et pour deux d'entre elles leurs tablettes cassées (n° 33 et 37), elles ont gardé leur aspect d´origine, notamment la maison située au n° 35
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_7 :
    intérêt paysager et pittoresque ; intérêt de mémoire
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Les maisons de cette rue évoquent l´activité maritime (pêche à la sardine puis à la langouste , conserveries, négoce, etc.) qui s´est développée dès le 16e siècle. Cette rue conserve un certain cachet car
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Dans le cadre d´un projet de mise en valeur du patrimoine architectural maritime de la commune, il de cette rue un aspect extérieur le plus proche possible de celui qu´il présentait à l´époque de sa lisibles la grande ancienneté et la qualité architecturale de certaines de ces maisons (16e, 17e et 18e siècles) alignées sur une portion importante de la rue. La rue de Reims, aux bâtiments les plus anciens de intégration dans un circuit de découverte intérieure de la ville portuaire. Dans l´immédiat, il faut aussi serait souhaitable que la municipalité encourage les propriétaires à redonner aux façades des bâtiments
    illustration :
    Vue générale de la rue de Reims IVR53_20062908297NUCA
    historique :
    marchands et de pêche à la sardine. Le port n´a, à cette époque, pas du tout la même physionomie, puisque le grève. Au 17e et 18e siècles, la pêche se développe et le bourg s´agrandit. On avance le front de mer et La rue de Reims est en plein coeur du quartier du Notic, quartier qui regroupe au 17e, 18e et même quai Gustave Toudouze ne sera construit qu´en 1842. Ainsi, cette rue donne en partie sur le front de mer du 16e siècle. Les maisons de l´époque (aujourd´hui disparues) donnent alors directement sur la on crée la rue de Dixmude. La rue de Reims ne donne plus directement sur la grève et les armateurs et ). Comme pour la rue de Dixmude, la rue de Reims regroupe plusieurs maisons d´armateurs et de propriétaires ´époque) avec un étage, voire deux, et des greniers. En fait, les pièces du rez-de-chaussée étaient le , d´ateliers de pressage pour les sardines, avec parfois de la vente directe (présence de tablettes en pierre au bord des fenêtres). Comme pour la rue de Dixmude, toute la rue est intéressante, mais trois
    localisation :
    Camaret-sur-Mer - le Notic - rue de Reims - en ville
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Vie des populations littorales ; Production primaire et commercialisation des produits de la mer  ; Activités artisanales et industrielles liées à la mer
    referenceDocumentaire :
    p. 312-321 Le patrimoine des communes du Finistère (collection Le Patrimoine des Communes de France p. 11-17 KERDREUX, Jean-Jacques et CADIOU, Didier. Les Torrec de Bassemaison, « sous ce signe tu vaincras », une riche famille de négociants. Crozon : Avel Gornog, 1995, n° 3. ). Charenton-le-Pont : Flohic Éditions, 1998, t. I. p. 26-31 TEPHANY, Joseph. Camaret-sur-Mer, courte notice. Paris : Le livre d´Histoire éditions , 2004, réédition de l´original édité en 1902. Entretien avec Claude Le Fur, association Nautisme, arts et cultures.
  • Rue de Bruxelles, le Notic (Camaret-sur-Mer)
    Rue de Bruxelles, le Notic (Camaret-sur-Mer) Camaret-sur-Mer - le Notic - rue de Bruxelles - en ville
    titreCourant :
    Rue de Bruxelles, le Notic (Camaret-sur-Mer)
    description :
    de presse pour la sardine, le logement était à l´étage. Un peu plus loin, une ancienne maison de devaient servir de magasins de pressage des sardines. Sur une maison, on note la présence d´un escalier comme il devait en exister beaucoup, car le rez-de-chaussée de certaines maisons servait de magasin ou au grenier les avirons, la mâture de rechange, les casiers et autre matériel de pêche. Ensemble de bâtiments relativement hétérogènes. Cependant, sur les parcelles 190, 188, 201 et 185 , on remarque des éléments très intéressants : de petits ateliers en pierre attenants aux maisons qui pêcheur présente une lucarne, surmontée d´un crochet, qui permettait (à l´aide d´une poulie) de remonter
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_8 :
    Il s´agit d´une des plus anciennes rues de Camaret, antérieure à la construction des quais.
    appellations :
    rue de Bruxelles
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_9 :
    Dans le cadre d´un projet de mise en valeur du patrimoine architectural maritime de la commune, il de cette rue un aspect extérieur le plus proche possible de celui qu´il présentait à l´époque de sa serait souhaitable que la municipalité encourage les propriétaires à redonner aux façades des bâtiments ´habitation et de travail d´une époque antérieure à l´apparition des conserveries, serait nécessaire.
    illustration :
    Vue générale de la rue de Bruxelles IVR53_20062908339NUCA Début de la rue de Bruxelles IVR53_20062908337NUCA Maison au 9 rue de Bruxelles avec escalier extérieur IVR53_20062908414NUCA Maison au 9 rue de Bruxelles avec escalier extérieur IVR53_20062908338NUCA Maison au 8 bis rue de Bruxelles IVR53_20062908415NUCA Maison au 5 rue de Bruxelles IVR53_20062908315NUCA
    historique :
    La rue de Bruxelles, se trouve au coeur du quartier du Notic, quartier qui concentrait autrefois ´implantation des conserveries vers 1870, on y presse la sardine dans de nombreux magasins. Sur les parcelles de pressage. La rue est d´abord très étroite, la largeur correspondant à la dimension nécessaire pour passer avec un fût de rogue (appât utilisé pour la pêche à la sardine) ou des barils de sardines. Les , tandis que l´autre sert à entreposer les barils de poissons et le sel. Une fois lavées à l´eau de mer, on range les sardines dans des barils, en couches, recouvertes de sel. Un madrier fixé dans le mur auquel . Ces entreprises familiales peuvent occuper une dizaine de personnes. Le dernier atelier de presse, qui employait 5 personnes (2 hommes et trois femmes), ferma ses portes à la veille de la première guerre les activités portuaires de Camaret. C´est l´une des plus anciennes rues de ce quartier. Avant l 190, 188, 201 et 185, on note encore des exemples d´architecture spécifique à la pêche et à l´activité
    localisation :
    Camaret-sur-Mer - le Notic - rue de Bruxelles - en ville
    dc_c40c529a-cfee-442f-b30d-ff468bb97f1b_1 :
    Vie des populations littorales ; Production primaire et commercialisation des produits de la mer
    referenceDocumentaire :
    p. 46-47 LASTENNET, Yann. La mutation de la pêche à Camaret : de la sardine à la langouste (1870 p. 29-44 BUREL, Marcel. Camaret sur mer, promenade dans le passé. Bannalec : Imprimerie régionale -1920) . Mémoire de Maîtrise d'Histoire : Université Rennes 2, 1998. p. 30-31 TEPHANY, Joseph. Camaret-sur-Mer, courte notice. Paris : Le livre d´Histoire éditions , 2004, réédition de l´original édité en 1902. Entretien avec Claude Le Fur, association Nautisme, arts et cultures.
  • Rue de Dol (Le Vivier-sur-Mer)
    Rue de Dol (Le Vivier-sur-Mer) Vivier-sur-Mer (Le) - rue de Dol - en ville - Cadastre : 1982 C
    titreCourant :
    Rue de Dol (Le Vivier-sur-Mer)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire Le Vivier-sur-Mer
    illustration :
    A gauche sur l'image, l'une des plus anciennes maisons de la rue IVR53_19993503009NUCA
    canton :
    Dol-de-Bretagne
    historique :
    Cette rue constitue l'ancien accès au village depuis Dol, après le pont du Vivier qui marque la limite de la commune. Elle conserve des vestiges de maisons anciennes qui contribuent malgré leur état très transformé à maintenir la structure initiale du tissu du village.
    localisation :
    Vivier-sur-Mer (Le) - rue de Dol - en ville - Cadastre : 1982 C
  • Le bourg, les rues et les écarts sur la commune de Saint-Suliac
    Le bourg, les rues et les écarts sur la commune de Saint-Suliac Saint-Suliac - Cadastre : 1982 AI
    titreCourant :
    Le bourg, les rues et les écarts sur la commune de Saint-Suliac
    illustration :
    Le village de Saint-Suliac pris du Mont Gareau IVR53_20063517096NUCA
  • Rue de la Chartre (La Guerche-de-Bretagne)
    Rue de la Chartre (La Guerche-de-Bretagne) Guerche-de-Bretagne (La) - rue de la Chartre - en ville - Cadastre : 1998 AP
    titreCourant :
    Rue de la Chartre (La Guerche-de-Bretagne)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Guerche-de-Bretagne
    illustration :
    L'ancienne école de garçons de la rue de la Chartre IVR53_20043519940NUCA
    canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    historique :
    dans le bâtiment du numéro 11 de la rue actuelle. à proximité de l'ancienne motte féodale, à l'ouest de celle-ci. Toujours selon Paul Banéat, le Collège se trouvait dans cette rue, à l'est, près du château. De plus, une école de garçons se situait
    localisation :
    Guerche-de-Bretagne (La) - rue de la Chartre - en ville - Cadastre : 1998 AP
    referenceDocumentaire :
    Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. OGÉE, Jean-Baptiste . Dictionnaire historique et géographique de la province de Bretagne. Nlle éd. [1778-1780] rev. et augm. Rennes p. 141-142 Le département d'Ille-et-Vilaine, Histoire, Archéologie, Monuments. BANEAT, Paul. Le p. 416-418 Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. GUILLOTIN DE CORSON, Amédée. Pouillé historique de l'archevêché de Rennes. Rennes : Fougeray, Paris : René Haton, 1884.
  • Rue de la Bougeoire (La Guerche-de-Bretagne)
    Rue de la Bougeoire (La Guerche-de-Bretagne) Guerche-de-Bretagne (La) - rue de la Bougeoire - en ville - Cadastre : 1998 AL 1998 AM
    titreCourant :
    Rue de la Bougeoire (La Guerche-de-Bretagne)
    cadresEtude :
    inventaire préliminaire La Guerche-de-Bretagne
    illustration :
    La voie ferrée sur une carte postale ancienne IVR53_20043520783NUCA
    canton :
    Guerche-de-Bretagne (La)
    historique :
    Cette rue correspond, peu ou prou, à l'endroit où passait la voie ferrée. Comme l'indique le cadastre de 1827, à l'est de la rue il existait des bâtiments qui ont été rasés lors de la construction de la voie ferrée. Sur ce document ancien, à cet endroit, est figuré un bâtiment de dimension imposante
    localisation :
    Guerche-de-Bretagne (La) - rue de la Bougeoire - en ville - Cadastre : 1998 AL 1998 AM
    referenceDocumentaire :
    La Guerche-de-Bretagne (I.-et-V.). La Gare de l'Ouest.. Carte postale, Rennes : J. Sorel, édit., 10
  • Rue de la Fonderie (Vannes)
    Rue de la Fonderie (Vannes) Vannes - rue de la Fonderie - en ville - Cadastre : 1980 BV non cadastré domaine public
    titreCourant :
    Rue de la Fonderie (Vannes)
    description :
    Cette rue rectiligne orientée est-ouest joint la rue Madame Molé à la rue Philippe Le Bon.
    annexe :
    extraordinaire du conseil municipal : "La rue de la Fonderie dont on demande le classement est située à Trussac entre la rue madame Molé et la rue Philippe Le Bon ; elle a une largeur uniforme de 8 m. L´arrêté ´étude le classement de la rue des marais, rue parallèle à la rue de la Fonderie et à 68m au nord et de Kerfranc. Il estime urgent l´achèvement de la rue Philippe Le Bon et l´établissement d´une demandons avec l´assentiment de Mr Gasnier de donner à la rue le nom de rue de la Fonderie Nous citerons à l ´appui de notre proposition le fait de la rue Philippe Lebon que beaucoup de personnes s´imaginent à tort ´alignement de la rue de la Fonderie. Plan signé de l´architecte soussigné A. Rousseau. 23 mars 1926 : séance municipal du 1er mars 1895 fixe à 10m la largeur des nouvelles rues à classer mais la rue de la fonderie a canalisation de gaz est entretenue en état de viabilité de puis de longues années par la ville. Vos commissions de travaux publics et des finances sont d´avis de classer cette rue dans la voirie urbaine et vous
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    appellations :
    rue de la Fonderie
    illustration :
    Plan de la ville de Vannes et de ses environs, par Léchard, éd. 1897. Partie sud-ouest. AM Vannes Plan de la ville par Guillerminet, Ministère de la Reconstruction, 1947. AD Morbihan 1 Fi 382/4 Plan de la rue, partie est de la rue, par Rousseau, 1er février 1926. AD Morbihan 3O 2182 Plan de la rue, partie médiane de la rue, par Rousseau, 1er février 1926. AD Morbihan 3O 2182 Plan de la rue, partie ouest de la rue, par Rousseau, 1er février 1926. AD Morbihan 3O 2182 Vue de la rive sud de la rue, prise de l'est. IVR53_20055604455NUCA
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    La rue, mentionnée sur le plan Léchard de 1897, tire son nom de la fonderie de Kerino : en effet , elle est construite des logements des ouvriers de la fonderie que Jules Besqueut qui reprend la fonderie vers 1870 amène avec lui des forges de Trédion. La rue est peut-être ouverte sur les terrains des plans de Rousseau dressés le 1er février 1926. achetés au domaine par Pitre Rabu, spéculateur nantais, en 1871-1872. Son nom est adopté le 26 juillet 1912. Elle est classée dans la voirie urbaine sur arrêté préfectoral du 4 mai 1926, après approbation
    localisation :
    Vannes - rue de la Fonderie - en ville - Cadastre : 1980 BV non cadastré domaine public
    referenceDocumentaire :
    A. D. Morbihan. 3O 2181. Voirie urbaine. 1926-1936. 1926 : classement dans la voirie urbaine de la rue de la Fonderie. Plan par Thiévard, 1er février 1926.
  • Rue Anatole Le Braz (Vannes)
    Rue Anatole Le Braz (Vannes) Vannes - rue Anatole Le Braz - en ville - Cadastre : 1980 non cadastré
    titreCourant :
    Rue Anatole Le Braz (Vannes)
    annexe :
    . 19985600363XA : Archives départementales d'Ille-et-Vilaine, C 704/16. 19975601174X : Archives municipales de municipales de Vannes, 9 Fi. 20015600268XA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 381/3.
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    illustration :
    Fonds de l'Intendance. [Vannes]. Plan du pont de la Tannerie ... pour le passage de la grand-route depuis la maison de la Burbanière ... jusqu'au portail des ... dominicains. Plan par Detaille de Keroyand Fonds de l'Intendance. Plan ... qui a pour objet de procurer à la ville de Vannes une entrée ... par la rue de la petite Garenne, fauxbourg de Saint-Patern. Plan par Chambon de Beauvalet, 18e siècle Plan cadastral 1809. Section I2 : partie est de la ville. AM Vannes 21Fi. IVR53_19975601174X Plan de la ville de Vannes et de ses environs, par Léchard, 1897. Partie nord-est. AM Vannes 9Fi Plan de la commune par Gay, Ministère de la Reconstruction, 1952 : partie sud est de la ville. AD Vue générale de la rue allant vers l'ouest. IVR53_20065603812NUCA Vue des maisons de la rue versant sud. IVR53_20065603813NUCA Vue des maisons de la rue versant nord. IVR53_20065603814NUCA
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    La rue est ouverte au début du 20e siècle sur un grand jardin pour desservir le lotissement dit lotissement Grandpair du nom de son lotisseur ; ce lotissement n'est pas répertorié dans les archives mais
    localisation :
    Vannes - rue Anatole Le Braz - en ville - Cadastre : 1980 non cadastré
  • Impasse de la Confiance, impasse de la Confiance (Vannes)
    Impasse de la Confiance, impasse de la Confiance (Vannes) Vannes - impasse de la Confiance - en ville - Cadastre : 1980 BN non cadastré, domaine public
    titreCourant :
    Impasse de la Confiance, impasse de la Confiance (Vannes)
    description :
    Voie rectiligne de desserte de maisons.
    annexe :
    19985600194XA : Archives municipales de Vannes 19985600206XA : Archives municipales de Vannes
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    illustration :
    Plan de la ville ...de Vannes, par Bassac, éd.1869 : partie sud. AM Vannes 9Fi. IVR53_19985600194XB Plan de la ville de Vannes et des environs, par Léchard, 1897 : partie sud-est. AM Vannes 9Fi Plan de la commune par Gay, Ministère de la Reconstruction, 1952 : partie sud est de la ville. AD
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    Comme on peut l'observer sur les plans de la ville de Vannes de 1869 puis de 1897, le tracé de 1910-1920, pour desservir les maisons qui la bordent datant pour l'essentiel de cette époque.
    localisation :
    Vannes - impasse de la Confiance - en ville - Cadastre : 1980 BN non cadastré, domaine public
  • Rue de la Tour d'Auvergne (Vannes)
    Rue de la Tour d'Auvergne (Vannes) Vannes - rue de la Tour d'Auvergne - en ville - Cadastre : 1980 BT non numéroté 1980 BV non numéroté domaine public
    titreCourant :
    Rue de la Tour d'Auvergne (Vannes)
    description :
    La rue de la Tour d'Auvergne, rectiligne, est perpendiculaire à la rue Albert 1er et rejoint la rue Madame Molé. C'est une voie secondaire desservant le lotissement Guyot-Jomard. Avec la rue du Narhouët
    annexe :
    Molé où un élargissement indiqué en jaune sur le plan lié au dossier et un pan coupé de 3m de côté à la de la rue de la Tout d´Auvergne à 10 m. à condition que le pan coupé prévu à 3 m. au point de projet de classement de la rue de la Tour d´Auvergne, 1913 AD Morbihan. 3 O . Voirie vicinale. 1904 projet de classement de la rue de la Tour d´Auvergne La demande de classement de la rue dite de la Tour n´a pas pu jusqu´à présent recevoir de solution, Mr Le Mintier de Lehélec n´ayant pas pris l ´engagement de céder à la ville l´emplacement total de la rue. Cette voie qui est tracée à une largeur de 10 mètres sur presque toute sa longueur se trouvait rétrécie aux abords de sa jonction avec la rue Madame de classement et d´alignement de cette rue, Mr Le Mintier de Lehélec déclare accepter le classement urgence de solutionner cette affaire et de mettre la nouvelle rue en état de viabilité est d´avis qu´il y a lieu d´accepter la modification demandée par le propriétaire des terrains à occuper par la rue et
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    illustration :
    Plan de la ville de Vannes par Léchard, 1897 : détail partie ouest de la ville. AM Vannes 9Fi Plan de la ville et des environs de Vannes, par Bassac, 1898 ; partie sud-ouest. AM Vannes 9Fi Plan d'alignement de la rue de la Tour d'Auvergne, signé de l'architecte-voyer, 6 décembre 1912 Plan d'alignement de la rue de la Tour d'Auvergne, signé de l'architecte-voyer, 6 décembre 1912 Plan de la ville par Guillerminet, Ministère de la Reconstruction, 1947. AD Morbihan 1 Fi 382/1 Vue de la rue vers l'ouest et versant sud de celle-ci IVR53_20055604276NUCA
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    historique :
    27 novembre 1911, un courrier de Xavier Le Mintier de Lehélec indique que ce dernier abandonne à la approuver le projet de mise en état de la rue de la Tour d'Auvergne. Cette rue figure en surcharge sur le plan Bassac de 1898, mais ne figure pas sur le plan Léchard de l'essentiel des terrains appartiennent à Xavier Le Mintier de Lehélec et seules 7 maisons sont construites. Le ville les terrains nécessaires à la rue à condition que cette dernière fasse 10 m de large. L'arrêté du conseil municipal demandant le classement dans la voirie urbaine date du 28 décembre 1912, l'arrêté du effet tout de suite puisque, le13 février 1914, une lettre du maire prie le préfet de bien vouloir 1897 : elle pourrait avoir été tracée vers 1900. Un plan pour son classement dans la voirie urbaine avec fixation des alignements est dressé par l'architecte-voyer le 6 décembre 1912. A l'époque préfet approuvant le projet du 13 janvier 1913. Cependant, il semble que le classement n'ait pas pris
    localisation :
    Vannes - rue de la Tour d'Auvergne - en ville - Cadastre : 1980 BT non numéroté 1980 BV non
    referenceDocumentaire :
    Projet d'alignement de la rue de la Tour d'Auvergne, 1912 A. D. Morbihan. 3 O 2181. 1912. Projet d'alignement de la rue de la Tour d'Auvergne. régulier [de la commune de Vannes]. Estampe : plan par Guillerminet, ministère de la Reconstruction, 1947 Casiers sanitaires rue de la Tour d'Auvergne A. M. Vannes. 5I162. Casiers sanitaires rue de la Tour
  • Rue du Mené ; rue Joseph Le Brix (Vannes)
    Rue du Mené ; rue Joseph Le Brix (Vannes) Vannes - rue du Mené rue Le Brix Joseph - en ville - Cadastre : 1807 I1, I3 1844 K8, K2 1980 BR non numéroté domaine public
    titreCourant :
    Rue du Mené ; rue Joseph Le Brix (Vannes)
    annexe :
    remarque, Messieurs, que le pavé de la traversée de la Ville de Vannes et de toute la banlieue, est encore , fille de M. le premier Président de la Chambre des Comptes de Bretagne, a reçu un choc si violent à l ´endroit dit la Goutelle (Le Groutel) , à un quart de lieue de la Ville, sur la route de Nantes, que la presser la confection du pont de la Tannerie, dont le passage est également très dangereux. Suivant le dans la caisse de la communauté : de manière qu´en 1773 le passage se trouva presqu´absolument ´on pût exécuter sans délai le devis du Sr Detaille, mais que si la situation de la communauté ne le permettait pas, il était au moins de toute nécessité de faciliter le passage par cette traversée, en la de mon prédécesseur. A l´égard du pont de la Tannerie, je remarque que le nommé Lorho a touché 3900 conséquence, vous aurez agréable, à la réception de ma lettre, de vous concerter avec le Sr Detaille qui proviendront par l'extraction qu'occasionnera le dit nivellement seront portées dans la partie basse de la rue
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes (secteur sauvegardé)
    observation :
    Rue majeure de l'urbanisme vannetais, mise en oeuvre par les ingénieurs au milieu du 18e siècle et régularisée par la mise à l'alignement des nouvelles constructions tout au long du 19e siècle.
    illustration :
    Vue de la rue Joseph Le Brix versant nord. IVR53_20055604173NUCA Fonds de l'Intendance. Plan de la banlieue de la route de Vannes à Auray par Chambon de Beauvalet Plan du 24 mai 1850 de la traverse de Vannes par Chappottes. Demande d'alignement du sieur Vincent Plan du 24 mai 1850 de la traverse de Vannes par Chappottes. Demande d'alignement du sieur Vincent Plan du 24 mai 1850 de la traverse de Vannes par Chappottes. Demande d'alignement du sieur Vincent Avant-projet de la construction d'une voie entre la place Saint-Nicolas et l'avenue Saint -Symphorien avec embranchement sur l'avenue de la gare par Lamarzelle, 1881. AM Vannes 1D2 séances du Conseil Vue de la rue du Méné. Collection H. Laurent, Port-Louis. Carte postale ancienne datée 1909. AM Vue du bas de la rue du Mené. Collection H. Laurent, Port-Louis. Carte postale ancienne. AM Vannes Vue du bas de la rue du Mené. Carte postale ancienne. AM Vannes 7Fi. IVR53_20035604213NUCB
    profession :
    [ingénieur des Ponts et Chaussées] Chambon de Beauvalet
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    garage de réparation automobile magasin de commerce hôtel de voyageurs
    historique :
    partie haute et basse de la rue. En 1851, l'ingénieur Chapottes demande le prolongement du mur de soutènement séparant le haut de la rue du moulin en raison de la grande différence de niveau existant entre ) et la rue Hoche, ancienne rue Saint-Yves, a été dénommée rue Joseph Le Brix en 1931. De ce fait, la rue Billault. Le plan de Vannes de 1785 montre que le versant nord-ouest de la rue semble urbanisée plus tôt que le versant sud établi au bas des remparts : angle des rues Coutume et Méné, bas de la rue et les jardins dans les fossés dépendaient en partie de l'évêché. Le versant sud de la rue est Traverse urbaine de l'axe routier Nantes Quimper, cette rue ancienne cernant la partie nord de Chambon de Beauvalet, ingénieur des Ponts et Chaussées : un nivellement important est prévu entre la numérotation des maisons de la rue a changé, les numéros 1 et 2 étant alors attribués plus bas à l'est de la anciennement carrefour du Lion-d'or et de la rue Saint-Nicolas : les fossés ne furent afféagés qu'au 18e siècle
    localisation :
    Vannes - rue du Mené rue Le Brix Joseph - en ville - Cadastre : 1807 I1, I3 1844 K8, K2 1980 BR
    referenceDocumentaire :
    . Demande de l´ingénieur en chef de Chappotes « le tournant de la rue du Méné vis-à-vis du bureau des faire rallonger de 5,50 m. le mur de soutènement qui sépare ces deux rues, afin de racheter la Plan de la banlieue de la route de Vannes à Auray, milieu 18e siècle A. D. Ille et Vilaine. Série C . C 704/24/ Fonds de l'Intendance. Plan de la banlieue de la route de Vannes à Auray...Dessin : plan dépendances de la ci-devant maison épiscopale de Vannes avec les divisions qui ont paru les plus avantageuses pour la vente de cette propriété nationale, fin 18e siècle. messageries offrant par suite de la grande différence de niveau qui existe entre cette rue et la rue du moulin un danger réel pour la circulation du grand nombre de voitures publiques qui y séjournent » demande à 1850 de la traverse de Vannes. Demande du sieur Vincent, propriétaire de l´hôtel du commerce, qui prend l´engagement de mettre à l´alignement le mur de sa cour, sitôt que les maisons voisines seront elles
  • Rue de la Coutume, anciennement rue de l'Amitié (Vannes)
    Rue de la Coutume, anciennement rue de l'Amitié (Vannes) Vannes - rue de la Coutume - en ville - Cadastre : 1980 BO, BP non numéroté domaine public
    titreCourant :
    Rue de la Coutume, anciennement rue de l'Amitié (Vannes)
    description :
    La rue de la Coutume prend son départ dans la rue du Mené, longe le couvent dit des Dames de la Retraite et rejoint par un tracé sinueux le lieu-dit Moulin de l'évêque et Bourg-Maria. La rue passe par l'intermédiaire d'une arche en plein cintre en pierre de taille sous l'avenue Victor Hugo créée au 19ème siècle.
    annexe :
    . Je vais vous en donner lecture : Le soussigné René André, Président de la Société Anonyme 'de la rue du Mené, proteste contre le nouveau tracé d´élargissement de la rue de la Coutume qui porte le plus dix mètres. II) que le pan coupé projeté, à l´intersection de la voie nouvelle et de la rue du Mené expressément à la Société Anonyme de la rue du Mené, le droit de faire valoir tous moyens et recours de fait et propriétaire. Sur le 1er point, nous sommes d´avis de maintenir à 11 m la largeur de la voie à établir puisqu doit être maintenu, car il y a lieu de considérer qu´en raison de la pente de la rue du Mené, le dégagement sur la rue de la Coutume sera beaucoup plus facile. Le pan coupé opposé sera il est vrai bien plus soumis aux enquêtes d´usage avant de recevoir une approbation définitive de la Préfecture. Le projet est 17 heures 30. Projet d´élargissement de la rue de la Coutume M. Gemain donne lecture du rapport suivant : Dans une précédente délibérations (6 août 1926) nous avons décidé d´un tracé pour la rue de la
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes
    observation :
    Le tracé sinueux de cette rue révèle son origine médiévale. Elle est aujourd'hui le seul vestige de
    illustration :
    Plan parcellaire dressé pour l'ouverture et le classement de la rue du colonel Pobéguin. AM Vannes Plan d'alignement de la rue du Moulin et de la rue de madame Lagarde, 1920. AM Vannes 10216 voirie Plan d'alignement de la rue de la Coutume, 2 août 1926, partie sud. AD Morbihan 3O 2182 Plan cadastral 1809. Section I1 : rue du Méné, séminaire et collège et au nord : moulin et étang de Plan d'alignement et de voirie, 1840, section L. AM Vannes. IVR53_19975601232XA Plan de d'alignement. 4 août 1920 (AD 56, 3 O 2183) IVR53_20045606145NUCA Plan de rectification du plan d'alignement. 25 janvier 1921 (AD 56, 3 O 2183) IVR53_20045606146NUCA
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    magasin de commerce immeuble de bureaux garage de réparation automobile
    historique :
    1858, elle figure sous le nom de la rue de l'Amitié. Le nom de Bourg Maria vient d'une chapelle 1920, il est dessiné un projet d'alignement de la partie nord de la rue pour améliorer le lien avec la rue madame Lagarde : le dessin de l'architecte-voyer Rousseau montre la suppression de la maison à ). Le projet de rectification de la partie sud de la rue date du 2 août 1926. Il prévoit d'amputer sur rue la maison Kerviler où se tenaient au 14ème siècle les menées de l'évêque de Vannes et plus tard les receveurs des régaires, c'est-à-dire des droits des foires et marchés (maison de la Coutume). En l'angle des rues du moulin et de la Coutume, maison appartenant au chanoine Buléon, (puis Moisan en 1922 Ancienne rue du faubourg de Bourg Maria et du quartier du Méné. Dans l'annuaire du département de antérieure au 12ème siècle remplacée par l'église Notre-Dame du Méné. Cet annuaire mentionne aussi dans la la rive ouest une partie du terrain du couvent du Méné.
    localisation :
    Vannes - rue de la Coutume - en ville - Cadastre : 1980 BO, BP non numéroté domaine public
    referenceDocumentaire :
    p. 3 LE BOEUF, Yves. La rue de la Coutume. In : Société polymathique du Morbihan. Atelier de Alignement de la rue, plan 1920 A. D. Morbihan. 3 O 2183. 1920. Alignement de la rue de la Coutume Le vieux Vannes THOMAS-LACROIX, Pierre. Le vieux Vannes. Malestroit, presses de l'Oust, 2e édition . Plan du 4 mars 1920, signé de l´architecte voyer soussigné, Rousseau.
  • Rues Alexandre Le Pontois et Francis Decker (Vannes)
    Rues Alexandre Le Pontois et Francis Decker (Vannes) Vannes - rue Alexandre Le Pontois rue Francis Decker - en ville - Cadastre : 1980 non cadastré
    titreCourant :
    Rues Alexandre Le Pontois et Francis Decker (Vannes)
    description :
    Rue de communication entre le port et le faubourg Saint-Patern.
    annexe :
    , 2e édition, 1975. p. 106. "La rue qui longe le bas de la Garenne s'est appelée rue de l'Abbé, en Le vieux Vannes Extrait de : THOMAS-LACROIX, Pierre. Le vieux Vannes. Malestroit, presses de l'Oust de la Société polymathique qui ouvrit une souscription pour l'achat des terrains qui s'étendent au pied des fortifications. En 1975, à la mort de M. Francis Decker, ancien maire de Vannes, qui fit notamment créer les jardins des Remparts, la partie de la rue s'étendant du carrefour Saint-Nicolas à la porte -Poterne, fut dédiée à cet homme d'action qui, pendant de longues années, a été le rénovateur et l'animateur de la cité vannetaise". . 19975601235X : Archives municipales de Vannes 19975601174X : Archives municipales de Vannes, 21 Fi . 19975601201XA : Archives municipales de Vannes 20015604410NUCA : Archives départementales du Morbihan, 3P 297/56 . 19985600201XA : Archives municipales de Vannes 20015600267XA : Archives départementales du Morbihan, 1 Fi 381/ 2
    cadresEtude :
    inventaire topographique ville de Vannes (secteur sauvegardé)
    appellations :
    rues Alexandre Le Pontois et Francis Decker, anciennement rue de l'Abbé, puis rue des Douves de la Garenne ou de la Garenne
    illustration :
    Plan de la propriété Pevedic K1795 au 7 rue A. Le Pontois dressé en 1956 et détruite en 1975. AM Vue de la rue Alexandre Le Pontois depuis les remparts. Carte postale vers 1940. Edition Cap. AD Plan cadastral 1809. Section I2 : partie est de la ville. AM Vannes 21Fi. IVR53_19975601174X Plan de la ville... de Vannes, par Bassac, éd.1898 : partie sud-est. AM Vannes 9Fi Plan de la commune par Gay, Ministère de la Reconstruction, 1952 : partie ouest de la ville. AD Vue de la rue des Douves de la Garennes prise en 1898 par H. Martine. AD Morbihan 3 Fi 1345 Vue sud-ouest de deux maisons en cour de démolition rue Alexandre Le Pontois, 1975. Fonds Thomas Vue sud-est de deux maisons en cours de démolition rue Alexandre Le Pontois, 1975. Fonds Thomas Vue générale des maisons bordant la partie sud de la rue. IVR53_20065603457NUCA Vannes en 1785, avec indication des alignements projetés. Copie du plan d'embellissement de Maury
    copyrights :
    (c) Ville de Vannes
    partiesConstituantesNonEtudiees :
    salle de spectacle
    historique :
    Poterne) prend le nom de Francis Decker, maire de vannes qui fit créér les jardins de la Garenne , président de la société polymatique qui ouvrit une souscription pour l'achat des terrains qui se trouvent au pied des fortifications. Enfin en 1975 une partie de la rue (du carrefour Saint-Nicolas à la porte Cette rue s'est d'abord appelée rue de l'Abbé en souvenir de l'abbé de Saint-Gildas-de-Rhuys qui était seigneur temporel du quartier. Elle devient rue des Douves du Port puis rue Alexandre Le Pontois . L'historien Alfred Lallemand décrit cette voie comme une "charmante jetée" d'où l'on peut contempler la ville , ses remparts et la cathédrale.
    localisation :
    Vannes - rue Alexandre Le Pontois rue Francis Decker - en ville - Cadastre : 1980 non cadastré
    referenceDocumentaire :
    Plan cadastral 1807-1809 A. M. Vannes. 21 Fi. Plan cadastral 1807-1809. Tableau d'assemblage de la p. 349 Les origines historiques de la ville de Vannes LALLEMAND, Alfred. Les origines historiques de la ville de Vannes. Imprimerie Galles. Vannes.1904. p. 106 Le vieux Vannes THOMAS-LACROIX, Pierre. Le vieux Vannes. Malestroit, presses de l'Oust, 2e
  • Rue de La-Motte-Picquet (Rennes)
    Rue de La-Motte-Picquet (Rennes) Rennes - rue de La-Motte-Picquet - en ville
    titreCourant :
    Rue de La-Motte-Picquet (Rennes)
    description :
    Aménagement de places de stationnement.
    annexe :
    . "Le traité passé entre la ville de Rennes et la Compagnie du gaz a conduit celle-ci à créer un nouvel La Tour d'Auvergne, la rue de la Santé, le boulevard Sébastopol et la rue de l'Arsenal, va être vendu couper en deux cet immense terrain, en mettant en communication directe la place de Bretagne et le mètres, à l'intersection du boulevard de Sébastopol et de la rue de l'Arsenal. D'après le traité passé commence à la jonction avec le faubourg de Redon et la nouvelle rue qui vous a été proposée dans la , aboutissant à la rue de la Santé et prolongée plus tard jusqu'à la Vilaine coupant le vaste terrain des du boulevard de Sébastopol, comprise entre la rue de la Santé et le quai de la Prévalaye ; 3° par la rue de la Santé ; 4° par la rue des Trente. Le boulevard de Sébastopol, qui se trouverait supprimé dans la partie entre le faubourg de Redon et la rue de la Santé, serait remplacé par les deux rues parallèles. [...] L'architecte de la ville en a dressé le plan et son adoption serait le point de départ de
    illustration :
    Vue générale, depuis la place de Bretagne IVR53_20023500468XA
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_36 :
    site de lotissement
    dc_16e1c058-3ed5-41d5-aab2-1df8b24365c3_1 :
    réseau de consolidation
    historique :
    L'ouverture d'une voie destinée à relier la place de Bretagne et le faubourg de Redon est votée en 1881. Le projet est lié au projet de déménagement de l'usine à gaz. Un courrier de 1887 indique que la rue est mal entretenue et que les terrains qui la bordent ne sont pas tous clos.
    localisation :
    Rennes - rue de La-Motte-Picquet - en ville
    referenceDocumentaire :
    A. C. Rennes. Série O ; 1 O 358. Voirie urbaine. Canton sud-ouest. Rue de La-Motte-Picquet (1882
1 2 3 4 19 Suivant